père autodestructeur et mauvaise nouvelle

Forum famille, psychologie famille, conseil de psychologue gratuit en ligne
ambrefer
Messages : 5
Inscription : 10 nov. 2019, 01:26

père autodestructeur et mauvaise nouvelle

Message par ambrefer »

Bonjour.

Lorsque j'étais adolescente j'ai subie de la part d'un proche des attouchements et viols pendant 3 ans. Je suis maintenant adulte or je ne me suis souvenue des viols que cette année, je ne me rappelais que des attouchements. J'ai alors portée plainte contre cet homme en espérant l'empêcher, le dissuader de recommencer avec d'autres adolescentes.

L'enquête avance et je ne peut plus repousser le moment ou je devrais expliquer à mon père ce que mon agresseur m'a fait subir. Mon père est un ancien militaire, traumatisé par la guerre. Il est en dépression, est alcoolique et peut devenir violent envers lui-même comme envers les autres. Il n'a jamais été violent envers moi mais je l'ai souvent vu l'être envers d'autres. Il a souvent des pensées suicidaires, notamment lorsqu'il est saoul. Même s'il n'a pas fait de tentative de suicide à ma connaissance. Je suis la personne à laquelle il tient le plus (ce sont ses mots) ce qui m'inquiète particulièrement dans cette situation.

J'ai peur qu'il se fasse du mal après avoir appris ce qui m'est arrivé, que ses pensées suicidaires deviennent plus fortes ou qu'il mélange médicaments et alcool, ce qui lui est déjà venu à l'esprit. Il pourrait tout aussi bien chercher à s'attaquer à mon agresseur, qu'il connait très bien. Je sais que je ne peut rien faire par rapport à ces hypothétiques actes futurs et qu'il vaut mieux de toute manière que ce soit moi qui lui annonce.

Je suis simplement perdue quant à la manière de lui expliquer ce que j'ai subie.

Merci de votre attention.
Ambre.

Minijeune
Messages : 1429
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: père autodestructeur et mauvaise nouvelle

Message par Minijeune »

Bonjour,
J'avais quelques questions que je me posais... des interrogations pour pouvoir bien comprendre la situation...

Comment allez-vous, vous dans tout ce qu'il se passe...

Pourquoi êtes-vous obligée de partager tout cela à votre père si vous êtes une adulte. Vous avez le droit de ressentir le besoin de lui en parler si c'est vraiment ce que vous voulez... être supportée à travers tout ça. Mais il en reste qu'on ne sait pas pourquoi vous ressenter une urgence d'aborder ça avec lui.

Vous savez que toute personne est responsable de sa propre vie... on ne devrait pas se sentir responsable du suicide de l'un de nos parents... c'est sûr que d'apprendre que son enfant a été victime d'agression sexuelle, ça doit être choquant et ça peut faire augmenter un sentiment de détresse et d'impuissance... mais vous n'êtes pas responsable des actions qu'ils mettra en place par la suite... il doit être suivi de toute manière? Non?

Si jamais vous avez des doutes qu'il puisse se mettre en danger ou mettre quelqu'un d'autre en danger à cause de problème de santé mentale, la chose à faire c'est d'appeler les urgences et faire évaluer votre père contre son gré... mais il me semble qu'on en n'est pas là encore?! Non?

Ce qui m'intéresse on dirait, c'est l'inquiétude qu'en fait, vous nous parliez plus de vous que ce que vous semblez peut-être le faire... en demandant des conseils pour aider votre père, car la nouvelle serait si terrible qu'il s'en suiciderait... ça serait, dans un sens, un moyen de valider votre propre souffrance... reconnaître que ce que vous avez vécu est immonde... et que c'est possible qu'on aille envie de s'enlever la vie parce que ça nous choque, nous aussi, d'avoir des flashback alors qu'on n'en avait pas de souvenir...

Est-ce que vous ne faites pas de la projection de vos propres envies, sur l'autre...

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15548
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: père autodestructeur et mauvaise nouvelle

Message par Dubreuil »

Et depuis quand votre père boit-il ?
Quelle en est la raison ?
Vous pourriez être étonnée …..
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

ambrefer
Messages : 5
Inscription : 10 nov. 2019, 01:26

Re: père autodestructeur et mauvaise nouvelle

Message par ambrefer »

Minijeune a écrit :Bonjour,
J'avais quelques questions que je me posais... des interrogations pour pouvoir bien comprendre la situation...

Comment allez-vous, vous dans tout ce qu'il se passe...

Pourquoi êtes-vous obligée de partager tout cela à votre père si vous êtes une adulte. Vous avez le droit de ressentir le besoin de lui en parler si c'est vraiment ce que vous voulez... être supportée à travers tout ça. Mais il en reste qu'on ne sait pas pourquoi vous ressenter une urgence d'aborder ça avec lui.

Vous savez que toute personne est responsable de sa propre vie... on ne devrait pas se sentir responsable du suicide de l'un de nos parents... c'est sûr que d'apprendre que son enfant a été victime d'agression sexuelle, ça doit être choquant et ça peut faire augmenter un sentiment de détresse et d'impuissance... mais vous n'êtes pas responsable des actions qu'ils mettra en place par la suite... il doit être suivi de toute manière? Non?

Si jamais vous avez des doutes qu'il puisse se mettre en danger ou mettre quelqu'un d'autre en danger à cause de problème de santé mentale, la chose à faire c'est d'appeler les urgences et faire évaluer votre père contre son gré... mais il me semble qu'on en n'est pas là encore?! Non?

Ce qui m'intéresse on dirait, c'est l'inquiétude qu'en fait, vous nous parliez plus de vous que ce que vous semblez peut-être le faire... en demandant des conseils pour aider votre père, car la nouvelle serait si terrible qu'il s'en suiciderait... ça serait, dans un sens, un moyen de valider votre propre souffrance... reconnaître que ce que vous avez vécu est immonde... et que c'est possible qu'on aille envie de s'enlever la vie parce que ça nous choque, nous aussi, d'avoir des flashback alors qu'on n'en avait pas de souvenir...

Est-ce que vous ne faites pas de la projection de vos propres envies, sur l'autre...
Merci pour votre réponse à mon post. Pour le moment je me sens plutôt perdue, je me suis rendue compte très récemment grâce à une amie que justement je ne communiquais pas assez sur ce que je ressens, peu importe la situation, c'est devenu une habitude ayant gardée le silence pendant tant d'années et n'ayant pas grandie dans un foyer sécurisant. j'essaye de mieux communiquer en général, ça progresse doucement. j'ai réussie à raconter ce qu'il m'était arrivé à une de mes tantes, avec qui je peut maintenant en parler librement, je sais que j'ai son soutien et cela me soulage en partie dans ma souffrance.

L'urgence de le dire à mon père vient de l'enquête judiciaire, en tant que mon père il peut être contacté à tout moment et je préfère qu'il ne l'apprenne pas d'un inconnu. je veut le faire pour lui mais pour moi aussi, je ne veut pas de regrets à ce niveau là. Je sais que je ne suis pas responsable de ses réactions, néanmoins même s'il n'a jamais vraiment pris ses responsabilités envers moi, même si j'ai dû vivre avec son alcoolisme et la violence qu'il a en lui nous avons toujours été proches d'une certaine manière même si ce n'est pas la manière dont on l'entend conventionnellement entre un père et sa fille.

Oui ça me choque de me souvenir de ce que j'ai subie, de choses si atroces et "immondes" que j'ai dû les oublier pour survivre. Je fais avec les moyens du bord, essaye de ne pas tout garder pour moi, de prendre soin de moi et de faire des choses qui me rendent heureuses pour contrebalancer un peu ces images, sensations et je vois surtout un bénéfice à ces souvenirs au moins partiellement retrouvés, je commence enfin à comprendre pourquoi je suis la personne que je suis, pourquoi j'ai certains problèmes, pourquoi je suis parfois si renfermée et en même temps pourquoi j'ai parfois tant besoin d'être soutenue, parce que je commence à comprendre à quel point ce que j'ai vécue est terrible. Je me rappelle avoir pensée adolescente, que je voulais que ça se termine, peu importe de quelle manière mais maintenant je ne penses pas ainsi. Cette année j'ai fais des expériences magnifiques, voyagé, rencontrée des gens formidables qui sont devenus des amis importants pour moi et je veut continuer comme ça. Même si je déteste une bonne partie de ce que j'ai vécu dans ma vie, j'aime la vie en elle-même et je penses que j'ai encore plein de choses formidables à découvrir maintenant que j'ai trouvée la voie pour, c'est pour ça que j'ai portée plainte, que je me bât pour avancer et pour aller mieux.

ambrefer
Messages : 5
Inscription : 10 nov. 2019, 01:26

Re: père autodestructeur et mauvaise nouvelle

Message par ambrefer »

Dubreuil a écrit :Et depuis quand votre père boit-il ?
Quelle en est la raison ?
Vous pourriez être étonnée …..
Mon père boit depuis qu'il est rentré de la guerre. Il a vu, vécu et dû faire des choses horribles et a fini par refuser un ordre direct de sa hiérarchie de lâcher une bombe sur une ville. il a été viré de l'armée, envoyé en hôpital psychiatrique. j'avoue avoir été étonnée quand il m'a expliqué ces choses là l'année dernière, ça m'a aidée d'en savoir plus, j'ai pu le comprendre un peu mieux, comprendre un peu d'ou vient sa souffrance même si il n'est pas rentré dans les détails, ce qui est son droit.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15548
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: père autodestructeur et mauvaise nouvelle

Message par Dubreuil »

Dans le post : URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE vous trouverez une foultitude d'explications ( voire de réponses ) en ce qui concerne votre état post traumatique concernant tout autant votre père, que vous-même.
Revenez ensuite nous dire ce que vous en avez retenu, autant pour l'un que pour l'autre…
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

ambrefer
Messages : 5
Inscription : 10 nov. 2019, 01:26

Re: père autodestructeur et mauvaise nouvelle

Message par ambrefer »

Dubreuil a écrit :Dans le post : URGENT C'EST LE TOURNANT DE MA VIE vous trouverez une foultitude d'explications ( voire de réponses ) en ce qui concerne votre état post traumatique concernant tout autant votre père, que vous-même.
Revenez ensuite nous dire ce que vous en avez retenu, autant pour l'un que pour l'autre…
oui j'avais déjà lue le post, c'est très intéressant d'ailleurs. Pour ce qui est d'entreprendre une psychothérapie, c'est prévu pour ma part, je dois contacter un CMP dans les jours à venir, j'ai tendance à penser aux autres plus qu'à moi-même et à avoir des difficultés à exprimer ce que je ressens, à éviter toute situation ou autrui verrais mes faiblesses. ça m'aideras certainement.

mon père voit une psychologue régulièrement de ce que j'ai compris, je crois que ça l'aide. oui j'imagine que s'il a besoin de parler de ce que je vais lui apprendre il pourra en parler en séance. ce que je me dis aussi c'est que il ne ressentira pas une souffrance aussi forte que la mienne sur ce sujet. Forcément comme je m'inquiète j'imagine les pires scénarios. C'est aussi dû au fait que dans sa souffrance il se raccroche à moi en premier et m'a souvent obligée à avoir plus un rôle d'adulte, limite de parent que d'enfant avec lui. Du coup j'ai ce réflexe de toujours vouloir le protéger à mon détriment, je dois travailler dessus mais déjà l'identifier clairement c'est une bonne chose.

Minijeune
Messages : 1429
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: père autodestructeur et mauvaise nouvelle

Message par Minijeune »

Ok... je vais pousser...

Mais j'ai l'impression que votre père et votre abuseur sont comme en competition pour je ne sais trop quelle raison.

Je ne sais pas pourquoi c'est cette impression que j'ai...
Un enfant, femme, ne devrait pas être toute la vie d'un homme père...

Et s'il apprenait qu'un autre homme, qu'il connait, a mis la main sur vous... est-ce qu'il s'imposera à l'autre comme un papa protecteur... ou comme un homme face à une femme qui lui appartient...

Ça me questionne que votre père n'est pas au courant d'aucun abus... et que là, vous avez peur qu'il l'apprenne des policiers... est-ce que c'est que vous avez peur de sa colère... ou vous avez peur qu'il ne réagisse pas...
Qu'il se suicide, n'est-ce pas un genre de fantasme...? Qu'il aille si mal qu'il s'exprime pour vous...
Ne serait-ce pas une libération en même temps...

J'extrapole...
Mais en même temps, j'essaie de comprendre...
Je pousse pour voir où ça va mener...
Et si vous avez lu tout ce qu'il y a dans urgent c'est le tournant de ma vie, vous ne vous êtes rien approprié on dirait... parce que vous n'avez pas fait de lien avec rien...

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15548
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: père autodestructeur et mauvaise nouvelle

Message par Dubreuil »

Et si vous avez lu tout ce qu'il y a dans " urgent c'est le tournant de ma vie ", vous ne vous êtes rien approprié on dirait... parce que vous n'avez pas fait de lien avec rien...

Hélas… il y a peut-être trop de bénéfices secondaires.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

ambrefer
Messages : 5
Inscription : 10 nov. 2019, 01:26

Re: père autodestructeur et mauvaise nouvelle

Message par ambrefer »

Minijeune a écrit :Ok... je vais pousser...

Mais j'ai l'impression que votre père et votre abuseur sont comme en competition pour je ne sais trop quelle raison.

Je ne sais pas pourquoi c'est cette impression que j'ai...
Un enfant, femme, ne devrait pas être toute la vie d'un homme père...

Et s'il apprenait qu'un autre homme, qu'il connait, a mis la main sur vous... est-ce qu'il s'imposera à l'autre comme un papa protecteur... ou comme un homme face à une femme qui lui appartient...

Ça me questionne que votre père n'est pas au courant d'aucun abus... et que là, vous avez peur qu'il l'apprenne des policiers... est-ce que c'est que vous avez peur de sa colère... ou vous avez peur qu'il ne réagisse pas...
Qu'il se suicide, n'est-ce pas un genre de fantasme...? Qu'il aille si mal qu'il s'exprime pour vous...
Ne serait-ce pas une libération en même temps...

J'extrapole...
Mais en même temps, j'essaie de comprendre...
Je pousse pour voir où ça va mener...
Et si vous avez lu tout ce qu'il y a dans urgent c'est le tournant de ma vie, vous ne vous êtes rien approprié on dirait... parce que vous n'avez pas fait de lien avec rien...
Mon père et mon frère se battaient beaucoup quand j'étais enfant et mon frère ne veut plus aucun contact avec mon père, ma mère l'évite aussi et ma famille paternelle pareil donc il n'a pas grand monde dans son entourage à part moi. C'est vrai que c'est très lourd d'être tout pour lui mais je comprend les membres de ma famille.

Je ne vois pas trop en quoi mon père et mon agresseur pourraient être en compétition, ils se connaissent mais mon père n'ayant pas gardé contact avec les membres de ma famille maternelle depuis le divorce, je me rappelle très peu d'avoir vue les deux ensembles.

Mon père n'a que très peu participé à mon éducation, je n'attend pas grand chose de lui au niveau soutien, c'est assez étrange d'ailleurs, il tient à moi plus qu'à tout et quand il s'agit de me soutenir il ne le fait pas. Je ne sais pas comment il réagira, tout ce que je sais c'est qu'il me considère un peu comme responsable de lui, même si je lui ai dis que ce n'était pas ma place et il a pour habitude de m’appeler "ma" fille très souvent donc peut-être qu'il réagira comme un homme face à une femme qui lui appartient et peut-être pas. Comme un père protecteur on ne sait jamais mais j'ai des doutes, il n'a jamais pris cette position jusque là.

Franchement je préférerait qu'il ne réagisse pas mais ça m'étonnerait. A chaque fois qu'une difficulté se présente à lui il boit encore plus que d'habitude, il broie du noir et finit par m’appeler pour me dire qu'il va se suicider. Sauf que c'est un supplice de l'entendre, parce que je l'aime bien sûr mais aussi parce que je ne sais pas quoi lui dire ou quoi faire, du coup je fuis les situations qui peuvent générer ces appels, aussi parce que je n'ai personne pour me soutenir dans ces moments là, la seule fois ou j'ai dis à mon frère que mon père m'avait appelé en menaçant de se suicider j'ai eue beaucoup de mal à l'empêcher d'aller voir mon père donc je ne lui dis plus et ma mère est encore moins au courant. j'ai aussi peur qu'il s'attaque à mon agresseur, je n'ai pas vraiment envie de revivre ce que je vivais quand mon père et mon frère se battaient. Après je n'ai pas peur que sa colère se dirige vers moi, ce n'est jamais arrivé.

Je ne penses pas fantasmer qu'il se suicide, même si je comprend pourquoi vous écrivez ça, c'est juste qu'il a trop de fois menacé de le faire. Je ne penses pas non plus que ce serait une libération, j'imagine que je serais encore plus mal et que je culpabiliserais même si ce n'est pas de ma faute.

Pour ce qui est de la lecture de "urgent c'est le tournant de ma vie" j'ai vraiment essayée de faire des liens, apparemment ça n'a pas fonctionné.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum famille »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités