Le kraken de mon subconscient

Forum mal dans sa peau, complexe
InProgress
Messages : 40
Inscription : 09 janv. 2021, 09:09

Re: Le kraken de mon subconscient

Message par InProgress »

précision

PS: toute activité en lien avec du contenu sexuel (même juste regarder volontairement, alimenter ses fantasmes mentaux, alimenter une sécrétion de dopamine lié à la sexualité sans partenaire réel) ou masturbation ne comprenant pas un partenaire réel compte comme une emprise du Dragon/Kraken.

Conseil: Investissez dans la vie réelle, les choses que vous voulez entreprendre et les challenges inhérents. Inscription à des cours collectifs de danse dès la réouverture de ces derniers (coronavirus dit fin janvier). Inscription au club d'échec dès fin janvier également.

La dépression te déconnecte du monde, participer à des activités (même si cela peut être effrayant ou non désirable au début, un peu pénible par moment durant) fonctionne
comme un pont de reconnexion avec ce qui s'appelle "la vie" ! La vie va redevenir vivante et sensationnelle. Il faut encourager les ponts de reconnexion.


donc +0.1 également par activité (0.1 pour chaque pratique) de pont de reconnexion
InProgress
Messages : 40
Inscription : 09 janv. 2021, 09:09

Re: Le kraken de mon subconscient

Message par InProgress »

c'est vraiment en y allant et en affrontant ses peurs (en faisant) qu'on change sa perception de l'événement qu'on redoute.
InProgress
Messages : 40
Inscription : 09 janv. 2021, 09:09

Re: Le kraken de mon subconscient

Message par InProgress »

j'ai reçu 2 visites du Dragon/Kraken (repoussées avec succès) je viens de comprendre qu'il faut "lutter" en ne pas s'accrochant au brouillard de pensées au loin du Dragon. On n'alimente pas ! On se reconcentre sur ce qu'on fait ou sur quelque chose. Mais il faut le faire au tout début dès la première once de pensées, sans attendre ! Il faut également rester occupé et ne pas se laisser aller sans objectif précis
InProgress
Messages : 40
Inscription : 09 janv. 2021, 09:09

Re: Le kraken de mon subconscient

Message par InProgress »

je crois que je comprends mieux. J'ai développé que très peu de compétences et de centres d'intérêts par mon abus de jeux vidéos (isolement) durant ma jeunesse. J'ai comme mis en place une façade toute ma vie pour paraître et empêcher l'apparition du nombre monstrueux de mes lacunes (manque d'attention et d'intérêts pour tout ce que j'ai fait dans ma vie jusqu'à il y a peu de temps). C'est comme si vous devez obtenir des appuis avec vos pieds (sur le sol) mais le sol est tout mou. Le sentiment d'appui sonne vide. Vous paraissez solide mais êtes instable au fond. Aujoud'hui je me suis senti différent en assumant de ne pas être parfait et d'avoir une vie qui fait que je manque de certaines choses. J'accepte de paraître ridicule en répondant je ne sais pas à des choses que je devrais savoir ou maîtriser. Je m'appuie sur ce que j'ai et j'accepte de manger le béton si je ne sais pas. Je fais au mieux en m'étant préparé mais je cherche plus à me stresser de devoir forcément bien répondre. J'ai le droit d'avoir de gros blancs dans mes discussions ou de ne pas fournir la réponse escompté. Je crois avoir fait un pas en avant en me détachant de ce que je pense qui doit être fait ou paraître juste et en m'appuyant plus sur moi et ma spontanéité, l'improvisation sincère sans calculer ou anticiper en stress.

j'appelerai ça apprendre à se faire confiance, sans attendre forcément à réussir (sinon sentation de stress car si je me fais confiance je dois forcément en tirer un résultat excellent ou positif, ce qui est faux), juste savoir s'appuyer sur soi
InProgress
Messages : 40
Inscription : 09 janv. 2021, 09:09

Re: Le kraken de mon subconscient

Message par InProgress »

je suis Jean-laval sur youtube et ça me recharge en énergie. Je sais qu'il va m'aider à augmenter ma fréquence vibratoire, je vais suivre sa voie et ses conseils. Je me suis fait dragué par une fille pour la première fois depuis très longtemps ce soir. C'était très inattendu ! Je crois que je suis sur la bonne voie. Je suis reconnaissant pour tout cela et je remercie l'univers pour cela :D

on part pour une petite hypnose avec Benjamin Lubszinski

PS: ce journal de pensées semble me changer la vie, ça m'a l'air de fonctionner à merveille, car je peux libérer mes pensées, je ne m'inquiète plus d'en perdre en chemin et je me sens comme potentiellement écouté par de potentiels hypothétiques lecteurs
InProgress
Messages : 40
Inscription : 09 janv. 2021, 09:09

Re: Le kraken de mon subconscient

Message par InProgress »

rapport du 13 janvier 2021

j'ai subi une petite tentative d'attaque du dragon hier soir.
Il m'a attaqué violemment durant ma marche de ce matin également. Il m'a fallu 40 minutes pour arrêter d'être obsédé et prévoir ce que j'allais faire sur ce fameux site de cam en ligne ("chaturbate")

j'ai tout de même fantasmé dans ma tête pendant ce temps donné, j'ai finalement réussi à revenir à la normale après 30 min de lutte intense. Il veut sa dose. Actuellement mon cerveau utilise chaturbate car il sait qu'il a plus de chance de m'attirer là-bas, il me dit "c'est léger ça, tu fais rien de mal, allez viens !"

Franchement, quand je suis dans cette état "sous attaque/emprise du dragon" j'ai l'impression d'être un homme qui a besoin de sa dose d'héroïne. Le contrôle total peut se perdre. Vous n'êtes plus vous-même. Il est presque impossible de garder la raison.

Je n'ai pas cédé au plan qui a été mis en place par le dragon.
Je me retire donc 0.3 de prestige et non un reset complet du compteur.

J'ai reçu mes anneaux de gymnastique aujourd'hui. Je vais pouvoir commencer ma progression pour atteindre la croix de fer (figure en gymnastique)


Recrue
1.2-0.3 = 0.9 prestige
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16214
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Le kraken de mon subconscient

Message par Dubreuil »

PS: ce journal de pensées semble me changer la vie, ça m'a l'air de fonctionner à merveille, car je peux libérer mes pensées, je ne m'inquiète plus d'en perdre en chemin et je me sens comme potentiellement écouté par de potentiels hypothétiques lecteurs
*** Je vous lis, et je ne suis pas une hypothèse ( rire ) !
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
CONSULTATIONS PAR INTERNET :
*** Pour bénéficier d'une thérapie en HYPNOSE HUMANISTE ( détails sur le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie ) voici les coordonnés d'une professionnelle compétente :
Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
InProgress
Messages : 40
Inscription : 09 janv. 2021, 09:09

Re: Le kraken de mon subconscient

Message par InProgress »

votre message me fait chaud au coeur mais aide encore plus mon subconscient !

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais vous êtes d'un grand soutien !
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16214
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Le kraken de mon subconscient

Message par Dubreuil »

InProgress a écrit : 13 janv. 2021, 14:18 votre message me fait chaud au coeur mais aide encore plus mon subconscient !
Vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais vous êtes d'un grand soutien !
*** J'interviens ici en qualité de psychologue clinicienne analyste, et dans le cadre de ma profession, je ne dis, et je n'écris JAMAIS quelque chose par hasard.
Parfois mes interventions ne retiennent pas l'intérêt de l'internaute, c'est qu'il n'est pas prêt à un travail personnel pour une remise en cause personnelle. Ou encore, il souhaite simplement choquer ou se faire ^ plaindre.
Sinon, je ne fais rien d'autre que de ne pas répondre, ou reprendre ses mots et ses idées pour l'accompagner vers son désIr d'évolution.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
CONSULTATIONS PAR INTERNET :
*** Pour bénéficier d'une thérapie en HYPNOSE HUMANISTE ( détails sur le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie ) voici les coordonnés d'une professionnelle compétente :
Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
InProgress
Messages : 40
Inscription : 09 janv. 2021, 09:09

Re: Le kraken de mon subconscient

Message par InProgress »

Je ne saurais même pas quoi vous répondre. C'est tellement honorable, je pourrais utiliser l'image d'un ange dans l'ombre.


Avec ce que vous avez dit sur le besoin de se plaindre ou choquer. Je pense que j'ai des besoins à identifier, mais comment les traiter ou résoudre ensuite ?

mes besoins;

celui de se sentir valorisé ou considéré
-> j'ai l'impression qu'à défaut de plaire (bon finalement esthétiquement je crois que objectivement, même si c'est pas objectif la beauté, je suis beau // on parlera donc ici plus d'un défaut de plaire causé par des vibrations négatives ou un concours de circonstances qui a fait que je n'ai jamais obtenu l'amour, ce dernier étant bien évidemment le résultat d'un cumul de mes actions, ces actions dirigées par une perception déformée de la réalité), donc je disais, j'ai l'impression qu'à défaut de plaire je devais compenser pour valoir quelque chose à un autre niveau au minimum. Je me suis toujours dit, soit je suis bête avec des gènes de motivation et détermination énormes qui compensent ma faiblesse intellectuelle. Soit je suis super intelligent mais il y a quelque chose qui bloque (brouillard mental, etc.). Sachant que je n'avais aucune idée ou intérêt pour l'univers pour les aspects cognitifs à l'époque (donc je n'aurais jamais deviné ce qu'était un brouillard mental ou autre).
Scolarité moyenne, agité, rêveur (je me faisais sortir du cours pour cela parfois..), écriture immonde (orthographe moyenne voire un poil en dessus). Potentiellement à cause des jeux vidéos je pense que j'étais impulsif et colérique en partie (je ne traitais pas très bien mon chien quand je devais aller le promener et que j'étais énervé de devoir partir de devant la console 10 minutes, je ne lui ai pas réellement fait mal mais j'étais plutôt brusque, que Dieu me pardonne). J'étais un peu hyperactif (je bougeais beaucoup ma manette devant la console pour faire sortir de l'énergie. Je tapais souvent une maine dans l'autre avec des grands mouvements de bras. De nos jours, je tape encore parfois ma main gauche dans ma main droite, cela m'excite littéralement et me fait vibrer intensément et comme pour faire un excès de joie incontrôlable ou d'énergie, mais c'est plus rare depuis que je médite). J'étais impulsif également je pense. J'ai été voir une sorte de psy à 11/12 ans qui me faisait faire des petits jeux. J'ai pu grâce à ça éviter d'aller en voie inférieur et je me suis retrouvé en voie moyenne (il y avait trois voie à l'époque). J'ai fini à 15 ans ma scolarité (Suisse) avec les notes me permettant d'accéder au gymnase (15-18 ans culture générale). Malgré ça j'avais l'impression d'être bancal. Mon allemand et mon anglais, je ne comprenais pas grand chose. Mon apprentissage de 15 à 18 ans a été mitigé, oui j'ai choisi l'apprentissage au lieu du gymnase. Je suis tombé amoureux (elle s'en fichait de moi mais a été plutôt correct envers moi) lors de ma première année et je n'avais littéralement plus faim. Je mangeais de temps en temps une pomme à midi. Et je mangeais un soir sur 2. Je suis passé de 78 kg (pour 1m84 à 15 ans) à 68 kg en 2 mois il me semble (ou 2 mois et demi). Ma mère me forcait littéralement à manger. Je pouvais passer le weekend avec seulement 2 bananes un fanta et un petit repas miniscule le dimanche soir. J'étais fou d'elle. Je pensais à elle tous les soirs. Je rêvais d'elle comme un dingue. Je n'étais plus concentré au boulot à cause du manque de nourriture mais surtout d'elle. Je pensais qu'à elle tous les jours. Au bout de 4 mois j'ai eu un rdv avec mes formateurs. Le désastre. Au bout de 7 mois j'ai failli me faire virer. Au bout de 10 mois mes notes à l'école étaient désastreuses. Un jour en classe, lorsque je parlais tout doucement avec mon voisin de table et que ce dernier a prononcé tout bas le nom de la fille que j'ai aimé, un gars devant moi m'a sorti avec son ton féminin "Mais *mon nom*, tu sais tout le monde sait que tu l'aimes dans la classe". Quel gros gêne.
Heureusement j'ai pris un répétiteur une semaine avant les examens et j'ai passé de justesse. Elle, elle a échoué l'année et j'ai pu par bonheur (pour moi, cela étant triste pour elle..) ne plus être dans sa classe. Je la voyais plus qu'au boulot. Mais après 1 an et demi cela a fini par un peu passé. Un peu. Je crois que j'ai un truc avec l'amour c'est assez dingue. Je tombais amoureux chaque année de cette manière mais en moins intense tout de même. Je délirais des filles que j'aimais mais c'était la première fois que je ne pouvais plus manger ou faire autre chose que penser à elle. A en faire des milliers d'erreur par jour (plus que de l'inattention). A presque se faire virer.

Mais ensuite avec les années l'intensité de mes amours a gentiment diminué (je crois que je me suis trop dit que je me détestais et plein de choses négatives qui m'ont enterré jour après jour, les substances et la masturbation/porno en masse). J'ai quand même fini avec la meilleure moyenne de classe en maturité(18 à 19 ans), 1 année supplémentaire d'étude après l'apprentissage. Pourtant j'avais tout juste la moyenne en allemand et anglais, je ne comprenais rien. Mais j'avais des bonnes notes partout ailleurs. J'avais mes problèmes d'estomac dû au lactose et je me tapais de gros brouillard mentaux (j'avais l'impression d'être limité depuis mes 17 ans déjà). J'ai continué mes études en prenant toujours mes petites potions pour dormir qui m'explosaient lors de mes matinées. Mon amour pour moi-même n'existait plus trop. Bon je vais vous passer les épisodes et années jusqu'au moment où je n'ai plus rien ressenti. Pendant mon bachelor, encore une fois les gens pensaient que j'étais super intelligent mais je me sentais comme dégommé de partout avec des petites idées qui apparaissent au fond, tout au fond, parfois et qui étaient hyper bonnes. Les gens voulaient se mettre avec moi et me trouvaient intelligent et pourtant j'avais l'impression d'être bête sans rigoler. 70% ou 80% du temps j'étais bien moins apte à réfléchir que la plupart des autres. J'ai craqué au début de l'année, j'étais aux toilettes en train d'utiliser du porno et me masturber pour la 5ème fois dans la journée (il était à peine 12h45...). Trop d'angoisse, de stress, d'horreur dans ma tête. J'ai arrêté. J'ai menti sur ma situation à mes parents. Je ne suis jamais aller en cours ensuite. Je me suis dit j'utilise 1 an pour me soigner. Pour trouver une copine. Cela passerait pour un redoublement, tout va bien. Mais j'ai pas trouvé de copine. Je ne tombais plus amoureux. Mais je draguais en série. "Je remercie dieu pour cette période, car aujourd'hui j'ose parler à n'importe qui dans n'importe quelle situation, je parle, je joue, 0 stress". "je suis passé d'introverti timide au possible à mes 13-15 ans à une machine de guerre qui se faisait complimenté en cours car je passais pour un excellent orateur" "j'ose draguer n'importe quelle inconnue ouvertement et avec audace sans une once d'hésitation". "Mais je ne le fais pas car c'est pas la bonne méthode et ce n'est plus ce que je cherche".

J'ai fait ça pendant 2 ans (2 redoublements). Mes parents ne savent toujours pas mais je m'en sors bien, une porte de sortie s'offre à moi sans créer de l'inquiètude chez eux. Ils continueront à croire que j'ai réussi et ils seront exemptés de toute déception.

J'avais des problèmes à être fluide et spontané à cause de mes "brouillards mentaux" ou autre. J'avais presque l'impression de ne pas savoir parler français parfois. J'apprenais et je répétais mes présentations orales. Donc forcément je laissais rien au hasard ou à l'improvisation.

Bref j'ai coulé de toute manière durant cette période.



Mon histoire part dans tous les sens. Le point que je retiens c'est que je me sens mieux aujourd'hui. Je vois que finalement j'ai des capacités (on a tous des capacités) que je peux exploiter correctement sans bug dans le système. Je retiens également que je n'ai plus à compenser quoi que ce soit si je continue à apprendre à m'aimer et à m'estimer. Et cela comprend tous les aspects de ma personne. L'estime de soi et la confiance en soi sont des armes incroyables.

J'ai fait un peu trop de choses en même durant la rédaction de ce texte, j'améliorerai pour le prochain.



Analyse de ma journée; J'ai été résistant face à mon Dragon/Kraken. Je vais aller dormir avec mon 5Htp encore une fois mais je devrai arrêter cela demain et apprendre à dormir avec Jean-Laval. Je sais actuellement me vider l'esprit depuis plusieurs mois, je sais également utiliser la cohérence cardiaque et des méthodes de respiration pour abaisser mon rythme cardiaque. Je vais continuer à progresser pour apprendre à bien dormir. Je suis un bon dormeur, un bon dormeur qui ne s'est pas encore pleinement réalisé, voilà tout !

0.9 (+ 1 pour la journée, + 0.1 pour ma progression dans le permis, + 0.1 pour 1 tâche procrastinée accomplie, + 0.1 pour mon rendez-vous ce dimanche avec la fille qui est venue me parler au début, +0.1 pour mon inscription au club d'échecs donc pont de reconnexion)

Recrue
2.3 prestiges
Répondre

Revenir à « Forum mal dans sa peau »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité