Paranoïa persécutive

Forum paranoïa, paranoïaque
sa fille
Messages : 4
Inscription : 04 juil. 2012, 15:45

Paranoïa persécutive

Message par sa fille »

Bonjour,

Je cherche des avis expert ou des témoignages concernant la persécution.
Après plusieurs entretiens de moi même et mon beau-père chez une psychologue, elle nous a dit que ma maman souffre très certainement d'une paranoïa persécutive.
Pour elle, ma soeur et elle sont "persécutées" en permanence. Elle s'appelle la boniche... Dit qu'elle fait tout.
Elle interprète nos moindre faits et gestes comme si on disait du mal d'elle.
Dernièrement, les crises où elle se met dans tous ces états sont très fréquentes et de plus en plus longues (quelques jours, toutes les 2-3 semaines). Elle mène un vie d'enfer à tous, fouille partout, regarde dans les téléphones dès que l'on a le dos tourné. Si elle voit que l'on s'est appelé entre nous elle pique une crise en disant que comme elle n'était pas là, c'était pour dire des choses sur elle..
j'aurais des millions d'exemples, mais ce serait long à développer..
J'aimerais simplement avoir quelques conseils, car tout le monde a pratiquement fui la maison. Mon beau-père n'a pas le droit de passer de temps avec ces propres enfants, sous peine de s'entendre dire que c'est qu'il n'aime pas ma mère, qu'il préfère passer du temps avec eux plutôt qu'elle (même s'il ne les voit que 10 min dans une journée, et tout les reste du temps avec elle)..

Merci d'avance pour vos conseils.

jacadi
Messages : 214
Inscription : 27 juin 2012, 11:55

Re: Paranoïa persécutive

Message par jacadi »

Il existe un traitement psychiatrique qui peut " atténuer les crises " et soulager votre maman. Pour cela il faudrait qu'elle accepte de consulter un psychiatre. Il existe des suivis thérapeutiques adaptés pour ce genre de symptômes avec des visites régulières en Centres spécialisés " ambulatoires ". La personne va régulièrement à des réunions de travail thérapeutique, mais continue à vivre à l'extérieur.
Il est très difficile de suivre une thérapie dans le diagnostic d'une paranoïa, la personne se sentira toujours agressée par les paroles, le silence, ou les propositions du psy. Il faut donc bien comprendre que seule une équipe médicale et/ou paramédicale peut être en mesure d'aider votre maman. L'amour ne doit pas être remis en cause, dans le sens où il ne faut ni culpabiliser ni se remettre en cause dans la manifestation des crises de paranoïa, ce n'est ni la sincérité des sentiments, ni la sollicitude de la famille, les amis, qui " peuvent guérir " ce trouble psychiatrique.

sa fille
Messages : 4
Inscription : 04 juil. 2012, 15:45

Re: Paranoïa persécutive

Message par sa fille »

Bonjour,

Le problème à l'heure actuelle est qu'elle ne se sent pas du tout malade, bien au contraire.
Elle nous retourne tout de suite le problème dessus en disant que c'est parce que c'est moi qui suis malade que je dis ça... pareil pour les autre personnes qui essaient de lui en parler.
Du coup, je ne vois pas vraiment comment est-ce qu'elle pourrait être traitée, sachant qu'elle ne voit personne pour cela, et que c'est difficilement envisageable.

jacadi
Messages : 214
Inscription : 27 juin 2012, 11:55

Re: Paranoïa persécutive

Message par jacadi »

C'est bien pour cela que je vous exposais les difficultés de traitement pour ce genre de maladie psychique, et que je mettais beaucoup de circonspection dans mes propos.
Ce genre de trouble psychiatrique peut conduire à des comportements dangereux, la personne " attaquant " l'autre en pensant qu'il va l'attaquer. A ce moment là la raison n'a plus cours, pour elle c'est une question de survie.
Il est donc important que vous restiez vigilant dans le cas où l'état mental s'aggravait.
Malheureusement le seul secours que peut " espérer " votre maman, c'est d'attendre que son comportement devienne tellement asocial que soit des plaintes soient entérinées à son encontre par le voisinage, soit que vous-même et votre famille soyez convaincus qu'elle a vraiment besoin de soins psychiatriques et que vous fassiez appel à un service hospitalier afin qu'un traitement lui soit prescrit. Malgré elle.

jacadi
Messages : 214
Inscription : 27 juin 2012, 11:55

Re: Paranoïa persécutive

Message par jacadi »

Sur ce site, tapez Paranoïa sur la case Recherche.. vous allez lire d'innombrables témoignages et sur ce sujet les réponses de Nicole Dubreuil Psychologue Clinicienne.

sa fille
Messages : 4
Inscription : 04 juil. 2012, 15:45

Re: Paranoïa persécutive

Message par sa fille »

Bonjour à tous,

n'auriez vous pas des "solutions" avant d'en arriver au pire.. ce qui sera bientôt le cas à cette allure.. SVP ???
je me sens un peu perdue vis à vis des démarches et autres et je ne vois pas beaucoup de personnes qui ne donnent réellement des solutions ou démarches à suivre. Est-ce qu'il n'existe pas des solutions?
Certains d'entre vous sont -ils parvenus à "soigner" une personne paranoïaque?

jacadi
Messages : 214
Inscription : 27 juin 2012, 11:55

Re: Paranoïa persécutive

Message par jacadi »

Si.. et je dis bien, si, votre maman présente bien les symptômes de la paranoïa, cette maladie fait partie des délires. Mais il y a tout un éventail de gravité.
Dans la paranoïa la personne est absolument sûre de son fait, rien ne peut la faire changer d'avis, ce sont les autres qui ont tort, c'est elle qui a raison. Elle traite souvent les autres de " fous ", leur dit d'aller se faire soigner et se trouve tout à fait normale et sûre de son fait.
Cela va de simples accrochages où l'entourage cède plus ou moins facilement en " sentant " qu'il ne faut pas pousser trop loin, jusqu'au danger réel de passage à l'acte où la personne certaine qu'on lui veut du mal, va " attaquer " la première, parfois un membre de sa famille ou de son entourage. Ou un parfait inconnu simplement parce qu'il lui semble, par ex : qu'il la " regardait de travers ".
Il y a plusieurs sortes de délires interprétatifs, par ex : une femme accusera son mari de regarder les autres femmes à travers la vitre de l'appartement, ou dans le reflet de cette vitre, et elle soutiendra qu'elle le voit les désirer plus qu'elle, elle le fera alors suivre par ses enfants ou un détective, et peu importe le résultat, elle n'en démordra pas : " ses enfants lui mentent et sont complices avec le père; ou bien le détective est un ami du mari."
Seul un traitement psychiatrique peut juguler cette maladie, mais il doit être pris sans aucune défaillance et souvent toute la vie.
Dans les débuts la personne se peut rendre compte de son comportement, et en souffre réellement. Mais bien souvent la suspicion reprend le dessus.
Aucun psy ne reçoit une personne paranoïaque en thérapie individuelle, car le patient est persuadé que ce sont les autres qui ne vont pas bien et il n'en fait pas la demande. Et s'il la faisait, sa pathologie loin de l'inciter à une réflexion personnelle, lui ferait automatiquement mettre en doute toute parole, regard, comportement du thérapeute comme une menace contre sa vie propre. Il mettrait également ses propos en doute comme dirigés contre lui dans le seul but de lui nuire. Ce qui attiserait son hostilité. Ou bien il tirerait un plaisir extrême à démontrer au thérapeute que c'est un incapable. Aucun argument sensé ne tient devant les certitudes d'un délirant en crise.
La paranoïa peut être le symptôme d'une autre maladie, elle peut également survenir à la suite de l'absorption de drogues, de produits hallucinogènes, un traumatisme cérébral, etc..
C'est aussi un état qui peut ne pas avoir été décelé plus tôt, la personne " ruminant " soigneusement en elle-même sa colère et ses ressentiments contre autrui.
Cela peut aller jusqu'à entendre " des voix " qui accusent, incitent, affirment.
On peut parfois déceler les premiers symptômes au moment de l'adolescence.
Je sais combien cela est douloureux, mais vous devez bien sûr ne pas vous contenter des avis des internautes ou des psy de ce site. L'important reste que vous soyez informée de la maladie, et de la gravité de ses symptômes. Tout ceci pour éventuellement vous préparer à lâcher prise sur la culpabilité que vous pourriez avoir en pensant que vous n'avez pas tout fait ce qui était en votre pouvoir, et tenter également de faire en sorte que cette maman voit au plus vite un psychiatre pour recevoir un traitement adapté à son état.
Si les accès de paranoïa ne sont pas classés en chronicité ( maladie avérée ) il se peut que pris à temps les symptômes s'amenuisent et restent supportables autant pour votre maman que pour vous même et les personnes qui l'aiment.
Mais pensez toujours, que si c'est bien un état paranoïaque, il vaut mieux faire de suite confiance à une équipe médicale et paramédicale, plutôt que de laisser les choses empirer et espérer en venir à bout par la seule force de votre bonne volonté et sincère affection.

sa fille
Messages : 4
Inscription : 04 juil. 2012, 15:45

Re: Paranoïa persécutive

Message par sa fille »

Bonjour,

Merci beaucoup pour cette réponse très complète. Le nom donné à la maladie de ma maman a été évoqué par une psychologue que je suis allée consultée pour demander de l'aide vis à vie de tout ça. Puis confirmé par un médecin généraliste.
J'ai très longtemps culpabilisé (depuis 4-5 ans) car elle me faisait de nombreux reproches que j'ai mis longtemps à mettre en doute.
Puis les choses s'étant aggravée, j'ai fini par remettre en question ce qu'elle me disais, les choses devenant incohérentes.
Heureusement, j'ai la chance de ne pas être seule dans cette situation, mon beau-père et demi-frère subissant les même choses, ce qui nous a permis de voir que le "problème ne vient pas de nous", comme l'affirme pourtant ma maman, qui ne se remet jamais en doute.
Au début,, on ne voit pas venir les choses, ce qui créé beaucoup de culpabilité. Je me suis quand même décidée à ne plus en avoir, bien que ce soit plus facile à dire qu'à faire.
Comment dire a sa mère qu'elle est "malade"? j'ai déjà tenté quelques approches sans évoqué une maladie, juste en disant qu'il me semble qu'en se moment, il y a des problèmes. Tout de suite elle se braque.. Dit que c'est de ma faute. Que quand je ne suis pas là, tout va bien. Que c'est moi la cause de touts les problèmes. Que c'est que je ne me sens pas bien en se moment (quelques problèmes de santé), donc je leur fait mal pour me venger..
Elle tient le même discours à mon beau-père, lui disant que avant d'être avec lui, toute sa vie était bien... qu'il n'y avait jamais de problèmes..qu'il nous monte contre elle, pour lui faire du mal...
Puis petit à petit, elle est devenue très amère. Elle fait beaucoup de mimiques qui montre une sorte de haine. Je ne la connaissais pas comme ça. Ça fait mal de voir ce qu'elle devient petit à petit.
Puis elle s'est mise à insulter mon beau-père, qui l'aime énormément. Mon beau-père a 3 enfants dont 2 sont partis, ne supportant plus ma maman.
Dès qu'il passe un peu de temps (une heure) avec mon demi-frère qui lui est resté, elle fait des scènes de jalousies effroyables. Elle en est arrivée à lui dire qu'elle a bien vu qu'il forment (mon beau-père et son fils) un très beau couple. Que depuis le temps, elle aurait du voir, qu'il n'est allée la chercher (elle) que pour faire le ménage (ce qui est faux, tout le monde y participe, mais elle le nie à chaque fois). Elle lui a dit, que de toute façon elle va le quitter, "pour les laisser tout les deux et que comme ça ils pourront coucher ensemble"...
Lorsqu'elle arrive et que l'on est ensembles (moi et mon beau père, mon beau-père et mon demi-frère), si on ne parle pas, elle pique une crise, car c'est parce que soit disant on parlait d'elle et on se tait quand elle arrive.
Elle fouille systématiquement le téléphone de mon beau-père, ma chambre, et toute la maison dès qu'elle peut (elle a même fouillé les affaires de mon copain un jour). Si elle voit qu'il m'a appelé, elle s'énerve disant que si il a appelé quand elle n'est pas là, c'est pour lui cacher des choses...
C'est très dur à vivre pour nous.
Elle arrive a être différente avec le "monde extérieur", donc ça ne se voit pas vraiment, bien qu'un peu maintenant, car elle cache tout ça de moins en moins.
Mon copain aura mis 3 ans avant de voir les problèmes. Maintenant elle fait des "crises" devant lui. En quelque part, heureusement, car je me sens soutenue..

On va essayer de prendre un rendez-vous avec un psychiatre, mon beau-père et moi. En espérant qu'il pourra nous aiguiller pour parvenir à mener ma maman chez lui, car la démarche me parait très compliquée au point où l'on en est ("elle étant très bien").

Devi Ageho
Messages : 2
Inscription : 21 mars 2013, 12:10

Re: Paranoïa persécutive

Message par Devi Ageho »

Bonjour,

Je lis vos commentaires sur la paranoia de votre mere qui me touchent et souhaiterais partager avec vous mon temoignage, ma mere etant elle meme paranoiaque, le diagnostique ayant ete prononce cliniquement il y a plus de 30 ans, apres un delire de persecution.Elle est depuis suivie regulierement en traitement psychiatrique (ce qui est assez inhabituel puisqu'elle m'a pas ete internee).

Cette maladie est un veritable fleau pour les familles et proches,tout d'abord l'incertitude permanente puisque la personne est intellectuellement souvent brillante mais ses raisonnements transportent dans des univers assez cauchemardesques. D'autre part la paranoia est difficilement reconnaissable jusqu'au delire de persecution, voire plus tard, puisque l'expression est galvaudee, tout le monde etant un peu considere comme paranoiaque. Comme vous l'indiquez vous meme il y a deux univers: un monde exterieur et celui qui est derriere les portes de votre maison, ce qui n'est pas facile a faire comprendre a son entourage. Les consequences sont surtout les blessures invisibles, pour les enfants, et tout ce que je peux vous suggerer est de vous proteger des douleurs psychologiques qui vous sont infligees inconsciemment par votre mere (j'ai moi aussi eu droit aux accusations d'inceste, de tentative de destruction etc...), il ne faut donc surtout pas culpabiliser et eviter le plus possible les contacts avec elle sans pour autant les supprimer.
Petit a petit la personne s'isole socialement, pour deux raisons: les autres ne supportent plus ses accusations et sa vision catastrophique de chaque evenement qui plombent votre univers, et egalement parce qu'elle se sent mieux, puisque ce sont les "autres" qui generent ses propres angoisses.
Maladie incurable, ne comptez pas ameliorer les choses, seul l'age amenuisera les symptomes, car elle aura moins d'energie pour les crises. n'essayez pas de lui suggerer de voir un psy, cela se retournera contre vous, il va falloir attendre la crise pour qu'elle puisse entamer un traitement neuroleptique.

En ce qui concerne les enfants de paranoiaque (je me suis un peu renseignee egalement), il y a tres peu d'etudes sur les sequelles puisque peu de cas suivis. Dans votre cas (qui est similaire au mien mere-fille), pensez a votre construction personnelle, et considerez que vous vous construisez sans modele feminin et qu'il faut peut etre chercher un modele de substitution (une mere paranoiaque ne donne pas d'amour a son enfant,elle ne raisonne qu'en alliance/mesalliance, imaginez donc une relation mere fille ou naturellement la mere est un peu jalouse lorsque sa fille devient femme, cela peut devenir tres destructeur dans un cas ou la paranoiaexiste chez la mere, pour vous, c'est un peu comme si votre mere etait morte, desolee je sais que c'est radical mais j'aurais aime que quelqu'un m'aide lorsque j'etais plus jeune pour comprendre tout cela). Pensez egalement que depuis votre enfance vous vivez entouree par la peur et aux consequences de ce mode de fonctionnement (peur d'une crise, peur de mal placer un mot dans une phrase qui puisse declencher une explosion, peur de votre beau pere qui ne veut pas declencher de crise, peur de ne pas agir de la bonne facon, peur d'une crise qui eclate devant des personnes etrangeres, en public etc...), ce qui est tres perturbant dans un fonctionnement social.

Un point positif: a force de marcher sur des oeufs, vous allez devenir une reine de la diplomatie!!

Bon courage, ce n'est pas simple, mais c'est surmontable.

Répondre

Revenir à « Forum paranoïa »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité