Suis-je «trop» perfectionniste ?

Forum travail, psychologue du travail, avis psychologue gratuit
Annabelleeee
Messages : 11
Inscription : 20 oct. 2014, 05:06

Suis-je «trop» perfectionniste ?

Message par Annabelleeee »

D'emblée,

Je sais bien que la perfection n'existe pas. Je sais bien que tout le monde fait des erreurs et qu'il n'y a rien de mal là dedans. Je sais aussi que dans le meilleur des deux mondes, on apprend de nos erreurs. Non dans le but de devenir parfait, mais simplement pour améliorer nos habitudes, ou même notre vie pour quoi pas.

Le hick, dans mon cas, c'est que je me rend compte que je suis une personne peut-être « trop » perfectionniste. Dans mon domaine (comme dans d'autres évidemment), il peut facilement se glisser des erreurs techniques ou d'incompréhension qui parfois peut faire perdre du temps ou pire peut être majeur et recommencer un travail tout entier.

En bref, je déteste perdre mon temps. Je suis quelqu'un qui aime que tout soit claire dès le départ. Avant même de commencer un mandat, je m'assure d'avoir tout compris. Je vais très loin dans mes pensées et je suis très prévoyante. De plus, j'aime connaître des outils pour travailler de manière performante. La performance est pour moi quelque chose d'important, dans le sens où il existe des raccourcis simple nous aidant à mieux travailler, plus vite et efficacement... Aussi, je suis une personne qui aime la précision. Je pense que c'est ce qui m'handicape le plus ! Les précisions sont pour moi inconcevable. Je suis quelqu'un qui est très précise dans ces propos, ces opinions, idées mais surtout par écrit, dans mes courriels, etc. Avec des « point form », des suivis, des soulignement, des italiques, des couleurs, des récapitulatifs, etc. Sans pour autant être castrante, mais dans le but d'être professionnelle, que tout soit claire autant pour moi que pour les autres. Donc, je me rend compte que j'ai aussi besoin que les gens soit très précis avec moi. J'ai l'impression que mon cerveau bug en un rien. Et je n'aime pas ça ! Je m'énerve parfois haha

Je vous donne un exemple simple et quasi-triste : Je me souviens que lorsque j'était petite, j'étais lente à l'école. J'avais besoin d'encadrement. J'avais l'impression qu'on me prenais pour une idiote. Non parce que je ne comprenais rien ! Mais parce que j'étais très précise et que j'entrais dans les détails pour rien, selon eux. voici où je veux en venir... Au premier jour de classe, l'enseignante nous avait dit de mettre nos souliers à notre casier. Cette phrase me mélangea. J'ai eu du mal à saisir cette simple demande. Je regarda autour de moi, et je voyais mes petits amis mettent leur soulier à l'intérieur de leur casier alors que je doutais d'eux... Pour ma part, j'ai plutôt laisser mes souliers en dehors de mon casier, mais j'avais cette sensation étrange, ce doute... Après l'école, mes souliers n'y était plus. Triste, je suis aller voir l'enseignante en lui expliquant que j'avais pourtant bien laisser mes souliers à mon casier... tout ça pour réaliser que sa phrase manquait de précision. Mon cerveau aurait eu besoin d'entendre : de mettre les souliers DANS le casier...

Alors dans mon métier, je perçoit souvent mot-à-mot les demande. Et lorsque je doute, je pose des questions ou je fais des récapitulatifs pour m'assurer d'avoir bien saisi les demandes/mandats.... mais j'ai toujours cette impression qu'on me prend pour une conne, par leur attitude... :( De la mon peut-être « trop perfectionniste »... Je suis une personne calme qui s'adapte facilement, mais sur le plan professionnel, c'est différent.

C'est seulement à mon travaille. Dans mon quotidien, ça m'arrive de temps en temps, mais pas autant. Ca m'arrive lorsque je «suis» une recette... haha So, je veux tellement bien faire mon travaille, que je deviens parfois parano et à la limite, j'ai l'impression d'être prétentieuse... Lorsque je reçois des indications « flou » ou bien du matériel « mal fait », je m'emporte, je bouille... Sans pour autant le démontrer. Je trouve souvent que les gens travaillent mal ! Je déteste reprendre un travail « mal fait »... Je préfère même le recommencer... ! :roll:

Je me pose des questions... est-ce que tout ça est malsain ? Est-ce qu'il y a quelque chose de pas normal en moi ? J'ai lu sur le sujet des zèbres/surdoués, et je me pose la question... Sans vouloir faire pitié ou m'étiqueter un diagnostique, c'est vraiment pour mieux me comprendre... J'espère que je serai lu et que quelqu'un pourra ma conseiller ou me brasser !!! hahaha

Avatar de l’utilisateur
licornemagique
Messages : 908
Inscription : 08 juil. 2016, 21:36

Re: Suis-je «trop» perfectionniste ?

Message par licornemagique »

j'avais pourtant bien laisser mes souliers à mon casier...aurait eu besoin d'entendre : de mettre les souliers DANS le casier...
Je m'y retrouve entièrement dans cette phrase. Je voulais d'ailleurs écrire un sujet, mais bon. Il m'arrive de ne pas toujours interpréter le sens concret de la chose dite, parce que soit j'y perçoit tout un ensemble de possibilité qui on tous leurs logique dans la situation, soit parce que j'exprime une forme d'acte manqué en interprétant le mot sous une autre signification.
J'en est eu de nombreux exemple mais ne m'en souvient plus vraiment. Je me souvient de celui-ci : Babyfoot j'avais interprété vêtement de foot pour bébé :lol: mais je m'en suis rendus compte 2 minutes plus tard, quand même. Je trouve toujours drôle ses situations, quand je me rend compte que l'interprétation n'a rien n'a voir, je me dit toujours, "mais n'importe quoi!" en riant.
Sinon il m'arrive assez souvent d'avoir des lapsus quand je lit (toujours des mots très proche de ressemblance), ou quand j'écris il m'arrive d'écrire trop vite, concentré sur ma pensé j'oublie le mot qui précède. (écrire se que l'on pense sans s'en rendre compte, c'est très drôle aussi, surtout après qu'on lis le mot et qu'on se demande d'ou il sort).
Sinon pour ce qui est des mille 'interprétation d'une "situation" cela m'arrivait beaucoup plus quand j'étais petit et je suis presque sur que c'était du à la relation de frustration et de violence de mes parents face à un choix. Croire que l'on fait toujours mal et donc que l'on prends toujours les mauvaises décisions nous amène à y chercher mille possibilité pour ne pas se tromper.
Est-ce cela qui m'a poussé à observer les gens constamment pour comprendre le monde, pour comprendre chacun. Est-ce cela qui m'a poussé à réfléchir à "la moindre chose" du monde. Est-ce cela qui m'amène à "rejeter" les hommes. Voyiez y donc la un simple exemple d'interprétation qui pourrait semblé logique pour certain : le mot homme pour définir le genre masculin, qui moi me ferait douter de savoir si cela définis l'ensemble des humains.
Des situations qui m'arrive encore, moins souvent, mais se sont toutes des situations qui on leurs logique.

Je me dit qu'au final, ça a du bon de vivre de mauvaise chose.
Mais à chaque fois que je pense, que serai-je devenus si mon père était resté avec nous, mon dieu je n'ose pas y penser.
Alors le mal, peut être qu'il amène du bon, mais seulement si on le croise.
Peut être que les choses qui suffisent sont seulement celle qui nous amène à réfléchir.
:!: Je ne suis pas psychologue :!:

Avatar de l’utilisateur
Siblenn
Messages : 10
Inscription : 20 sept. 2017, 17:31
Localisation : Paris
Ville : Paris
Contact :

Re: Suis-je «trop» perfectionniste ?

Message par Siblenn »

Bonjour Annabelleeee,

D'après les caractéristiques que vous donnez (bien faire les choses, peur de faire des erreurs, améliorer les choses, impression que les autres n'en font pas assez, besoin que les choses soient claires et précises, etc), on peut dire qu'effectivement ce sont les signes du type "perfectionniste" tel qu'identifiés dans des profils de type de personnalités (Process Com, Ennéagramme). Maintenant, quand à savoir si vous en faîtes trop... avez-vous eu des retours de personnes de votre entourage (famille, amis, collègues...) qui vont en ce sens ? Est-ce que cela vous gêne vous, d'être comme ça ? Vous seriez "trop" perfectionniste par rapport à quoi ?

Ensuite, "tout comportement a une utilité", généralement c'est une sorte de protection.

Un exercice que je donne aux personnes de type "perfectionniste" que je coache : faire des erreurs exprès. Pour certaines d'entre elles, le simple fait de faire des erreurs est tellement fort qu'elles préfèrent s'abstenir ; pour celles qui sont plus joueuses et qui s'amusent à faire l'exercice, cela les aide à avancer plus rapidement en découvrant des bénéfices. Si le coeur vous en dit, je vous propose d'essayer et de venir partager ici ce que vous avez découvert :)
Sachant que tout ce qui ne s'exprime pas s'imprime, il est souhaitable de favoriser
l'expression au-delà de l'émotion et du ressenti - Jacques Salomé

L'excès en tout est un défaut - Jules Crépieux-Jamin

Johnny
Messages : 289
Inscription : 10 mars 2017, 13:06

Re: Suis-je «trop» perfectionniste ?

Message par Johnny »

Perfectionniste = Peur du rejet.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum travail »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités