Parent Alcoolique

Forum adulte, aide psychologique gratuite
teddyappt
Messages : 1
Inscription : 21 avr. 2020, 05:28

Parent Alcoolique

Message par teddyappt »

Bonjour ,

Mon père est alcoolique et aujourd hui j'ai 26 ans.
J ai un emploi et des amis mais on m'a souvent dit que j'étais différent, un peu "ailleurs".
Je souffre en effet de difficultés que je dirais "cognitif" et ait tendance à m isoler. Je suis impulsif, confus, sujet aux sautes d humeur et à un manque d d'organisation constant et tout cela crée un comportement auto destructeur.

Est ce que quelqu'un.connait l etat de la.psychiatrie pour ce genre de trouble ? Existe t il des thérapies comportementales qui pourraient me permettre de mieux gérer mon quotidien ?

En vous remerciant par avance pour vos reponses
Cdlt
Teddy

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15571
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Parent Alcoolique

Message par Dubreuil »

La première phase est la prise de conscience des agressions subies.

Elle se fera à travers la reconstruction des faits, un récit de l'évolution de cette relation et ensuite de sa vie. La victime en état de stress post-traumatique ne perçoit pas les agressions physiques ou psychologiques, car elle est culpabilisée, manipulée, dévalorisée, mise sous emprise par son agresseur. L'agresseur ( le père ) se positionne en victime et fait croire à la victime que c'est lui qui est agressé, maltraité, ... Il souffle le chaud et le froid pour l'empêcher de penser, de comprendre, la rendre confuse, la mettre en doute. La victime s'est habituée à ce fonctionnement et tente d'apaiser son agresseur par des comportements de soumission, mais sans succès. Cela augmente sa culpabilité, son sentiment de non valeur, son stress post-traumatique.
Si l'entourage lui signale les changements dans son apparence (éteinte, repliée sur elle, sans soin pour elle-même, sans amis, sans ressources financières si elle a été exploitée à ce niveau, ...), la victime peut se poser des questions.
Mais, si elle s'est habituée à subir l'emprise, elle a du se dissocier de son vécu interne pour survivre à son état de stress post-traumatique. Elle n'arrive pas à se reconnecter à elle-même, à ses émotions, ses sentiments, ses valeurs, ses conflits intérieurs, par peur de ne pouvoir le supporter ou par peur de la réaction de son agresseur. La première phase est donc une prise de conscience de son vécu de dissociation qui peut aller jusqu'à la dépersonnalisation. Le stress post-traumatique peut entraîner un état dépressif (fatigue, culpabilité excessive, perte d'estime de soi, image négative du futur, perte de l'appétit, du sommeil, idées suicidaires, ...). Aider la victime à prendre conscience de cet état peut l'aider à consulter et à évoluer vers la guérison. Mais, comme elle est sous emprise, elle peut résister au changement pour défendre , excuser, tenter de sauver son agresseur (Syndrome de Stockholm). Cela demande du temps et de la patience.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Répondre

Revenir à « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités