perdu dans mon travail

Forum travail, psychologue du travail, avis psychologue gratuit
Dribei
Messages : 8
Inscription : 07 avr. 2021, 01:01

perdu dans mon travail

Message par Dribei »

Bonsoir,

j'ai commencé un travail en tant qu'art thérapeute dans un service d'addictologie il y a deux semaines. Je fais de l'art-thérapie contemporaine qui est un objet malléable et je propose en séance des ouvertures poétiques. Je propose toujours un premier entretien pour expliquer mon travail, écouter le patient sur ses souffrances, ses désirs après l'hospitalisation etc.
J'explique au patient que pendant la séance, il y aura des moments de silence. que j'analyse pas, que j'interprète pas. Qu'il est possible qu'il puisse ressentir des émotions désagréables ou pas mais que si celà persiste, qu'il n'hésite pas à parler à l'équipe et aux psychologues.
Seulement quelques patients ont exprimés au soignants qu'ils n'ont rien compris et étaient chamboulés, du coup je me demande si c'est leur inconscient qui fait bouger quelque chose, si c'est mon dispositif qui ne correspond pas... Il arrive souvent en séance où le patient me demande comment il faut faire ou qu'est ce qu'il faut faire alors je réponds je ne sais pas car je n'ai pas d'attente en séance. J'explique bien qu'il n'y a pas d'enjeux, qu'il n'est pas obligé de se saisir du support, que c'est juste un moment pour souffler.
Ma collègue m'a conseillé qu'il faut que j'arrête ce genre de dispositif car ils sont perdus, ne comprennent rien font face au vide et c'est pas top.
Je remets ma formation en doute qui pourtant est reconnue rncp niveau 6. L'art thérapie que je fais est éclairée par la psychanalyse.
Bref j'ai l'impression que le patient n'a pas le droit de ressentir des émotions comme la tristesse, l'incompréhension, ou la colère. On me demande souvent "alors ça lui a plût?" j'ai l'impression d'être celle qui doit faire en sorte que le patient soit toujours heureux et satisfait. Alors que ma méthode consiste à proposer un temps de rêverie où il trouve ses propres solutions. qu'en pensez-vous?
Devinezquoi
Messages : 66
Inscription : 07 oct. 2021, 08:54

Re: perdu dans mon travail

Message par Devinezquoi »

L'art thérapie que je fais est éclairée par la psychanalyse.
*** C'est à dire ?
Et comment vous positionnez-vous dans son apport en art-thérapie, si vous ne faites pas part aux patients, de ses " liens structurants " ?
DUBREUIL -psychologie clinique - analyste - psychomotricité - modérateur Centraide
Dribei
Messages : 8
Inscription : 07 avr. 2021, 01:01

Re: perdu dans mon travail

Message par Dribei »

J'ai étudié quelques concepts psychanalytiques (transfert, le moi le ça le surmoi, l'objet a, la pulsion, stade oral, anal, l'angoisse de séparation, de castration etc). Pendant la séance, les patients me demandent souvent si ils doivent faire comme si ou comme ça, je leur réponds que je ne sais pas. Je n'incarne pas la mère ou l'éducatrice ou l'institutrice qui donne une technique, une réponse. Je propose toujours une ouverture poétique comme par exemple: avec cette éventail, je vous propose de le transformer en fleur. Parfois j'entends mais c'est un impossible de faire car il n'y a pas de fleur en réalité dans le dispositif. Cet impossible qui me fait penser à la fusion avec la mère. Et c'est parce qu'il y a a du manque qu'il y a du désir aussi. Même si je leur dis en entretien et avant de commencer la séance qu'ils font ce qu'ils veulent avec le support, ils me demandent mon avis. Et quand je dis je ne sais pas, ça peut frustrer ou mettre le patient en colère.
Dribei
Messages : 8
Inscription : 07 avr. 2021, 01:01

Re: perdu dans mon travail

Message par Dribei »

ça me fait penser au fameux che voui, que me veut l'Autre. Le patient essaie inconsciemment de rechercher et satisfaire mon désir.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 17532
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: perdu dans mon travail

Message par Dubreuil »

J'ai étudié quelques concepts psychanalytiques (transfert, le moi le ça le surmoi, l'objet a, la pulsion, stade oral, anal, l'angoisse de séparation, de castration etc). Pendant la séance, les patients me demandent souvent si ils doivent faire comme si ou comme ça, je leur réponds que je ne sais pas.
*** On ne peut pas étudier "quelques concepts psychanalytiques" ! Quand on veut les mettre en pratique sur autrui, il est nécessaire de faire soi-même une psychanalyse auparavant. Ce qui vous donnera l'occasion d'intégrer le silence thérapeutique dans toute sa densité structurante, accessible au patient !

Je n'incarne pas la mère ou l'éducatrice ou l'institutrice qui donne une technique, une réponse.
*** Ce n'est pas le thérapeute qui décide du transfert thérapeutique de son patient.
En réagissant ainsi, auto-centrée sur une attitude que vous avez fait votre en la puisant dans un texte théorique, sans en éprouver la profondeur analytique signe dramatiquement une étroitesse d'esprit, une rigidité thérapeutique, qui ne permet justement pas la joie, la confiance, l'élan créatif que vous cherchez à induire chez vos patients.

Je propose toujours une ouverture poétique comme par exemple: avec cette éventail, je vous propose de le transformer en fleur. Parfois j'entends mais c'est un impossible de faire car il n'y a pas de fleur en réalité dans le dispositif. Cet impossible qui me fait penser à la fusion avec la mère.
Et c'est parce qu'il y a a du manque qu'il y a du désir aussi. Même si je leur dis en entretien et avant de commencer la séance qu'ils font ce qu'ils veulent avec le support, ils me demandent mon avis. Et quand je dis je ne sais pas, ça peut frustrer ou mettre le patient en colère.
*** Vous devez impérativement approfondir votre formation en pathologie clinique. Dire : "Je ne sais pas " à des personnes en difficulté psychique, peut aggraver leur angoisse, et bien évidemment ne pas les aider à évoluer !

Remettez-vous en question dans des entretiens psychologiques de visu avec un(e) psychologue clinicien. Parlez-lui de ce qui soutient votre pratique en art-thérapie, et pourquoi vous avez choisi cette relation d'aide.
Comme vous l'écrivez, c'est en effet vous qui avez besoin d'aide pour mieux maîtriser vos interventions professionnelles, et vous protéger d'un "savoir " que vous ne maitrisez pas encore.
Qualifications de Dubreuil : Psychologue clinicienne - Analyste - (Aucune consultation par internet)
Dribei
Messages : 8
Inscription : 07 avr. 2021, 01:01

Re: perdu dans mon travail

Message par Dribei »

Je ne maintiens pas la personne dans l'angoisse, je propose une autre ouverture poétique si je vois que ça peut la mettre en difficulté.
Quand j'ai commencé cette formation, j'ai fait une séance et je n'ai pas compris ce qu'elle voulait (l'art-thérapeute). Je ressentais de la haine envers elle car elle ne regardait pas ce que je faisais. Je me sentais ignorée. Puis j'ai vu avec ma psychothérapeute pour comprendre mes blessures ce qui m'a touché pendant cette séance.

En stage, j'ai pu entendre un patient dire "pour une fois, on ne me dit pas quoi faire et comment faire". Il faisait ce qu'il voulait avec son support.
Là en addictologie ce n'est pas pareil effectivement. Je pense que mon dispositif n'est pas assez rassurant même si je leur dis qu'ils font ce qu'ils veulent. J'ai l'impression qu'ils ont besoin d'être encore plus accompagné.
Par contre lorsqu'il s'agit de l'écriture ou de la peinture, là ça passe...
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 17532
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: perdu dans mon travail

Message par Dubreuil »

Par contre lorsqu'il s'agit de l'écriture ou de la peinture, là ça passe...
*** Vos considérations désinvoltes me font frémir, non, en écriture ou en peinture cela ne passe pas non plus !

Vos propos font offense à l'art-thérapeute que je suis ! Car si je suis maintenant en semi-retraite, je n'en possède pas moins un Master en psychopathologie, je suis également psychologue clinicienne et psychanalyste, tout comme j'ai le DE de psychomotricienne, avec également à mon actif d'autres formations (thérapeute EMDR France, Thérapeute Méthode Simonton contre le cancer, thérapeute en psychodrame analytique )...
AINSI QUE : le master de l'Université de Paris 7 en formation en Art-thérapies répondant aux exigences européennes (notamment celles d’ ECARTE – European Consortium of Art Therapy Education).
" Quelque soit le diplôme, pour être dans l’accompagnement à visée de mieux-être, il est recommandé d’être engagé dans une démarche de relation d’aide, de faire un travail personnel et de s’adonner à un travail de créativité artistique de manière régulière.
L’accompagnant va s’appuyer sur le processus créatif autour d’une technique artistique (musique, peinture, sculpture, danse, théâtre, mime…) pour soulager des personnes malades, handicapées ou souffrant de troubles de l’expression, de la communication ou de la relation. Qu’il intervienne à l’hôpital, en centre de rééducation, en maison de quartier, à domicile ou en centre social… ce professionnel doit conjuguer compétences artistiques et connaissances en art, physiologie, psychopathologie, stratégie thérapeutique, protocole de prise en charge…"

²"Je ne maintiens pas la personne dans l'angoisse, je propose une autre ouverture poétique si je vois que ça peut la mettre en difficulté.
Quand j'ai commencé cette formation, j'ai fait une séance et je n'ai pas compris ce qu'elle voulait (l'art-thérapeute). Je ressentais de la haine envers elle car elle ne regardait pas ce que je faisais. Je me sentais ignorée. Puis j'ai vu avec ma psychothérapeute pour comprendre mes blessures ce qui m'a touché pendant cette séance. "
*** Alors retournez voir votre psychothérapeute en souhaitant qu'elle possède les compétences requises, et ne jouez plus à "l'apprenti sorcier" !

En stage, j'ai pu entendre un patient dire "pour une fois, on ne me dit pas quoi faire et comment faire". Il faisait ce qu'il voulait avec son support.
Là en addictologie ce n'est pas pareil effectivement. Je pense que mon dispositif n'est pas assez rassurant même si je leur dis qu'ils font ce qu'ils veulent. J'ai l'impression qu'ils ont besoin d'être encore plus accompagné.
*** Surtout MIEUX accompagnés !
Faites le nécessaire, agissez en personne intelligente et responsable.
Qualifications de Dubreuil : Psychologue clinicienne - Analyste - (Aucune consultation par internet)
Dribei
Messages : 8
Inscription : 07 avr. 2021, 01:01

Re: perdu dans mon travail

Message par Dribei »

Je vous trouve bien agressive envers moi.
Lorsque je dis ça passe, j'ai pensé à mes collègues car j'ai la sensation qu'il faut que ça plaise au patient comme si le thérapeute doit offrir un doudou.
Je vous invite à aller chercher ce qu'est l'art-thérapie contemporaine de l'école Profac, c'est un nouveau concept d'un Docteur qui est aussi intéressant pour ma part.
Je ne donne aucune technique en séance, je prépare des supports comme une boite avec des objets à l'intérieur. Je ne cherche pas à faire faire au patient mais à lui proposer un espace où il peut souffler, créer si il en a envie.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 17532
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: perdu dans mon travail

Message par Dubreuil »

Je ne donne aucune technique en séance, je prépare des supports comme une boite avec des objets à l'intérieur. Je ne cherche pas à faire faire au patient mais à lui proposer un espace où il peut souffler, créer si il en a envie.
*** Mais avec le constat de leur désarroi psychique.

En fait vous n'accordez aucun respect à mes interventions professionnelles ?
Il me semble même que cette muflerie devient un tantinet sexiste ?

Quoi qu'il en soit, je comprends (enfin) que vous considérez vos interventions comme une activité de patronage. Avec l'idée que si "ça ne fait pas de bien, ça ne peut pas faire de mal".
Mille excuses pour vous avoir importuné.

DUBREUIL
Psy modérateur.
Qualifications de Dubreuil : Psychologue clinicienne - Analyste - (Aucune consultation par internet)
Dribei
Messages : 8
Inscription : 07 avr. 2021, 01:01

Re: perdu dans mon travail

Message par Dribei »

Merci quand même, bonne soirée...
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum travail »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités