Ai-je besoin de consulter ou que dois-je faire si je souffre d'humeurs changeantes persistantes et incomodantes ?

Forum adulte, aide psychologique gratuite
AdalineBauemer
Messages : 1
Inscription : 17 oct. 2019, 01:56

Ai-je besoin de consulter ou que dois-je faire si je souffre d'humeurs changeantes persistantes et incomodantes ?

Message par AdalineBauemer »

Bonjour,
Je viens ici cette nuit suite a une longue réflexion de ma part ..
Je ne suis pas très à l'aise avec le fait d'en parler, car je n'aime pas attirer l'attention sur moi ou encore inquiéter mes proches, surtout mes parents.
Je vis depuis de longues années (j'ai 22 ans) avec mes hallucinations visuelles (je vois des gens tout ce qu'il y a de plus ordinaire se promener, parler seuls ou avec d'autres, me sourire, traverser la route ou juste s'assoir a côté de moi mais qui ne sont pas là, ils ne sont pas réels, du moins je m'en rend compte lorsque les vraies personnes les 'traverses', que les voitures roulent sans s'arrêter alors qu'ils sont en train de traverser la route.. Enfin, ils ne sont pas réels), avec mes hallucinations auditives (des personnes qui parlent mais que je n'entend pas bien, comme quand on passe a côté de gens qui discutent mais qu'on n'écoute pas leur conversation quoi, je peux aussi entendre de la musique alors qu'il n'y a rien, ou alors des animaux mais la encore il n'y a rien, ou juste des pas sans qu'il n'y es personne), par moments, je perçois aussi des odeurs que personnes d'autres ne sent, je sens des goûts comme des aliments particuliers alors que je n'ai pas manger.. Ce que je n'aime pas, c'est lorsque je sens des contacts sur moi alors que je suis seule, je n'aime pas cela, ça me met mal a l'aise.
Beaucoup auraient déjà courut au médecin pour ça mais pas moi, les hallucinations ne me dérange pas vraiment, elles m'accompagnent depuis ma pre-adolescence (environs mes dix ou onze ans il le semble).
Ce qui m'inquiète en revanche est mon état émotionnel trop changeant par moments, passant d'une tristesse profonde a une joie intense puis a un vide tel que je m'absente de moi-même sans réellement m'en apercevoir. En fait, ce sont mes proches qui subissent le plus ces changements inexpliquables, comme lorsque mon regard se perd en pleine conversation et que je me déconnecte sans savoir à quoi je pense, où j'étais..
Je suis actuellement en couple, je n'en avais pas vraiment envie.. Mais être seule me terrifie a un point.. Enfin, je lui avais dis, des le départ, avant même qu'on entame notre relation, que ce n'était pas une bonne idée, que j'étais "lunatique" version 1000%, que les gens me tournaient le dos parce que j'étais trop détachée, froide ou trop "mystérieuse". Mais il a insisté, et je reste humaine, j'ai acceptée..
Mais voilà que mes humeurs étranges se font plus fortes et je vois que ça impacte sur lui, qu'il se rend compte par moments que quelque chose ne va pas. Je le rassure, je lui dis que je suis comme ça et que cela n'a rien a voir avec lui ou nous mais c'est la, c'est présent et ça me ronge.
Je n'aime pas les psychologues, enfin pas la profession, seulement, j'en ai vu un certain nombre lorsque j'étais adolescente, parce que j'avais paniquee a l'époque et avais racontee a la mère suite a une hallucination plus effrayante qu'à la normale. Tous ont mis cela sur le compte de la fatigue, des hormones, de la puberté, et que ce n'était rien, que passager, que tous les jeunes comme moi un peu stressés en faisait l'expérience.
J'ai alors arrêtée d'en parler, j'ai fais comme si tout s'était arrêté comme par magie, j'ai fais semblant puis a force de me convaincre que c'était la fatigue et tout ça, j'y ai cru aussi, et c'est devenu normal.
A présent, lorsque j'ai une hallucination, quelque soit sa nature, j'essaye de ne pas y prêter attention et lorsque je trouve que quelque chose n'est pas normale, j'arrive a savoir plus rapidement qu'avant si c'est réel ou non, j'ai juste acceptée que je vivais avec. C'est plus simple comme ca. Je ne veux pas arrêter d'en avoir parce que ça fait parti de moi. Ne plus rien voir, entendre ou sentir ne m'irai plus a présent
Pour en revenir à mon vrai problème, maintenant que j'ai posée le fond, ce sont donc les humeurs changeantes.
Que me dira un psychologue ?
Es-ce encore quelque chose de passager ? Du au stress imaginaire de mes hormones ? En tous cas pas a la puberté car c'est terminé haha mais alors quoi ?
Je mange correctement, je fais beaucoup de sport (j'aime la musculation), je côtoie des gens, certe ma vie professionnelle n'est pas au top depuis quelques mois mais c'est provisoire je le sais et je ne m'en inquiète pas réellement puisque je sais que ça ne va pas durer. Je dors bien je trouve (8h par nuit en moyenne et je fais beaucoup de cauchemars, mais la encore ça a toujours été le cas, petite je faisais beaucoup de terreur nocturne mais c'est fini, maintenant ce sont juste des cauchemars, deux a trois par nuit).

Enfin voilà, j'ai écris un pavé mais j'avais besoin de beaucoup de mots pour essayer d'expliquer ma situation et mon questionnement.
J'espère sincèrement avoir ne serait-ce qu'une esquisse de ligne a suivre (uniquement pour mon problème, le reste n'est que secondaire)
Au plaisir de vous lire, je vous souhaite une bonne nuit.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15791
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Ai-je besoin de consulter ou que dois-je faire si je souffre d'humeurs changeantes persistantes et incomodantes ?

Message par Dubreuil »

Il me semble que le mieux serait de consulter pour avoir un petit traitement psychiatrique qui éviterait un jour ou l'autre l'entrée dramatique dans une maladie mentale.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Endevenir, Vincent3 et 26 invités