Le roi du silence.

Forum adulte, aide psychologique gratuite
Quatre
Messages : 2
Inscription : 28 sept. 2022, 20:21

Le roi du silence.

Message par Quatre »

Salut.
J'ai besoin de communiquer.
J'ai personne avec qui communiquer.
Pour plein de raisons ou une seule, c'est qu'il parait que je suis un méchant.
Moi je crois pas. Mais j'ai pas le droit d’interagir avec les gentils.

Tu sais ca fait quelques années que je travaille.
Mais je te parle pas d'un salaire, ni d'un contrat, je te parle d'un truc qu'il y a à faire.
Je fais de la science, je donne des noms à des trucs qu'en avaient pas.
Parfois même à des trucs qui n'avaient pas de visages.

Depuis le temps, j'ai pondu trois bricoles intéressantes.
Mais, assez récemment, j'ai réussi à rendre fonctionnel l'outil que je veux inventer depuis toujours.
Il est pas optimisé, il est pas opérationnel... mais il tient la route, et de toute façon, il faut que je le formule, que je le reformule, pour comprendre sa chronologie, pour lui donner une forme, et pas seulement nommer l'immuable.

Je t'en parle comme ça, mais cet outil, s'il me plait autant, n'est pas réservé à mon usage personnel.
Et, dans ton monde, cet outil.... il peut révoquer toute l'injustice humaine.
Je n'ai pas su te le dire en des termes plus concis.
J'ai fait l'antithèse de toutes les religions. Même les modernes.
Moi à la base, mon truc, c'est la science. Et ça m’intéresse pas tellement la reconnaissance.
Mais le système social est ainsi-fait, que pour communiquer, il faudrait une notoriété.
Alors j'veux bien assumer tout ce que j'ai à dire. Aucun problème.
Mais vous êtes pas prêts. Je viens de nommer et de réfuter le comportement néantique.
J'ai toujours été plus doué pour le sarcasme que pour tout le reste, mais là je dois m'incliner.
Ca fait 5000 ans que l'humain se comporte en fonction d'un événement postérieur au-dit comportement.
Et cette hypocrisie ne tient qu'à une ligne du dictionaire, réfutable par la simple donnée que le soleil chauffe.

Voilà dans quoi j'ai mit les pieds.
C'est aussi bête que ça la question humaine.
Ca fait 5 millénaires que les humains se comportent aujourd'hui en fonction de ce qui se passera demain.
C'est juste le plus gros foutage de gueule de l'histoire de l'existence.
Et ca tient sur une sémantique qui se contente de nier les facteurs d'influence dans le comportement de l'individu.
Vulgairement " le chaos est aléatoire".
Voilà la phrase sur laquelle reposent toutes les religions, de tout lieu, de tout temps.
Qui est réfutable si le soleil chauffe.
Parceque si l'influence du soleil altère le comportement de l'élément, alors l'événement a de l'emprise sur le comportement de l'élément.
Quand la religion prétend que c'est l'élément qui conditionne l'événement.
D'ailleurs c'est ainsi que l'on le rend responsable de son comportement, et coupable des conséquences qu'il engendre.
M'enfin j'vais pas rentrer sur ce terrain là.

Tu dois surement te demander pourquoi je te raconte tout ça ?
Bah parcequ'en fait, moi, si je peux pas interagir avec les autres, c'est à cause de leur religion.
Mais elle, elle dit que c'est ma faute, parceque je suis irresponsable, et donc méchant par défaut.

Tu vois, je rencontre des gens des fois...
Et tous, sans exception, ils sont, en permanence, en train d'exister pour demain.
Ca s'appelle aussi l'hypocrisie, ou le culte.
Tu vois, c'est quand y'a un mec qui te parle, mais il se comporte de façon à être cool.
Là, il est pas en train de se comporter en fonction de ce qui se passe autour de vous dans l'immediat.
Il est en train de se comporter en fonction de l'image que tu auras de lui quand vous vous serez quittés.
C'est à dire qu'il ment. Il ment l'imminence. Il nie le présent.
Bon, là j'ai pris un stéréotype facile.
Bah moi, je vous vois tous comme ce mec là. Sans exception.
Et je peux pas communiquer avec vous.

Partout, tout le temps, quand je trouve quelqu'un avec qui interagir, cette personne nie l’interaction.
C'est à dire qu'elle nie l'influence des événement présents.
Alors moi j'essaie de bousculer un peu la situation, pour essayer de ramener cette personne dans l'imminence.
D'obliger l'hypocrite à ressentir ce qui est en train de se passer.
Je suis alors taxé d'hérétique ou d'irresponsable, et condamné à l'exil et au silence.
Systématiquement.
Littéralement.

Sur internet c'est plus simple.
Quand j'ai décidé de diffuser mon sommaire, j'ai été ban partout.
Et comme j'suis un méchant je pourrais pas parler avec les gentils.
Je suis retourné sur fb hier, j'ai posté un message public, il m'a menacé d'appeller les flics.

Et le truc c'est que moi je me sens pas concerné par toutes ces bassesses, et j'ai pas envie de me sentir concerné.
Matte le sarcasme.
Ca fait dix ans que j'ai pas d'interaction.
Je suis en train de te dire que ma vie aurait été plus riche, et même anthropologiquement parlant, si j'avais passé ces dix dernières années en prison.
Et les mecs viennent m'expliquer que si j'essaie de rentrer en contact avec des gens, ils vont m'enfermer de force dans un endroit avec des gens pour que j'apprenne à devenir responsable.
Non, franchement, la fable du gentil et du méchant, vous êtes bien mignons, mais épargnez moi ça.

Bref.
Tout cela n'existe pas, tout cela est de l'ordre du culte.
Je ne peux interagir avec les autres, parcequ'ils pratiquent des cultes.
Culte de l'humilité, culte de la tempérance, culte de la donnée.
Je suis exclu, au bagne, parceque j'ai refusé de me les approprier.
Et pour offrir un marteau à ceux qui enfonçaient des clous avec leurs fronts, encore aurait-il fallut que je leur fasse des courbettes.
Avants qu'ils ne me rappellent comme mon comportement devrait s'encombrer de plus d'humilité.

Alors ca m'intéresse pas de convaincre.
J'ai rien contre me remettre en question, encore faut-il voir de quoi tu peux.
J'veux pas être prophète. Ni anti-fête.
En l'occurence, je ne te dicte, je ne t'impose aucun standard.
Et c'est en cela que je te respecte. D'ailleurs.
Toi qui m'impose de prier la conséquence, qui voudrait me voir agir ainsi, ou ainsi...
Tu n'as aucun respect pour moi. Quoi qu'en dise ton culte.
Tu m'impose de me travestir, tu considère que je devrais agir différemment.
En ce sens, tu n'as aucun respect pour ma qualité.


Voilà.
J'avais besoin d'écrire ça.
Ca vera probablement pas la page du forum, mais on sait jamais.

J'ai besoin d’interagir avec quelqu'un.
Par là j'entends quelqu'un capable d'interagir.
Et j'veux pas de ton CV. J'veux juste parler avec quelqu'un de sincère.
Parceque, faut avouer, ça court pas les rues.

J'suis pas obliger de te bassiner avec mes travaux.
Enfin, ca vaut le détour, mais c'est beaucoup de volume pour très peu de données.

Faut juste que je communique.
J'sais pas comment te le dire autrement.

Mais je veux pas que tu me vende la vertu de tel ou tel comportement.
J'veux que mon comportement il dépende de mon échange avec toi.
T'sais c'est comme quand tu touche le feu, ça brule.
C'est à dire que quand t’interagis avec un autre élément, et bah y'a une réaction.
Entre deux personnes c'est pareil.
Sauf si, evidemment, ton échange avec moi dépend pas de ton échange avec moi.

Et, en fait, si ton échange avec moi ne dépend pas de ton échange avec moi...
Bah t'échange pas avec moi.
Et j'voudrais pas avoir l'impression de te demander la lune...
Mais si tu pouvais arrêter l'hypocrisie deux secondes, juste pour me dire ce que tu ressens.
Je t'en serais fort gré.

J'ai pas envie d'aller me confesser chez le psy.
J'assume tout ce que j'ai à dire, j'ai pas besoin de la mise en scène et du secret.
J'ai non plus besoin d'une thérapie exorcisante.
Je m'accepte très bien ainsi, j'suis même fier de moi.

Non, là, vraiment, j'ai besoin que d'une seule chose, c'est d'interagir avec quelqu'un qui existe.
Et ca fait quelques années que l'urgence patiente.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 18075
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Le roi du silence.

Message par Dubreuil »

" Bah moi, je vous vois tous comme ce mec là. Sans exception.
Et je peux pas communiquer avec vous."

*** Ok, alors que faire ?
Qualifications de Dubreuil : Educatrice spécialisée - Psychomotricienne - Psychologue clinicienne - Analyste - formation au Psychodrame de Moréno (théâtre impromptu) - Formation à la Méthode Simonton (contre le cancer et la maladie grave)
NB. Ne répond ni aux messages privés ni aux appels téléphoniques. Merci de votre compréhension.
N.B. pour lire toutes les informations utiles sur l' HYPNOSE HUMANISTE, tapez : SUJETS ACTIFS, puis ensuite sur : URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE. et recherchez : Les bienfaits de l'hypnose humaniste. Renseignements personnalisés par thérapeute : Annabel GLISE, 06 61 80 53 18 sur internet tapez : Annabel Glise hypnothérapeute humaniste à Nice, ensuite : site weeb
Quatre
Messages : 2
Inscription : 28 sept. 2022, 20:21

Re: Le roi du silence.

Message par Quatre »

Dubreuil a écrit : 29 sept. 2022, 22:11 " Bah moi, je vous vois tous comme ce mec là. Sans exception.
Et je peux pas communiquer avec vous."

*** Ok, alors que faire ?
Dubreuil a écrit : 29 sept. 2022, 22:11 " Bah moi, je vous vois tous comme ce mec là. Sans exception.
Et je peux pas communiquer avec vous."

*** Ok, alors que faire ?
Ce serait une question très pertinente si elle n'impliquait pas, par défaut, un comportement induit.
Je sais, vous avez appris que le comportement de l'individu est psycho-logique.
Niant la première donnée dont vous auriez eu besoin pour prétendre à son analyse,
A savoir que le comportement de l'individu est chaotique, et chrono-logique.
Et certainement pas psycho-logique.
C'est une aberration, Réfutable par la seule donnée que le soleil chauffe.
Voilà, j'suis navré, mais vous n'êtes ni un scientifique, ni un médecin, seulement un gars qui a bien fermé sa bouche pendant 10 ans sur une chaise d'école.
Il fallait que ce soit dit.
En ce qui me concerne, j'ai fait de la science pendant dix ans.
Ni pour un titre ou un costume. Ni pour un salaire. Même pas pour un merci.
Et j'ai accepté de sacrifier mon existence pour.
Aussi, je n'ai pas fait appel à un "professionnel du comportement normal"
Ni à un "scientifique des comportements qui doivent pas exister".
En admettant leur existence.
Non, j'ai fait appel à un individu, quel qu'il soit, qui prétendrait à cet éréthisme moderne, d'être un irresponsable en 2022.

Maintenant que l'essentiel est dit, et sans subventions, je vais vous dire en quoi votre question relève de l'innocence.


Savez vous quelle est la conséquence d'un comportement conséquent ?
Vous, médecin, qui soignez les irresponsables.
Vous qui prétendez que je devrais agir de sorte à utiliser les événements, pour engendrer des conséquences plus favorables.
Cela vous parait probablement trop évident pour être constaté.
Et c'est fort regrettable, car c'est là la seule clé de voute de toute votre déontologie.
Le rapport entre l'élément et l'événement.
Qui est un rapport hiérarchique, il est vrai.

Je risque d'ébranler quelque peu vos croyances, et c'est par respect plus que par courtoisie que je vous y prépare.

Voyez-vous, il faut distinguer le comportement néantique du comportement chaotique.
Quand vous saurez distinguer le comportement néantique, alors, vous aurez un outil pour prétendre à la psychanalyse.
Et si vous en comprenez la sémantique, vous comprendrez alors que cela n'a strictement aucun intérêt.
Je vais m'appliquer à être le plus concis possible.
En partant du postulat que, malgré mes piques, vous avez quand même un certain nombre de connexions pour prétendre au doctorat.

Un brin d'anthropologie.
L'humain se distingue de tous les autres éléments dans la définition de sa fonction.
En effet, la faune, la flore, ont et sont des outils à la fonction définie et aboutie.
Et je parle d'élément plutôt que d'individus, car, La matière, liquide, solide et gazeuse, eau, terre, air, sont également des éléments, en cela qu'ils ont également des comportements inhérents.

Tous ces éléments s'agencent en leurs rapports de dépendance et d'influence selon des conditions hiérarchiques en leur chrono-logie.

J'ai nommé cela la politique chaotique.
Laquelle, en ses événements détermine le comportement des éléments.
Vulgairement, c'est le cours des événements, la chronologie, qui conditionne le comportement des éléments.

Comportement, lui aussi chaotique, en cela qu'il est imprédictible.
Je n'ai pas dit aléatoire. J'ai dit dépendant d'un événement anterieur à lui même.
Il justifié par des conditions immédiates.
En ce sens, si l'on ne peut pas le prédire, c'est que l'on ne peut séquencer des facteurs d'influence qui ne sont pas amalgamés.
Ce n'est pas pour autant qu'il est aléatoire. Bien au contraire. Il est possible de qualifier et quantifier chaque facteur d'influence en sa chronologie individuelle antérieure.

Donc, un comportement chaotique, soit-il immédiat, est justifié.
Car il est causé par l'événement.
En fin de compte...
C'est un comportement fortuit.
Laxiste vis-à-vis de l'imminence.
Qui entretien un rapport hiérarchique avec la chronologie des faits.
Un rapport selon lequel l'état de l'événement est une cause, et le comportement de l'élément en est la conséquence.

Cela demande d'admettre qu'un comportement chaotique n'a aucune emprise sur le cours des événements.
Puisque son comportement en est intégralement dépendant.

Très vulgairement, dans ton monde humain, ca veut dire que dieu c'est le temps.
Et que dans un monde sans humain, la chronologie serait immuable.
Puisque n'existerait que des éléments au comportement conditionné par l'événement.

En effet, l'humain, anthropologiquement, ne répond pas au pré-requis d'un comportement chaotique.
C'est à dire que ses outils primordiaux ont une fonction indéfinie, et infinie.
La main, le mot... N'ont aucune fonction déterminée, ne répondent à aucun événement type.
L'humain n'a pas de vocation.
Alors que la terre, l'air, l'eau, la faune, la flore... les minéraux.
Tout a vocation dans un agencement chaotique.
Mais pas l'être humain.

J'ai vu certains sceptiques me dire que la fonction de la main c'était la préhension.
Ils étaient prêts à défendre que les crabes faisaient des fusées stellaires et jouaient du piano.
Et j'm'en suis lavé les mains à l'antiseptique.

Non, l'humain n'est pas conçu pour interagir avec les éléments.
L'humain, biologiquement, est concu pour interagir avec des événements.
Je dirais même plus, si je puis me permettre cette audace, que l'humain est designé pour utiliser l’événement.
Et quoi que sa posture haute et ses mécanismes en témoignent déjà, ce qui nous interessera serait plutôt de comparer la valeur du mot à celle du chant de l'oiseau ou du miaulement du chat.

Bref, l'on constate, dans le comportement humain, un rapport de dépendance inversé vis-à-vis de la chronologie.
Inversé par rapport à tous les autres éléments tangibles.
Il est la cause, l'événement est la conséquence.
Son comportement ne dépend pas de ses interactions immédiates.
Il n'est pas chrono-logique.
Le comportement humain pose les conditions de l'événement qui lui est postérieur.
C'est à dire que l'élément détermine l'événement.
Enfin, c'est ce qu'il prétend.

En effet, l'humain, depuis pas moins de 5 millénaires, il justifie son comportement immédiat par un événement postérieur au-dit comportement.

C'est à dire qu'il se justifie par un événement non-avenu.
Plutôt que par un événement immédiat.

Sauf que ca n'existe pas l'événement futur.
C'est pas possible, mécaniquement, d'être influencé par un événement qui ne s'est pas produit.
Et t'as pas besoin d'aller à la maternelle, les truites dans les ruisseaux le savent mieux que nous.
En l'occurrence je t'assure, elles, elles ont les outils pour répondre à l'imminence.

Bref, ce comportement néantique, c'est pas pour faire un effet dramatique.
C'est pour dire que la valeur postérieure est nulle. Elle dépend de facteurs qui ne sont pas encore entrés en relation.
On ne peut pas la synthétiser.
C'est comme si tu veux utiliser ton bois de chêne avant d'avoir planté le gland.
C'est juste con.

C'est un comportement qui est justifié, causé, par une donnée inexistante. Inavérée.
Néantique.
Plutôt que d'être justifié par une chronologie d'événements.
Ce qui est le cas du comportement chaotique.

Alors si tu te souviens de ce que je t'ai dit à propos de ton monde d'humain.
Si pour tous les autres élément, le temps c'est dieux.
Ils sont tous les outils, les créatures de l'événement.
Bah l'être humain, il utilise le temps.
Et il est créateur de l'événement.
Dans ton monde, ça veut dire qu'il est un dieu pour dieu.
Il peut altérer la chronologie. Utiliser l'imminence.

Donc là, on a distingué le comportement chaotique du comportement néantique.

Très concrètement, le comportement chaotique est un comportement fortuit.
Dépendant de conditions immédiates.

Le comportement néantique est un comportement induit.
Déterminant les conditions immédiates.

Et la psychanalyse, en fait, par définition, c'est la négation du comportement chaotique, et l'incarnation du comportement néantique.
Donc c'est intéressant de justifier le néant, mais, très concrètement, c'est pas de la science.
A la rigueur vous êtes des poètes. Mais vous analysez des données qui n'existent pas.

Et c'est là que ca devient intéréssant.
Parceque maintenant il faut que tu comprenne ce que c'est que la religion.
Ou plutôt, le culte, la culture.
On va faire un peu de sémantique historique.

Tu vois, la religion, toute la religion, partout, tout le temps.
Ca tient sur un seul mensonge.
Et ton métier il tient sur le même.
Il dit comme ça que " Le chaos est aléatoire".

Non, le chaos n'est pas aléatoire, il est chrono-logique.
Certes, son mouvement à venir est déterminé par les conditions de forces qui ne sont pas encore entrées en relation, et, de fait, il est impossible d'en séquencer le comportement par delà son état immédiat.
C'est exactement le comportement d'un double pendule.
Sa trajectoire est à la fois influencée par la rotation du secondaire, et à la fois celle du primaire.
Seulement, si le secondaire est en haut, et que le primaire est en bas à un instant T.
Alors leur prochaine révolution dépend de forces mutuelles n'aillant pas encore exercé leur influence respective.
C'est imprédictible.
C'est pas aléatoire.
C'est forcément déterminé à la libération, en ce sens que chaque état immédiat est justifié par sa chronologie antérieure.

Bref.
Ce mensonge, " un comportement chaotique est aléatoire"
Il permet de justifier ce mensonge " Si les conséquences sont aléatoires, alors faut-il choisir les bonnes".
Et voilà 5000 ans que l'humain justifie ainsi de vivre aujourd'hui en fonction de demain à la recherche des bonnes conséquences, et en 5000 ans, même Eistein il les a pas trouvées.

Tu vois, foi et religion sont, en vérité, antinomiques.
Pour le comprendre, on va reprendre le double pendule.
Il y a deux façon de réagir face à un tel phénomène.
La confiance et la méfiance. En fait, la seule partisanerie qui n'ait jamais été.
C'est à dire, les partisans de la donnée, et les partisans de la théorie.

Ainsi, celui qui a confiance en ce mouvement qu'il ne peut prédire, dira qu'il n'a pas besoin de connaitre demain pour vivre aujourd'hui.
Et que si aujourd'hui est la conséquence d'hier, demain sera la conséquence d'aujourd'hui et d'hier.
Dirons nous que celui-ci a la foi, il croit en la théorie, sans avoir besoin de la justifier par la donnée.

Aussi, celui qui se méfie de ce qui le dépasse, cherchera à lui donner un nom.
Et s'il n'y parvient pas, il dira que c'est aléatoire.
Celui-là priera la donnée, et quand il saura ce qui l'attend demain, il se lèvera du lit aujourd'hui.
Celui-ci est un religieux.
Quelqu'un qui ne saurait se contenter de l'hypothétique, et du potentiel chaotique de l'existence.

Et il est mécaniquement impossible de les amalgamer.
Ils sont antinomiques.

Imagines un innocent qui va à l'église, et on lui dit " si tu as la foi, ne fais pas confiance en tes émotions".
Et t'auras compris le dernier des sarcasmes.

Mais revenons en au clergé et à la psychanalyse.
Tu avais compris que tu es comme un curé qui confesse les gens, et qui les pousse vers un comportement plus responsable, plus vertueux ?
Que le psychiatre est tel l'exorciste ?
Que la science de dieu, soit elle devenue la science de tout le monde ou celle de personne, je me fait ip ban si j'utilise cette comparaison parceque je suis un méchant.

Et que la purification de l'hérétique par le feu, celle du malade mental par le neuroleptique ?

Tu sais ce que c'est un hérétique ?
C'est un irresponsable. Il ne pratique pas le bon culte, voir par de culte du tout.
Il n'engendre pas les bonnes conséquences.
Il est dangereux.
Il est chaotique.

Tu sais ce qui ne change pas de jésus à freud ?
L'animal c'est le diable, il faut être responsable de son comportement.
Et le magma chaud et sombre du ventre de la terre, la fertilité de toute vie, c'est une vision infernale.
La terre, c'est sale, c'est de la merde et des cadavres en plus.

Bref.
Le clergé, comme le corps psychanalytique, justifient un comportement conséquent.
Et les églises pour sauver les brebis égarées sont devenues des centres médico-psycho-logique.

Vous faites exactement la même chose.
A savoir, nier l'imminence, nier le comportement chaotique, et justifier le néant, incarner l'influence du vide.
Avec la même phrase.
" L'individu est responsable de son comportement, et coupable des conséquences qu'il engendre".

C'est aussi la définition de la loi.
Et toute condamnation au pénal n'est rien de moins qu'un condamnation pédagogique pour crime d'hérésie.
C'est à dire, pour crime d'irresponsabilité.

D'ailleurs tu connais la différence entre le code civil, le code pénal, la bible le coran et la torah ?
Question piège, y'en a pas ! Enfin si, dans les trois derniers ils se sont fait chier à justifier et à romancer.
Avec le code, c'est plus simple, "c'est comme ça c'est tout".
C'est des bouquins qui te disent comment tu dois te comporter.
Et spoiler, c'est en fonction de ce qui se passera demain.

D'ailleurs, tu sais comment on fait pour justifier le culte ?
Tu vois, les grecs, on leur disait de se comporter en fonction de artemis, ares, hermes...
Bah les francais on leur dit de se comporter en fonction du réchauffement climatique, de la géopolitique, de la finance...
Bon, c'est un peu pareil quoi.
C'est " comportez vous en fonction de trucs qui n'existent pas, mais moi je sais qu'elles existent".
En fin de compte, poly, mono, a-théistes, sont tous des absenthéistes.
Ils justifient d'altérer leurs comportements en fonction d'un truc qui n'existe pas.
Ils incarnent le néant en fait.
Et encore une fois, je fais pas d'effet dramatique, c'est le lexique qui convient.
Un mec qui pratique un culte, qui se comporte en fonction d'un événement posterieur à lui même, il incarne, dans la réalité, l'influence d'un truc qui n'existe pas.
L'incarnation du néant.

Et, toi, psychologue... Bah tu pratiques pas seulement un culte.
Tu prétends que ton culte est justifié par la science, et tu le vends aux innocents.
Voir tu l'imposes. Carrément tu le monnaies.

Et oui, tu adoptes un comportement conséquent et collectif.
Un comportement normatif, anti-qualitatif.
Et anti-chronologique.
C'est à dire un comportement causé par sa conséquence, et qui, en conséquence, justifie sa cause.
Qui nie, qui anéanti tout rapport d'influence avec la chronologie des événements, et les interactions immédiates avec les éléments.
Un comportement religieux.
Et, je me répète...
Ca n'existe pas la science du comportement normal.
Ni la science du comportement qui doit pas exister.
Il faut se réveiller dans la tête.
Ca va faire 100 balais qu'on va sur la lune, et t'es en train de nier que le soleil chauffe.
C'est même pas de l'amateurisme.
C'est à dire que ton niveau déontologique, il est hyper optimisé, prêt à réagir à une larme qui coule.
Et ton niveau théorique... il est même pas médiocre. Il nie la première donnée dont il a besoin pour se prétendre lui-même.
En niant la dépendance aux conditions imminentes.
Tu crois pas qu'il y a un problème dans les proportions entre ton niveau déontologique, d'application.
Et ton niveau théorique, de justification de l'application ?
Parceque je te rappelle que t'es un mec qui justifie pour les autres d'adopter un comportement conséquent.
Moi j'crois que t'as pas la moindre notion de la chose.
Et que tu ignore tout des conséquences de ton propre comportement.

Alors jusque là j'ai fait de la science admise.
C'est à dire que j'ai donné des noms à des trucs qui avaient un visage.
Maintenant on va faire de la magie plus dangereuse, je vais donner des noms à des trucs qui n'avaient même pas de visage.
Je vais te parler de la conséquence d'un comportement conséquent.
Et ouais, moi, je la connais, même si personne la connait.
Tu vas dire que c'est prétentieux, sauf que moi j'ai jamais eu la prétention de dire aux gens qui ils étaient, qui il devaient être, et comment ils devaient agir pour y parvenir.
Et si je me permet de l'écrire, c'est parcequ'en ce qui me concerne, je considère cela comme un acquis, et je l'utilise.
Tu comprends peut-être pas ce que ca veut dire, toi t'as travaillé avec le premier outil qu'on t'a donné.
Je cumule 40 fois le talent et le travail de tout tes prophètes, et ça fait dix ans que j'expertise cet outil.
Si je le considère fonctionel, même s'il l'est pas... T'aurais plus vite fait de me donner raison.
Mais voyons plutôt.


En vérité, le seul comportement dont-on puisse faire la vertu, c'est l'inconséquence.
Pour le comprendre, il faut admettre que la seule valeur qui soit, c'est la quantité de qualités d'éléments en interaction dans un environnement donné à un instant donné.

C'est à dire, d'éléments uniques, aux comportements uniques.
Dont la seule condition est l'événement unique.
Ainsi l'imminence est qualifiée par la quantité d’interactions, agencées, chronologiquement, en leurs rapports d'influence et de dépendance, leur hiérarchie.

Vulgairement, plus il y a d'éléments dans l'inter-dépendance, dans l'inter-action, plus l'imminence est riche.
La croissance de cette quantité de qualités d'éléments dépend directement de la quantité de qualités d'événements.
Vulgairement² Plus il y a d'événements uniques, plus il y a d'éléments uniques, aux comportements uniques.
Et voilà la seule chose qui puisse être qualifié de croissance.
La diversification des éléments, par la diversification des événements.

Voilà la conséquence d'une politique chaotique.
Une diversification des éléments, en leur quantité de qualités uniques.
C'est l'expansion. C'est un cycle vertueux et même dégénératif, dans lequel la vie engendre la vie.
Une conséquence de l'élément unique, au comportement unique, par l'événement unique.
C'est donc la conséquence d'une politique dans laquelle les comportements n'ont aucune emprise sur eux-même.

Maintenant, et c'est curieux, une politique néantique, ou plutôt synthétique, semble être l'agencement d'individus identiques, au comportement identique, par la situation identique.
C'est à dire, l'uniformisation des éléments.
Par définition, leur décroissance en terme de quantité de qualités.

En effet, se comporter en fonction d'un événement postérieur à son comportement...
C'est nier l'éventualité. Nier le potentiel chaotique de l'agencement des événements.
" Les événements dépendront de ton comportement, point barre !"
Et l'enfant va tous les matins, à la même heure, à la même école, dans la même classe, avec les mêmes gens, pour faire les mêmes choses, rien de précis.
Et à chaque instant, il justifie sa présence à cet endroit, en ce moment, par des événements non-avenus.
Aussi, il n'y va pas car il est curieux et enjoué, il y va car c'est obligatoire, s'il n'y va pas, les hommes d'armes viendront l'enlever à sa famille car ils seront que des méchants irresponsables.

Et déjà est-il responsable de son comportement, et coupable des conséquences qu'il engendre.
Ses camarades le lui rappelleront s'il oublie.

Tu sais ce que c'est le premier facteur de reproduction chez l'humain ?
C'est l'argent.
Et l'argent, c'est pas quand t'es fort ou rapide, ni même quand t'es malin ou agile.
C'est quand tu fermes bien ta gueule.
Et nous on est les enfants des enfants des mecs qui ferment bien leurs gueules depuis 5000 ans.
J'voulais te le dire parceque t'as plein de termes pour diagnostiquer les marginaux et les singuliers.
Mais t'as aucun terme pour diagnostiquer les normatifs et les anti-qualitatifs.
Et c'est curieux n'est-ce pas ?
Je veux bien t'en inventer si tu veux.

Ce que je suis en train de te dire c'est que l'humain il engendre la situation identique.
La situation nulle.
C'est à dire tout le temps la même.
Anti-chronologique.
Par défaut, l'uniformisation des événements, c'est aussi l'uniformisation des identités et des comportements.

Et en fait, tu vois, si aujourd'hui semble plus moche qu'hier et moins moche que demain...
C'est pas une fable.

C'est que, proportionellement, les éléments se comportent de plus en plus en fonctions d'événements non-avenus.
Ils sont donc de moins en moins nombreux, en leur quantité de qualités.
Et ont un comportement de plus en plus semblable.

Donc je vais t'expliquer, à toi qui fait la vertu d'un comportement conséquent.
Que la conséquence d'un comportement conséquent c'est rien.
Littéralement, rien.

En fait, on parle d'irresponsables et d'inconséquents, comme des malades, des hérétiques et des voyous.
Mais tu sais ce qui se passe quand ton comportement présent dépend d'un événement futur ?
Parcequ'en l'occurrence, là, pour le coup, tu es réellement responsable de ton comportement.
C'est à dire que tu l'invente, tu le créé.
Et, c'est vrai.
Tu seras coupable d'avoir nié l'imminence.
Tu seras coupable d'avoir éteint l'amour.
Tu seras coupable d'avoir réduit le potentiel interactif de la chronologie.
Et tu seras coupable d'avoir anéanti l'existence.

Parceque la conséquence d'un comportement conséquent, c'est rien.
Il n'y a pas de conséquence.
Il n'y a que la cause qui est anéantie.
Il y a que le potentiel chaotique des événements, l'imprévu, la situation unique est limitée à des standards qui ne considèrent pas son existence. Et qui ne le peuvent pas.

Voilà la conséquence d'un comportement conséquent.
Uniformisation des situations, des états et des comportements.
Par la négation de l'imminence.
Réfutable par la seule donnée que le soleil chauffe.
Qui, en l'occurrence n'est pas seulement une donnée irréfutable, mais bel et bien indéniable.
Le soleil a de l'influence sur le comportement de l'individu.

Pour conclure, un comportement responsable ne peut pas prétendre à la vertu.
Car, par définition, il est l'incarnation d'une influence néantique sur la réalité.
Il est une extinction de l'inertie chronologique.


Ainsi donc, tu me demandais " que faire, alors ?"
Mais il ne s'agit pas de poser la question.
Il s'agit seulement de faire.

C'est toi qui te demandes que faire.
Et c'est parceque tu te le demandes que nous n'interagissons pas.
C'est cela, que j'appelle l'hypocrisie.
Je ne peux pas interagir avec quelqu'un dont le comportement ne dépend pas de l'événement, ne dépend pas de l'interaction.

Alors j'ai réfuté tout ce qui vous permettait de justifier un tel comportement néantique.
En espérant que quand vous aurez céssé d'investir vos efforts pour parler, vous vous souviendrez comment communiquer.

Car, n'en déplaise à votre science, je ne suis pas responsable de ma situation.
Et elle ne tient pas à moi.
En revanche elle tient à vous, à vous tous, religieux, responsables de vos comportements.

Et, non, ce n'est pas moi qui ait un problème.
Moi je communique aussi bien que je m'exprime.

Vous êtes mon problème. Et l'injustice est gigantesque.

Le problème, et le seul problème, c'est pas que je sois un hérétique chaotique irresponsable.
Le problème c'est que vous vous comportez en fonction de trucs qui n'existent pas, et du coup on peut pas interagir.
En l'occurrence, vous, vous en faite carrément la promotion et l'apologie.
Et vous appelez ça de la médecine.
C'est à dire que nier l'imminence c'est votre standard en matière de santé mentale.
Encore une fois, rien d'extrapolé, c'est la sémantique qui convient.

Donc, là, très concrètement... Tu veux m'aider, très bien.
Quitte ton titre et ton costume, en fait prends juste ton visage avec toi et viens boire un café.
J'ai tellement de trucs à te dire qu'on pourra se sortir un rouge.

Mais fais pas genre de répondre à ma crise interactive en tant que proffesionel courtois subventioné.
Ca n'a aucun intérêt.
Je suis en train de te dire que j'ai besoin d'interactions dans ma vie.
J'ai pas besoin qu'un "proffesionel du comportement qui doit pas exister" me vende ou m'offre ses services.
J'ai besoin d'interagir avec un être vivant, au comportement chaotique et imprédictible.
Et, par définition, le seul comportement qui soit prédictible, c'est celui d'un cadavre.
Tiens, en fait, il était là votre standard en matière de santé mentale.

Est-ce que tu comprends le degré de sarcasme de la chose, et à quel point tu es à coté de la plaque ?
Quand je te dis que j'ai besoin d'interaction.
Et que tu te présentes en tant que professionnel qui va m'aider à guérir sans interagir avec moi ?
Mais j'suis pas malade en fait.
Vous êtes juste absolument débiles.


Voilà, bon, j'ai pas été très courtois.
J'pense que ce message vaudra mon bannissement.
Mais au moins je t'ai répondu.
C'est pas à moi de m'interroger.
C'est à toi de cesser de le faire.
Non, je ne vais pas devenir responsable.
Parceque contrairement à toi, moi, je suis conséquent.

Sinon c'était gratuit, je prend pas d'honoraires.
Même ton sourire je m'en tape.
Par contre si tu veux me rendre honneur, ne fais pas de moi ton prophète.
Parceque si t'as compris ce que je viens de te raconter, t'as compris que ton comportement, qui t'est inhérent, soit-il chaotique, c'est le seul qui peut prétendre à la vertu. A la situation unique.
Et si vraiment ça te turlupine, la bonne nouvelle, c'est que t'as rien à faire, juste à te laisser faire, en fait.

Voilà, c'était ta thérapie.
S'il y a une jeune femme parmi tes patients qui est triste et qui pense qu'elle a raison de l'être, tu peux lui dire que j'ai un nom et un visage à lui offrir.
Promit ça l'emballera plus que de se confesser.

J'ai pas écrit tout ça seulement pour toi.
Ca m'a fait du bien de revenir aux fondamentaux d'une petite traite.

J'ai pas été très synthétique, c'est partiel, partial et maladroit.
Mais ça ferra l'affaire.

Salutations cher homologue aimeur de l'authentique.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 18075
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Le roi du silence.

Message par Dubreuil »

Mais revenons en au clergé et à la psychanalyse.
Tu avais compris que tu es comme un curé qui confesse les gens, et qui les pousse vers un comportement plus responsable, plus vertueux ?
Que le psychiatre est tel l'exorciste
*** Quel dommage d'avancer des "pensées scientifiques " toutes faites, affirmer de telles inepties ! Alors que l'on a pas fait l'expérience de ce que l'on avance. Stupide erreur quand on veut endoctriner. (sinon vous n'en parleriez pas )
J'ai fait ce que j'ai pu ,mais avec humilité je vais décrocher. Tout ce bla bla est creux et fumeux, oui, ça sent le néant. Bravo vous avez réussi, bel effort, et l'ado retardé narcissique avec.
Vouloir communiquer c'est humain, certes, mais tellement attendu... non ?
Qualifications de Dubreuil : Educatrice spécialisée - Psychomotricienne - Psychologue clinicienne - Analyste - formation au Psychodrame de Moréno (théâtre impromptu) - Formation à la Méthode Simonton (contre le cancer et la maladie grave)
NB. Ne répond ni aux messages privés ni aux appels téléphoniques. Merci de votre compréhension.
N.B. pour lire toutes les informations utiles sur l' HYPNOSE HUMANISTE, tapez : SUJETS ACTIFS, puis ensuite sur : URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE. et recherchez : Les bienfaits de l'hypnose humaniste. Renseignements personnalisés par thérapeute : Annabel GLISE, 06 61 80 53 18 sur internet tapez : Annabel Glise hypnothérapeute humaniste à Nice, ensuite : site weeb
Répondre

Revenir à « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 26 invités