Avis

Forum adulte, aide psychologique gratuite
Mlkj
Messages : 1
Inscription : 22 janv. 2021, 13:56

Avis

Message par Mlkj »

Bonjour
Alors en faite quand j'avais l'âge de 12 13 ans je me suis amusée avec une cousines de mon âge quelques mois de différentes a des jeux sexuels touche bisous .plus tard à l'âge adulte j'ai compris les conséquences et j'ai toujours eu peur d'être une pédophile alors que on avait le même âge mais j'étais l'initiatrice du jeux . J'ai beaucoup de remords même si elle n'a pas eu d'impact psychologique dieu merci. Au collège lycée je me suis fait harcèlement sexuel touche des seins des parties intimes j'étais mal et je souriais et m'énerve maintenant quand je vois une personne j'ai toujours ce même sourire. Un jours j'ai éclaté et j'ai dit je suis pédophile pourtant objectivement cela me répugne je ne peux pas cest impensable mais pour moi je pensais l'être et avoir une peur d'être pédophile du fait que j'ai pue avoir a 12 ans joue avec ma cousine .ça me ronge de l'intérieur car je deviens parano j'ai l'impression des fois que les gens pensent que je suis pédophilie au travail dehors . Je sais pas quoi faire pourtant je ne le suis pas je sais au fond de moi que non cest pas imaginables ces dégueulasse mais je comprends pas mes réactions mes sourires . j'ai vue une psy qui m'a dit que c'étais rien de voir mon côté lesbiennes mais à côté je lui ai dit je vais faire fille au père( pour partir du domicile et voyager a bas coups ) elle m'a directement dit non j'ai pas compris si c'est a cause de mon impulsivité ou a cause de cela . Car je suis quelqu'un de très impulsive avec n'importe qui je peux vite monter en pression bien que après je le regrette et j'arrive pas avoir d'autorité
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16413
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Avis

Message par Dubreuil »

À l’enfance, les jeux sexuels s’intègrent normalement dans un petit scénario comme le jeu du docteur ou du papa et de la maman. Parfois même, certains enfants reproduiront l’acte de « faire l’amour » en étant couché l’un sur l’autre.
Ce type d’exploration sexuelle est d’ordre spontané et intermittent. Cela veut donc dire qu’un jeu sexuel pourra se vivre à l’improviste, dans un contexte qui n’a pas été prémédité par les enfants : fête d’enfants, en visite, au camp de jour, à l’école, etc.
La sexualité de l’enfant se distingue de plusieurs façons de la sexualité adulte, et ce, tant sur les plans physiques que psychologiques. En effet, les besoins liés à l’exploration de la sexualité sont bien différents. L’enfant explore surtout par curiosité, recherche d’information, de plaisir et de sensations. D’autant plus qu’un enfant cherche à comprendre les différences de genre (qu’est-ce qui fait de moi un garçon ou une fille? Quelles sont les différences avec l’autre sexe?), sans désirer séduire ou procréer.
Des jeux sexuels impliquant l’observation ou le toucher des organes génitaux ou encore, le partage de baisers sur la bouche ou sur les joues permettront aux enfants de se comparer et de se différencier par rapport à l’autre sexe.
Enfin, si certains jeux sexuels peuvent faire partie d’un développement sexuel sain, d’autres pourraient être plus préoccupants. Par exemple, si les enfants qui s’adonnent à des jeux sexuels n’ont pas le même âge ou le même niveau développemental ce peut être questionnant. Ou encore, si l’un d’eux vit une détresse émotionnelle, de la colère, de la peur ou de l’anxiété.

Par contre, vous devriez porter plainte pour les agressions que vous avez eues à l'école.
C'est la prise conscience de ce que vous avez fait enfant qui vous a culpabiliser et vous fait sourire bêtement, parce que vous croyez " mériter cela ".

Arrêtez vos " salades " avec vos histoire de pédophile ! Vous ne l'êtes pas, vous avez simplement peur d'avoir dépassé des limites, et vous vous condamnez avant que l'on vous condamne. C'est de la bêtise.

Votre psy aurait pu vous dire que chacun(e) d'entre nous est tiraillé(e) par sa peur, ou son désir d'être " pédéraste ". Pas PEDOPHILE !!! ( rire )
Quant à écrire que vous voulez être " fille au père ", alors que cela s'écrit " fille au pair ", et que dans l'un l'inceste est évoqué, et dans l'autre la prise d'indépendance effective, je trouve qu'elle aurait pu vous faire travailler sur le stade de l'Oedipe. Et de quel droit vous a-t-elle donné son avis alors que ce n'est pas sa vie ?
N.B. INFORMATION IMPORTANTE :
Si chaque personne est différente, et chaque cas unique, il n’en demeure pas moins que des explications psychologiques sont déjà données sur ce forum, dans le post : " URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE "
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 35 invités