Agoraphobie avec trouble panique

Forum agoraphobie, phobie des lieux publics
suzyjohanne65
Messages : 2
Inscription : 28 févr. 2013, 05:00

Agoraphobie avec trouble panique

Message par suzyjohanne65 »

Voilà mon histoire....

Il y a plus de 2 ans j'ai eu un diagnostique d'agoraphobie avec trouble panique, j'ai dû être en arrêt de travail et ça a pris 6 mois avant que je puisse rencontrer un psychiatre et une psychologue. Au moment que j'étais guéris à 80% j'ai reçu un diagnostique d'un cancer du sein inflammatoire, soit le 1er mai 2012. À ce moment là mon salaire d'invalidité est devenu à 60%, je m'ajuste en conséquence financièrement. Mes traitements ont commencé d'urgence, chimiothérapie et j'en ai eu jusqu'en octobre 2012. En novembre 2012 je passe au travers de mon invalidité, je fais une demande d'assurance-chômage maladie et j'ai dû attendre 6 semaines avant de recevoir un maigre 55% de mon salaire et que pour 15 semaines. Je subis une mastectomie en décembre 2012 et on me retourne à la maison la journée même avec des drains et aucune instruction pour la maison, je vis seule et je réussis à avoir un ami pour m'aider pour me nourrir. Je suis en convalescence pour quelques semaines, durant ce temps je dois quand même payer mes comptes, mon loyer, faire mon ménage, mon lavage.

En janvier 2013 j’apprends que j'ai une récidive du cancer du sein et que je retourne en chimiothérapie d'urgence. Me voilà rendu devant la porte de l'aide sociale pour une demande d'aide de dernier recours. On me demande un tas de documents à compléter, des rapports médicaux pour recevoir 733$ par mois.

Psychologiquement parlant maintenant je peux vous dire qu'il faut être fait fort pour être malade et riche. Quand j'ai annoncé à ma famille et mes amis(es) proches que j'avais un cancer, soudainement tout le monde s'est éloigné. Mon meilleur ami m'a laissé tombé, ma famille ne me téléphonait plus. Je me retrouvais soudainement seule avec moi-même pour faire face à cette foutu maladie.

Durant ma période de convalescence je n'ai pu me présenter à mes rendez-vous en psychiatrie et lorsque j'ai voulu reprendre, on m'informe que mon dossier est fermé mais seulement après avoir tenté de rejoindre mon psychiatre pendant 2 mois sans retour d'appel. Je téléphone au CLSC pour expliquer mon cas et la travailleuse sociale me rappelle rapidement pour m'informer que mon psychiatre est malade mais personne n'a daigné m'en informé. On parle de ça depuis décembre 2012 et nous sommes en février 2013. Finalement je vais être reçu par une autre psychiatre mais en Mars 2013. D'ici ce temps ben je dois tenir le coup pour ne pas sauter une coche.

Je vais perdre ma voiture étant donné que je n'ai plus les moyens de la payer, J'ai dû mal à payer mon loyer et il ne me reste que très peu pour me nourrir même si je vais à l'aide alimentaire c'est souvent périmé ou y a très peu de fruits et de légumes et presque jamais de viande.

Je suis au bout du rouleau à un point tel que je souhaite que le Cancer me tue rapidement.
Avatar de l’utilisateur
lyza
Messages : 2973
Inscription : 13 févr. 2013, 11:05

Re: Agoraphobie avec trouble panique

Message par lyza »

au travers de ton message, je comprends que tu n'aies pas en France et pour ce qui est des aides, j'espère que quelqu'un sur le forum pourra t'aider

ce que tu décris de la réaction des gens face au cancer est un phénomène que j'ai vu pour une amie. Elle a eu un cancer du sein, et les gens lui ont tourné le dos. Je l'ai recontré durant une période de rémission, puis quand le cancer a flambé de nouveau, toutes les personnes qui étaient présentes sont restées. Elle s'est en réalité fait des amis sincères dans la maladie. Et pourtant.. Dans mon entourage, combien de personnes me disaient "prends tes distances, quand elle va mourir, tu vas trop souffrir autrement" ! J'ai détesté cette attitude mais maintenant je comprends mieux quel genre de personnes m'entouraient. Je suis fière d'être restée jusqu'au bout pour elle, et je sais qu'elle a été bien entouré, par des gens aimants.

Idem pour ma mère, et plus impressionnant : les gens se sont soudés autour d'elle, alors qu'avant, ils avaient tous leur vie. Dès que la maladie a été diagnostiquée, ils sont tous venus, ont tous appelés, sauf de très rares, les mêmes d'ailleurs qui n'ont pas répondu au moment de son décès... Mais peu importe.

CE que tu vis est terrible, et c'est dans ce genre d'évènements que l'on sait sur qui l(on peut compter. C'est facile à dire de là où je me trouve, mais tu dois te focaliser davantage sur les gens qui sont là pour toi, comme cet ami qui t'a aidé, plutôt que pour ceux qui ont disparu au moment où tu avais besoin d'eux.

Je ne peux pas te souhaiter de mourir, c'est au dessus de mes forces, moi qui aie perdu une amie et ma mère, à un an d'intervalle, et qui souffre encore de ces disparitions. Je te souhaite plutôt un secours rapide, et des gens sincères proches de toi pour t'épauler.

Bon courage
Je ne suis personne
suzyjohanne65
Messages : 2
Inscription : 28 févr. 2013, 05:00

Re: Agoraphobie avec trouble panique

Message par suzyjohanne65 »

Merci à toi de tenter de m'encourager, j'essaie de m'appuyer sur le peu de gens qui m'entoure mais il y en a très peu. En ce moment tout ce que je veux c'est dormir, dormir et dormir, rien d'autre.

Je suis épuisée, fatiguée et j'ai pu le goût de me battre.

En effet, je suis au Québec, ici y'en a pas de forum de discussion comme la France. Au Québec c'est très individualiste.
Avatar de l’utilisateur
lyza
Messages : 2973
Inscription : 13 févr. 2013, 11:05

Re: Agoraphobie avec trouble panique

Message par lyza »

ce n'est pas la quantité d'amis qui compte. J'en avais un bon nombre, du moins c'est ce que je croyais. Et quand j'ai eu besoin d'aide, il en restait... 0

Ce qui compte, c'est qu'une personne au moins soit là pour toi. Une personne en qui tu puisses avoir confiance, une personne à qui tu puisses te confier. C'est ça le principal.

Accroche toi, je sais que c'est une épreuve terrible, mais accroche-toi. Je suis très amère en lisant qu'il n'existe pas davantage d'aides aux malades au Québec, je l'ignorais. Je me rends davantage compte de la chance que nous avons en France, concernant le cancer, et la prise en charge immédiate à 100% dès le diagnostique. Car ainsi, que ce soit mon amie ou ma mère, le soucis pour les médicaments, les prises en charge, était évité. Elles n'avaient "que" le cancer à l'esprit pour lutter contre...

Bon courage, encore une fois
Je ne suis personne
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum agoraphobie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité