Urgent, c'est le tournant de ma vie

Forum confiance en soi, psychologue confiance en soi
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 18075
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

L'OMBRE

Pour C.G. Jung, l’ombre représente ce que nous avons refoulé dans l’inconscient par crainte d’être rejetés par les personnes importantes de notre vie : parents, éducateurs, et d’une façon générale, la communauté dans laquelle nous avons grandi. Ces parties reléguées de nous-mêmes peuvent paraitre redoutables ou honteuses. Elles se manifestent souvent sous forme de jugements, rejets, peurs ou projections, et sont à la base des préjugés sociaux et moraux. Pourtant elles sont riches en potentiel si nous apprenons à réunir et pacifier des aspects de soi qui semblent contradictoires. La connaissance du concept de l’ombre est un outil d’acceptation qui permet de consolider la confiance en soi, de pratiquer l’ouverture, la bienveillance et la créativité, bases de saines relations. C’est aussi un outil majeur pour comprendre la dynamique de beaucoup de conflits familiaux et en entreprise.

Tout est fondamentalement bon en nous !
« L’ombre est quelque chose d’inférieur, de primitif, d’inadapté et de malencontreux, mais non d’absolument mauvais. »
« Il n’y a pas de lumière sans ombre et pas de totalité psychique sans imperfection. La vie nécessite pour son épanouissement non pas de la perfection, mais de la plénitude. Sans imperfection, il n’y a ni progression ni ascension. »
« La clarté ne nait pas de ce qu’on imagine le clair, mais de ce qu’on prend conscience de l’obscur. »
C.G. Jung — L’Âme et la vie, LGF, Livre de Poche, 1995

C.G. Jung fait allusion à deux polarités qui nous constituent : l’ombre et la lumière.
Il nous dit aussi que « Sans émotion, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement. »

« Mettre l’homme en face de son ombre cela veut dire aussi lui montrer sa lumière. Il sait que l’ombre et la lumière font le monde… S’il voit en même temps son ombre et sa lumière, il se voit des deux côtés et ainsi il accède à son milieu. »
C.G Jung - Psychologie de l’Inconscient, Éd. Livre de Poche, 8e éd., p. 224.

Le rôle de l'Ombre
Dans la psychologie de Jung, l’Ombre joue un rôle capital. Elle représente tout ce que nous cachons aux autres et à nous-mêmes pour ressembler à un « modèle idéal ». C’est en fait notre partie obscure, le pôle complémentaire, mais négatif, de notre complexe du Moi. Au cours de notre vie, cette zone ignorée reçoit le dépôt de plus en plus épais de nos actes passés, du refoulement de nos désirs illicites, de tout ce que nous avons entrepris et raté, dépôt alimentant notre culpabilité et notre amertume. Plus nous ignorons volontairement cette lie, plus elle devient noire et épaisse. Ce dépôt ne représente pas forcément le Mal en nous, mais plutôt tout ce qui est primitif, aveugle, inadapté. Il alimente notre peur. En fait, l’Ombre incarne notre inconscient personnel. Mais, à cause de ses racines archétypiques, elle peut figurer aussi bien le Mal absolu, surtout sur le plan collectif. C’est alors que surgit le Diable entouré de ses créatures maléfiques.

« Les côtés malaimés de nous-mêmes que nous tentons en vain d’éliminer de nos vies se projettent sur les autres, et nous forcent à les reconnaitre. » Jean Monbourquette

La plupart du temps nous projetons notre ombre sur autrui. C’est lui qui a toujours tort. Cette projection de toutes nos négativités alimente nos aversions incompréhensibles et nos haines viscérales. Mais elle est aussi un moyen de voir clair en nous, à condition de prendre conscience de cette projection.

« De deux choses l’une, nous connaissons notre ombre ou ne la connaissons pas ; dans ce dernier cas, il arrive souvent que nous ayons un ennemi personnel sur lequel nous projetons notre Ombre dont nous le chargeons gratuitement, et qui à nos yeux, la porte comme si elle était sienne, et auquel en incombe l’entière responsabilité ; c’est notre bête noire, que nous vilipendons et à laquelle nous reprochons tous les défauts, toutes les noirceurs et tous les vices qui nous appartiennent en propre ! Nous devrions endosser une bonne part des reproches dont nous accablons autrui ! Au lieu de cela, nous agissons comme s’il nous était possible, ainsi, de nous libérer de notre Ombre ; c’est l’éternelle histoire de la paille et de la poutre. »
C.G.Jung — L’homme à la découverte de son âme, Éd. Mont-Blanc, 4e éd., p. 380.

Comment affronter cette inconnue si puissante ? Nous nous rendrons vite compte qu’elle possède une énergie qui nous dépasse ; la forcer nous fait risquer le pire. Il faut plutôt tenter de dialoguer avec elle. Sa réponse survient un jour, toute seule, évidente, d’une façon imprévisible. Nous devons ainsi dépasser le conflit, plutôt que le résoudre. C’est à ce prix que nous intègrerons notre Ombre, sans répercussion fâcheuse. Si nous refusons ce marché — et la tentation est grande —, l’Ombre régentera en secret notre existence et nous tendra des pièges, peut-être mortels (accidents). C’est le cas pour l’homme qui a perdu son ombre, celui qui croit tout savoir de lui-même et devient la victime de son outrecuidance.

Seul, le Soi peut transcender le problème de l’Ombre. Car celle-ci communique avec les grands archétypes, l’Anima (âme féminine de l’homme) et l’animus (pôle masculin de la femme). L’Ombre a donc une fonction de relation qui n’est pas entièrement négative ; et même une fécondité créatrice. Le processus psychologique consiste à prendre conscience de son Ombre et à l’intégrer à sa conscience, au-delà de tous les préjugés moraux et sociaux qui l’entachent.


Didier BRESSAN, Psychopraticien Certifié® FF2P
Qualifications de Dubreuil : Educatrice spécialisée - Psychomotricienne - Psychologue clinicienne - Analyste - formation au Psychodrame de Moréno (théâtre impromptu) - Formation à la Méthode Simonton (contre le cancer et la maladie grave)
NB. Ne répond ni aux messages privés ni aux appels téléphoniques. Merci de votre compréhension.
N.B. pour lire toutes les informations utiles sur l' HYPNOSE HUMANISTE, tapez : SUJETS ACTIFS, puis ensuite sur : URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE. et recherchez : Les bienfaits de l'hypnose humaniste. Renseignements personnalisés par thérapeute : Annabel GLISE, 06 61 80 53 18 sur internet tapez : Annabel Glise hypnothérapeute humaniste à Nice, ensuite : site weeb
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 18075
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

Re: Je n'arrive pas à enfiler de préservatifs
Message par Antony » 20 nov. 2022, 12:49

Bonjour,
Je présume que vous avez un pénis en forme de bouteille. On peut simplifier a forme à 3 formes de base.
Le type droit où la circonférence est la même à l'extrèmité distale qu'à l'extrémité proximale.
Le type "arciforme" (en forme de proue de navire)
le type bouteille de "Bordeaux" où la circonférence distale et nettement inférieure à la circonférence proximale. Ce qui expliquerait le problème des préservatifs qui ne couvre qu'à moitié. Ceci expliquerait aussi ce qui est ou s'apparente à un phimosis.
Il faut aller plus loin dans la connaissance de la jonction muco-cutannée du prépuce (muqueuse à l'intrieur et peau à l'extérieure d'où la jonction cuco-cutannée). Il convient aussi de savoir localiser les corpuscules (récepteurs) de Meisner, etc.....
Il est important de connaître tout cela pour ne pas faire une intervention inutile dont le résultat sera pire que la situation actuelle.
https://www.droitaucorps.com/prepuce-ce ... BIUjP1v0Pc
Sexologue bénévole à la retraite
N'hésitez pas à m'envoyer un message en privé MP ou par mail : antony.sxlg@gmail.com
Haut
Qualifications de Dubreuil : Educatrice spécialisée - Psychomotricienne - Psychologue clinicienne - Analyste - formation au Psychodrame de Moréno (théâtre impromptu) - Formation à la Méthode Simonton (contre le cancer et la maladie grave)
NB. Ne répond ni aux messages privés ni aux appels téléphoniques. Merci de votre compréhension.
N.B. pour lire toutes les informations utiles sur l' HYPNOSE HUMANISTE, tapez : SUJETS ACTIFS, puis ensuite sur : URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE. et recherchez : Les bienfaits de l'hypnose humaniste. Renseignements personnalisés par thérapeute : Annabel GLISE, 06 61 80 53 18 sur internet tapez : Annabel Glise hypnothérapeute humaniste à Nice, ensuite : site weeb
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 18075
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

Contact : Contacter Dubreuil
Re: Ma dépendance affective me fait sombrer.
Message par Dubreuil » 02 janv. 2022, 01:18

Cette femme est un être humain ordinaire qui n'a de pouvoir que celui que vous lui donnez.
Vous semblez considérer qu'elle vous a détruit simplement parce qu'elle a décidé de ne plus vous donner d'importance, pourtant on ne raye pas de sa vie l'existence d'une personne avec qui on a vécu. Il y a eu de sa part certainement d'innombrables petits faits, de rancoeurs et déceptions cachées, de silences et de lâchetés pour en arriver à ce ras-le-bol. Et vous aviez besoin de votre côté de vous leurrer sur l'existence d'un couple en général, alors que chacun est seul en lui et doit évoluer sans dépendance à autrui, par ses propres moyens. Ce sont les autres qui nomment le couple, alors qu'en réalité, ce sera toujours deux êtres distincts qui tentent d'avoir ensemble la même idée de leur propre épanouissement affectif et sexuel. C'est un leurre. Tout comme c'est un leurre et unegrave erreur de se mettre au service du bonheur de l'autre, à plus forte raison quand on ne possède pas soi-même ce que l'on veut donner.
L'amour est fait de désirs inconscients, dont celui où on croit que l'autre va "réparer" ce que l'on a pas reçu de la part de notre propre père ou mère. On lui demande inconsciemment qu'il nous apporte ce qui nous a manqué.
Vivre, homme et femme ensemble, si différents physiquement et mentalement est très compliqué, ce peut même devenir une hérésie, passées les périodes plus ou moins euphoriques de la rencontre.
Qui a dit que l'homme étaient faits pour vivre ensemble ? Pour procréer, certes, mais ensuite ?
La réflexion consiste à faire une liste de ce qu'il vous reproche, et à considérer que C'EST A LUI qu'il adresse tous ces agacements et ces déceptions. Vous êtes devenue son bouc émissaire simplement parce qu'il a quelque chose à se reprocher qu'il ne veut ou ne peut assumer. Partir ainsi est le résultat d'un manque de dialogue quia commencé bien avant le départ. Il est parti d'une façon théâtrale, en dignité offensée, en vous nommant responsable de tout ce qu'il est incapable de gérer. Il souhaite, inconsciemment ou pas, vous rendre responsable de l'échec de l'idée qu'il avait eu d'un couple idéalisé.
Elle vous fait culpabiliser, alors que vous êtes l'un et l'autre des êtres libres de votre corps et de vos pensées.
Comme dans toutes les rencontres, de votre côté pour être aimée vous lui avez beaucoup donné, et vous l'avez ainsi " endetté ", il s'est senti redevable et en incapacité de vous rendre la pareille. Les grandes théories fumeuses de "mais c'est normal, on partage tout, etc.. " ne tiennent pas la route. Si la vigilance baisse la garde, si on s'oublie pour l'autre, si on se nie, au bout du compte c'est un fiasco assuré.
Il vous a éffacé de son existence, dites-vous, c'est douloureux maintenant, mais ce que vous avez vécu ensemble est acquis autant pour l'un que pour l'autre. Vous y avez aussi trouvé vos intérêts, vos bonheurs.
Voilà, ça s'arrête, et alors ? Votre vie ne se résume pas à cette expérience de vie ! Maintenant, considérez que vous êtes en mesure de faire, dire, devenir ce que vous avez abandonné VOLONTAIREMENT pour elle.
Vous pouvez en être fier et laisser votre déception, vos ressentiments, votre dépit ou humiliation au vestiaire ! Elle ne vous a rien pris, vous n'êtes pas détruit, au fond de vous vous êtes intacte, tout ce que vous avez vécu vous l'avez voulu, puisque supporté. Prenez le meilleur pour avancer, et partez dignement, ne vous laissez pas malmener par le doute et les ressentiments, c'est fait. Donc, avancez..
Qualifications de Dubreuil : Educatrice spécialisée - Psychomotricienne - Psychologue clinicienne - Analyste - formation au Psychodrame de Moréno (théâtre impromptu) - Formation à la Méthode Simonton (contre le cancer et la maladie grave)
NB. Ne répond ni aux messages privés ni aux appels téléphoniques. Merci de votre compréhension.
N.B. pour lire toutes les informations utiles sur l' HYPNOSE HUMANISTE, tapez : SUJETS ACTIFS, puis ensuite sur : URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE. et recherchez : Les bienfaits de l'hypnose humaniste. Renseignements personnalisés par thérapeute : Annabel GLISE, 06 61 80 53 18 sur internet tapez : Annabel Glise hypnothérapeute humaniste à Nice, ensuite : site weeb
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 18075
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

L'ENFANT SURDOUE

Pour qualifier un enfant de surdoué, les auteurs tiennent compte à la fois d’un excellent QI de base, révélé par les tests d’intelligence généralistes, et d’un talent créatif dans un ou plusieurs domaines, point difficile à appréhender. Il semble en effet réducteur de définir un enfant surdoué à la seule mesure du QI.

Certains auteurs font entrer 3 composantes essentielles dans le « surdon » : l’aptitude intellectuelle élevée, la créativité et l’engagement. La créativité désigne une combinaison de caractéristiques comme la flexibilité, l'originalité et la curiosité, tandis que l’engagement consiste en une forte motivation dirigée vers un domaine de connaissance particulier. D’après l’auteur Renzulli, c’est la conjonction de ces 3 composantes qui est indispensable pour réaliser des productions intellectuelles d’exception ou de génie. Les conditions environnementales comme le climat familial ou les événements de vie critiques jouent évidemment un rôle supplémentaire in fine.


Qui sont-ils ?
On distingue souvent les enfants dit « bien doués », dont le quotient intellectuel est supérieur à 130, et les enfants surdoués, dont le quotient intellectuel dépasse les 140 et qui représenterait 0,4 % de la population.

On parle également d’individu à « haut potentiel intellectuel (HPI) » pour des enfants dont le QI est supérieur à 130. Cela concernerait 2,1 % de la population, soit 450 000 enfants en France.

On rapporte davantage d’enfants surdoués masculins que féminins, ainsi qu’une surreprésentation de gauchers.

Les caractéristiques des enfants surdoués
- La réussite scolaire est courante, mais pas systématique.

- Ils apprennent généralement à lire avant les autres et souvent même avant d’être scolarisé (1 enfant surdoué sur 2).

- Ils se font remarquer par leur goût immodéré pour les connaissances, tout comme la curiosité insatiable, la mémoire, la rapidité de compréhension, la richesse du vocabulaire et leur fascination à l’égard des atlas et des encyclopédies.

- Ils n’ont presque jamais besoin d’être stimulés, dévorent les livres sans orientation préalable des parents.

- Les études montrent que le travail scolaire exigé de ces enfants dans les classes traditionnelles est nettement en-dessous de leurs possibilités. Pour l’auteur J.C. Terrassier, la corrélation entre degré d’instruction et temps passé à l’école s’avère même presque nulle.

- Plus leur QI est élevé, et plus leur développement cognitif est hétérogène.

- A l’âge adulte, ils maintiennent une supériorité d’ensemble sur divers plans.

- Ils se questionnent sur le temps qui passe, se montrent souvent anxieux et ont besoin d’entourage, d’étayage affectif.

- On rencontre des manifestations d’ordre obsessionnel chez 1 enfant surdoué sur 4.

- Pour Jeanne Siaud-Facchin, il ne s’agit pas d’enfants plus intelligents que les autres, mais qui pensent différemment d’un point de vue qualitatif. Un tel mode de pensée se caractériserait par « un développement de la pensée en arborescence qui active simultanément plusieurs canaux de réflexion et qui peut permettre un puissant déploiement de la pensée par de multiples associations d’idées. »

- On leur reconnaît une grande capacité d’empathie, ainsi qu’une hypersensibilité émotionnelle pouvant se traduire par une susceptibilité importante.

- Il est très fréquent que les enfants surdoués développent des troubles de l’apprentissage comme la dyslexie, la dyscalculie ou la dyspraxie…

Que deviennent les enfants surdoués ?
Contrairement à ce que pensaient les chercheurs au début du XXème siècle, le devenir des enfants surdoués n’est pas toujours rose.

Une partie d’entre eux serait même en proie à de grandes souffrances. Le décalage entre la maturité du Moi et l’immaturité effective, qu’on appelle dyssynchronie, entraîne des frustrations, des retraits dépressifs, voire des passages à l’acte. En clair, leur pensée trop précoce se heurterait à une maturation affective normale suivant le développement chronologique. Toutes ces années durant lesquelles on s’apprête à lui demander de ne pas fonctionner à son rythme, risque de détériorer ses attitudes sociales et d’inhiber ses capacités intellectuelles.

Trois auteurs Terman, F. Precelle et P. Debroux ont constaté qu’ils entretenaient souvent un rapport conflictuel à l’autorité et manifestent parfois des attitudes de mépris, voire de puissance.

Debay et Delaigue, 2 psychologues de terrain, corroborent ces éléments et ajoutent que, plus tard, les enfants surdoués présentent une affectivité fragile et carencée, et n’atteignent pas le niveau de réussite scolaire qu’on leur promettait (1 quart d’entre d’eux n’obtenant pas de bons résultats du tout).
Qualifications de Dubreuil : Educatrice spécialisée - Psychomotricienne - Psychologue clinicienne - Analyste - formation au Psychodrame de Moréno (théâtre impromptu) - Formation à la Méthode Simonton (contre le cancer et la maladie grave)
NB. Ne répond ni aux messages privés ni aux appels téléphoniques. Merci de votre compréhension.
N.B. pour lire toutes les informations utiles sur l' HYPNOSE HUMANISTE, tapez : SUJETS ACTIFS, puis ensuite sur : URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE. et recherchez : Les bienfaits de l'hypnose humaniste. Renseignements personnalisés par thérapeute : Annabel GLISE, 06 61 80 53 18 sur internet tapez : Annabel Glise hypnothérapeute humaniste à Nice, ensuite : site weeb
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 18075
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

Message d'une internaute sur l'alcoolisme

J’ai 23 ans et depuis maintenant à peu près deux ans, l’alcool ne me fait plus rien. Pourtant je n’ai jamais été alcoolique ou dépendante. Je buvais pour le plaisir une fois par semaine (pas nécessairement à chaque semaine). Ça m’arrivais de faire des abus lors de sorties pour s’amuser, mais je n’ai jamais eu de problème d’alcool et d’un coup, du jour au lendemain l’alcool ne me fait plus effet. Je peux boire 2,3,4 verres ou une moitié de bouteille de vin et je ne ressens rien. J’ai donc arrêté de boire, je bois très rarement parce que ça ne m’intéresse plus puisque je ne ressens pas les effets de l’alcool quand je bois. Je dois préciser que je prenais des médicaments. Quétiapine et après abilify pendant 2 ans. Ces médicaments jouent sur la dopamine, mais j’ai arrêté la médication depuis le 13 août 2018. Je me suis dit qu’avec l’arrêt des médicaments l’alcool recommencerai à me faire effet, mais rien! J’aimerais comprendre ce qui se passe svp et quoi faire pour que l’alcool recommence à me faire effet? Merci!"

Message par Dubreuil » Psy sur ce forum :
" Vous pensez vraiment que sur un site tenu par des psys, dont l'éthique est d'accompagner les internautes à plus d'autonomie et d'indépendance, avec le respect de soi et des autres, nous allons répondre à votre questionnement atterrant ?"

Message par Emynona en réponse » 17 oct. 2018, 08:17
"Ce que je trouve atterrant et même surprenant c’est un message de ce genre qui vient de la part d’un psy. Comment en tant que psy, vous n’avez pas pu voir les problématiques qui se cachent sous ce sujet d’alcool. J’ai mentionné la médication, vous n’avez pas pensé que cette médication était liée à des problèmes de santé mentale? Si j’ai nommé l’alcool, ce n’était pas pour poser un questionnement atterrant, mais c’était pour nommer un seul problème parmis tant d’autres.
Je me suis dit qu’en écrivant sur ce site, peut-être que quelqu’un allait me comprendre, mais c’est correct merci beaucoup pour votre belle réponse qui m’a permis de savoir que ma place n’est pas du tout ici parce que mes problèmes vous paraissent peut-être inutiles. Peut-être que je ne mérite pas de me faire aider? Merci encore, je comprends que je dois chercher de l’aide ailleurs.

Réaction de Minijeune, internaute sur Centraide

"Bonjour!

Je viens vous écrire puisque votre message me fait réagir et j'imagine que puisque vous l'avez écrit sur un forum où tout le monde peut répondre, pas juste les psys, vous allez accueillir, ou pas, mon message. Rendu là ça vous regarde.

Je ne veux pas prendre la défense de personne, je veux seulement vous exposer ce à quoi ça me fait penser tout ça. Je vais plus vous parler de moi pour vous faire comprendre mon point de vue et pourquoi ça me fait réagir. Suite à cela, vous pourrez en faire ce que vous voulez.

Je pense que dans la vie, personne n'est responsable des non-dits, de ce qu'il se cache entre les lignes, des besoins ou difficultés qui sont "cachés" par la personne... personne n'est responsable de comprendre les sous-entendus, les désirs, les envies... personne n'est responsable de répondre à un besoin, surtout si le besoin n'est pas énoncé clairement... et je parle autant de monsieur madame tout le monde que des gens qui oeuvrent dans le domaine de la relation d'aide...

Personne, à mon sens, n'a de pouvoir magique et peut être capable de deviner vraiment ce que la personne essaie de dire par le contenu d'un message... surtout sur un forum, anonyme, où les gens viennent écrire alors qu'on ne sait absolument rien de la personne.

De plus, je ne pense pas que le forum a pour mandat que quelqu'un explique des trucs aussi complexes que ce qu'il se passe dans le cerveau, au niveau des neurotransmetteurs, au niveau du cycle de la dépendance ou de l'effet de tolérance de certaines drogues sur l'organisme... le forum ici est géré par des modérateurs qui ne sont pas payés pour répondre aux gens... en venant écrire ici, vous n'avez aucune assurance que Mme Dubreuil ou autre psychologue ou spécialiste vienne vous répondre... vous pouvez recevoir des messages de d'autres internautes, sans formation spécifique en tant que thérapeutes, médecins, spécialistes, etc.

Attendre à tout prix de recevoir une réponse qui va nous convenir, c'est un leurre... c'est de s'imaginer que tout le monde est à sa merci... c'est de se mettre au centre de tout.

Vous êtes la seule personne responsable de la manière comment vous vous exprimez... comment vous formuler vos demandes et vos besoins... si vous aviez besoin de parler de votre trouble de santé mentale... vous auriez dû l'exprimer ainsi... comme ça, vous auriez eu une réponse différente...

En tant que personne extérieure, je me dis que c'est normal qu'une professionnelle ne vous donne pas des trucs pour que vous recommenciez en ressentir les effets de l'alcool sur vous... ni de vous expliquer pourquoi vous avez développer une grande tolérance à la substance... vous êtes fâché de la réponse donnée alors que je pense que c'est la meilleure réponse qui aurait pu vous être donnée... à vous et à tous les autres qui auraient un problème de dépendance et qui pourraient abuser d'une substance pour en ressentir un effet, jusqu'à en arriver à être en abus de substance... jusqu'à en dépasser les limites et d'avoir des consequences graves sur la santé.

Si vous avez des questions sur le cycle de l'assuétude, sur la tolérance d'une substance sur l'organisme, parlez-en à votre médecin, pharmacien, psychiatre... ils sauront beaucoup plus vous expliquer ce qu'il peut se passer dans votre corps/cerveau... allez voir un intervenant en toxicomanie... parce qu'en quoi est-ce si important de se sentir gelé sous l'effet d'une substance?!

Je pense que vous êtes venu ici avec des attentes irréalistes... rappelez-vous que vous êtes la seule personne responsable de bien exprimer vos besoins et de bien poser vos questions. Je crois que personne n'a encore développé de pouvoir magique pour décoder ce que l'autre, du côté de son écran, puisse comprendre ce qu'il se passe vraiment dans notre tête... puis pour vrai, et je parle en connaissance de cause, vivre avec une personne qui a ce genre de comportement, qu'on réponde à ses besoins non exprimés clairement... c'est extrêmement difficile... ça peut même finir par être violent... parce que tout comme vous, la personne finit par essayer de culpabiliser l'autre... alors que l'autre a fait tout ce qu'il pouvait faire en fonction de ce qui était exprimé en premier lieu..."]
Qualifications de Dubreuil : Educatrice spécialisée - Psychomotricienne - Psychologue clinicienne - Analyste - formation au Psychodrame de Moréno (théâtre impromptu) - Formation à la Méthode Simonton (contre le cancer et la maladie grave)
NB. Ne répond ni aux messages privés ni aux appels téléphoniques. Merci de votre compréhension.
N.B. pour lire toutes les informations utiles sur l' HYPNOSE HUMANISTE, tapez : SUJETS ACTIFS, puis ensuite sur : URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE. et recherchez : Les bienfaits de l'hypnose humaniste. Renseignements personnalisés par thérapeute : Annabel GLISE, 06 61 80 53 18 sur internet tapez : Annabel Glise hypnothérapeute humaniste à Nice, ensuite : site weeb
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 18075
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

****************************
Qualifications de Dubreuil : Educatrice spécialisée - Psychomotricienne - Psychologue clinicienne - Analyste - formation au Psychodrame de Moréno (théâtre impromptu) - Formation à la Méthode Simonton (contre le cancer et la maladie grave)
NB. Ne répond ni aux messages privés ni aux appels téléphoniques. Merci de votre compréhension.
N.B. pour lire toutes les informations utiles sur l' HYPNOSE HUMANISTE, tapez : SUJETS ACTIFS, puis ensuite sur : URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE. et recherchez : Les bienfaits de l'hypnose humaniste. Renseignements personnalisés par thérapeute : Annabel GLISE, 06 61 80 53 18 sur internet tapez : Annabel Glise hypnothérapeute humaniste à Nice, ensuite : site weeb
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum confiance en soi »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités