perdue

Forum adulte, aide psychologique gratuite
jenesaispaspourquoi
Messages : 1
Inscription : 10 août 2019, 22:37

perdue

Message par jenesaispaspourquoi »

Bonjour,

je suis une jeune de fille de 20 ans qui arrive à saturation.
Mon parcours de vie est très spécial et rempli de traumatismes.
Je suis née dans un pays pauvre où j'y ai vécu jusqu'à mes 4/5 ans environ.
J'ai fait une partie de mon enfance auprès de ma "famille" (biologique: ma génitrice et mes soeurs)entre mes 0 à 2 ans et quelques où j'ai connu l'inceste. Puis je suis partie dans un orphelinat où j'ai connu la malnutrition, la misère, la maltraitance, le viol, la confusion, la maladie et le manque. Je suis tombée dans le coma. J'en suis sortie mais j'ai retrouvé ce monde "merveilleux". Je me souviens de l'avant et de l'après mon coma. Après ce moment d'absence, j'ai eu un tout plein d'énergie, venue de je ne sais où, (puisque je n'avais reçu aucun traitement) alors même que je ressentais un vide immense en moi. Quelque chose venait de se briser. J'ai été adoptée quelques mois après, "mon peau père" est venu me chercher. J'ai pu rattraper le temps, avoir "une enfance" même si je vivais dans un cadre de non dit. J'ai pendant cette période fait des appels de phare concernant mes viols, mais personne n'a dénié s'y attarder. Nous avons déménagé dans une grande ville, où les choses ce sont très vite désaltérées. Je me souviens qu'à l'époque j'essayais d'éviter leurs conflits d'identité en restant dans ma chambre, mais on me rajoutait en plein milieu du conflit et du décor. Je trouvais le spectacle pathétique. J'avais l'impression d'être plongée dans un cartoon. Les tensions ce sont plus ou moins calmées avec le temps. J'étais bonne élève jusqu'au collège où dû à mon harcèlement je me suis trouvais l'excuse que s'investir dans ce monde ne servait à rien, que ce monde n'en valait pas la peine et que dans tous les cas on finirait par ne plus exister. Alors je me suis mise à faire la pitre (laissant, ainsi, mes souffrances enfouies s'exprimer), à me laisser aller dans tous les sens du terme. J'ai passé les classes grâce à mes facilités puis arrivée au lycée je suis partie vivre avec le beau père. Période de lycée désagréable, pas intégrée, mise de côté, ayant été encore perturbée, les gens (y compris les profs) ce sont donner cette raison pour se donner des droits sur moi. Ne sachant pas quoi faire de ma vie, tout simplement parce que je m'en foutais, je ne me suis investie dans rien. Cette année j'ai fait une année sabbatique où je n'ai rien foutu à part glander et cogiter sur ce que fut ma vie. J'en ai appris et compris bcp. Mais j'arrive à un stade où je n'ai plus confiance aux gens, en la vie et surtout en l'avenir. De plus j'accuse ce beau père de s'être donner des droits sur moi pour de multiples raisons et surtout pour des flash que j'ai toujours eu depuis que je suis en france le concernant. Je ne tiens pas à la vie et je ne crains pas la mort pourtant je ne suis pas suicidaire (je n'y arrive pas) c'est comme si quelque chose me retenait, alors que je serai capable de me jeter sous une bombe pour y passer. J'ai cette tendance à attirer l'amour ou la haine des gens sans même que je leur ai fait quelque chose. Je suis d'une nature indifférente aux sentiments et aux relations mais sensible aux injustices. Je travaille sur moi, à l'heure actuellement pour cesser de me trimbaler toute cette héritage énergétique et du passé, de changer ma perception des choses. Mais rien ne me dit que cela marchera. Je suis devenue très pessimiste, très méfiante... Je ne sais pas quoi faire, j'essaie de dédramatiser mais j'ai peur de l'avenir. Je me suis confiée à plusieurs personnes sur mes viols personne ne veut me croire, prendre le temps de m'apporter un réconfort alors j'ai fini par laisser tomber. D'ailleurs, j'ai fini par tout laisser tomber. Je suis perdue. Si quelqu'un a des conseils je suis prenante. Merci

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15543
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: perdue

Message par Dubreuil »

Etes-vous prête a rencontrer régulièrement un psy, pour " guérir " ?
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités