Syndrome de Stress Post Traumatique ou pas ?

Consultation psychologue, psychothérapie, psychanalyse, psychologue en ligne (parler à un psychologue)
Caligula
Messages : 2
Inscription : 25 juil. 2020, 19:40

Syndrome de Stress Post Traumatique ou pas ?

Message par Caligula »

Ma meilleure amie à été violée par plusieurs membres de sa famille quand elle était très jeune. Cela à commencer du début de son enfance jusqu’à sa fin adolescence. Pendant ces années où elle était abusée et en plus victime de violence physiques et psychologiques dans la famille mais également en dehors. Elle as développée certain type de comportement. Drogues, alcool, mutilation, se faisait vomir et ne mangeait pratiquement rien, puis tentative de suicide. Ce dernier évènement à réussis à faire éclater la vérité sur les viols, car jusque là seul les victimes et les agresseurs étaient au courant. Elle as également une amnésie traumatique, qui s’est en partie rompue en 2020.

Je tiens à préciser qu’elle as vue des psys, une coach et qu’elle as été amenée de force en psychiatrie et cela c’était très mal passé, elle l’as vraiment mal vécue et ça l’as encore plus renfermée sur elle. Et que elle est très réticente à aller voir de nouveau des professionnels

Je la suspecte d’être victime d’un syndrome de stress poste traumatique. Dites moi si j’ai raison ou tords. Je tiens à préciser que je ne suis pas professionnelle. Mes conclusions viennent principalement d’Internet, et j’ai déduis de moi même certaines choses (interprétation des flashs, etc.) Je n’ai pas jouer au psy vis à vis d’elle, j’ai simplement voulue la comprendre. Si je poste ces messages sur ce forum c’est pour que l’on me dise si oui ou non je me suis plantée, et qu'est-ce qu'elle aurait réellement. Voici mes arguments selon les quels elle le serait réellement :

Symptômes d’un possible Syndrome de Stress Post Traumatique (certains n’ont peut être rien à voir, dites le moi si c’est le cas)

- Flashsbacks
- Gros problèmes de sommeil ( sursaute juste avant de sombrer dans le sommeil, respire vite et fort lorsqu’elle dors, se réveille très souvent parfois à la même heures, dors très peu sans vraiment ressentir de fatigue physique)
- Crise de paniques, principalement la nuit
- Hallucinations
- Tocs, obsession de se laver plusieurs fois par jours, ou sa peau ou son visage qui se mettent à lui gratter fortement
- Sidération chronique la nuit, bien souvent suite à des flashs (elle est lourde, n’as plus aucune force, dans l’incapacité de bouger, pleures, transpire énormément)
- Instabilité
- Crise de colère excessive
- Déréalisation
- Blocage émotionnel (c’est assez difficile à expliquer, voici un lien pour vous expliquer
- Phobie des hommes
- Méfiance exagérée, vois le mal de partout
- Contrôle ses émotions au points de ne plus en avoir
- Tendance à l’anorexie (se fait vomir, saute des repas, angoisse à l’idée de grossir)
- Dégoût de son corps, le maltraite
- mutilations
- Problème relationnels (relations difficiles et incapacité à faire confiance)
- Amnésie traumatique (notamment l'enfance et une partie de l'adolescence)
- Cauchemars incessants et récurrents
- Idées noires
- Vision biaisée du monde extérieur
- Émotions changeantes
- Elle as l’impression d’avoir deux parts d’elle même
- Peut être parfois totalement contradictoire (vas affirmer une chose, puis quelque minute plus tard dire le contraire)
- Stress énorme
- Peurs excessive et dévorante
- A soudainement envie de pleurer
- S’auto interdit à avoir des sentiments et des émotion (notamment à aimer pleinement un homme)
- Culpabilité et honte, ses agresseurs ont fait en sorte volontairement qu’elle se sente coupable et responsable de ce qu’ils lui ont fait.
- A fait en parallèle se ça un burn-out à cause de son perfectionnisme extrême et de sa boulomanie.
- Technique de fuite via l’addiction (drogues et alcools en premiers, activités sportives, le travail)
- Déni (refus d’admettre qu’elle as été victime de violences physiques, psychologiques et sexuelles, dit qu’elle n’as jamais eu de famille ((ce qui est bien entendu faux)), est absolument convaincue qu’elle n’as aucun problèmes ou aucune séquelles que ce soit d’ordre physique ou psychologique, que ce sont les autres qui ont que des problèmes, que les viols ça n’existe pas vraiment, surtout si les agresseurs étaient mineurs, que tout le monde se touche entre famille ((parole d’un de ses violeurs qui lui restent en tête)).


Les deux derniers tirets sont en gras, car autant le reste elle y reconnaît moyennement (ce qui m’as amener à pensée qu’elle était en déni, or j’ai clairement vue la majeure partie de ses points de mes propres yeux). Mais les deux derniers tirets elle n’es pas du tout d’accord avec ça.

Autres :

(Attention ! Comme je l’ai dit je ne suis pas professionnelle, cela ne sont que des suppositions, et dont je me suis renseignée par la suite. Il est tout à fait possible que je me sois totalement plantée.)


- Je la suspecte de posséder le syndrome de Stockholm (as parfois une sorte « d’amour » pour certains de ses agresseurs.

- Je me suis demandée si elle n’étais pas Borderline.

- Elle me dit un coup qu’elle est Borderline et un coup non. Personnellement je ne penses pas, mais je le précise tout de même

- Elle se demande si elle n’es pas pervers narcissique (insultes beaucoup, génère du stress à autrui, peut vous insulter ou supprimer sans raison apparente).


Je la pousse à aller voir quelqu’un, plus précisément une thérapeute. Mais avant de s’engager dans quoi que ce soit par prudence, elle tâte un peu le terrain en demandant si elle doit réellement voir quelqu’un, et si elle as bien un syndrome de stress post traumatique. D’où la création de ce forum, pour tâter le terrain en sommes.


Est t’elle réellement en déni comme je le penses ?

Êtes vous d’accord avec moi quand je lui dit qu’elle bois, consomme, travail ou fais du sport uniquement pour en réalité fuir ses propres problèmes et limiter les flashs ?

Cela correspond t’il avec un syndrome de stress post traumatique ?

Une thérapeute lui correspondras t’elle ?

Merci à tout ceux qui auront pris le temps de m’avoir lus, et de répondre à ces trois questions.
Passer une agréable journée.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15572
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Syndrome de Stress Post Traumatique ou pas ?

Message par Dubreuil »

Je tiens à préciser qu’elle as vue des psys, une coach et qu’elle as été amenée de force en psychiatrie.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Caligula
Messages : 2
Inscription : 25 juil. 2020, 19:40

Re: Syndrome de Stress Post Traumatique ou pas ?

Message par Caligula »

Dubreuil a écrit :
25 juil. 2020, 21:16
Je tiens à préciser qu’elle as vue des psys, une coach et qu’elle as été amenée de force en psychiatrie.
Elle n'as pas été au bout des psys, c'est quelque chose qui lui as été plutôt imposée, suite au faite que le collège à exigé un suivi psychologique lorsqu'elle était jeune et sans qu'elle ai parler de ses problèmes.
Pour la psychiatrie, en 2015, elle n'es restée qu'une semaine environ, et elle y as été suite à une tentative de suicide à 15 ans. Ses parents, pensant que ça allait l'aider, ont accepter, ils ne savaient pas trop à quoi s'attendre. Et mon amie l'as très mal vécue. Elle ne parlait pas lors de la psychiatrie et restait seule. Et au final ça n'as pas aboutit non plus.
Et pour la coach qui as commencée fin 2019, ça n'es pas allée au bout. Mais là pour le coup c'est elle qui as fait la démarche.

Cependant que dois-je conclure de tout cela ?

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15572
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Syndrome de Stress Post Traumatique ou pas ?

Message par Dubreuil »

Je tiens à préciser qu’elle as vue des psys, une coach et qu’elle as été amenée de force en psychiatrie."
*** Tout ce que vous énoncez a l'air d'avoir déjà été pris en compte par des professionnels, et si les symptômes que vous décrivez sont exacts on ne " guérit pas " d'une telle pathologie en quelques mois, quelques entretiens psys, et un internement " abusif " en psychiatrie. Il faut reconnaître son mal être, et être déterminé à " ce que cela cesse "."

Cependant que dois-je conclure de tout cela ?
*** Que sur l'état mental de votre amie, vous nous donnez d'emblée une réponse redondante et circonstanciée sous forme de questionnement affairé et anxieux, tout en spécifiant bien que vous n'êtes pas professionnelle.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15572
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Syndrome de Stress Post Traumatique ou pas ?

Message par Dubreuil »

Et pourquoi avoir choisi d'écrire sous le nom de Caligula ?
Selon les historiens il était " un modèle de tyran décadent, un empereur vicieux, cruel, dépravé, souffrant d’une mégalomanie confinant à la folie, il a laissé à la postérité l’image d’un monstre. "
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Consultation psychologue »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités