Ma mère fait une énorme déprime

Forum parents
Aurore B
Messages : 1
Inscription : 20 nov. 2019, 22:30

Ma mère fait une énorme déprime

Message par Aurore B »

Bonjour,

Je viens écrire sur ce site parce que ma famille et moi-même sommes à court de solutions...
Ma mère est alcoolique depuis quelques temps, je ne pourrais pas vous dire depuis combien de temps exactement mais je dirai que ça a démarré il y a quelques années et que ça s'est empiré au fil du temps...
Elle a perdu ses 2 parents il y a de ça quelques années et l'a très très mal vécue. Elle n'a d'ailleurs fait jamais son deuil et nous dit parfois "j'aimerai que mes parents reviennent à la vie" ou encore, dernièrement, elle s'est mis à nous reprocher de lui avoir cassé quelques objets qui appartenaient à sa famille... Elle a l'air d'accorder une trop grosse valeur sentimentale à certains objets, comme si le fait de les casser par maladresse, de s'en débarrasser c'est à nouveau vivre la perte de sa famille...
Son alcoolisme s'est alors empire au fil des années, à cause de ces 2 pertes mais pas que. Il faut savoir qu'on n'a jamais été une famille très proches les uns des autres. Ce que je veux dire par là c'est que chacun doit toujours garder ses problèmes pour soi et y faire face seul, j'veux dire sur le plan phychologique. Moi, enfant, adolescente, quand je pleurais, on me disait "arrêtes de chouiner"... Du coup je ravalais mes larmes et je faisais la forte. Du coup, ma mère a gardé aussi beaucoup de choses pour elle, certaines choses sûrement que j'ignore complètement et qui pourrait peut-être m'aider à comprendre son mal-être. Mais de ce que je comprends, en plus du fait qu'elle ne supporte pas la perte de ses parents, c'est qu'elle ne se sent pas bien au sein de cette famille. Pas avec ses enfants mais avec mon père. Elle se sent comme étouffée, prisonnière, elle lui reproche de toujours la contrôler quand elle boit, de pas pouvoir acheter comme elle le souhaite (il faut savoir que ma mère gagne très peu, pas assez pour vivre et que mon père lui donne de l'argent chaque mois pour l'aider), qu'elle est la boniche de la maison, elle reproche des choses comme le fait de se lever pour emmener son enfant au travail alors que mon père à son travail et dans la direction opposée donc ne peut pas l'emmener... Alors qu'elle elle ne travaille pas donc peut l'emmener. Bref, je vais vous passer les détails mais je crois que ma mère est arrivé à saturation de mon père, qu'elle ne s'y retrouve plus dans leur relation, dans la famille qu'ils ont construit. Mon père l'aime encore, ça se voit, il essaie souvent d'aller lui parler, de prendre soin d'elle mais elle refuse. Elle ne veut plus dormir avec lui, lui fait sans cesse des reproches. Mon père a beaucoup essayé et essayé encore parfois mais commence aussi à saturer... Du coup il commence à lui faire des remarques comme par exemple "tu as encore bu, où est-ce que tu caches tes bouteilles ?", "tu es égoïste, ce que tu fais ça fait souffrir toute la famille" et ma mère ça l'énerve et quand elle a bu, elle fait des énormes crises comme ce soir... Elle a voulu partir de la maison, a pieds alors qu'on vit dans le fin fond de la campagne, elle voulait dormir dehors. On a dû la convaincre de rester, la retenir mais elle devenait violente... On lui a proposé d'appeler son frère et de l'emmener, elle a refusé. On lui a proposé d'aller dormir chez sa fille qui a un appartement, elle a refusé. On a passé 2 heures à essayer de la calmer, elle voulait appeler la police alors qu'on essayait de lui proposer des solutions pour elle...
Il faut également savoir qu'elle a 2 frères, 2 frères qui ne veulent plus se parler, elle qui est au milieu. La maison de leur père est en vente, ils sont 2 à vouloir la vendre, dont ma mère et un qui ne veut pas. Du coup ils veulent se traîner en justice entre frères, ma mère fait comme si elle n'avait pas son mot à dire alors elle ne dit rien... C'est comme si elle subissait tout: la vie, sa famille, son travail, la mort de ses parents... Je la vois complètement déprimée, elle n'a pas d'amis, elle passe sa journée sur le canapé, fait à peine à manger ou le menage car n'a plus envie. C'est comme si elle était mort intérieurement.
Son travail ne lui plaît pas et elle nous accusr de l'obliger à aller travailler alors qu'on lui explique que si c'est son choix, elle peut arrêter. Que le mieux pour elle serait de trouver un autre travail avant de pouvoir démissionner pour éviter de se retrouver sans rien... Ce soir, lorsqu'elle a voulu s'en aller, on lui a dit que si elle partait sans voiture elle ne pourrait pas aller travailler vendredi (ma mère fait du ménage chez des gens donc elle n'a pas d'horaires fixes, elle a des "missions" de temps en temps). Elle a répondu qu'elle s'en foutait du travail. Apparemment, elle a reçu un avertissement par courrier comme quoi elle était arrivée en retard dernièrement, elle s'en fout.
On a essayé de l'emmener voir un psychiatre sous les conseils de son docteur, elle est allée au premier rendez-vous, accompagné de mon père sinon elle n'y serait pas allée. Elle nous a accusé de l'obliger à y aller, qu'on était fous de lui faire subir ça... Alors qu'elle a le choix et qu'on lui explique qu'on fait ça pour son bien et surtout parce qu'on ne sait plus quoi faire. Elle nous répond qu'il n'y a rien à faire, qu'elle va très bien et que la seule chose qu'elle veut c'est qu'on lui foute la paix... Je lui ai expliqué que l'alcool c'était mauvais, elle dit que non, qu'elle '' est pas alcoolique alors qu'elle boit tous les jours du soir au matin... Comme si elle se voilait la face. Je lui ai demandé si elle voulait être comme ça jusqu'à la fin de sa vie, devant sa télé avec sa tablette à parler à personne, elle m'a dit oui... Quand on l'emmène au restau, comme dernièrement pour son anniversaire, elle ne nous dit même pas merci et n'a même pas l'air content. On lui a offert un téléphone qu'elle souhaitait, elle ne nous a pas remercié...
Il faut savoir que sa mère était alcoolique, que ses parents se sont d'ailleurs séparés à cause de ça... C'est comme si elle reproduisait le schéma de ses parents.
Il faut également savoir qu'il y a quelques mois, elle a volé une tablette à une cliente. Cliente qui a porté plainte... Ma mère est convoqué au tribunal la semaine prochaine. Elle nous a menti pendant bien 1 mois en disant que la tablette lui appartenait. Quand les gendarmes sont passés à la maison, elle ne voulait toujours pas nous avouer que c'était un vol... Elle disait "ça sert à rien d'en faire toute une histoire, c'était juste un emprunt, j'allais lui la rendre"... Elle nous a accusé, nous disant que si elle avait fait ça c'était notre faute... Je crois qu'elle est tellement dans une déprime qu'elle ne se rend plus compte du bien et du mal...

Ce soir, ça a été de trop. Des crises comme ça, c'est la 3ème qu'elle nous fait.
Moi et ma sœur, on ne sait plus quoi faire... On ne peut pas la forcer à aller voir quelqu'un, on n'ose pas en parler à ses frères de peur qu'elle nous déteste pour avoir fait ça, on pense que le mieux serait que nos parents se séparent car l'un comme l'autre n'en peut plus... Mais on ne veut pas laisser notre mère seule car on ne sait pas de quoi elle est capable et surtout, ma mère n'a aucun moyen financier pour vivre seule...

On ne sait vraiment plus quoi faire... J'ai essayé de vous détailler la situation au mieux sans trop en écrire...

Je viens à vous pour vous demander de l'aide... S'il vous plaît...

Merci d'avance à toutes les personnes qui prendront le temps de me répondre...
Minijeune
Messages : 1519
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Ma mère fait une énorme déprime

Message par Minijeune »

Bonjour,

Je vous ai lu... Et malheureusement, j'ai l'impression que les problèmes de votre mère ne vous appartiennent pas...
Donc vous n'y pouvez rien dans un sens.

Pour l'alcoolisme, il faut faire une cure de désintoxication...
Suivre un traitement médicamenteux si l'alcoolisme est sévère car un arrêt total drastique pourrait amener des conséquences très graves sur la santé.
Mais on ne peut pas forcer personne à aller en thérapie fermée...

La première étape pour aller mieux est souvent de sortir du déni et de s'avouer qu'on a un problème...
Mais encore une fois, vous n'y pouvez rien...
C'est elle qui choisira... Si elle veut aller dans le fond du baril... Elle devra juste assumer ses choix.

Votre mère manque à ses responsabilités... Et parfois, le meilleur moyen de s'en protéger est de couper les liens avec la personne...
Avant qu'elle vous amène tous vers le bas avec elle.
Elle fait ses choix, elle est une adulte.
C'est sûr qu'elle doit être en souffrance pour agir de la sorte.
Mais vous n'avez pas à vous sentir coupable de rien... Parce que vous n'êtes pas responsable de ses actions... De ses émotions... De ses crises.
Et plus vous lui donner de l'attention, plus vous lui donnerai des bénéfices secondaires à agir comme elle le fait.

Et pour les transports... Si elle boit toute la journée, elle est peut-être mieux de ne pas prendre la voiture...
Elle ne devrait pas conduire.
Et malheureusement, je crois que le constat est que son alcoolisme prend tellement toute la place...
Que même d'être présente pour sa famille, son conjoint, n'est plus une priorité...
Ça ne peut qu'être toxique pour vous.

Quel âge avez-vous...?
Quel âge a votre soeur?
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15791
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Ma mère fait une énorme déprime

Message par Dubreuil »

Elle a perdu ses 2 parents il y a de ça quelques années et l'a très très mal vécue. Elle n'a d'ailleurs fait jamais son deuil et nous dit parfois "j'aimerai que mes parents reviennent à la vie" ou encore, dernièrement, elle s'est mis à nous reprocher de lui avoir cassé quelques objets qui appartenaient à sa famille... Elle a l'air d'accorder une trop grosse valeur sentimentale à certains objets, comme si le fait de les casser par maladresse, de s'en débarrasser c'est à nouveau vivre la perte de sa famille...

*** Et c'est vrai, c'est le seul lien qui reste avec les personnes qu'elle aimait, ils sont sacrés. C'est son âme qui se brise en miettes.
Imaginez que la personne que vous aimez le plus au monde disparaisse en vous laissant par exemple une petite mallette où elle a laissé ses plus chers souvenirs , et que quelqu'un l'ai jeté sans plus se préoccuper de vos souvenirs.

Son alcoolisme s'est alors empire au fil des années, à cause de ces 2 pertes mais pas que. Il faut savoir qu'on n'a jamais été une famille très proches les uns des autres. Ce que je veux dire par là c'est que chacun doit toujours garder ses problèmes pour soi et y faire face seul, j'veux dire sur le plan phychologique. Moi, enfant, adolescente, quand je pleurais, on me disait "arrêtes de chouiner"... Du coup je ravalais mes larmes et je faisais la forte. Du coup, ma mère a gardé aussi beaucoup de choses pour elle, certaines choses sûrement que j'ignore complètement et qui pourrait peut-être m'aider à comprendre son mal-être.

*** Vous vous ressemblez émotionnellement, n'est-ce pas ?

Elle se sent comme étouffée, prisonnière, elle lui reproche de toujours la contrôler quand elle boit, de pas pouvoir acheter comme elle le souhaite (il faut savoir que ma mère gagne très peu, pas assez pour vivre et que mon père lui donne de l'argent chaque mois pour l'aider), qu'elle est la boniche de la maison, elle reproche des choses comme le fait de se lever pour emmener son enfant au travail alors que mon père à son travail et dans la direction opposée donc ne peut pas l'emmener... Alors qu'elle elle ne travaille pas donc peut l'emmener. Bref, je vais vous passer les détails mais je crois que ma mère est arrivé à saturation de mon père, qu'elle ne s'y retrouve plus dans leur relation, dans la famille qu'ils ont construit. Mon père l'aime encore, ça se voit, il essaie souvent d'aller lui parler, de prendre soin d'elle mais elle refuse.

*** Pour " s'en sortir ", l'important c'est que ce soit la personne qui décide de sa vie, si quelqu'un le fait à sa place, elle étouffe, et elle a une " dette " immense à payer à la personne qui veut la sauver. Et c'est à la fois la colère, la haine et la reconnaissance qui s'emmêlent, c'est une situation invivable, impossible, et qui peut conduire à un drame parfois irreversible.

Pour la suite, vous savez que l'alcool détruit les neurones et donne de très graves troubles du comportement. La personne n'a plus les mêmes facultés de raisonnement, de volonté, et de conscience.
Si elle ne souhaite pas guérir, elle ne guérira pas.
C'est à l'entourage de se préparer à cette terrible vérité, en ne se laissant pas " entamer " par le défaitisme. Il faut que chacun prenne soin de lui. Egoistement il faut penser à soi pour rendre les autres heureux. Et chacun, quoi que vous en pensez EST RESPONABLE de sa vie.

Il faut également savoir qu'il y a quelques mois, elle a volé une tablette à une cliente. Cliente qui a porté plainte... Ma mère est convoqué au tribunal la semaine prochaine. Elle nous a menti pendant bien 1 mois en disant que la tablette lui appartenait. Quand les gendarmes sont passés à la maison, elle ne voulait toujours pas nous avouer que c'était un vol... Elle disait "ça sert à rien d'en faire toute une histoire, c'était juste un emprunt, j'allais lui la rendre"... Elle nous a accusé, nous disant que si elle avait fait ça c'était notre faute... Je crois qu'elle est tellement dans une déprime qu'elle ne se rend plus compte du bien et du mal..
*** Oui, psychiquement elle a un besoin urgent d'être prise en charge.

on n'ose pas en parler à ses frères de peur qu'elle nous déteste pour avoir fait ça,
*** En effet, vous devez le faire. De plus cela les concerne, ce serait malhonnête de leur cacher. Et ils auraient raison de vous en vouloir

on pense que le mieux serait que nos parents se séparent car l'un comme l'autre n'en peut plus...
*** Ce sont à vos parents de décider :

Mais on ne veut pas laisser notre mère seule car on ne sait pas de quoi elle est capable et surtout, ma mère n'a aucun moyen financier pour vivre seule...
*** Que ferait-elle si vous étiez au loin ou ignorants de sa situation ? Soit elle se prendrait finalement en charge, soit les services sociaux interviendraient…
Et ce serait le mieux pour elle, et vous. Qu'elle soit " hors " du milieu pathogène, et prise en charge.
Cela ne vous empêchera pas de l'aimer et de garder des liens;
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum parents »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités