restriction cognitive

Forum anorexie, anorexique
detroit
Messages : 551
Inscription : 10 janv. 2013, 01:36

Re: restriction cognitive

Message par detroit »

Bonsoir,
j'ai observé dans un miroir ma stature et j'entrevois un peu mieux la panique de la thérapeute.
Cette panique mentale baisse légèrement.

j'ai demandé conseil auprès d'une assistance téléphonique, en fait au vu de ma situation, mes apports doivent être plus abondants pour le travail.
Et concentrer mes efforts que sur cette thérapie.
Dit comme cela, simple pour toute personne non concernée.
Aujourd'hui, mes repas sont déséquilibrés d'où la fonte, et les variations de mesure. Je m'attable chaque jour quand même, et je respecte ce principe des trois repas par jour sans la joie de la reine table
detroit
Messages : 551
Inscription : 10 janv. 2013, 01:36

Re: restriction cognitive

Message par detroit »

Bonjour, pourquoi associer une table à une entité étatique ?
La valeur portée dépend t'elle des sentiments de l'individu ?
Manger sur à une table, en dessous, en dehors, sur le sol..
Nous sommes toutes deux des substances, moi et cette table.
La connaissance apporte t'elle une objectivité ?
detroit
Messages : 551
Inscription : 10 janv. 2013, 01:36

Re: restriction cognitive

Message par detroit »

Ce midi, j'étais en vadrouille, alors je n'ai plus pensé à "mes problèmes". Je me suis posée avec un homme-sandwich maison, c'était délicieux.
Une autre mise en scène ! Hé oui, est ce ça alors ?

Parce que la vie, est assez routinière, en fait, Je pense être libre, mais je ne suis pas vraiment. Les repas, sont aliénants. Chaque choix de vie semble libre.
Chaque jour, toujours les mêmes choses, et c'est rassurant pour l'homme. En fait, c'est terriblement ennuyeux, la vie avec toutes ces cases à remplir...
detroit
Messages : 551
Inscription : 10 janv. 2013, 01:36

Re: restriction cognitive

Message par detroit »

Coucou, j'ai remarqué que depuis que j'ai rompu le lacet, oh joie, je me sens nettement mieux, et ce sur tous les plans !
Les choses viennent d'elles-mêmes, je mange une cacahuète enrobée, avec la pensée hé à quoi joues tu ? et tant pis, la vie est courte.
Et puis, je me pèse moins, peut être un jour, elle finira sa vie chez un autre esclave, ou à la déchetterie.
Si je ne m'octroie pas cette envie, les coups de fouet seront dix mille fois pire. Ecouter mes émotions, c'est participer à mon bien être, et être une personne plus équilibrée. Et, si je me sens équilibrée, je renverrai également le meilleur de moi même.

Les accidents de la vie sont essentiels à ma progression et donc forcément modifient ma vision de la vie et de la nourriture. En discutant avec mes semblables animaux, l'espèce humaine, j'ai pris part à des expériences. J'ai accepté des écarts, avec cette alarme en tête. Elle s'est éteinte autour d'un sujet. La maladie, la mort.
Oui trop souvent, je ne pense plus que je suis un animal mortel. J'accours dans le monde à vive allure. Et ce stop a balayé toutes mes ruminations et mes règles alimentaires.
Pour un temps déterminé ? peut être, c'est déjà cela de gagner sur ce symptôme et sur ma revanche sur mon équilibre.
Le gras semble être une partie de la vie ? En tout cas, il participe à un mieux..

Cet écart, ne m'a pas fait prendre un poil. Prêt pour une nouvelle expérience ?
detroit
Messages : 551
Inscription : 10 janv. 2013, 01:36

.

Message par detroit »

Bonsoir, comme tu le sais je suis malade. Tu pourrais penser qu'il suffit juste d'ouvrir un paquet, transvaser dans un contenant, laisser mijoter, rajouter quelques touches puis que le feu d'artifice s'incline en bouche. Tout naturellement, ...
Il suffirait juste de reconnaître le point d'appui, rester sur la voie. Je ne pense pas réussir ce combat en cette fin de soirée, pas encore. Arriverais je à maintenir, je ne sais pas, le temps est incertain. Parfois la volonté aimerait, la nature finit par avoir le dernier mot. Essayer de ne plus perdre, serait vraiment bien, sauf que ce n'est pas le cas. Je ne m'en sors pas.
La machine sans essence reste dans une vitrine, ou dans le monde des vivants, sous terre. Enfin, j'ai joué, et. J'ai perdu.

Un très beau film sur l'anorexie, (Lene Marie ou le vrai visage de l’anorexie)
Minijeune
Messages : 1498
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: restriction cognitive

Message par Minijeune »

Bonsoir,
J'avais seulement envie de vous proposer l'écoute des documentaires: La peau sur les os, et, La peau sur les os, la vie après. Je crois qu'ils sont sur le site de l'office national du film du Canada(ONF).

Il s'agit d'un documentaire qui a eté tourné sur la vie d'une jeune fille anorexique... et sa vie, une vingtaine de vie après. C'est vraiment intéressant de constater que la progression est possible, bien que ce soit un travail d'une vie... et que la bataille n'est jamais vraiment gagnée...
detroit
Messages : 551
Inscription : 10 janv. 2013, 01:36

Re: restriction cognitive

Message par detroit »

Bonjour
@Minijeune je vous remercie pour votre partage. Je visionnerais ce lien dans la semaine.

Rien n'est simple, si le contraire l'était, quel rapport au plaisir il y aurait dans ce jeu ?
Les effets destructeurs emportent la raison.
Si je peux encore raisonner convenablement. J'essaie de manger ce qui me semble appétent, (féculents à chaque repas) et selon les appareils dans le foyer.
Encore faut-il savoir quoi manger et en quelle quantité, j'ai tout à portée de main (des fiches d'équivalence, des recettes), cela ne suffit, il me manque la joie, l'envie, le plaisir. Ha, le plaisir, de s'écouter, voici le problème. Comme j'entreprends une autre thérapie, les problèmes là explosent, c'est tout-à fait normal seulement pour apaiser ce mental j'aimerais avoir recours à des solutions plus évoluées que celles que j'utilise. Qui ne sont pas du tout adaptées et qui entraînent des désagréments physiques, et psychiques.
Je ne sais plus quoi faire pour arriver à "garder", les pans d'aliments, je me trouve déjà sous un certain seuil. L'étape d'après c'est l'hôpital.

Je demanderais l'assistance de ma thérapeute, histoire d'avoir un avis éclairé et neutre.
Vous remerciant
detroit
Messages : 551
Inscription : 10 janv. 2013, 01:36

Re: restriction cognitive

Message par detroit »

Bonjour,
Je vais essayer d'appliquer les conseils obtenus. Réinitialiser le mode opératoire.

Former une belle pâte et me lancer en l'air. Tiens, j'opte pour un adjectif positif. C'est superbe, je m'étonne moi-même d'avoir pu écrire ce mot.
Atterrissage dans plusieurs mois, années, je n'ai pas la réponse.

J'ai commencé l'exercice. Je n'arrive pas trop à coucher ici les ressentis. Portez-vous bien.
A suivre..
detroit
Messages : 551
Inscription : 10 janv. 2013, 01:36

Re: restriction cognitive

Message par detroit »

Bonsoir, c'est une joie d'expérimenter de nouveaux mets, parce que nous avons juste une seule vie dans ce corps là. C'est difficile, infranchissable, non, juste possible. Je continue de marcher, la roche est glissante, écrasante la chaleur, la planche facile ? Non, je ne vacillerais pas. L'horizon semble infranchissable, si il semble l'être, la voie reste ouverte.
Même les fragments rocheux se déplacent..La montagne vit.
Un jour s'en rendra t'elle compte ?
detroit
Messages : 551
Inscription : 10 janv. 2013, 01:36

Re: restriction cognitive

Message par detroit »

Bonsoir, Les intempéries ne cessent d'augmenter, avec des variations. Le cratère peine à se reboucher, les dégâts semblent inconsidérables.
L'effort permettra t'il de limiter les complications ?

l'ombre et la lumière, deux entités que tout oppose, et qui restent indispensable à la croissance
Répondre

Revenir à « Forum anorexie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités