addiction au couche pour adulte

Forum addiction, dépendance
black_angels_83
Messages : 1
Inscription : 05 janv. 2016, 00:43

Re: addiction au couche pour adulte

Message par black_angels_83 »

bonjour a tous voila c un peu dure den parler mais je pense que ho fond jen est besoin voila je mapelle christopher et jai 18 haujourdhui je veux me vider de cette lourde penser qui me bouffe lesprit depuis des anee mintenant lorsque javait encore 13 ans un jour jai eu envie comme la plupart des gens des les dicussion que jai pu voir que javait le fantasme de reporter des couche maleuresement je bloque completement avec cette idee jessaye de ne pas y penser mais chaque jour ji pense et jai encore plus envie de le faire mais une pzrtie de moi meme refuse categoriquement de realiser ce fantasme donc haujourdhui je vous demande de maider la seule chose qui me bloque c limpact que ca aura sur ma vie ci les gens dans mon entourage le savait mais quelque part moi aussi je bloque enormement sur ca et je refuse de ceder a ce fantasme ridicule donc je vous demande de laide pour maider a peser le pour et le contre de la chose merci de me repondre ci possible bonne soire aurevoir.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16447
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: addiction au couche pour adulte

Message par Dubreuil »

C'est à un psychiatre qu'il faut vous adresser. Ce n'est pas par internet que vous réglerez votre trouble du comportement.
Et je pense que vous le savez.
Courage !
N.B. INFORMATION IMPORTANTE :
Si chaque personne est différente, et chaque cas unique, il n’en demeure pas moins que des explications psychologiques sont déjà données sur ce forum, dans le post : " URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE "
Janalo
Messages : 1
Inscription : 19 févr. 2021, 02:14

Re: addiction au couche pour adulte

Message par Janalo »

Dubreuil a écrit : 30 juin 2015, 10:50
fabinio77 a écrit :n'ya t'il personne qui pourrais m'aider?....
On peut espérer que cet homme a trouvé une solution, son message datant de 2014.
Cette addiction ( et non phobie ) relève de la psychiatrie. Stagner au stade anal inaugure bien d'autres difficultés psy que ce symptôme odorant.
( perte identité, sadisme anal, etc, etc.. )
Non, non et non. Ça m'énerve d'entendre des gens sur les forums parler de l'ABDL comme si ils parlaient d'une communauté de fous. Ce plaisir, aussi étrange qu'il puisse paraître aux yeux de certains, n'a rien a voir avec la psychiatrie. Pourquoi il est aussi difficile de laisser les gens qui aiment porter des couches tranquille, sans vouloir a tout prix les faire passer pour des malades ? Beaucoup ne se plaignent pas du tout de ce "fetichisme" (bon sang, je déteste ce terme, encore une fois on dirait qu'on parle de gens bizarre qui ont un problème) et vivent très bien avec alors pourquoi ramener sa science à deux balles en parlant de psychiatrie ? Des psychologues ont à plusieurs reprises parler du sujet, et dans tous les rapports que j'ai lu (bien que je le conçois il m'est impossible de tous les lire), le constat et très simple : ces gens ne font de mal à personne, n'impose rien à personne et n'enfreignent aucunes lois, alors pourquoi venir les faire culpabiliser en venant les accuser d'un désordre psychiatrique ? Certains ont du mal à s'accepter, car on ne choisit pas d'être abdl ou non. Ce que vous faites en venant parler de psychiatrie, c'est dire à tout ces gens qui sont mal dans leur peau : "tu as un problème, t'es bizarre, t'as un problème psychologique."
Ca ne m'étonne pas qu'il y ait autant de personnes qui ne peuvent pas supporter qu'un autre ait une couleur de peau différente quand je vois qu'il y a tant de personnes qui ne sont pas capable d'accepter que certains aiment avoir un bout de plastique aux fesses.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16447
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: addiction au couche pour adulte

Message par Dubreuil »

Non, non et non. Ça m'énerve d'entendre des gens sur les forums parler de l'ABDL comme si ils parlaient d'une communauté de fous.
*** C'est vous qui avancez " la folie ", il n'en a jamais été question. Et aller voir un psy, c'est justement pour ne pas devenir fou !

Ce plaisir, aussi étrange qu'il puisse paraître aux yeux de certains, n'a rien a voir avec la psychiatrie. Pourquoi il est aussi difficile de laisser les gens qui aiment porter des couches tranquille, sans vouloir a tout prix les faire passer pour des malades ? Beaucoup ne se plaignent pas du tout de ce "fetichisme" (bon sang, je déteste ce terme, encore une fois on dirait qu'on parle de gens bizarre qui ont un problème) et vivent très bien avec alors pourquoi ramener sa science à deux balles en parlant de psychiatrie ?
*** ( rire ) mais les psys laissent les personnes tranquilles quand elles ne viennent pas consulter ! On est absolument libre de soi-même, la folie c'est quand cela met en en danger les autres et soi-même dans des conduites violentes. Ce qui n'est pas le cas avec la bataille des couche-culotte !!! C'est si la personne s'interroge et vient se plaindre, ou demander une solution que le psy intervient. Et cela ne va pas jusqu'à la psychiatrie :

Des psychologues ont à plusieurs reprises parler du sujet, et dans tous les rapports que j'ai lu (bien que je le conçois il m'est impossible de tous les lire), le constat et très simple : ces gens ne font de mal à personne, n'impose rien à personne et n'enfreignent aucunes lois, alors pourquoi venir les faire culpabiliser en venant les accuser d'un désordre psychiatrique ? Certains ont du mal à s'accepter, car on ne choisit pas d'être abdl ou non.
*** Voilà, c'est ça l'important, qu'ils soient conscients que ce n'est pas par hasard, qu'il y a une raison, et des solutions si la problématique est trop lourde.

Ce que vous faites en venant parler de psychiatrie, c'est dire à tout ces gens qui sont mal dans leur peau : "tu as un problème, t'es bizarre, t'as un problème psychologique."
Ca ne m'étonne pas qu'il y ait autant de personnes qui ne peuvent pas supporter qu'un autre ait une couleur de peau différente quand je vois qu'il y a tant de personnes qui ne sont pas capable d'accepter que certains aiment avoir un bout de plastique aux fesses.
*** Bravo, comme intolérance vous avez fait fort. Vous devriez tout de même écouter et lire, avant de juger.
N.B. INFORMATION IMPORTANTE :
Si chaque personne est différente, et chaque cas unique, il n’en demeure pas moins que des explications psychologiques sont déjà données sur ce forum, dans le post : " URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE "
Amelie A
Messages : 112
Inscription : 29 déc. 2020, 14:41

Re: addiction au couche pour adulte

Message par Amelie A »

Janalo a écrit : 19 févr. 2021, 02:22
Dubreuil a écrit : 30 juin 2015, 10:50
fabinio77 a écrit :n'ya t'il personne qui pourrais m'aider?....
On peut espérer que cet homme a trouvé une solution, son message datant de 2014.
Cette addiction ( et non phobie ) relève de la psychiatrie. Stagner au stade anal inaugure bien d'autres difficultés psy que ce symptôme odorant.
( perte identité, sadisme anal, etc, etc.. )
Non, non et non. Ça m'énerve d'entendre des gens sur les forums parler de l'ABDL comme si ils parlaient d'une communauté de fous. Ce plaisir, aussi étrange qu'il puisse paraître aux yeux de certains, n'a rien a voir avec la psychiatrie. Pourquoi il est aussi difficile de laisser les gens qui aiment porter des couches tranquille, sans vouloir a tout prix les faire passer pour des malades ? Beaucoup ne se plaignent pas du tout de ce "fetichisme" (bon sang, je déteste ce terme, encore une fois on dirait qu'on parle de gens bizarre qui ont un problème) et vivent très bien avec alors pourquoi ramener sa science à deux balles en parlant de psychiatrie ? Des psychologues ont à plusieurs reprises parler du sujet, et dans tous les rapports que j'ai lu (bien que je le conçois il m'est impossible de tous les lire), le constat et très simple : ces gens ne font de mal à personne, n'impose rien à personne et n'enfreignent aucunes lois, alors pourquoi venir les faire culpabiliser en venant les accuser d'un désordre psychiatrique ? Certains ont du mal à s'accepter, car on ne choisit pas d'être abdl ou non. Ce que vous faites en venant parler de psychiatrie, c'est dire à tout ces gens qui sont mal dans leur peau : "tu as un problème, t'es bizarre, t'as un problème psychologique."
Ca ne m'étonne pas qu'il y ait autant de personnes qui ne peuvent pas supporter qu'un autre ait une couleur de peau différente quand je vois qu'il y a tant de personnes qui ne sont pas capable d'accepter que certains aiment avoir un bout de plastique aux fesses.
Là dessus je suis d’accord : tant que les gens ne font rien pouvant nous nuire, ne les jugeons pas ! Par contre, il ne faut pas exagérer : je ne pense pas qu’il y ait tant de personnes que cela ne supportant pas qu’autrui puisse être d’une autre origine ethnique !
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16447
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: addiction au couche pour adulte

Message par Dubreuil »

Janalo peut-être, si sa peau lui cause souci ?
N.B. INFORMATION IMPORTANTE :
Si chaque personne est différente, et chaque cas unique, il n’en demeure pas moins que des explications psychologiques sont déjà données sur ce forum, dans le post : " URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE "
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16447
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: addiction au couche pour adulte

Message par Dubreuil »

FETICHISME DES COUCHES

Le fétichisme des couches est une paraphilie dans laquelle un individu ressent un fort désir de porter des couches, souvent sans nécessité médicale.
L'infantilisme est par ailleurs décrit comme un comportement de fuite devant les responsabilités d'adulte. Il existe une forme particulière d'infantilisme revendiquée et assumée par des personnes atteintes de pulsion fétichiste les incitant à se travestir en bébé. Dans ce cas, l’infantilisme est une paraphilie qui se caractérise par un attrait, le plus souvent sexuel, pour les couches, vêtements et accessoires de bébé et par un besoin d'être traité comme un enfant en bas âge ou de se comporter comme un enfant qui régresse en simulant l'énurésie ou l'encoprésie. Certains font plus que simuler et urinent vraiment et/ou excrètent dans leur couche, qui doit alors être changée pour une propre, après s'être fait poudrer les fesses avec de la poudre à bébé[réf. nécessaire].
Comme d'autres formes de fétichisme cette paraphilie peut s'analyser comme un comportement de défense acquis dans l'enfance pour triompher d'un traumatisme psychologique (trouble de l'attachement, situation d'abandon, maltraitance, atteinte sexuelle…)
Le fétichiste infantiliste marque une nette préférence pour les objets, matières, textures, bruits et odeurs qui ont été érotisés à l'époque du traumatisme.
Il existe également une distinction entre les fétichistes des couches-culottes (dits DL pour Diaper Lovers, en anglais) et les personnes aimant être infantilisées, qui sont désignées par les expressions AB (Adult Babies) ou TB (Teen Babies) pour les adolescents. Ces deux derniers (AB et TB) sont plutôt définis comme adeptes des Jeux de régression plutôt que par une attirance de porter uniquement des couches[réf. nécessaire].
La concaténation de ces deux abréviations a donné naissance aux sigles AB-DL et TB-DL communément utilisés pour désigner l'ensemble de cette communauté par tranches d'âge (adultes et adolescents distingués).
Il existe également une distinction entre les fétichistes des couches-culottes et les personnes aimant se travestir et se mettre plus complètement en condition de vivre une situation de bébé.
Certains DL souhaitent porter des couches pour adultes, de taille adaptée à leur morphologie, alors que d'autres ne vont vouloir porter que de vraies couches pour enfants ou pants, pour leur côté retour en enfance ; quitte à ce que ces derniers soient parfois trop petits pour leur morphologie.
Étant donné qu'il n'est pas facile de trouver un partenaire qui accepte ce genre de pratiques, les personnes qui ont ce fétiche doivent souvent avoir recours au service d'une dominatrice ( ou dominateur ) pour laisser libre cours à leur fantasme. Elle joue alors le rôle de la mère ou d'une gardien(n)e d'enfants[
N.B. INFORMATION IMPORTANTE :
Si chaque personne est différente, et chaque cas unique, il n’en demeure pas moins que des explications psychologiques sont déjà données sur ce forum, dans le post : " URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE "
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum addiction »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités