Borderline crise

Forum borderline, état limite
kevin_appa
Messages : 8
Inscription : 07 oct. 2010, 18:39

Borderline crise

Message par kevin_appa »

Bonjour , j'ai était sur un forum pour parler de mes problème , je n'ai personne a qui parler , donc voila... je n'avais que ca a faire
On ma conseiller de venir raconter ce que j'ai dit ici ...
Je me demande aussi si je ne serais pas " borderline " n'ayant jamais consulter un psychologue...
Je sais juste que ça ne va pas et que ca n'arrête par de s'empirer , je dois faire quelque chose... Je n'ai qu'une envie... Celle d'éteindre ma vie ...
Voila :
"
Voila.. Je vous écris , je ne sais pas vraiment pourquoi , d'ici une heure je serais dans mon car ,
J'ai peur , je stress , j'angoisse , à l'idée de devoir revoir tout ces gens , leurs regards ...
J'ai l'impression d'être sur la pente descendante depuis quelques jours , semaines , de plus en plus de crises , de symptôme de crise borderline... Je n'ai pas encore vu de psy' , donc pas été diagnostiqué . J'ai probablement pas ce trouble , c'est rare quand même 2 à 3 % ...
J'aimerais juste être comme tout le monde , ne pas faire de crise d'angoisse , de paranoïa , presque a chaque fois que je sort de ma chambre .
J'aimerais ne pas être si seul , à 17 ans tout le monde à des amis , peut être trop même ...
J'aimerais être " heureux " pas être vide , j'aimerais pouvoir arrêter d'envoyer chier ma famille dès qu'elle me parle je ne sais pourquoi , j'aimerais pouvoir arrêter de péter des câbles tout le temps , j'aimerais ne pas avoir besoin de retenir mes larmes a chaque instants de ma vie ,
Je ne sais pas ce que j'aimerais ..."

"Une envie de raconter ma journée... Je ne sais pas pourquoi , besoin d'écrire...

La première heure de cours se passe plutôt bien , histoire , le prof nous fait un monologue d'une heure sur l'histoire des États unis , pas de problème en particulier .
La sonnerie , Maths , j'entre , me baisse pour m'assoir sur ma chaise quand celui de derrière donne un coup sur ma chaise pour que je la rate et que je tombe , je la stoppe avec mon pied , m'assoie , il ricane , Je le regarde , observe son regard , son sourire fier ...
Je sens comme une rage montée en moi , une envie de lui sauté dessus et de me défouler , qu'il comprenne ce que j'ai ressentie lorsqu'il à fait ca ... J'essaye de me calmer.. dessine pour penser à autre chose...deux heures passent , toujours assis sur ma chaise , j'angoisse de plus en plus , j'étouffe , quand la prof' me demande d'aller au tableau , pour le seul calcul que j'ai pas réussi ...
Quand elle prononce mon nom , tout le monde se met a ricaner " elle envoie kévin au tableau ahah" ( en particulier parce que j'écris mal.. ) Je suis devant tout le monde , la prof m'écrase , parce que je ne sais pas faire ce calcul, je tremble comme jamais , j'ai envie de crier , de tous les envoyer chier , de tout balancer... De fuir... Un fois que je réussi ce calcul , je l'écris , mes mains tremble énormément , rendant mon écriture quasi illisible , toute la classe se fout de moi..
Je me sens ridicule , je fait tout pour retenir mes larmes , ma colère , je m'assoie... tremble... essaye d'écrire mais casse la mine de mon crayon gris , ce qui m'angoisse encore plus , je sens qu'ils se foutent tous de moi , j'essaye de tout faire pour me calmer... La sonnerie annonce enfin la fin des cours ( je n'ai que 3h le mercredi.. ) .
Je me précipite vers la sortie , sort par du lycée par la petite sortie de derrière comme toujours , pour éviter le regard de tout le monde . Je me pose dans une ruelle déserte... Reste assis la de 11h à 13h15 ...
13h15 je prends mon car... par chance , il est presque vide , nous sommes trois... une heure après je suis enfin arriver chez moi...
Je m'énerve frappe partout dans ma chambre ... jusqu'à en être a peu près calmé... Je me pose sur mon lit , dans le noir , et pense... A ma matinée , à un peu de tout, déprime...
Jusqu'à que je me mette à tenter de faire mon devoir maison type bac d'anglais a faire pour demain , je n'y arrive pas , m'énerve... Je jette mon cahier , mes livres , descend dans le salon , ouvre le placard et bois le reste de la bouteille de vodka qu'il y a , je sens ma gorge brulée , je remonte en frappant sur tout les murs.. Je prends mon briquet , allume une clope , et la pose sur mon bras , il fume , je souffre , je continue et continue , seule la souffrance physique calme la souffrance moral , je me retiens de crier de douleur , pleur... au bout de quelque temps me voila calmé...
Grosse douleur au bras depuis... mais je suis calme.. vide... ma colère est terminée au moins...
j'ai peur de me remettre a mon devoir maison d'anglais ... Alors j'ai fait la seule chose que j'ai penser faire.. écris ça "


Voila , excusez moi si je ne suis pas a ma place ici...
Avatar de l’utilisateur
nicole dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 2861
Inscription : 07 sept. 2010, 11:20
Ville : La Clayette

Re: Borderline crise

Message par nicole dubreuil »

Votre place n'est pas à discuter, vous êtes là où vous désirez être et nul n'a le droit de le contester.
Et vos propos correspondent tout à fait à notre site.
Vous sentez-vous à votre place dans l'affection des membres de votre famille ?
De qui se compose-t-elle ?
Comment a été votre enfance ?

Non, vous n'êtes pas borderline.

Mais tous les symptômes que vous décrivez sont ceux d'une grande souffrance morale, qui semble bien en partie justifiée par les comportements stupides des autres.
Le tout est de savoir pourquoi " ils " sont ainsi avec vous, ou bien s'ils sont ainsi avec tout le monde, mais que pour vous cela semble insupportable.

Vous êtes dans un âge critique sur le plan psychique, où tout est remis en question dans le but de trouver votre propre personnalité. Qui est déjà là, mais a besoin d'être éclairée.
L'adolescence est le passage à l'âge adulte, et quand on est intillgent et sensible on ne peut que mal réagir à la cruauté et à la bêtise de la majorité des autres ados.
La plupart des symptômes que vous décrivez sont " normaux " ( péter un câble sans raison, avoir des pulsions de colère ou d'agressivité soudaines ou pour un rien, se sentir vide, avoir l'impression de se regarder parler, manger, vivre à côté de soi, trouver la vie fade, idiote, sans intérêt, vouloir " partir " de n'importe quelle façon mais partir, avoir envie de pleurer, être trop émotif, craindre d'être attaqué, ne pas supporter le regard des inconnus, les trouver bizarres, menaçants, avoir honte, se sentir coupable sans savoir de quoi, etc, etc.. )
Bien sûr que tout cela vous met en colère, ce n'est pas vous et en même temps vous êtes obligé de vous supporter, cela vous met dans des états terribles d'agressivité, de désespoir.
Et comme vous ne savez pas nommer ce qui vous arrive, et pour que cela cesse, pour que la douleur physique arrête la souffrance morale, vous vous faites du mal. Vous vous punissez de ne pas savoir être " normal " ( ? ), être heureux, être ce que vous êtes maintenant, de ne pas être celui que vous voudriez être..

Paradoxalement, tout cela est normal et passera. Votre adolescence est simplement plus " créative " et torturée " que pour d'autres. Vous avez sans doute beaucoup de potentiel en vous.

Mais en attendant il faut trouver comment faire pour RELATIVISER les choses, pour HABITER VOTRE VIE, pour SUPPORTER les autres.

Nous en reparlerons donc plus tard si vous le voulez bien car je dois m'absenter ce soir.
Mais je penserai à vous. A tous les deux nous trouverons une solution. La bonne. Celle qui va vers le positif et l'espoir. Car si vous écrivez sur e site, c'est que vous n avez beaucoup.
Et c'est cela qui porte et qui sauve. Et qui ( se ) réalise.

Bien à vous.
Nicole Dubreuil. Psychologue Cinicienne
( un conseil.. virez la vodka, c'est nul ! )
kevin_appa
Messages : 8
Inscription : 07 oct. 2010, 18:39

Re: Borderline crise

Message par kevin_appa »

Vous sentez-vous à votre place dans l'affection des membres de votre famille ?
- Ben non pas vraiment , je me sens a part , pas comme eux , pas normal
De qui se compose-t-elle ?
-j'ai 1 frères 2 sœurs ( 10 14 et 8 ans ) et mes 2 parents
Comment a été votre enfance ?
- Depuis tout petit je suis toujours seul , je déteste tout les autres , il se foutait tous de moi pour ma taille , et pour le fait que j'étais diffèrent a l'intérieur aussi , j'ai jamais jouer , j'ai l'impression de n'avoir jamais était un petit enfant naïf et heureux , je rester toujours seul dans la cours , a penser , a déprimer .
Je me rappelle que j'avais très peur de mon père , mais comme tout les enfants j'imagine .

" Non, vous n'êtes pas borderline." On peut le savoir avec un seul message sur un forum , comment ?

pourtant je trouve plutôt ces symptômes " anormaux " personne a ma connaissance a tout ca , est seul a 17 ans et fait des crises d'angoisses tout les jours ,plusieurs fois ...


"Paradoxalement, tout cela est normal et passera. Votre adolescence est simplement plus " créative " et torturée " que pour d'autres. Vous avez sans doute beaucoup de potentiel en vous."
- Dans ce cas là , j'aurais préférer avoir aucun potentiel , il doit être bien caché en plus .

Merci pour votre aide , Je suis ici comme un dernier essai...
Avatar de l’utilisateur
nicole dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 2861
Inscription : 07 sept. 2010, 11:20
Ville : La Clayette

Re: Borderline crise

Message par nicole dubreuil »

Les symptômes que vous décrivez sont connus. Mais en effet, vous n'êtes pas tenu de me croire.
Pour le savoir, passez un test chez un psy. Cela vous évitera d'angoisser.
De plus, ce test vous dira si vous êtes un Asperger, autiste, ou/et un " sur-doué "

Vous pouvez m'écrire en Message Privé, si vous le désirez.

Si vous vous sentez mal dans votre peau, allez consulter un psy pour vous faire aider.
N'oubliez pas que nous sommes chacun responsable de nous-même.

A demain.
kevin_appa
Messages : 8
Inscription : 07 oct. 2010, 18:39

Re: Borderline crise

Message par kevin_appa »

Ce n'est pas que je vous crois pas , cela ma juste etoné qu'on puisse dire ca en un message .
Et j'avais l'impression vu certain ressenti que j'ecris qui sont exactement les même écrits que des borderline sur des forum

d'un coté c'est mieux de ne pas l'être , d'un coté j'aurais aimer savoir ce que j'ai .

Je ne connais pas grand chose sur les " Asperger " ; et autiste je ne ressemble pas vraiment au autiste que je vois :o .

Pour le " sur-doué " je ne pense pas vu mes note actuelle, mais je sais qu'en primaire je me faisait chier en cours , mes profs on demander que j'aille faire un test de QI chez le psy , mais ma mère n'as jamais était chercher le résultat ( pas payer )
J'ai juste le test sur internet sur un site spécialisé " 135 " mais il ne faut pas croire ces sites .
Avatar de l’utilisateur
nicole dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 2861
Inscription : 07 sept. 2010, 11:20
Ville : La Clayette

Re: Borderline crise

Message par nicole dubreuil »

Dites à votre mère qu'elle paie !
kevin_appa
Messages : 8
Inscription : 07 oct. 2010, 18:39

Re: Borderline crise

Message par kevin_appa »

c'est vieux maintenant
Avatar de l’utilisateur
nicole dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 2861
Inscription : 07 sept. 2010, 11:20
Ville : La Clayette

Re: Borderline crise

Message par nicole dubreuil »

Je pense avoir répondu à vos questions.
Bien à vous.
kevin_appa
Messages : 8
Inscription : 07 oct. 2010, 18:39

Re: Borderline crise

Message par kevin_appa »

Ben je vais vous dire : merci alors .
marielouise
Messages : 7
Inscription : 08 déc. 2011, 20:29

Re: Borderline crise

Message par marielouise »

Je viens de lire : "habiter votre vie"... Tiens ! ça me demande réfléxions... l'expression est tentante...Si c'est aussi facile à vivre qu'à le dire, ça me conviendrais tout à fait. "Habiter votre vie"... N'en faite pas du remplissage, vivez là ! Ca serait super !...

Hier en fin d'après midi, j'ai acheté un abattant de wc, je l'ai oublié. J'étais encore la tête dans les nuages. Je m'en suis rendu compte que ce matin. Je le cherchais pour le monter.
Ca ne fait jamais que deux fois que j'achète un abattant, car l'autre n'allait pas et comme je suis têtue...J'étais tellement persuadée que mon wc qui dâte d'hérode n'était pas standard comme m'a dit le plombier, que finalement je crois que celui d'hier (oublié dans le magasin à la caisse, il est compté sur le tiket) ira, et puis si il va pas, tant pis, j'aurais au moins essayé.
J'ai juste la peur (que j'essaie de taire) que le magasin me dise, on ne l'a pas ! Ca me laisserait une drôle d'impression cauchemardesque.
Je téléphonerais à l'ouverture...
J'aime pas être comme ça !... Et pourtant... Ca fait partie de la vie ces moments là.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum borderline »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités