Urgent, c'est le tournant de ma vie

Forum confiance en soi, psychologue confiance en soi
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

SI VOUS ETES BANNI(E) DE CE FORUM
Messagepar Minijeune » 27 avr. 2020, 20:03

Je pense que ce forum psychologique doit, avant tout, favoriser le bien-être de ses membres... et vous n'étiez pas capable de vous arrêter par vous-même, malgré les explications.
J'imagine qu'un modérateur a pensé qu'il était mieux pour vous de ne plus vous donner cette opportunité, de juste vous alimenter par rapport à un sujet... mais vous semblez vouloir tenir a tout prix, et de manière non-rationnelle, à revenir encore ici, pour faire les mêmes demandes, sans être capable de vous arrêter et de voir que vous avez une problématique qui va au delà du sujet abordé ici.
Vous avez besoin d'aide, certes, mais je ne crois pas que le forum peut vous donner l'aide dont vous avez besoin!
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

C’est Quoi ? Que Dit la Loi ?
CANNABIS THERAPEUTIQUE : LE CANNABIDIOL

Tout d’abord commençons par définir ce qu’est le CBD : de son vrai nom Cannabidiol, c’est un cannabinoïde naturellement présent dans la fleur de cannabis. Contrairement au THC, le CBD est légal puisque celui-ci ne délivre pas d’effets dits psychotropes mais agit sur des récepteurs synaptiques qui engendrent une détente musculaire et un sentiment de relaxation.
Le CBD est davantage utilisé pour ses vertus “thérapeutiques” que récréatives puisque celui-ci ne délivre presque pas d’effet “psychoactifs” au sens ou ceux-ci n’altèrent pas votre état de conscience. Le CBD provoque un état de fatigue légère et de profonde relaxation, même si il n’est pas conseillé à grandes doses pour la conduite, celui-ci ne délivre pas plus d’effets narcotiques que des racines de valériane.
En outre on lui prête de nombreuses vertus médicinales qui catalysent l’intérêt autour de celui-ci. Je dis “on lui prête” car nous ne disposons pas d’assez de recul, mais certaines de ces applications sont tout simplement miraculeuses ; par exemple quand il s’agit de sclérose en plaque ou d’épilepsie, le CBD fait preuve d’une efficacité plus que notable. Ses principaux atouts sont ; sa rapidité pour soulager les crises, ainsi que l’absence d’effets secondaires.
Par contre, certaines autres qualités supposées du CBD sont beaucoup moins observables et donc plus discutables. Nous allons donc essayer d’établir une liste des quelques vertus que l’on peut raisonnablement considérer comme plausibles au vu de nos connaissances scientifiques concernant le CBD.

Huile de CBD : Quels sont les Effets et Vertus ?
Pour commencer en ce qui concerne les effets à court terme ; le CBD, contrairement au THC, ne délivre pas d’effets psychotropes à proprement dit. Le CBD ne provoque pas d’ivresse, d’euphorie et sa consommation excessive n’engendre qu’une bonne sieste. Par contre celui-ci agit sur des récepteurs du cerveau qui produisent une relaxation musculaire et un sentiment de sérénité.

CBD pour Dormir
En effet le CBD semble très efficace pour permettre de retrouver le sommeil sans effets secondaires inappropriés. Le Cannabidiol ne provoquerait pas directement l’endormissement mais offrirait un cadre fertile à celui-ci. Contrairement aux somnifères, le CBD permettrait un sommeil ainsi qu’un réveil sain et naturel avec une efficacité déconcertante dans certains cas rapportés.
CBD contre la dépression
De plus celui-ci serait un formidable anxiolytique qui permettrait de réguler les humeurs et de lutter contre le stress. De nombreuses études indiquent son efficacité pour éviter les phases dépressives et pour permettre un meilleur équilibre émotionnel.

CBD contre l’addiction aux drogues
Un bon nombre d’études ont aussi identifiés des mécanismes liés au CBD ; qui en ferait un très bon allié lors des phases de sevrage concernant différentes substances addictives. Il permettrait de réguler votre équilibre émotionnel tout en vous donnant de l’appétit et en luttant conte les phases d’anxiété et de stress. Par ailleurs la détente psychique et la relaxation physique qu’il induit permettraient de favoriser l’endormissement, qui est souvent difficiles et pourtant nécessaire dans ce genre de cas.

CBD comme anti psychotique
Le CBD possèderait aussi des capacités antipsychotiques qui lui permettraient notamment de lutter contre les troubles psychiatriques comme la schizophrénie et la bipolarité.

CBD comme anti inflammatoire
Par ailleurs le CBD possèderait aussi des vertus anti-inflammatoires, particulièrement lorsqu’il s’agit d’inflammation chronique de l’intestin comme dans le cas de la maladie de Crohn, où le CBD s’avèrerait très efficace.
Comment Consommer mon Huile de CBD ?

Pour commencer nous noterons que de nombreuses études ont corroboré le fait que le CBD est plus efficace quand il est allié à d’autres composants naturels du cannabis comme les terpènes aromatiques, et autres phytocannabinoïdes comme le CBC, CBG et CBN par exemple. D’où l’intérêt de choisir des huiles de CBD qui ont su préserver ces éléments naturels lors du processus d’extraction de manière à ce que la synergie opère.
Par ailleurs une bonne manière de commencer une prise d’huile de cbd consiste à débuter avec une posologie de 0.5 à 1 milligramme de CBD par kilo de votre masse corporelle, par jour, puis d’augmenter ou diminuer progressivement jusqu’à obtenir la dose idéale. Nous étalerons sur deux à trois prises journalières.
Adaptez ces indications en fonction de celles du vendeur évidement, mais c’est en général la dose recommandée par la plupart des fabricants.
De plus, si vous ne voulez vraiment pas d’effets psychotropes, il est préférable de consommer votre huile de CBD par voie sublinguale ( sous la langue ) pour éviter que les acides de votre estomacs décomposent le CBD en THC.
Ce phénomène peut être utile dans certains cas où la prise de THC n’est pas contre indiquée ou même conseillée. Ce dernier semblerait aussi agir en synergie avec le CBD et certains terpènes et flavonoïdes.
Pour finir, nous prendrons le temps de préciser, aussi, qu’il ne faut en aucun cas pratiquer une forme “d’auto-médication” ou “d’auto-diagnostic” avec le cbd, comme avec n’importe quelle autre complément alimentaire. Comme précisé plus haut nous manquons de recul pour pouvoir affirmer quoi que ce soit de factuel et d’objectif à ce sujet.
Le principe de précaution vous impose donc de ne pas considérait le cbd comme un “médicament” et d’en parler à votre médecin avant de l’ajouter à votre régime alimentaire.

Acheter CBD
Pour acheter votre Huile de CBD, je vous conseille Cbdologic et Sensi Seeds ; des vendeurs fiables, reconnus et sécurisés. De plus nous avons testé et approuvé leurs produits au CBD et nous pouvons vous les recommander en toute connaissance de cause.

Read more https://graine-cannabis.info/huile-cbd- ... s-acheter/
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

L'EFFET COOLIDGE

Beaucoup fronceront les sourcils à la lecture de ce terme. Il est utilisée en biologie surtout par les Américains et se réfère au président américain Calvin Coolidge. Le terme porte sur un phénomène du monde animal où l'on a constaté que chez certaines espèces, la pulsion sexuelle des mâles augmente avec la conquête de nouvelles partenaires. Le penchant des hommes à se comporter de la sorte trouve donc un début d'explication biologique.

L'effet doit son nom à Calvin Coolidge, président des États-Unis entre 1923 et 1929, et plus précisément à une anecdote le concernant. L'histoire raconte que le couple Coolidge était en visite, durant son mandat, dans une ferme modèle du gouvernement. Pendant que le président visitait une autre partie de la ferme, la première Dame visitait le poulailler. Le fermier lui expliquait que le coq copulait toute la journée, et des dizaines de fois par jour. Là-dessus, la First Lady lui aurait dit : "Racontez donc cela au Président".
Après avoir à son tour été informé sur les habitudes sexuelles du coq, le président aurait répliqué : "Toujours avec les mêmes poules ?". Bien entendu, l'agriculteur démentit puisque le coq s'occupe de tout le poulailler. Le président aurait alors répondu : "Racontez donc cela à mon épouse".

Rats ardents
Authentique ou non, cette anecdote a en tout cas tourné et a donné ultérieurement le nom "effet Coolidge" à ce phénomène du monde animal. On a notamment constaté que chez certaines espèces, lorsque le mâle vient de coïter, son comportement sexuel change et il est à nouveau prêt immédiatement à de nouveaux ébats si on introduit une nouvelle femelle réceptive.
La recherche sur des rats de laboratoire a confirmé cette hypothèse. Quand un mâle est mis en présence d'une femelle, ils commencent très vite à copuler intensément et plusieurs fois. Après un petit moment, le mâle devient attentif envers la femelle et son comportement sexuel diminue pour tomber presque à zéro. Si l'on introduit une nouvelle femelle, tout le cycle recommence : la pulsion sexuelle intense du début qui diminue progressivement. Les rats masculins ont reproduit ce schéma chaque fois qu'une nouvelle femelle était introduite.
Les personnes qui connaissent le monde de l'élevage reconnaîtront également bien ce phénomène. Quand un agriculteur constate qu'un taureau n'est pas prêt à couvrir une vache, il sait qu'il peut immédiatement provoquer son excitation en lui présentant une nouvelle vache.
Sans entrer dans les explications scientifiques, on a constaté que l'expérience des rats se confirmait avec d'autres espèces animales. Un animal mâle paraît donc excité au plus haut point lorsqu'il est mis en présence de "nouveauté".

L'homme et sa pulsion sexuelle primitive
Cela vaut donc aussi pour l'homme. Les processus de l'évolution qui se sont déroulés sur des milliers d'années déterminent en partie nos comportements actuels et donc aussi notre comportement sexuel. La biologie comportementale étudie cela et un climat de controverse règne autour de cette discipline. Tout le monde n'est pas d'accord avec certaines découvertes et certains scientifiques se contredisent. Il en va de même sur les théories, qui doivent être aussi plausibles que possible. Il y a des faits ou des situations que l'on observe et pour lesquels on cherche la cause. Une critique importante de la biologie comportementale est que certaines théories ramènent toujours le but du sexe à la reproduction et à la transmission de matériel génétique. Sans entrer dans la polémique, nous nous limiterons à parler du sexe ayant pour but la reproduction.
Dans le domaine de la différence entre les sexes, on peut aussi se poser beaucoup de questions. Comment se fait-il par exemple que les hommes commettent plus de meurtres que les femmes ou encore... comment se fait-il que les hommes ont davantage tendance à l'adultère que les femmes? L'une des causes les plus importantes, c'est que les hommes sont déterminés biologiquement. Nous ne jugerons pas ici de la moralité de ce comportement. C'est par exemple déjà très intéressant de savoir si ces processus, qui avaient pour but la préservation et la continuité de l'humanité dans le monde préhistorique dur et incertain, sont encore valables pour notre époque. Mais de tels comportements programmés et déterminés ne se laissent pas effacer dans le temps. On va donc simplement observer les différences fondamentales entre les hommes et les femmes en ce qui concerne leur attitude face au sexe et à leur perception de sexualité.

À la base, il existe une opposition : les femmes sont toujours fécondées et savent également toujours que l'enfant qui naîtra est d'elles. Les hommes, par contre, se trouvent en compétition permanente avec leurs congénères pour l'accès aux femmes, courent le risque de ne pas pouvoir se reproduire et ne peuvent jamais être certains à 100% qu'un enfant est d'eux. C'était du moins le cas autrefois, puisque actuellement, il est possible de faire un simple test d'ADN, mais alors, le facteur psychologique joue un rôle : en demandant un test, l'homme fait comprendre à sa femme qu'il ne lui fait pas confiance, avec toutes les conséquences que cela peut entraîner sur leur couple. Les recherches ont d'ailleurs montré qu'un nombre non négligeable d'enfants nés au sein d'un mariage auraient été engendrés par un autre homme. Tous ces facteurs de risque ont fait qu'au cours de l'évolution, nos ancêtres masculins ont développé tout un tas de stratégies afin d'assurer une chance à leur matériel génétique d'être transmis. Faire l'amour avec le plus grand nombre possible de partenaires augmente leurs chances. Une attirance accrue pour la "nouveauté" en est donc la conséquence chez l'homme.
Les femmes enceintes doivent, durant 9 mois, dépenser beaucoup d'énergie dans le développement du foetus. Les femmes émancipées en frémissent rien qu'à l'idée, mais pendant des milliers d'années, la femme a eu besoin d'un homme pour s'occuper d'elle et de ses enfants. De plus, les femmes ne peuvent accoucher que d'un nombre limité d'enfants. Dans les périodes de troubles où l'espérance de vie était faible, la femme a donc dû veiller à trouver un homme pour augmenter les chances de survie de ses enfants. Les femmes ont donc développé d'autres processus et comportements sexuels, qui visaient principalement à trouver un partenaire idéal, par opposition à l'homme qui voulait féconder le plus de partenaires possible.
Bien que beaucoup de ces processus nous paraissent aujourd'hui barbares et inutiles, nous ne pouvons pas nier qu'ils existent toujours. Nous ne savons pas exactement comment ces processus sont apparus. Cela reste en grande partie de la théorie, mais le big-bang et la théorie de l'évolution sont également des théories qui sont pourtant généralement bien acceptées.

Paul Willems
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

COURS DE SEXOLOGIE GRATUITS EN LIGNE
Messagepar Antony » 18 mars 2013, 11:45

Voilà des cours de sexologie gratuit en ligne qui peut aider à chercher la direction à prendre :
https://sexoblogue.fr/
Antony
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

CONTRE LES PHOBIES ( y compris celle du bruit )
( Emotional Freedom Techniques)
techniques de liberté émotionnelle

On pourrait dire qu'EFT est une forme d'acupression pour libérer les émotions négatives.
et facile à apprendre qui donne des résultats de longue durée, même permanents et apporte souvent un soulagement là où d'autres thérapies ont échoué.
Cette méthode est utile pour toutes les émotions négatives telles que : tristesse, peur, phobie, colère, dégoût, honte, anxiété, culpabilité, etc...,
et peut également aider à résoudre les problèmes physiques : douleurs, maigreur, obésité, mauvaise image de soi, etc... ou à vous défaire de certaines manies : tabagisme, envies compulsives, se laver les mains souvent, bégaiement,etc

L'EFT nous vient des Etats-Unis. C'est l'aboutissement d'une combinaison de plusieurs découvertes avec dans l'ordre :
L'acupuncture, vieille de + 5000 ans.
La mise en évidence par le chiropracteur George j. Goodheart de la relation entre méridiens, organes et muscles qui a donnée naissance à la kinésiologie appliquée.
La poursuite de ses travaux par le Dr John Diamond qui a mis en évidence et publié le lien qui existe entre émotions et méridiens montrant la corrélation entre santé physique et émotionnelle appelées aussi énergies subtiles.
L'ajout par Roger Callahan, docteur en psychologie, d'algorithmes nécessitant de porter un diagnostic et la présence d'un praticien.
Et finalement le génie de Gary Craig qui a permis de simplifier ces techniques pour rendre la personne en souffrance autonome et libre de décider de se sentir mieux à sa convenance quel que soit l'endroit où elle se trouve, sans l'obligation d'attendre la disponibilité d'un praticien.

L'EFT, comment ça marche ?
Il s'agit de tapoter ou de frotter doucement certains points spécifiques situés sur nos méridiens.
En tapotant ainsi tout en pensant à ce qui nous dérange, on équilibre les méridiens perturbés.
Vous conservez la mémoire de l'évènement qui vous a dérangé, mais n'en ressentez plus la charge émotive qui l'accompagnait.
C'est dire comme cette méthode peut trouver de nombreuses utilisations.
Les enfants l'adorent car elle les aide à gérer de nombreux petits maux au quotidien :
peurs ou phobies( du noir, des araignées, de l'école...), colères, moqueries, anxiété de séparation, pipi au lit,..
Son efficacité est sans pareil pour se débarrasser des craintes , peurs et phobies et d'une rapidité époustouflante.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

TICS ET TOCS

Qu'est-ce que la névrose obsessionnelle ?
La névrose obsessionnelle est un trouble qui se caractérise par des obsessions et des comportements irraisonnées. Aujourd'hui, on parle davantage de Trouble Obsessionnel Compulsif, connu sous l'acronyme TOC.
Le sujet est soumis à des sentiments, d'idées, de conduites qui s'imposent de façon contraignante et qui l'entraînent dans une lutte incessante et anxieuse. Ces obsessions assiègent le malade, s'imposent malgré lui alors qu'il a conscience de leur caractère pathologique. Ce qui n'est pas le cas dans une psychose.

Les TOC en chiffres
Selon l'Inserm1, 2% de la population est concernée par les Troubles Obsessionnels Compulsifs. C'est la quatrième pathologie psychiatrique la plus fréquente après les névroses phobiques, les addictions et la dépression. Les TOC débutent généralement tôt : dans 65% des cas, ils apparaissent avant l'âge de 25 ans.
La névrose obsessionnelle est difficile à soigner. Elle survient en règle sur une personnalité obsessionnelle, marquée par le souci de l'ordre, la tendance au doute, aux scrupules, aux vérifications.
Souvent les obsessions déterminent des gestes particuliers comme ne pas poser le pied sur les interstices du pavage d'un trottoir ou toucher tel objet au passage. Chez une personne lamba, il s'agit d'un jeu. Mais pour la personne atteinte de névrose obsessionnelle, ce rituel qui finit par s'imposer si puissamment au sujet que celui-ci éprouve de l'angoisse ou un malaise lorsqu'il ne peut le respecter. Il y a une tension psychique.
Les obsessionnels ont parfaitement conscience de leur singularité, de leur ridicule. Ils s'obstinent dans ces rites absurdes afin d'être rassurés.

Les différents types d'obsessions
L'obsession peut faire irruption à tout moment. Le malade ne peut ni l'empêcher d'apparaître, ni la faire disparaître.
Les obsessions sont nombreuses :
Idéatives ou intellectuelles : abstraites et symboliques, elles paraissent absurdes : auto-interrogations, doutes sans fin, répétition de chiffres, de mots... Elles ont l'allure de ruminations mentales, souvent interrogatives, réoccupant sans arrêt le champ de la pensée. Leur contenu peut être une idée concrète (mot, chiffre, objet), mais parfois il s'agit de questions abstraites, métaphysiques, religieuses, morales...;
Impulsives : le plus souvent ce sont des phobies d'impulsion, c'est-à-dire des actes impulsifs que le malade redoute de commettre (actes ridicules, inconvenants, agressifs...). Le sujet ressent à la fois le désir et la crainte de prononcer ou de commettre une obscénité, de se donner ou de donner la mort (infanticide). Mais le passage à l'acte est exceptionnel, sauf s'il est sans conséquence ;

Obsessions phobiques : elles se rapprochent des phobies par leur contenu, mais s'en différencient par l'absence de l'objet phobique. La crainte est spécifique, mais non liée à la présence de l'objet. La pensée de l'objet ou de la situation suffit à entraîner l'angoisse. Le malade par exemple s'interdit de toucher un objet déterminé. Ces obsessions concernent souvent les maladies, les microbes, la saleté, voire le contact. Elles entraînent de nombreux rites de lavage, nettoyage et vérification.

Ces rites sont des moyens de défense contre les obsessions et se répètent de plus en plus jusqu'à devenir invalidants.
Par exemple : Un malade atteint d'onomatomanie ne peut s'empêcher de répéter mentalement les mots. Ou un patient souffrant lui d'arithmomanie ne cesse de se livrer à d'épuisantes opérations de calcul mental.

Les thèmes obsessionnels portent le plus souvent sur :
La religion mais aussi le péché, le sacrilège ;
La protection corporelle, la maladie, la souillure ;
La protection contre les dangers extérieurs avec souvent de l' agressivité ;
L'ordre et la symétrie avec un besoin de classement ;
La perfection et l'exactitude provoquant la honte de ne pas atteindre la perfection ;
Le temps.

La cause probable : un dysfonctionnement dans la gestion des émotions
L'imagerie médicale a permis de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau des sujets atteints de TOC1. Les scientifiques ont remarqué que ces derniers présentent un dysfonctionnement des zones du cerveau impliquées dans la gestion des émotions. Ils ont noté une hyperactivité au niveau des ganglions de base, du cortex cingulaire antérieur et du cortex orbito-frontal, impliqués dans le comportement et la motricité, et pour les deux derniers, la gestion des émotions. Cela pourrait être expliqué par l'activité de neurotransmetteurs tels que la sérotonine, la dopamine et la vasopressine.

La personnalité obsessionnelle
Cette personnalité comporte trois composantes :
La psychasthénie : fatigue intense physique et psychique, timidité, tendance aux scrupules...
La pensée compulsive : doutes, hésitations, scrupules, vérification, ordre, méticulosité, superstition, manque de confiance en soi...
Les traits de caractère "anal" : économie, entêtement, collectionnisme, obséquiosité, soumission à toute autorité...
Dans sa vie le patient obsessionnel est prudent, économe voire parcimonieux, rigide, hyperrrationnel, parfois sec et pédant dans ses rapports avec les autres. Raison, logique, sont essentielles dans son approche des gens.

Evolution de la maladie
Sans traitement, la névrose évolue vers une multiplication des rites. Des épisodes dépressifs avec risque de suicide sont toujours possibles.
La personnalité obsessionnelle peut s'observer aussi dans les psychoses paranoïaques ou schizophréniques.
Diagnostic

Il est nécessaire de consulter le médecin généraliste, un psychologue, un psychiatre ou un psychanalyste pour apprendre à gérer les angoisses liées au TOC et que ce dernier ne soit plus un handicap au quotidien.

Traitement
Le traitement repose sur :
La psychothérapie avec une thérapie cognitivo-comportementale, et la psychanalyse qui ont de bons résultats à condition que ce soit le patient qui en fasse la demande. Les séances peuvent être individuelles ou familiales, au rythme qui convient au patient ;
Les antidépresseurs sérotoninergiques (Prozac, Deroxat) ;
Les antipsychotiques.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

………………………………..
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

LES BENEFICES SECONDAIRES
( un exemple évoqué sur Centreaide )

Alors que certaines victimes sont cruellement jugées et délaissées, votre amie s'est vue au contraire plus entourée, plus écoutée. Elle sent de la compassion autour d'elle, de la sympathie, de l'intérêt. Et c'est réconfortant. Et cela devrait toujours être ainsi.
Mais si cet ensemble de " regain " d'intérêt de la part des autres peut un temps lui être indispensable, il est également à double tranchant.
Ce qu'elle vit alors après son drame est un " bénéfice secondaire ". C'est à dire que c'est " grâce à ce drame " que soudain elle reçoit des gratifications et du réconfort.
C'est une situation qui peut, sans qu'elle s'en rende compte, devenir plus importante que le drame lui-même.
Elle peut alors " oublier " qu'elle a été traumatisée, ne plus vouloir " y toucher ", en parler, laisser " courir " pour ne pas perdre l'affection qu'on lui témoigne maintenant. Elle peut penser que cela va " réparer " ce qui s'est passé.
Le fait qu'on la plaigne et qu'elle soit devenue " quelqu'un " grâce à ce qu'elle a vécu lui donne " une importance " qu'elle n'avait pas auparavant, et peut lui faire croire que maintenant tout va bien.
Ce " bénéfice secondaire " est très dangereux, car il fausse la perception des choses et de sa propre morale, il donne l'illusion que ce n'était pas grave, que tout passera avec le temps.
C'est oublier que l'inconscient a été profondément ébranlé et qu'un jour ou l'autre il va vouloir " se débarrasser " de cet impact traumatique en déclenchant une impression de mal-être diffus, des troubles psychosomatiques, une dépression nerveuse, des troubles sexuels...
Chaque personne est différente. Pour certaines c'est un état de souffrance permanent, des comportements comme si l'événement allait se reproduire, des cauchemars, des phobies, le dégoût des sentiments et de la vie. Certaines peuvent occulter totalement le moment traumatique, et vivre comme si jamais rien ne s'était passé, mais avec des comportements auto-destructeurs, des mutilations, des troubles de l'attention et de la mémoire, l'impression d'être dissocié, de se regarder vivre. D'autres peuvent idéaliser leur agresseur, rechercher la dépendance, la soumission, faire partie d'une secte. Aussi des moments d'intense tristesse, ou des revendications délirantes, de la paranoïa, un grand défaitisme. Mais également une " jouissance pathologique " de se dire que l'on est victime, seule, incomprise et rejetée par tous.
Tout est à craindre, la personne peut porter atteinte à sa vie, ou devenir ingérable pour la société.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

COMPORTEMENT DE L'ENFANT AGRESSE SEXUELLEMENT

Chez le petit enfant il y a un changement brutal de comportement, il a peur de tout, il ne joue plus, il ne veut plus rester seul, il refuse d'aller à l'école, il a mal au ventre, à la tête, il dit qu'il veut vomir. En général il ne peut plus supporter d'aller aux toilettes, il devient soudain excessivement méticuleux, veut toujours se laver, refait les mêmes gestes, les mêmes dessins reproduisant de la violence. Il peut reprendre son pouce, se balancer sur lui-même, perdre son autonomie, régresser, comme vouloir être porté, avoir des troubles du langage, refaire pipi et caca dans la culotte...[/quote]
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent, c'est le tournant de ma vie

Message par Dubreuil »

LE PERE FACE AUX VIOLENCES SEXUELLES COMMISES SUR SON ENFANT

exemple post d'une internaute :
Mon père est furieux parce que j'ai couché avec mon copain, il le cherche pour le tuer !

*** Aussi choquant que cela puisse être, chez certains parents ( pères et mères ) la transformation corporelle de leur enfant devient très vite une provocation sexuelle, voire une invite. Ils doivent lutter contre l'inceste.
Certains hommes, qui sont par ailleurs de bons pères, seront plus que d'autres sensibles aux transformations sexuelles de leurs enfants, filles ou garçons. L'inceste leur traversera l'esprit et c'est normal. Il sera refoulé aussitôt et ne posera pas de problèmes.
Mais pour d'autres, si le copain " commet " ce que ce père s'interdit, les réactions peuvent être multiples : colère contre sa fille qui n'a pas su se défendre et devient la tentatrice, " la vicieuse " ( ! ), pulsion de vengeance contre le rival qui " a fait " ce qu'il s'est lui-même interdit de faire depuis si longtemps !
Et du côté pathologique, sadisme et jouissance, comme si le passage à l'acte du copain devenait également le sien, par " violeur " interposé.
Lors du processus de victimisation qui se met en place après une agression, la personne voit sa vie radicalement changer. Et l'attitude de son entourage aussi.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum confiance en soi »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité