En détresse suite à de graves problèmes

Forum dépression réactionnelle
Djahane27
Messages : 91
Inscription : 28 mai 2017, 18:16

Re: En détresse suite à de graves problèmes

Message par Djahane27 »

J'ai très peur de tomber dans la psychose.
Je n'arrive pas à dormir le soir et je fais de l hypersomnie.
Je pense que je déprime, je me réfugie dans la nourriture et les films. J'ai envie de parler à personne, encore plus que d'habitude.
Je suis complètement enfermée dans ma bulle.
Je me sens extrêmement fatiguée comme vidée.

Chaque jour, je me dirai que demain je vais me reprendre en main mais je n'y arrive pas.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: En détresse suite à de graves problèmes

Message par Dubreuil »

Vous pouvez également vous dire que " l'on ne tombe pas en psychose ", et qu'il me semble que vous n'en avez pas le profil !
Par contre, comme vous êtes déjà d'un naturel inquiet, il faut bien comprendre que le confinement n'arrange rien, et qu'avec votre sensibilité exacerbée vous ne pouvez aller que dans " le pire " scénario.
Je pense plutôt que votre manque d'énergie et votre baisse de moral s'apparentent plus à de la procrastination. ( troubles similaires légers ) Ce qui touche beaucoup de personnes actuellement.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Djahane27
Messages : 91
Inscription : 28 mai 2017, 18:16

Re: En détresse suite à de graves problèmes

Message par Djahane27 »

Oui, pour la procrastination, c'est le cas, j'en souffre depuis toujours.
Ma thyroïde me joue aussi des tours, je dois sans cesse y faire attention.

Djahane27
Messages : 91
Inscription : 28 mai 2017, 18:16

Re: En détresse suite à de graves problèmes

Message par Djahane27 »

J'ai compris que personne ne viendrai me sauver, je suis la seule à pouvoir le faire.
Cela va faire 9 ans, que je suis en roue libre, que je n'arrive plus à rien faire. Je passe mes journées à lire ou à regarder netflix.
C'est sûr que je n'aurai jamais imaginé me retrouver ainsi. Je commence à faire le deuil de ses années cachées, gâchées.
Mon isolement est assez difficile à vivre, j'en ai marre de me culpabiliser.

J'ai pas mal de problématiques, entre mes cheveux, mes problèmes hormonaux que j'essaye de soigner comme je peux, mon anxiété sociale et le manque d'entourage.
Je pense que le seul mécanisme de défense que j'ai trouvée, c'est de me cacher.
Je sais que c'est pas la solution, ce n'est ni une solution viable, ni une solution possible à long terme.

Je regrette énormément de ne pas avoir affronté mes problèmes mais bon, peut être que ça servira à quelqu'un.
Moi, je sais pas si je peux encore me sortir de cette forteresse.
Je sais qu'il ne faut pas dire ça mais je me sens résignée.

A 30 ans, je pense que c'est devenue une part de moi, je suis en définitive la fille craintive.

Minijeune
Messages : 1393
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: En détresse suite à de graves problèmes

Message par Minijeune »

Je m'excuse...
Je serai franche et peut-être désagréable...
Mais quand je vous lis, je sens plutôt que vous êtes une personne qui se réconforte dans ses problèmes... vous ne semblez pas vouloir y changer quoique ce soit...

Je vous lis tout le temps... même si je ne vous réponds que parfois... mais on dirait, ce qui m'a stoppé un moment donné, ou qui m'a donné envie de vous shaker pour que vous finissiez par agir pour vous faire du bien... c'est la journée où vous êtes venue écrire que vous ne saviez pas si on pouvait faire un cheminement seul... si vous pouviez faire comme votre propre psychothérapie... sans aide... et là, je me suis dit, elle a déjà la réponse à cette question... combien de fois est-ce que c'est ce conseil qui est ressorti...

Vous savez, je ne suis pas medecin et je n'y connais rien à vos problèmes physiques... mais je suis une fille anxieuse... qui n'a pas de phobie sociale... mais l'anxiété me scie les jambes souvent... et vous savez quoi, j'ai confiance en la thérapie que je fais... et l'anxiété se traite vraiment bien avec la TCC... vous devez reconditionner votre cerveau...

Mais ça fait plusieurs semaines que vous venez écrire que ça ne va pas... mais vous êtes passive... comme impuissante par rapport à vous même... et vous voyez le passé et le futur comme si tout était joué d'avance, qu'il n'y avait rien à faire... alors que ce n'est tellement pas vrai... je suis la preuve vivante qu'un "gros cas" peut finir par s'améliorer... tant que vous ne prendrez pas soin de votre santé psychologique... et ce, pas juste en consultant... mais en vous permettant d'avoir des buts... vous savez, c'est normale que votre vie soit vide de sens si vous restez devant netflix à longueur de journée... c'est le meilleur plan pour avoir le mal de vivre... ne pas avoir de but... d'objectif... que ce soit de juste la vie nous surprendre...

Mais c'est certain que c'est difficile de se mettre en action... mais personne ne vous sortira de votre appartement... personne ne vous prendra la main... vous êtes une adulte... et 30 ans, c'est encore jeune... pour ma part, les dernières années ont été difficiles... mais la réelle souffrance est reliée au passé... pas au présent... il faut juste en guérir... et c'est POSSIBLE!!! donc arrêter de vous lamenter sur votre vie vide de sens et commencez à affronter la vie... une petite chose à la fois... à la force de vivre des mini réussites, vous allez réussir... parce que les petites réussites, les petites fois où on fait les choses différemment, c'est de l'expérience... et c'est cette expérience positive qui vous permettra un jour à avoir confiance en vous...

Vous avez peur... et c'est normal... quand on est anxieux, se sortir d'un terrain plus que connu, ça rend inconfortable... et il faut accepter de tolérer cette anxiété... en faisant des choses qui nous font du bien... donc shakez-vous les puces un petit peu... parce qu'on ne peut rien pour vous... et pour vrai, si vous continuez sur cette voie... vous allez en mourrir psychiquement, physiquement... vous allez couler!! Et on s'entend que personne ne souhaite ça pour vous... mais ce n'est pas encore clair si pour vous... c'est clair! Et il faut commencer par là à mon avis!

Djahane27
Messages : 91
Inscription : 28 mai 2017, 18:16

Re: En détresse suite à de graves problèmes

Message par Djahane27 »

Votre message a eu l'effet d'un soufflet mais je pense que c'était pour me faire réagir/agir.
En effet, je me "plains" souvent, je n'ai personne à qui parler, ce forum me sert un peu de soupape.
D'un point de vue extérieur, je comprends qu'on puisse croire que je me complais dans ma situation or ce n'est pas le cas. C'est juste que mes problèmes me paraissent tellement lourd à porter que je suis exténuée, à bout de souffle. Je me bats seule contre plusieurs problématiques.

Cependant, j'ai compris que mes posts semblent redondant, je vais donc extérioriser ma souffrance autrement.
Je me ferai plus discrète.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: En détresse suite à de graves problèmes

Message par Dubreuil »

Cependant, j'ai compris que mes posts semblent redondant, je vais donc extérioriser ma souffrance autrement.
Je me ferai plus discrète.
*** Ce n'est certainement pas le souhait de Mini jeune qui se livre aussi à vous avec sincérité et confiance.
Peut-être devriez-vous relire son dernier post pour y trouver l'empathie, et le message d'espoir et de sollicitude quelle vous adresse ?
Prenez votre temps, mais dépassez vos peurs et votre lassitude, relisez également mon message sur la procrastination... ( Urgent, c'est le tournant de ma vie )
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Minijeune
Messages : 1393
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: En détresse suite à de graves problèmes

Message par Minijeune »

Exact...
Ce n'est pas ce que je voulais qu'il ressorte de mon message... mais je vois ça comme un certain besoin de réassurance... j'écrivais des choses comme ça quand j'avais besoin que quelqu'un me valide ou m'invalide... surtout quand mes interprétations m'amenaient vers un terrain glissant, qui me faisait plus de mal que de bien!

En même temps, répondre à ça, c'est de faire ce chemin pour vous... mais je suis consciente qu'on a besoin d'aide... c'est facile de voir des choses, que l'on se dit soi-même, dans les messages des autres.

Vous savez, je ne serais pas bien placée pour dire que c'est mal d'être redondant... et de venir se déposer à quelque part... vous avez votre petit coin de forum ici... et j'ai le mien aussi... dans mon baluchon... je me suis tellement répétée... on m'a tellement dit de m'éloigner des mauvaises personnes dans ma vie... pour vrai... j'y écris depuis 2014 je crois... 6 ans, plus de 1000 messages... et de réponse... avec certains moments de déchéance personnelle... où il n'y avait pas de solution et où je pensais que les gens qui me disaient que de me mettre en action, de faire des choix conscients, allaient m'aider... je me disais prise, incapable de prendre des décisions, pour plein de raisons! Que je trouvais valable, consciemment ou pas... mais j'ai eu des mauvaises phases, des phases plus douces...

Tout ce que je sais c'est que de continuer à faire ce qui ne fonctionne pas ne peut pas nous amener vers un changement au niveau de la situation... la clé, elle est en vous... et vous avez vos souffrances, vos defenses qui font en sorte que vous êtes defensive à l'idée d'aller consulter...

Comme réponse à mon message, vous auriez pu dire aussi: ok, c'est vrai, je ne vais pas bien et je ne vais pas chercher de l'aide... vous savez que vous avez besoin d'une aide psychologique... mais vous avez peur... quand on a eu vraiment mal, on veut souvent que ces maux restent cacher, bien au fond de nous, car juste l'idée d'y repenser, de rassasser le passé nous rend malade et invalide... ça fait trop mal... et je le comprends...

Mais un jour, vous allez comprendre que le mal que vous vous faites vivre en ce moment... il est pire que le mal que vous pourriez affronter... c'est juste que vous contrôler tout en ce moment... même si vous dites que vous ne faites rien... vous contrôlez parce que vous choisissez... et il y a vraiment plein de possibilités...

Vous êtes anxieuse... vous connaissez la peur d'avoir peur? Souvent, ça nous fait plus de mal d'anticiper que de vivre les émotions associées directement à une action ou à une chose x... mais ça, on le sait juste après! Et ça ne sert a rien de se taper sur la tête pour se taper sur la tête... au moins, utilisez ce qu'il se passe pour un levier...? Non?

Djahane27
Messages : 91
Inscription : 28 mai 2017, 18:16

Re: En détresse suite à de graves problèmes

Message par Djahane27 »

*** Ce n'est certainement pas le souhait de Mini jeune qui se livre aussi à vous avec sincérité et confiance.
Peut-être devriez-vous relire son dernier post pour y trouver l'empathie, et le message d'espoir et de sollicitude quelle vous adresse ?
Prenez votre temps, mais dépassez vos peurs et votre lassitude, relisez également mon message sur la procrastination... ( Urgent, c'est le tournant de ma vie )
[/quote]

Je ne doute pas de la bienveillance de Minijeune, j'apprécie d'ailleurs ses interventions.
Elle est toujours de bon conseil.
Je pense que la peur et mes résistances m'ont fais surréagir.

Je l'ai relu, d'ailleurs j'ai recommencé à lire Comment ne pas remettre tout au lendemain du Dr Koeltz.
J'essaie de fractionner mes tâches plutôt qu'attendre le dernier moment pour les faire.
C'est juste que j'ai l'impression de refaire toujours les mêmes choses sans avancer.

Djahane27
Messages : 91
Inscription : 28 mai 2017, 18:16

Re: En détresse suite à de graves problèmes

Message par Djahane27 »

Oui, il est vrai que je cherche à ce qu'on me donne une réponse du genre clair, oui tu ne pas t'en sortir où le contraire. J'attends toujours de l'autre qu'il me réconforte. J'ai un besoin de sécurité, parfois j'ai l'impression de réagir comme un enfant en attente d'une quelconque autorisation.

C'est vrai que j'attends de l'autre son aide, comme si il allait trouver des solutions à ma place.

Mes résistances sont très fortes, j'ai essayée de reprendre rdv avec un thérapeute et là crise de panique et cie. C'est très violent chez moi.
J'ai pris des mois voire des années avant chaque prise de rendez vous. A ce rythme, à 40 ans, je serai toujours enfermée chez moi.
C'est surtout que mes précédentes thérapies ne m'ont pas aidées, j'ai l'impression que j'ai juste réouvert les plaies à chaque fois, ce qui les rends encore plus béantes.
La dernière fois, en EMDR, j'ai vu des images tellement dégoutante que je me dis si je creuse encore, je risque de trouver des choses nauséabondes.
Pire, je risque de haïr mes proches car je verrai leurs manquements.
Je déteste devoir m'exposer, être vulnérable et qu'on puisse entrer dans mon intimité. Je le vis comme un viol, c'est peut être pour ça aussi que j'ai dû mal à m'ouvrir. J'ai peur d'avoir été abusée ou violée dans mon enfance, j'ai pas envie d'en avoir conscience.

C'est surtout que je me dis si je reste ainsi, les conséquences seront désastreuses pour mon avenir. C'est juste que je passe mon temps à me réfugier dans le sommeil où m'anesthésier par quelconque moyen qui soit. Du coup, je ne sais pas comment faire pour m'en sortir. Mon corps m'a lâché depuis longtemps. A tel point, que le moindre effort c'est comme déplacer une montagne, avant je n'arrivais même pas à sortir de mon lit, là c'est par intermittence.

Après mes problèmes physiques jouent un rôle considérable dans mon mal être, j'ai pas fais le deuil de ma perte de cheveux. Je ne supporte pas ce complément surtout dehors, le regard des autres. D'ailleurs, je ne suis pas sortie depuis 20 jours à cause de ça.
En plus de ça, je dois faire face à un hirsutisme depuis mes 19 ans, j'ai une forte pilosité du visage que je dois épiler quasi tous les jours. Du coup, c'est ce qui m'a encore plus renfermée dans mon mal être.

C'est vrai, qu'une fois la chose passée, je me rends compte que je me suis rendue malade pour rien. C'est juste que la plupart du temps, mon angoisse est tellement forte que je n'arrive pas à me poser et réfléchir. Je suis constamment perchée.
Mais oui, j'aimerai me servir de cette peur pour me dépasser et non plus être paralysée.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum dépression réactionnelle »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités