Questions...

Forum pervers narcissique, manipulateur, manipulatrice
nuage_nocturne
Messages : 8
Inscription : 15 juin 2020, 09:25

Questions...

Message par nuage_nocturne »

Bonjour,
J'ai lu un article où ils disent que les PN sont incapables d'aimer parce qu'ils se forgent un barage émotionnel qui maintient une distance avec les autres. Seulement pour moi ça signifie qu'au fond, derrière ce "barrage" il y a une personne douée d'empathie et capable d'aimer non? Est ce que c'est possible qu'un PN change progressivement par amour pour quelqu'un?
Est ce qu'un PN peut ressentir de la culpabilité des fois? Peut il être empathique et souffrir de voir sa victime souffrir s'il est vraiment confronté à la tristesse de l'autre par exemple?

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Questions...

Message par Dubreuil »

J'ai lu un article où ils disent que les PN sont incapables d'aimer parce qu'ilsN se forgent un barage émotionnel qui maintient une distance avec les autres. Seulement pour moi ça signifie qu'au fond, derrière ce "barrage" il y a une personne douée d'empathie et capable d'aimer non? Est ce que c'est possible qu'un PN change progressivement par amour pour quelqu'un?
*** Non, c'est impossible parce que c'est une pathologie, une maladie mentale qui justement est basée sue le manque d'empathie.

Est ce qu'un PN peut ressentir de la culpabilité des fois? Peut il être empathique et souffrir de voir sa victime souffrir s'il est vraiment confronté à la tristesse de l'autre par exemple?
*** Non, c'est impossible parce que c'est une pathologie, une maladie mentale basée sur le fait que le PN " jouit " de la souffrance qu'il procure.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15415
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Questions...

Message par Dubreuil »

Souvent, le pervers narcissique est quelqu’un qui n’a jamais été reconnu dans sa personnalité propre, qui a été victime d’investissement narcissique important de la part de ses parents et qui a été obligé de se construire un jeu de personnalités (factices), pour se donner l’illusion d’exister et être conforme à l’image narcissique voulue par les parents.
Le pathologie de l’enfant s’est trouvée induite par les exigences narcissiques de son entourage familial et scolaire. Une fois adulte, le narcissique a poursuivi sur sa lancée, instrumentant, tout en en souffrant, l’aveuglement de son entourage.
Certaines carences affectives dans l’enfance peuvent aussi l’empêcher, à l’âge adulte, d’aimer autrui.
Il a pu subir aussi, durant son enfance des blessures narcissiques, plus ou moins importantes. Ces blessures le pousseront à satisfaire, sans cesse, un énorme désir de reconnaissance ou de revanche. Il a alors un besoin énorme d’être aimé, reconnu, surévalué, surestimé par rapport à ce qu’il est réellement.
Il peut être l’enfant surprotégé, chouchouté, le petit dernier (à l’exemple du jeune Abdallâh, des albums de Tintin), statut dont il profite à fond, un de ces enfants qui profitent sans cesse de l’aveuglement de ses parents sur sa véritable nature (en se faisant passer pour le petit malade souffreteux, pour la victime imaginaire des professeurs, du frère ou de la sœur). En particulier l’enfant unique, tant attendu, conçu tardivement…, qu’on dorlote alors d’autant plus. Ou simplement un de ces enfants gâtés, à qui ont n’a pas appris à résister à leurs désirs et leurs frustrations.
De fait, le pervers narcissique est sans cesse amer, frustré et accuse systématiquement les autres. A la moindre blessure narcissique, à la moindre frustration il bascule dans la haine et passe à l’acte.
Dès leur enfance, ces pervers sont souvent doués d’une intelligence supérieure à la moyenne, voire redoutable, machiavélique, leur permettant déjà d’élaborer des pièges ou des stratégies très subtils. Tôt, ils peuvent déjà abuser leurs parents et leurs amis. L’enfant, plus intelligent, plus psychologue, que les parents l’imaginent, phagocyte littéralement la mère ou le père (une mère ou un père complice ou bien qui ne se doute de rien), dans une relation littéralement fusionnelle qui empêche les parents d’avoir un recul suffisant.
Sa biographie personnelle (son histoire) est importante à ses yeux car elle justifie, plus que toute chose, sa philosophie de vie et son comportement actuel.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

nuage_nocturne
Messages : 8
Inscription : 15 juin 2020, 09:25

Re: Questions...

Message par nuage_nocturne »

@Dubreuil
- Quelle est la différence entre un psychopathe et un pervers narcissique alors?
- Peut-on traiter un PN?
- Existe-t-il des pathologies "plus soft" mais proches de celle d'un PN? Une psychose qui pousse au mensonge, à la manipulation et à un narcissisme exacerbé, sans pour autant impliquer une inhibition totale du sens de l'empathie? Qui rend égoiste de manière extrême, la personne faisant toujours passer ses besoins avant ceux des autres, sans pour autant qu'elle jouisse du mal infligé?

Répondre

Revenir à « Forum pervers narcissique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités