Tester à l'âge adulte : quels bénéfices ?

Forum surdoué
Alaranel
Messages : 7
Inscription : 24 nov. 2020, 12:13

Tester à l'âge adulte : quels bénéfices ?

Message par Alaranel »

Bonjour à tous,

J'ai écrit il y a quelques jours un sujet concernant ma petite fille qui est en décalage avec le système scolaire : ICI

Nous avons pris rendez-vous avec une psychologue pour un entretien. Grace aux conseils de Madame Dubreuil, j'ai dévoré articles, sujets, guides et pdf sur le sujet du HPI. J'y ai retrouvé pour beaucoup d'aspects le comportement de ma petite fille. Mais aussi, étrangement, le mien.

Sans vouloir faire le récit complet de ma vie, j'ai toujours eu beaucoup d'appétence pour les apprentissages et ce depuis le plus jeune âge. Ma mère me décrit comme une enfant très éveillée, qui n'a jamais parlé bébé mais a immédiatement commencé avec des phrases construites, toujours en questionnement (et en mouvement), rêveuse, très imaginative. Mais c'est une maman, alors je suis forcément hors du commun à ses yeux ! Mais je suis l'aînée que 4 enfants (5 dans la fratrie si on compte ma demi-soeur qui ne venait que les week-ends) et j'ai grandi dans une famille modeste qui ne portait pas beaucoup d'intérêt à la scolarité, ni à l'éveil culturel en général. C'est donc seule que je me suis passionnée pour la lecture (en 4ème j'avais lu l'ensemble des livres du CDI hors manuels et encyclopédies, si bien que la documentaliste m'avait donné un jeu de clés pour que je puisse venir librement me servir et écrire des fiches de lecture pour l'aider). Adorant écrire, j'ai dès l'école primaire commencé à écrire des poésies, des nouvelles puis de petits romans. Grâce à la bibliothèque, je me suis mise à m'intéresser à une succession de sujets comme les centrales nucléaires, la seconde guerre mondiale, les celtes d'Europe, la vie de François Ier, les maladies infectieuses... Toujours à fond dans un sujet, puis à le délaisser totalement pour le suivant. Et je suis aussi comme ça dans mes loisirs, et même dans mes gouts culinaires ou musicaux.
J'adorais aussi les maths. En CE2 je faisais les exercices de racines carrées de ma cousine qui m'avait expliqué ce que c'était, parce que j'avais trouvé ça absolument génial (et elle aussi, elle n'avait plus besoin de faire ses devoirs). Bien sûr ni l'une ni l'autre n'en parlions aux adultes.
Mes parents ne m'ont jamais fait tester. Aucun enseignant ne s'est jamais penché sur mes capacités car j'ai déménagé 6 fois avant la 3ème et la plupart du temps en cours d'année. Il fallait donc à chaque fois s'adapter aux différences de niveau et à l'avancement du programme entre les établissements, se refaire des amis, apprendre les codes du nouvel établissement, etc.

En parallèle j'ai été une enfant, et une adolescente très malheureuse. Bonne élève parce que je recherchais désespérément l'approbation et les compliments des adultes, du coup rejetée par les gens de mon âge, souvent seule, je suis passée de petite fille très sociable et débordante d'amour à jeune fille geignarde, facile à manipuler (toujours à suivre une copine dominante qui me faisait faire ses 4 volontés et me jetait quand ça lui chantait) et vivant souvent dans sa tête plus que dans la vraie vie. J'ai subi le racket, le harcèlement scolaire, les moqueries en tout genre.
Au sortir du bac j'ai été catapultée à la fac. Je voulais aller en prépa sur Paris mais c'était financièrement inenvisageable. Je me suis alors mise à faire des jeux de rôles (à l'écrit, on incarne un personnage et on interagit avec d'autres joueurs en écrivant des récits à plusieurs mains) avec une telle intensité que je ne faisais plus que ça jour et nuit. Je me suis ensuite enfoncée dans une dépression et j'ai arrêté les études.
En conflit avec mes parents, j'ai finalement quitté le domicile familial à 19 ans et je suis entrée à temps plein dans le monde du travail. Il y a 3 ans, complexée de n'avoir aucun diplôme et de ne pouvoir réellement évoluer professionnellement à cause de ça, j'ai décidé de faire une reconversion professionnelle. J'ai fait une formation accélérée de 9 mois qui m'a permis d'obtenir un master en développement de logiciels. Aujourd'hui je suis reconnue professionnellement et je me sens très chanceuse.

Je m'interroge à présent sur la possibilité d'être moi même un peu différente, comme ma petite fille. J'ai lu qu'il y avait souvent de l'hérédité à ce propos. Et puisque nous allons faire la démarche de faire suivre, et tester notre fille si la professionnelle juge cela pertinent, je me demandais s'il y avait un intérêt à ce que je consulte pour moi également.
Je suis partagée, car je me dis qu'au stade de ma vie, c'est peut être trop tard ou inutile. Je suis une adulte qui s'assume, j'ai trouvé ma voie professionnellement, j'ai la liberté de nourrir mon esprit si ça me chante. Et en même temps j'ai cette curiosité. Je me dis qu'il n'y a peut être pas d'intérêt, sauf celui de répondre enfin à la question que je me suis posée durant tout mon développement : "pourquoi est ce que je ne suis pas comme les autres ?".
Est ce qu'avoir ce bilan pourrait m'aider à mieux comprendre ou guider ma fille ? Est ce que ça pourrait m'aider à mieux comprendre qui je suis moi, hier comme aujourd'hui ? Est ce que ça pourrait m'aider à débloquer des choses qui aujourd'hui sont encore à améliorer ?
J'ai peur que ça soit un peu de vanité aussi, de me dire "ah, j'ai la preuve que je suis intelligente".

Voilà... Je voulais faire court et j'ai pondu un roman. J'espère avoir des avis, peut être des témoignages si vous avez envie de partager ! A bientôt.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16426
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Tester à l'âge adulte : quels bénéfices ?

Message par Dubreuil »

Je suis partagée, car je me dis qu'au stade de ma vie, c'est peut être trop tard ou inutile. Je suis une adulte qui s'assume, j'ai trouvé ma voie professionnellement, j'ai la liberté de nourrir mon esprit si ça me chante. Et en même temps j'ai cette curiosité. Je me dis qu'il n'y a peut être pas d'intérêt, sauf celui de répondre enfin à la question que je me suis posée durant tout mon développement : "pourquoi est ce que je ne suis pas comme les autres ?".
Est ce qu'avoir ce bilan pourrait m'aider à mieux comprendre ou guider ma fille ? Est ce que ça pourrait m'aider à mieux comprendre qui je suis moi, hier comme aujourd'hui ? Est ce que ça pourrait m'aider à débloquer des choses qui aujourd'hui sont encore à améliorer ?
*** Mais bien sûr, c'est super votre idée, faites le test aussi.
Vous avez absolument besoin d'une reconnaissance pour valider tout le courage que vous avez eu durant vos épreuves passées. Vous aurez une belle complicité avec votre petite fille.
Nous avons toute notre vie pour apprendre, évoluer, aider, accompagner nos semblables, agir, nous réaliser ! Bravo !
N.B. INFORMATION IMPORTANTE :
Si chaque personne est différente, et chaque cas unique, il n’en demeure pas moins que des explications psychologiques sont déjà données sur ce forum, dans le post : " URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE "
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum surdoué »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité