Expression libre

Forum adulte, aide psychologique gratuite
LieutenantP
Messages : 3
Inscription : 15 sept. 2020, 12:19

Expression libre

Message par LieutenantP »

Bonjour

Je vogue sur ce forum depuis un moment maintenant. Il est très intéressant, très enrichissant... Certains écrits ont fait échos à ce que je ressens, d'autre moins... Muée par un besoin de m'exprimer, je me lance à mon tour.

Je suis une femme d'une trentaine d'année. Je suis mariée et j'ai un enfant d'un peu plus de 2 ans. Secondant mon patron dans l'import export, je travaille énormément.
Quelques mois après la naissance de mon fils, il a été décelé chez lui une tumeur cérébrale inédite. S'en sont suivis plusieurs opérations, hospitalisations, trajets partout en France pour voir des spécialistes pour finir en radiothérapie. Durant ces 18 mois d'enfer, mon mari subissant une dépression, j'ai assuré/assumé tous les rendez-vous, le suivi administratif et médical, les échanges inter-hospitaliers... Je prenais un soin particulier à protéger mon fils afin que le moral en berne de son père (et du reste de nos familles) ne l’atteigne pas. A ce jour, je suis ravie de voir comme il grandit et s'épanouit, sans ombre au tableau.

Les derniers examens sont (enfin!) positifs et démontrent un espoir. Mon mari croit enfin à un avenir meilleur, nous vivons nos premiers mois de tranquillité, sans séjour à l'hôpital.
Et je subis désormais un "contrecoup": carences, malaises... mon médecin penche à une "dé-pression".
Période de doutes, de remise en question, coup de blues réguliers... Je n'y suis pas habituée et je sais qu'il n'y a que moi qui puisse trouver l'harmonie et les réponses. En parler aide à exorciser, mettre des mots sur les ressentis. Je ne suis pas opposée à consulter un psy mais entre travail et vie de famille, je manque de temps.

Alors me voici sur ce forum, à taper ce message, laissant les mots sortir...
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15709
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Expression libre

Message par Dubreuil »

Et je subis désormais un "contrecoup": carences, malaises... mon médecin penche à une "dé-pression".
*** Un peu comme un burnout, ou une décompensation.. Regardez sur internet quand vous aurez le temps, et choisissez les symptômes les plus virulents. Puis dites ce que vous en pensez.
Il faut combler " les carences ",( vitamines, oligo-éléments, etc... ) Définir les malaises ( où, à quel moment, etc... ) et SURTOUT ne prendre aucun traitement psychiatrique.
Essayez de décrire vos symptômes, et nous parlerons si vous le souhaitez...
Courage !
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
LieutenantP
Messages : 3
Inscription : 15 sept. 2020, 12:19

Re: Expression libre

Message par LieutenantP »

Bonjour et merci Docteur Dubreuil. Vos interventions sont toujours très pertinentes, c'est pourquoi j'ai pris le temps de bien me renseigner comme vous me l'avez demandé.

Une phrase en particulier décrit parfaitement l'état dans lequel j'étais juste avant:
"Pour essayer d’être résistants, ils vont puiser dans leurs réserves, provoquant des risques d'effondrement et d'épuisement généralisé."
:arrow: C'est tout à fait juste, j'avais l'impression de toujours puiser dans des réserves d'énergies. Je pourrai également citer l'un de mes films préférés "Je me sens comme du beurre qu'on aurait étiré sur une tartine trop grande".

Actuellement, je ressens les symptômes suivants:
Troubles du rythme cardiaque, sudations importantes, bouffées de chaleur, règles plus longues, perte de libido, rapports difficiles avec la nourriture, baisse et doutes d'estime de soi (alors que je n'avais jamais vraiment connu ce problème).
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15709
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Expression libre

Message par Dubreuil »

Une phrase en particulier décrit parfaitement l'état dans lequel j'étais juste avant:
"Pour essayer d’être résistants, ils vont puiser dans leurs réserves, provoquant des risques d'effondrement et d'épuisement généralisé."
*** C'est un épuisement nerveux, ce n'est donc pas une pathologie.
Vous pouvez penser être allée jusqu'au bout de vos forces physiques et psychiques... mais non, vous avez ( nous avons ) aussi un kit de survie en cas de situation extrême ! Et vous n'en êtes vraiment pas encore là.
En arrivant au sommet pour avoir tout donné, sous le coup de la volonté et de la peur, vous vous effondrez, comme le sportif qui a gagné son challenge. Maintenant il ne peut rien faire que d'attendre, que de reprendre son souffle, faire confiance à son corps qui va récupérer peu à peu ses forces et son 'énergie, tranquillement, à son rythme, chaque chose à la fois.
Ne vous inquiétez pas, vous n'avez rien de grave, et vous allez récupérer beaucoup plus vite que vous ne l'imaginez. Cependant il faut être raisonnable et comprendre que 18 mois d'enfer, c'est comme un coup de poignard continu dans vos forces vives, et que l'impact a été violent, et qu'il faut être patient pour " retirer l'arme ", et aider à la cicatrisation.
Prise par votre volonté farouche de tout gérer, vous avez aussi, malgré vous, accéder à la toute-puissance. Il ne fallait pas que quelque chose vous résiste, votre détermination était une question de survie. Vous avez également vu et compris que vous étiez seule. Comme nous le sommes tous, mais dans une acuité désespérée.
On ne peut pas sortir indemne de l'enfer. Il faut que ça refroidisse (!). Et ce n'est plus vous qui commandez, c'est le temps, le silence, la nature...

Actuellement, je ressens les symptômes suivants:
Troubles du rythme cardiaque, sudations importantes, bouffées de chaleur, règles plus longues, perte de libido, rapports difficiles avec la nourriture,
*** Vous avez attendu longtemps, intensément, vous avez lutté, et la délivrance est venue. Comme pour les femmes, après un accouchement, le corps, l'esprit, les hormones, etc... tout est remis en question. Il faut rééquilibrer tout ça, même si au bout d'un moment la plupart des choses se remettent en place.
Si ce n'est déjà fait, doser les hormones, sans oublier la thyroïde ( Troubles du rythme cardiaque, sudations importantes, bouffées de chaleur )
Faire une cure de 3 mois de Magnésium, ( les femmes en perdent tous les mois au moment de leurs règles, ou à chaque stress intense )
Avec magnésium, prendre de la vitamine D, super rééquilibrant !
La nourriture, ce sont des relents de l'angoisse qui se manifestent. Cela passera. Ne mangez que ce qu'il vous plait. par goûts personnels et par instinct.
La libido ce n'est pas grave, là encore il faut laisser faire... C'est surtout le climat de confiance et de tendresse qui doit revenir en priorité. Et puis, un papa qui craque, un homme défaillant, peut-être cela a-t-il fragilisé l'image que vous aviez du père, du chef de famille ? En faisant remonter un passé avec les traumatismes éventuels de votre propre enfance (souvenirs éducatifs, affectifs ) ? Ce serait logique.

Baisse et doutes d'estime de soi (alors que je n'avais jamais vraiment connu ce problème).
*** En quelles occasions ? exemples SVP...
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
LieutenantP
Messages : 3
Inscription : 15 sept. 2020, 12:19

Re: Expression libre

Message par LieutenantP »

Baisse et doutes d'estime de soi (alors que je n'avais jamais vraiment connu ce problème).
*** En quelles occasions ? exemples SVP...
> Il faut savoir qu'il y a 5 ans, j'ai fait un régime avec mon mari et j'ai perdu 35kg (lui 30kg). J'ai toujours grandi en étant en surpoids et je n'ai jamais eu aucun problème avec ça. Lorsque j'étais enceinte, mon mari et mon gynéco me mettaient une pression permanente pour ne pas "trop grossir" et depuis, je n'ai plus été à l'aise avec mon poids. Je n'ai plus que 2 ou 3 kg de plus qu'avant ma grossesse et pourtant j'ai l'impression de ne jamais être assez bien.

Un détail que j'ai lu dans des articles sur la décompression est que les gens auraient tendance à se déconnecter, à fuir la réalité.
Je ne sais pas si cela à un rapport mais je passe effectivement mon temps libre à lire ou à faire des puzzles; ce qui me permet de me sentir dans ma bulle.

Mon médecin a vérifié la thyroïde, tout va bien. Par contre, je prend effectivement du magnésium, de la vitamine D, du fer (carences dans ces 3 là) mais aussi de la spiruline. J'avais un traitement de 3 semaines mais j'ai pris l'initiative de continuer le traitement temps que je ne me sens pas vraiment mieux.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15709
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Expression libre

Message par Dubreuil »

Un détail que j'ai lu dans des articles sur la décompression est que les gens auraient tendance à se déconnecter, à fuir la réalité.
Je ne sais pas si cela à un rapport mais je passe effectivement mon temps libre à lire ou à faire des puzzles; ce qui me permet de me sentir dans ma bulle.
*** C'est une façon intelligente de conjurer l'angoisse et d'évacuer le stress. Continuez !

Mon médecin a vérifié la thyroïde, tout va bien. Par contre, je prend effectivement du magnésium, de la vitamine D, du fer (carences dans ces 3 là) mais aussi de la spiruline. J'avais un traitement de 3 semaines mais j'ai pris l'initiative de continuer le traitement temps que je ne me sens pas vraiment mieux.
*** Vous êtes entre de bonnes mains, là aussi continuez. Soyez patiente, le pire est derrière vous.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 25 invités