Dépression ou anxieux

Forum dépression, déprime
Bushido
Messages : 1
Inscription : 08 oct. 2020, 16:01

Dépression ou anxieux

Message par Bushido »

Bonjour, ( j'ai 26 ans )
Je viens vers vous pour vous expliquez un peu mon parcours et trouver de l'aide.
Alors voilà il y a maintenant 1 ans environs j'ai fait ma première crise d'angoisse ou de panique au foot avec des potes ( vertige , nausée , tachycardie , du mal à respirer etc ) , le temps passe je m'assois ça se calme du coup je rentre chez moi .
Le lendemain dès que je fumais une cigarette BAM ça recommençais ... du coup je diminue la clope, je laisse passer les jours , semaines et arriver au bout d'un mois j'étais tranquille chez moi et d'un coup grosse crise mais horrible , obliger d'appeler le samu , du coup direction Urgence donc : ECG ok , aucun soucis aux poumons , pas de trouble mentaux etc ont m'a donc dit que c'était de grosse angoisse que je faisais et de l'agoraphobie .
De puis ce jours , je fais de l'angoisse quand je suis quelque par que je connais pas , quand je suis passager dans la voiture , quand je pars loin de chez moi , même dès foi j'ai l'impression de devenir fou ...( je ne fume plus depuis 1 ans du coup )
Je suis une personne qui à toujours été sociable , très courageux , ambitieux , je voyageais aussi sans soucis ( voiture , avion, etc ) .
A savoir que je buvais pas mal chaque week-end aussi et je consommais un peu de drogue mais vraiment de temps en temps pas en être accros ...
j'ai l'impression que depuis ce jour là , je suis une autre personne , je fais plus rien , j'en ai marre d'être comme ça car je suis pas cette personne ,
je fais vraiment le nécessaire pour m'ensortir ( je sors , je fais de la méditation , du sport et autres ) mais j'ai l'impression que j'avance pas car quand je vais dehors c'est la même chose , quand je bouge en voiture c'est pareil ...
J'ai une maman qui à toujours été la pour moi , mais elle est hyper désagréable ca fait 20 ans qu'elle ne travaille plus , elle s'est beaucoup laissé aller, elle boit aussi le soir qui me saoule beaucoup et mon père n'a jamais été la pour moi ... quand je lui en parle il comprend pas car lui c'est un vieux de la vieille il est paysans alors tout ça lui passe au dessus de la tête ...
J'ai jamais eu de relation toxic avec mes ex , j'ai toujours tout contrôler dans ma vie , je pense toujours à tout , je réfléchie H24 .
Il y a des jours ou je vais être au max de ma forme et faire plein de choses et des fois c'est le cauchemar , je vois tout en noir , je geek du coup pour oublier , quand je suis inactif c'est pire ....
C'est la première fois que je me livre à d'autre gens , j'en avait besoin car j'ai pas envie de finir dans une dépression et mettre fin à tout quand je serais au bout ...
Merci à tous de m'avoir lu .
Passer tous une agréable journée .
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15805
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Dépression ou anxieux

Message par Dubreuil »

EFT
( Emotional Freedom Techniques)
techniques de liberté émotionnelle

On pourrait dire qu'EFT est une forme d'acupression pour libérer les émotions négatives.
et facile à apprendre qui donne des résultats de longue durée, même permanents et apporte souvent un soulagement là où d'autres thérapies ont échoué.
Cette méthode est utile pour toutes les émotions négatives telles que : tristesse, peur, phobie, colère, dégoût, honte, anxiété, culpabilité, etc...,
et peut également aider à résoudre les problèmes physiques : douleurs, maigreur, obésité, mauvaise image de soi, etc... ou à vous défaire de certaines manies : tabagisme, envies compulsives, se laver les mains souvent, bégaiement,etc

L'EFT nous vient des Etats-Unis. C'est l'aboutissement d'une combinaison de plusieurs découvertes avec dans l'ordre :
L'acupuncture, vieille de + 5000 ans.
La mise en évidence par le chiropracteur George j. Goodheart de la relation entre méridiens, organes et muscles qui a donnée naissance à la kinésiologie appliquée.
La poursuite de ses travaux par le Dr John Diamond qui a mis en évidence et publié le lien qui existe entre émotions et méridiens montrant la corrélation entre santé physique et émotionnelle appelées aussi énergies subtiles.
L'ajout par Roger Callahan, docteur en psychologie, d'algorithmes nécessitant de porter un diagnostic et la présence d'un praticien.
Et finalement le génie de Gary Craig qui a permis de simplifier ces techniques pour rendre la personne en souffrance autonome et libre de décider de se sentir mieux à sa convenance quel que soit l'endroit où elle se trouve, sans l'obligation d'attendre la disponibilité d'un praticien.

L'EFT, comment ça marche ?
Il s'agit de tapoter ou de frotter doucement certains points spécifiques situés sur nos méridiens.
En tapotant ainsi tout en pensant à ce qui nous dérange, on équilibre les méridiens perturbés.
Vous conservez la mémoire de l'évènement qui vous a dérangé, mais n'en ressentez plus la charge émotive qui l'accompagnait.
C'est dire comme cette méthode peut trouver de nombreuses utilisations.
Les enfants l'adorent car elle les aide à gérer de nombreux petits maux au quotidien :
peurs ou phobies( du noir, des araignées, de l'école...), colères, moqueries, anxiété de séparation, pipi au lit,..
Son efficacité est sans pareil pour se débarrasser des craintes , peurs et phobies et d'une rapidité époustouflante


L'HYPNOSE HUMANISTE

En l'espace de quelques années seulement, l'hypnose thérapeutique a gagné ses lettres de noblesse. Désormais bienvenue dans les hôpitaux et les maternités (où on l'utilise pour lutter contre la douleur, par exemple), les patients font également appel à elle en complément de traitements allopathiques, dans le cadre de certaines pathologies : fibromyalgies, cancer, sclérose en plaques...
Si l'hypnose thérapeutique la plus connue reste l'hypnose ericksonienne (du nom de son fondateur, Milton H. Erickson), des « variantes » existent : c'est le cas de l'hypnose humaniste.

1-Pendant une séance, on est 100 % réveillé
C'est « la » différence principale qui existe entre l'hypnose ericksonienne et l'hypnose humaniste : pendant une séance d'hypnose humaniste, la personne reste 100 % consciente. On parle même de « conscience augmentée » !
« Les fondateurs de l'hypnose humaniste ont fait une expérience très simple, raconte Louis Monnier. Ils ont essayé de « réveiller » une personne se trouvant déjà dans un état « normal » (ou « état ordinaire de conscience »), en utilisant les techniques habituellement employées en hypnose ericksonienne. » Surprise : la personne est entrée dans un état de transe un peu différent, caractérisé par une conscience d'elle-même plus importante.
« Concrètement, alors que pendant la transe ericksonienne, on se sent un peu pâteux, un peu engourdi, pendant une transe humaniste, on se sent au contraire en pleine forme. Comme si on venait de se réveiller ! »

2 - On peut travailler sur tous les problèmes... ou presque
« L'objectif de l'hypnose humaniste, c'est surtout de stimuler les mécanismes d'auto-guérison du corps, de l'âme et de l'esprit. De comprendre tous les « nœuds » qui nous empêchent de fonctionner correctement, puis de les démêler »
Bien sûr, l'hypnose humaniste ne traite pas les problèmes mécaniques (fractures, arthrose, ostéoporose, tendinite, maladie virale...). En revanche, elle peut soulager la douleur et même aider à renforcer les défenses immunitaires de l'organisme pour favoriser la guérison. « On utilise aussi l'hypnose humaniste pour le développement personnel et le coaching professionnel : c'est une approche thérapeutique qui permet de mieux gérer ses émotions et son comportement. » Ou encore de trouver l'amour, de réussir sa carrière, de résoudre un conflit familial...
Cependant, l'hypnothérapeute précise quand même que « l'hypnose ne se substitue à aucun avis ni traitement médical. Les traitements en cours ne peuvent et ne doivent être suspendus que sur recommandation expresse du corps médical, même si vous constatez une amélioration au cours ou après vos séances d'hypnose. Les troubles psychologiques graves relèvent du domaine de la psychiatrie et ne peuvent, en aucun cas, être traités par l'hypnose. »

3 - « Les symboles, c'est le langage de notre inconscient ». C'est là qu'intervient l'anamnèse : cette longue discussion préliminaire permet à la personne de bien comprendre le contexte de sa problématique, afin de pouvoir se la représenter de façon symbolique pendant la phase d'hypnose. En clair, il s'agit de répondre à la question : « votre mal-être, vous le décririez comment ? » Ça peut être une boule noire, des piquants, une flamme brûlante... « C'est exactement la même chose que dans les contes de fées : le loup représente le masculin sauvage, par exemple. En langage symbolique, cela traduit une peur, une blessure... »
Ensuite, l'hypnothérapeute réutilise ces symboles pour nous permettre de communiquer avec notre « moi intérieur » : il s'agit alors de modifier (de « soigner ») ces représentations intérieures pour aller mieux... en profondeur !

4 - C'est le patient qui fait tout le travail
« Lorsque vous faites une séance d'hypnose ericksonienne, vous laissez les clés de votre inconscient à l'hypnothérapeute : vous êtes plutôt passif.
En hypnose humaniste, c'est l'inverse : c'est vous qui agissez. L'hypnothérapeute n'est qu'un guide, chargé de vous ouvrir les portes de votre esprit. »
Concrètement, c'est un peu comme un voyage intérieur : par la parole, l'hypnothérapeute guide la personne dans différents environnements imaginaires et symboliques, mais c'est cette dernière qui va réaliser mentalement certaines actions pour résoudre son problème.
Mieux encore : après 1 ou 2 séances, la personne peut réutiliser ce qu'elle a appris pour continuer à changer par elle-même. C'est l'autohypnose !

5 - Ça se rapproche de la méditation de pleine conscience
« L'état de conscience augmentée que l'on atteint lors d'une séance d'hypnose humaniste est proche de celui que l'on expérimente pendant une séance de méditation de pleine conscience ».
L'objectif n°1 de l'hypnose humaniste est d'amener la personne à prendre conscience d'elle-même, en lui permettant de communiquer avec son inconscient et sa conscience supérieure (ou conscience majuscule)
D'après Louis Monnier, « notre esprit, notre corps est comparable à une maison. Quand on ne la regarde pas, le temps fait son œuvre : elle se fissure, se ternit. En revanche, il suffit de porter son attention sur cette maison, en conscience, pour qu'elle commence à s'auto-réparer »
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum dépression »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités