je suis perdue

Forum adulte, aide psychologique gratuite
Anna1805
Messages : 7
Inscription : 30 nov. 2019, 22:05

je suis perdue

Message par Anna1805 »

bonjour, je ne sais pas trop par ou commencé
je m'appelle Anaelle et j'ai 15 ans. j'ai tjrs l'impression que ce que je me dis n'est pas réellement ce que je pense que c'est les paroles dans un film ou juste moi qui pense ça. c'est complexe à expliquer.

Je me suis fait harceler par un garçon pendant 1 an et demi et j'avoue que ça ma pas mal détruite. les gens pense qu'on tourne la page facilement car ce que j'ai vécu contrairement n’étais pas grand chose. Mais j’arrive pas c'est au fond de moi.

je sais qu'on dit toujours que c'est l'adolescence mais la nuit de temps en temps je pleure, je pleure toutes les larmes que je peux pleurer et je me demande qu'est-ce qui vas pas et si je vais bien ou pas. voila et c'est une petite partie alors si quelqu'un peut m'aider cela serait gentil.
merci
kesiaa
Messages : 301
Inscription : 29 nov. 2010, 17:33

Re: je suis perdue

Message par kesiaa »

Au contraire, l'adolescence est un moment très difficile et si en plus des personnes nous violentent c'est encore plus difficile.
C'est pourquoi il faut chercher un aide pour avoir un soutien aussi souvent qu'on le peut. Est-ce que tu as déjà vu une/un psychologue ?
Anna1805
Messages : 7
Inscription : 30 nov. 2019, 22:05

Re: je suis perdue

Message par Anna1805 »

kesiaa a écrit :Au contraire, l'adolescence est un moment très difficile et si en plus des personnes nous violentent c'est encore plus difficile.
C'est pourquoi il faut chercher un aide pour avoir un soutien aussi souvent qu'on le peut. Est-ce que tu as déjà vu une/un psychologue ?
non jamais, j'ai du mal a raconter mes problèmes sans finir en larmes alors je ne pense pas demander a mes parents d'aller voir un psy. je ne dis pas que pleurer n'est pas bien et au contraire ça fait du bien. mais déjà financièrement c'est compliqué d'aller voir un psy régulièrement et j'ai pas envie de demander car je ne me sens pas de le faire.

j'ai un traitement qui s'appelle curacné alors cela doit aussi joué sur le moral.
des fois je rigole et d'un coup j'ai envie de pleurer.
kesiaa
Messages : 301
Inscription : 29 nov. 2010, 17:33

Re: je suis perdue

Message par kesiaa »

Anna1805 a écrit : non jamais, j'ai du mal a raconter mes problèmes sans finir en larmes alors je ne pense pas demander a mes parents d'aller voir un psy. je ne dis pas que pleurer n'est pas bien et au contraire ça fait du bien. mais déjà financièrement c'est compliqué d'aller voir un psy régulièrement et j'ai pas envie de demander car je ne me sens pas de le faire.
Oui, pleurer n'est pas forcément une mauvaise chose, c'est une façon de s'exprimer et tu peux petit à petit apprendre à mettre des mots sur ce qui te fait pleurer. Tu n'es pas obligé d'en parler à tes parents si tu ne le sens pas dans un premier temps, tu peux aller voir l'infirmière ou la psychologue de l'école, tu pourras aussi leur demander de te parler du CMP (c'est une autre façon de rencontrer un/une psychologue gratuitement). Si tu te sens en confiance avec eux tu pourras leur dire ce que tu as écrit ici.
Anna1805 a écrit : j'ai un traitement qui s'appelle curacné alors cela doit aussi joué sur le moral.
des fois je rigole et d'un coup j'ai envie de pleurer.
Sais-tu pour quoi tu prends ce traitement ?
Anna1805
Messages : 7
Inscription : 30 nov. 2019, 22:05

Re: je suis perdue

Message par Anna1805 »

"Oui, pleurer n'est pas forcément une mauvaise chose, c'est une façon de s'exprimer et tu peux petit à petit apprendre à mettre des mots sur ce qui te fait pleurer. Tu n'es pas obligé d'en parler à tes parents si tu ne le sens pas dans un premier temps, tu peux aller voir l'infirmière ou la psychologue de l'école, tu pourras aussi leur demander de te parler du CMP (c'est une autre façon de rencontrer un/une psychologue gratuitement). Si tu te sens en confiance avec eux tu pourras leur dire ce que tu as écrit ici."
je me renseignerais merci.


Sais-tu pour quoi tu prends ce traitement ?[/quote]
oui pour l'acné c'est roaccutane sauf qu'ils ont changé le nom.
kesiaa
Messages : 301
Inscription : 29 nov. 2010, 17:33

Re: je suis perdue

Message par kesiaa »

Il se peut qu'en plus votre traitement contre l'acné joue sur vos humeurs. Vous pouvez en parler avec votre médecin pour avoir son avis et peut-être jugera-t-il nécessaire de vous prescrire autre chose ou diminuer les doses.
Anna1805
Messages : 7
Inscription : 30 nov. 2019, 22:05

Re: je suis perdue

Message par Anna1805 »

kesiaa a écrit :Il se peut qu'en plus votre traitement contre l'acné joue sur vos humeurs. Vous pouvez en parler avec votre médecin pour avoir son avis et peut-être jugera-t-il nécessaire de vous prescrire autre chose ou diminuer les doses.
je sais au fond de moi que ce n'est pas que cela
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15813
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: je suis perdue

Message par Dubreuil »

C'est possible que votre traitement contre l'acné ne soit pas la cause de votre grande tristesse mentale, mais il y contribue certainement beaucoup.
Cette médication est bien connue pour ses effets dépressifs. ( regardez dans les forums qui en parlent )
*** Voir un psy de visu me semble en effet très important pour vous aider à aller mieux.

L'isotrétinoïne (Roaccutane, Accutane et génériques) est un médicament indiqué pour le traitement des acnés sévères résistantes à des cures de traitement comportant des antibiotiques par voie orale et un traitement local.
Ce médicament appartient à la classe des rétinoïdes, c'est -à-dire des dérivés de la vitamine A.
Roaccutane (Accutane aux États-Unis et au Canada) est commercialisé en France depuis 1985. Les laboratoires Roche ont cessé sa commercialisation à l'automne 2008. Quatre génériques sont disponibles en France: Curacné, Procuta, Contracné et Isotrétinoïne Teva.
Environ 100.000 personnes sont traitées chaque année en France.

Les notices de ces médicaments destinées aux patients ont régulièrement été modifiées au cours des années pour ajouter le risque de dépression, de tentatives de suicide et de suicide dans la liste des effets indésirables, indiquait l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) dans un communiqué en 2007.

Ce médicament, rappelait l’Agence en mai 2009, peut entraîner des malformations graves du foetus et des effets secondaires psychiatriques.

L'éventualité de la survenue de troubles dépressifs et de comportements suicidaires nécessite une vigilance, afin de détecter et de prendre en charge de manière précoce et adaptée toute modification de l’état habituel de la personne, indiquait l'agence dans son communiqué.
Tous les patients doivent être informés de ce risque et une attention particulière doit être portée aux antécédents personnels et familiaux de troubles psychiatriques. Pendant et après l’arrêt du traitement, les patients doivent informer leur médecin de tout changement d’humeur et de comportement.

"Depuis la commercialisation de l’isotrétinoïne en France, une centaine d’observations de troubles psychiatriques a été rapportée au réseau national de pharmacovigilance, notamment chez des adolescents et des jeunes adultes, sans qu’un lien de causalité puisse être établi", précisait l'agence.

Une analyse des études portant sur les effets psychiatriques de l'isotrétinoïne, publiée en janvier 2009 dans les Annals of General Psychiatry (1), concluait que les données suggéraient fortement un lien entre le médicament et des symptômes psychiatriques.

Cette association, indiquait l'analyse, est supportée par un grand nombre de rapports. L'isotrétinoïne est le seul médicament non-psychotrope, mentionnaient les auteurs, se trouvant dans le top 10 de la liste de la Food and Drug Administration (FDA) des médicaments associés à la dépression.

La multiformité des effets psychiatriques indésirables (dépression, suicide, psychose) est probablement associée à la multiplicité des effets du médicament sur une variété de systèmes de neurotransmetteurs et aux types variés de vulnérabilité des personnes exposées, avançaient-ils.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Anna1805
Messages : 7
Inscription : 30 nov. 2019, 22:05

Re: je suis perdue

Message par Anna1805 »

oui je sais déjà tout ça]
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15813
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: je suis perdue

Message par Dubreuil »

Je me suis fait harceler par un garçon pendant 1 an et demi et j'avoue que ça ma pas mal détruite. les gens pense qu'on tourne la page facilement car ce que j'ai vécu contrairement n’étais pas grand chose. Mais j’arrive pas c'est au fond de moi.
je sais qu'on dit toujours que c'est l'adolescence mais la nuit de temps en temps je pleure, je pleure toutes les larmes que je peux pleurer et je me demande qu'est-ce qui vas pas et si je vais bien ou pas.
*** Maintenant il faut aller parler de votre traumatisme psychique avec un psy, et de visu.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 30 invités