Enfant de 5 ans et l'école

Forum enfant, éducation enfant
Alaranel
Messages : 7
Inscription : 24 nov. 2020, 12:13

Enfant de 5 ans et l'école

Message par Alaranel »

Bonjour,

Je suis la maman d'une petite fille de 5 ans en grande section de maternelle. L'année dernière, en début de 2eme trimestre, ma fille est entrée spontanément dans l'apprentissage de la lecture, s'est mise à tout déchiffrer et à écrire des mots simples de manière phonétique. Perturbatrice en classe (agitée, à faire rire les autres, à inventer des "bêtises" comme découper des chutes de papier pour en faire des confettis et dire que c'est la fête) elle a passé beaucoup de temps punie et grondée. La maîtresse a émis l'idée en mars qu'elle devait s'ennuyer et a proposé d'envisager un passage anticipé en CP. Finalement la covid est passée par là, tout s'est arrêté, la psy scolaire n'a pas pu la rencontrer et on m'a finalement dit que de toutes façons elle était trop immature pour l'école élémentaire.
Elle est donc passée en grande section, mais elle lit à présent couramment et tout, donc elle dévore les livres. Elle écrit beaucoup, elle dessine des BD, de petites histoires (3 à 5 phrases) en phonétique, elle dessine des schémas (l'anatomie, un plan de robot) etc. On la laisse faire ce qui lui plait à la maison en terme d'activités. Elle est abonnée à plusieurs magazines, elle a des cahiers de jeux sur différents thèmes et on fait beaucoup d'activités créatives. Donc je la laisse choisir, faire tant qu'elle veut, ne pas faire si elle préfère. Elle dessine surtout, énormément et pendant des heures.Et j'entends sans arrêt "je m'ennuie".
Le problème c'est qu'à l'école elle n'y va que pour s'amuser. En classe la maîtresse me dit qu'elle n'est pas spécialement demandeuse en matière de travail. C'est souvent la dernière, elle traîne, elle rêvasse. Mais d'un autre côté, elle lui demande de ne pas intervenir quand ils commencent une nouvelle histoire pour ne pas tout dévoiler avant le début, donc de ne pas lire à l'avance, de ne pas donner les réponses pour laisser le temps aux autres de réfléchir etc. Elle lui a demandé aussi de ne plus écrire en cursive (en ce moment elle a envie) et d'écrire en capitales car ils n'ont pas commencé à travailler les cursives. Elle a peur qu'elle prenne de mauvais plis en écrivant de manière autodidacte. Le problème c'est que ma fille est frustrée parce qu'elle n'est pas interrogée en classe, ne peut donc jamais gagner les petites récompenses que la maîtresse fait gagner parfois, et qu'elle savait les réponses mais qu'elle ne peut pas le dire parce que même si elle lève le doigt très fort on ne la laisse pas parler.
La maîtresse m'a redit qu'elle avait un comportement très immature ce qui la confortait dans l'idée que le passage anticipé aurait été une mauvaise idée, et que de toutes façons elle était très joyeuse preuve qu'elle se sentait bien et qu'elle est à sa place. Ma fille est très démonstrative dans ses relations avec les autres, chante, saute, danse, dit quand elle aime. Et quand elle aime, elle adore. Elle a beaucoup de vocabulaire mais elle aime parler sur un ton un peu bébé, dit qu'elle aimerait ne pas grandir, se met rapidement à pleurer si elle n'arrive pas à faire quelque chose convenablement. Elle peut aussi fondre en larmes si elle assiste à une scène qu'elle juge triste ou injuste même si ça ne la concerne pas elle. A la maison elle ne raconte que ce qui ne la touche pas, si un sujet est sensible elle se ferme. Elle a également des troubles du sommeil, des angoisses au coucher, des périodes d'insomnie durant la nuit qui peuvent durer plusieurs heures, énormément de cauchemars. Elle angoisse dès qu'elle est seule.J'en ai parlé au médecin de famille et au pédiatre qui m'ont parlé de la laisser dans sa chambre et de faire la sourde oreille, ou de la mettre sous traitement. A cause de la fatigue, la journée elle est agitée, excitée, sachant qu'elle est déjà remuante de base.

Nous avons rencontré une pédopsychiatre en juillet dernier pour parler de son avance scolaire, sur conseil de l'école. Elle a évoqué une attention peut être déficitaire et une certaine agitation, mais que rien ne l'alarmait spécialement. Elle nous a dit de revenir la voir si on en avait envie mais que bon... Elle ne voyait pas la nécessité d'un suivi spécial. J'aimerais votre avis. Y a t'il un risque que ma fille s'ennuie, qu'elle se sente mal ou en décalage ? Dois je m'inquiéter de son comportement immature pour l'année à venir, et d'autant plus en décalage avec son niveau scolaire qui monte en flèche ? La maîtresse dit qu'elle peut faire des exercices de CE1 sans effort, sa prof de danse m'avertit qu'elle fait le bébé comme si elle avait 3 ans. Elle commence à faire le vide en terme de copains à part un petit noyau qui lui reste des années précédentes et je trouve qu'elle se met à s'isoler volontairement ce qui n'était pas du tout le cas plus jeune. Dois je chercher à consulter un autre professionnel selon vous ?

Merci d'avoir pris le temps de me lire, et bonne journée.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16268
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Enfant de 5 ans et l'école

Message par Dubreuil »

La maîtresse m'a redit qu'elle avait un comportement très immature ce qui la confortait dans l'idée que le passage anticipé aurait été une mauvaise idée,
*** Il me semble surtout que cette petite fille présente tous les signes d'un haut potentiel, son intelligence est très vive, sa personnalité sociable et attachante.
Lisez les articles qui parlent des enfants présentant un QI au dessus de la moyenne. Vous ne serez pas surprise d'y retrouver le comportement de votre fillette. ( sites sur les " zèbres " par exemple, mais rassurez-vous, on peut avoir une intelligence au dessus de la moyenne, sans pour cela être autiste !!! )
Prenez contact avec des professionnels sensibilisés à cette belle originalité, qui sauront vous conseiller pour ne pas brimer en elle ses capacités intellectuelles et émotionnelles.
Vous avez un petit trésor dans votre maison, ne vous rendez pas à l'inexpérience d'une maîtresse, dont le travail ( réellement ) n'est pas de conseiller les parents, mais d'obtenir un" bon rendement " de la classe qui lui est confiée. ( souvent, pas de vagues, pas une tête qui dépasse ! )
Continuez d'entretenir les activités de cette enfant. Voyez un pédo-psychiatre spécialisé dans la surdouance.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse

*** Contact pour LA THERAPIE HUMANISTE par internet : Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
( Explications sur ce forum, dans le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie " )
Alaranel
Messages : 7
Inscription : 24 nov. 2020, 12:13

Re: Enfant de 5 ans et l'école

Message par Alaranel »

Bonsoir, merci beaucoup pour votre réponse. Je me posais la question oui, sur le fait qu'elle était peut être un peu différente. Je pensais plus à quelque chose comme un TDA, car comme tous les enseignants me répètent qu'elle est dans la lune, qu'elle gigote beaucoup et que son temps d'attention est plutôt limité en classe... Mais ça ne collait pas avec son comportement à la maison où elle peut rester 1h sans bouger (sauf les pieds en général), passionnée par une création. Elle est dans sa bulle, elle parle à voix basse de l'histoire qu'elle s'invente alors qu'elle crée ses personnages, gomme leurs expressions pour les redessiner à mesure que son histoire orale se déroule. (Mais il ne faut pas montrer qu'on l'écoute, sinon elle est gênée et va se cacher).
Et puis bon, comme on a passé l'année passée à entendre à son propos "insupportable"... elle-même nous dit souvent "je suis pénible". Et elle s'est mise à se frapper la tête dès qu'elle se trompe, ou qu'on la reprend sur quelque chose (que ce soit sur son comportement ou sur un détail plus scolaire). Au début elle le faisait épisodiquement, maintenant c'est devenu systématique et elle frappe fort. Je ne sais pas pourquoi elle fait ça. Je ne sais pas s'il faut l'empêcher, ignorer ce comportement ou le lui faire remarquer.

Je vais chercher un pédo-psychiatre pour discuter de tout ça. Et puis, tant pis pour la maîtresse, même si elle ne veut pas qu'elle continue à faire de nouveaux apprentissages scolaires, si elle en a envie... On fera !
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16268
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Enfant de 5 ans et l'école

Message par Dubreuil »

Et puis bon, comme on a passé l'année passée à entendre à son propos "insupportable"... elle-même nous dit souvent "je suis pénible". Et elle s'est mise à se frapper la tête dès qu'elle se trompe, ou qu'on la reprend sur quelque chose (que ce soit sur son comportement ou sur un détail plus scolaire).
*** Elle se rend compte ( peut-être parce qu'elle l'a entendu à l'école " qu'elle n'est pas exactement ce que les adultes voudrait qu'elle soit, et elle s'en punit.
Ce qu'elle a peur, c'est que " cette différence " qu'elle perçoit fasse que vous l'aimiez moins parce qu'elle vous déçoit. Elle a peur de perdre votre amour. C'est donc lui parler très sincèrement qui lui fera du bien, lui dire que vous l'aimez, qu'elle est unique et très intelligente, que vous êtes fiers d'elle, etc, etc... vous saurez !
Elle a besoin d'être rassurée et réconfortée.
En effet un psy pour enfant ( même psychanalyste ) lui fera reprendre confiance en elle, en plus de vos encouragements.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse

*** Contact pour LA THERAPIE HUMANISTE par internet : Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
( Explications sur ce forum, dans le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie " )
Alaranel
Messages : 7
Inscription : 24 nov. 2020, 12:13

Re: Enfant de 5 ans et l'école

Message par Alaranel »

Bonjour,
J'ai pris rendez-vous avec une psychologue clinicienne qui est conseillée dans plusieurs annuaires d'associations sur le haut potentiel, pour une première rencontre. Merci encore pour vos conseils et à bientôt.
Alaranel
Messages : 7
Inscription : 24 nov. 2020, 12:13

Re: Enfant de 5 ans et l'école

Message par Alaranel »

Bonjour,

Je tenais à vous donner des nouvelles : Moïra a passé le WPSSI IV le 18 décembre. Nous avons eu la restitution et effectivement ses résultats confirment la précocité (QIT supérieur à 130).

Elle a eu des résultats hétérogènes dans les subtests: 6 subtests supérieurs à très supérieurs, 4 subtests dans la moyenne de son âge et 1 subtest très inférieur (perte de concentration/intérêt selon la psy)

Je pense qu'il faut que j'en parle à l'école à présent... Mais je ne suis pas sure d'avoir bon accueil.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16268
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Enfant de 5 ans et l'école

Message par Dubreuil »

Je tenais à vous donner des nouvelles : Moïra a passé le WPSSI IV le 18 décembre. Nous avons eu la restitution et effectivement ses résultats confirment la précocité (QIT supérieur à 130).
*** C'était prévisible suivant vos explications.

Elle a eu des résultats hétérogènes dans les subtests: 6 subtests supérieurs à très supérieurs, 4 subtests dans la moyenne de son âge et 1 subtest très inférieur (perte de concentration/intérêt selon la psy)
*** Si ce n'est déjà fait, ce serait important qu'elle aille consulter un orthoptiste. Souvent les troubles de l'attention sont dus à d'infimes troubles visuels, une simple rééducations de quelques séances, et ce serait génial si c'était suffisant !
Et afin d'éviter tout désagrément, faites-lui passer un bilan psychomoteur qui vous renseignera sur d'éventuels troubles psycho-affectifs dus au jugements arbitraires de certains adultes... limités.

Je pense qu'il faut que j'en parle à l'école à présent... Mais je ne suis pas sure d'avoir bon accueil.
*** Il me semble qu'avant d'en parler, vous devriez avoir " en main " toutes les informations, et éventuellement avoir déjà réfléchi, à une nouvelle école ! ( au cas ou ) Car, pensez-vous vraiment que ces personnes aient suivi une formation adaptée pour comprendre et accompagner les enfants en surdouance ?
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse

*** Contact pour LA THERAPIE HUMANISTE par internet : Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
( Explications sur ce forum, dans le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie " )
Alaranel
Messages : 7
Inscription : 24 nov. 2020, 12:13

Re: Enfant de 5 ans et l'école

Message par Alaranel »

Dubreuil a écrit :Si ce n'est déjà fait, ce serait important qu'elle aille consulter un orthoptiste. Souvent les troubles de l'attention sont dus à d'infimes troubles visuels, une simple rééducations de quelques séances, et ce serait génial si c'était suffisant !
Et afin d'éviter tout désagrément, faites-lui passer un bilan psychomoteur qui vous renseignera sur d'éventuels troubles psycho-affectifs dus au jugements arbitraires de certains adultes... limités.
Ah oui l'orthoptiste ! J'ai moi même des soucis de convergence depuis l'enfance, je fais de la rééducation tous les 5/10 ans environ. C'est vrai que la psychologue nous as dit durant la restitution qu'il y avait quelque chose avec son regard. Qu'il s'agissait peut être d'un manque de méthode mais que son balayage visuel est désorganisé et qu'il lui arrive de revenir plusieurs fois sur une ligne qu'elle a déjà traité. Du coup les subtests sur la rapidité de traitement sont parmi ses résultats les plus bas. Je n'ai pas pensé à quelque chose avec ses yeux, je me suis dit qu'elle était juste distraite.

En quoi consiste un bilan psychomoteur ? Je n'en ai jamais entendu parler.
Dubreuil a écrit :Il me semble qu'avant d'en parler, vous devriez avoir " en main " toutes les informations, et éventuellement avoir déjà réfléchi, à une nouvelle école ! ( au cas ou ) Car, pensez-vous vraiment que ces personnes aient suivi une formation adaptée pour comprendre et accompagner les enfants en surdouance ?
Oui, vous avez raison... Et cela m'inquiète beaucoup. Ma fille nous a raconté que lorsqu'elle avait terminé son travail en classe, elle devait croiser les bras sur la table et attendre sans bouger. Qu'il ne leur était pas permis de faire un dessin ou de jouer d'une quelconque manière. Vendredi elle était très heureuse car pour la première fois depuis le début de l'année elle a eu une récompense pour avoir donné une bonne réponse en classe. Il s'agissait de trouver le nom d'instruments de musique présentés en image. Il y en avait un que personne n'a trouvé : le Guiro. Nous mêmes lorsqu'elle nous a mentionné ce nom avons cru qu'elle inventait et nous avons dû chercher sur Internet. Elle dit l'avoir vu dans un livre une fois... La maîtresse lui a donné un bonbon. Mais la plupart du temps elle ne l'interroge jamais en première intention, et cela la frustre beaucoup.
Le directeur de l'école, apprenant que je la faisais suivre chez un psychologue, a levé les yeux au ciel. Il nous a accusé de la pousser et de créer nous-mêmes le décalage qui existe avec les enfants de son âge, de provoquer son inconfort. Je lui ai parlé de ses angoisses, de sa sensibilité et de ses problèmes de sommeil. Il a répondu que c'était très bien de la montrer à un professionnel, tant que ce dernier n'essayait pas d'empiéter sur leur domaine en donnant des conseils sur la suite de sa scolarité.
Moi je voudrais juste qu'elle soit heureuse. Je ne vais pas cacher tous les livres de la maison, et arrêter de lui acheter les magazines qu'elle me réclame parce que ça provoque un décalage avec les autres enfants... C'est elle qui me demande spontanément d'aller au rayon livre et qui me supplie de lui acheter des livrets sur l'anatomie ou le dernier Wakou sur les animaux sauvages.

J'ai demandé un rendez-vous à son enseignante par message, j'attends sa réponse. Ensuite je voudrais rencontrer la directrice de l'élémentaire pour préparer l'année prochaine. Mais j'avoue que je commence à voir comment je pourrais économiser de l'argent pour la mettre dans une école privée qui puisse l'accepter comme elle est, et lui redonner l'envie. ça me fait tellement mal de la voir pleurer le dimanche soir et veiller des heures dans son lit dans l'angoisse de retourner en classe le lundi matin. J'en viens à me dire que je n'aurais peut être pas dû la stimuler et je culpabilise.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16268
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Enfant de 5 ans et l'école

Message par Dubreuil »

Ah oui l'orthoptiste ! J'ai moi même des soucis de convergence depuis l'enfance, je fais de la rééducation tous les 5/10 ans environ. C'est vrai que la psychologue nous as dit durant la restitution qu'il y avait quelque chose avec son regard. Qu'il s'agissait peut être d'un manque de méthode mais que son balayage visuel est désorganisé et qu'il lui arrive de revenir plusieurs fois sur une ligne qu'elle a déjà traité. Du coup les subtests sur la rapidité de traitement sont parmi ses résultats les plus bas. Je n'ai pas pensé à quelque chose avec ses yeux, je me suis dit qu'elle était juste distraite.
*** Alors filez vite lui faire passer ce bilan !

En quoi consiste un bilan psychomoteur ? Je n'en ai jamais entendu parler.

La maîtresse lui a donné un bonbon. Mais la plupart du temps elle ne l'interroge jamais en première intention
*** Parce qu'elle lui gâche son autorité et son savoir ! Rien de plus agaçant qu'un enfant qui se distingue par une sur-douance..

Le directeur de l'école, apprenant que je la faisais suivre chez un psychologue, a levé les yeux au ciel. Il nous a accusé de la pousser et de créer nous-mêmes le décalage qui existe avec les enfants de son âge, de provoquer son inconfort. Je lui ai parlé de ses angoisses, de sa sensibilité et de ses problèmes de sommeil. Il a répondu que c'était très bien de la montrer à un professionnel, tant que ce dernier n'essayait pas d'empiéter sur leur domaine en donnant des conseils sur la suite de sa scolarité.
*** C'est un crétin. Et vous le savez maintenant.

Moi je voudrais juste qu'elle soit heureuse. Je ne vais pas cacher tous les livres de la maison, et arrêter de lui acheter les magazines qu'elle me réclame parce que ça provoque un décalage avec les autres enfants... C'est elle qui me demande spontanément d'aller au rayon livre et qui me supplie de lui acheter des livrets sur l'anatomie ou le dernier Wakou sur les animaux sauvages.
*** Trouvez-lui une école spécialisée pour enfants surdoués.

J'en viens à me dire que je n'aurais peut être pas dû la stimuler et je culpabilise.
***J'espère que vous plaisantez ! Vous n'allez pas chercher à vous faire plaindre pour avoir une enfant intelligente ?
Vous faites ainsi l'apologie de l'obscurantisme intellectuel. Votre fille a besoin d'une alliée, pas d'une maman frileuse.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse

*** Contact pour LA THERAPIE HUMANISTE par internet : Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
( Explications sur ce forum, dans le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie " )
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16268
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Enfant de 5 ans et l'école

Message par Dubreuil »

LE BILAN PSYCHOMOTEUR

Tous les bilans psychomoteurs ne se valent pas. C'est ce qu'en fait le thérapeute, le temps et le savoir qu'il y consacre qui en font toute sa valeur et sa pertinence.
Le bilan psychomoteur est un outil indispensable pour tout début de prise en charge, quel que soit l’âge de la personne. Il se déroule sous prescription médicale.
Il a pour objectif de recueillir des informations cliniques, motrices, et psychologiques, afin d’en faire une synthèse et de comprendre le pourquoi du trouble psychomoteur.
Il est toujours composé de 3 temps : L’entretien, L’évaluation, Le compte-rendu.
L’entretien permet de préciser les raisons de la consultation et d’orienter le choix des tests utilisés pour le bilan. Il aura pour objectif de retracer l’histoire des difficultés, le parcours de développement et des acquisitions motrices, les raisons médicales éventuelles du trouble, le déroulement des apprentissages scolaires, les difficultés ou troubles ayant déjà existé dans la famille, l’évaluation de l’expression symbolique ( verbalisation, graphisme, créativité ), les goûts de la personne, et les comportements sociaux.
Si lors de la prise de renseignements par conversation téléphonique il apparaît au thérapeute l’opportunité de recevoir en premier lieu l’enfant seul, ou la personne sans son accompagnateur, ou encore, les parents seuls, ou l’accompagnateur, un rendez-vous sera pris où chacun pourra s’exprimer en toute liberté et formuler différemment, puis ensemble dans un autre rendez-vous, le motif de la demande de soins.
L’évaluation, c'est la passation de l’examen psychomoteur en lui-même, qui détermine les coordinations dynamiques générales et les conduites motrices de base, les équilibres statiques et dynamiques, les coordinations oculo-motrices et oculo-podales, les dissociations des mouvements et motricité fine, la latéralité, les praxies et la perception visuelle et visuoconstruction, l’orientation et structuration dans le temps et l’espace, l’organisation de l’acte graphique ( vitesse, qualité, tenue de l’outil ), le schéma corporel, le tonus et les réactions tonico-émotionnelles ( avec la capacité et la qualité d’investissement corporel qui sont la partie centrale du bilan psychomoteur de l’adulte ), les caractéristiques attentionnelles ( vue et audition ) et les fonctions exécutives ( planification et inhibition de l’activité ).
Si le patient porte des lunettes, des appareils, il doit venir avec.
S’il est sous traitement particulier, il est important de prévenir le psychomotricien.
Si des examens radio, IRM, EEG, neurologiques, psychologiques, orthophoniques, un bilan, ont été faits, il est important de les apporter.
Pour les troubles de l’attention, si le patient est sous traitement psychostimulant ( Ritaline, Concerta ), venir sans prise de traitement le jour de l’examen.
Pour les troubles graphomoteurs, de l’attention, ou du comportement, venir avec les écrits de la personne, ou les cahiers scolaires de l’enfant et l'appréciation des enseignants.
L’évaluation de l’adulte se passe seule.
L'évaluation de l'enfant se passe la plupart du temps dès la seconde séance, sans les parents.
Cependant, si l’enfant, ou l'adulte, a besoin de se sentir soutenu dans cette démarche, la collaboration d'un tiers, ou d'un parents, est requise.

Le psychomotricien a besoin de temps pour relire et coter les diverses productions de la personne afin d’écrire le compte-rendu.
Ce compte-rendu sera remis au patient, ou aux parents de l'enfant, avec les informations complémentaires et la réponse aux questionnements éventuels. Le médecin prescripteur en recevra également copie.
Si des examens complémentaires s’avèrent nécessaires, une collaboration avec d’autres professionnels sera envisagée en accord avec les parents, ou la personne.
Le bilan dure environ 2h, mais peut se fractionner en plusieurs rendez-vous d’une demi-heure en fonction de l’âge, de la disponibilité, et de l’attention de chacun.
NB.
Le bilan psychomoteur, ainsi que les séances de psychomotricité, peuvent s'effectuer au domicile de la personne, si celle-ci présente une composante phobique, ou si elle est porteuse d’un handicap physique ou mental.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse

*** Contact pour LA THERAPIE HUMANISTE par internet : Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
( Explications sur ce forum, dans le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie " )
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum éducation enfant »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités