Mon baluchon

Pour parler de tout et de rien en dehors de la psychologie.
Minijeune
Messages : 1498
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Avoir peur d'être déçue...
Souhaiter que les choses aillent plus vite... malgré le fait que ça va assez vite merci (si je pense au fait qu'en une semaine, j'ai réimaginé ma vie au grand complet).

Mais j'aimerais ça que ça bouge.
J'aimerais pouvoir aller voir dans le futur pour connaître mon avenir. Le changement est, en ce moment, synonyme d'espoir. On dirait que je n'ai plus envie que ma vie soit celle qu'elle est en ce moment.

Je me projète tellement positivement dans l'avenir, en pensant que je pourrais aller à Chisasibi... que j'ai peur que ça ne fonctionne pas. Et je suis présentement à la recherche de plein de trucs me permettant de comprendre si j'ai des chances, ou pas, d'avoir ce poste. Ça fait plusieurs fois que je vais relire la nature des fonction, en français, en anglais, pour être certaine que je réponds aux critères.

Ils demandent quelqu'un avec un diplôme universitaire au baccalauréat, dans un champ associé à la nature des fonction. Ça, ça marche. Ils demandent quelqu'un qui parle bien anglais. Je me débrouille assez bien, même si ce n'est pas ma langue maternelle et que je sais que je peux faire des erreurs. Ils disent que l'endroit de travail est à discuter... mais le poste commence par CHI... et ces postes là sont normalement associés à Chisasibi... mais je ne sais pas, c'est peut-être dans un autre village, et là, je serais vraiment déçue...

Alors même s'ils sont en train d'évaluer mon dossier, et qu'ils ont contacté mes références... je me dis que c'est possible que ça ne fonctionne pas... que c'est possible qu'il y aille quelqu'un de mieux formée ue moi, avec un meilleur dossier. Et ça me stresse. Je me rends compte que j'aimerais tellement ça! Et je me prépare mentalement à l'éventualité que ça fonctionne... à celle que je doive bouger rapidement... et ma liste est faite dans ma tête... mais j'ai peur de ne pas pouvoir la mettre en application.

La fin de la période d'affichage est jeudi le 10 septembre. Il serait vraiment surprenant d'avoir des nouvelles avant cela! Alors j'ai hâte à dans une semaine. J'ai hâte d'aller passer mon entrevue, de recevoir l'appel qui fera aller mon coeur à 100 milles à l'heure.

J'ai peur d'avoir peur.
J'ai peur d'avoir mal.
Puis la semaine prochaine, elle est chargée!
Je me demande comment je vais faire pour affronter toutes les étapes... on a un jour férié, au travail, c'est l'ouverture de la maison des jeunes, donc de mon service... on a la journée portes ouvertes du secteur le samedi.
Sur le plan médical, je dois repasser mon holter, car ils ont perdu l'enregistrement de mon premier... 48h branchée de partout... alors mercredi et jeudi, je vais avoir ça... j'ai le dernier rv avec ma psychiatre jeudi aussi...
Et jeudi j'ai aussi une autre entrevue dans une autre ressource où j'ai appliquée...

Ça en fait des petites choses. En espérant que ça m'aide à voir passer le temps plus rapidement!!
Minijeune
Messages : 1498
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Bonjour,
Hier, c'était une petite journée relaxe et j'ai proposé à mon amie Cath, celle avec qui je prends mes distances, qu'on se voit parce qu'on avait besoin de parler des choses en face à face. Le planning était que je vienne la chercher et qu'on aille dans une petite boutique qui s'appelle Gypsie Bohème puis ensuite prendre un verre dans une microbrasserie.

La boutique, c'est vraiment une mine de trésors.
C'est une boutique de truc à 100% québécois, plusieurs artistes y vendents des objets ou leurs oeuvres. Tout est bio ou presque. Ça fait du bien à l'âme d'aller là. La vibe est très positive!

La journée s'est bien passée. Je crois qu'on a encore beaoin de prendre nos distances... parce que, pour vrai, elle est vraiment encore décompensée et moi, je suis fragile en ce moment. C'est intense comment elle se permet d'exploser à la moindre contrariété... avec moi, c'était correct... mais juste avant qu'on quitte, je l'ai vu avec ses parents et avec Yohan... et pour vrai, elle criait et j'avais le feeling qu'elle n'était pas du tout capable de se contenir.

On a beaucoup parlé de mon départ probable. De ce que ça me faisait vivre, de ce que ça lui faisait vivre... et je crois que le fait d'en parler, ça l'a été vraiment aidant. Je lui ai dit que même si je restais dans le coin, la possibilité que j'aille habiter avec eux, si jamais il y avait une deuxième periode de confinement, était totalement impossible... et elle était d'accord. Elle m'a dit qu'elle n'était même pas capable d'être dans son appart, avec à la fois, son chum, son bébé et ses chats... et que si j'étais là en plus, ça ferait trop de situations à gérer.

On est revenu sur l'histoire du signalement à la dpj. Elle m'a dit qu'elle n'avait plus de ressentiments par rapport à ça et qu'elle était capable de savoir pourquoi je l'avais fait. Ça m'a aussi soulagé.

On a été capble de passer du temps ensemble, mais pas trop. De trouver un équilibre pour prendre le temps de se dire les vraies choses, et ça, c'est vraiment précieux pour moi.

Ce matin, je suis allée marcher avec ma meilleure amie, Lau. Ça l'a aussi fait du bien. On s'est levé tôt. Le parc était tranquille. Ça l'a fait du bien de juste être en communion avec la nature. On a pris le petit déjeuner ensemble par la suite. On s'est fait des super croissants oeuf, saumon fumé, fromage de chèvre et avocat. Miammm! Elle vient de repartir!

Je suis fatiguée en ce moment, je vais sûrement aller faire une sieste! À bientôt!
Minijeune
Messages : 1498
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Bonsoir!
J'ai eu une grosse journée bien remplie aujourd'hui!
J'avais un rv avec ma psychologue ce matin, dans lequel j'ai abordé le fait que je n'avais pas envie de me lever... parce que je sentais que je voulais procrastiner... repousser le moment où j'étais pour avoir mon dernier rv avec ma psychiatre... et cette dite journée était aujourd'hui, en début d'après-midi!

J'avais peur de plein de trucs. Je me sentais vraiment stressée à l'idée de ne pas sentir que j'avais assez de temps... comme si j'avais peur que le temps soit une unité de mesure qui passait trop vite! Pas assez de temps pour lui dire ce que j'avais envie de lui dire... j'avais peur qu'elle n'accepte pas mon cadeau que je voulais lui offrir, ou la carte que je voulais lui faire. Cette idée de rejet a vraiment apporté une grande procrastination en moi... je me suis ramassée à aller acheter le présent que je voulais lui offrir, vraiment à la dernière minute! J'ai eu le temps de faire l'allé-retour entre mes deux rv... j'ai terminé de l'emballer, a des feux de circulation... je n'ai pas eu le temps, ou plutôt, pris le temps, de lui écrire sa carte... que j'avais pourtant si bien choisie... juste parce que j'avais peur qu'elle la refuse à cause de la covid! C'est Kathia qui m'a comme préparé à cette possibilité... ça me faisait vraiment peur!

Mais finalement, ça s'est vraiment bien passé!
Je vais le répéter... mais elle est hot et taaa Dre Picard!
Elle a été sur la coche pour vrai!! Parce qu'elle a été authentique... mais qu'elle m'a aussi écouté quand je lui avis dit que je sentais que j'avais besoin de faire quelque chose de spécial, comme un rituel de fin de suivi...

La première partie, Kathia était présente. Et on a discuté de mes projets, du fait que je voulais m'éloigner des services... prendre mon envol... et elle m'a tellement entendu quand j'ai parlé qu'elle m'a mentionné qu'elle ne sera pas remplacée dans mon dossier... je n'aurai plus de psychiatre. Mon médecin de famille pourrait gérer ma médic... j'étais très réceptive à ça. Pour vrai, c'est comme une des plus belles preuves d'amour que j'ai ressentie venant de quelqu'un. Elle m'a dit qu'elle était consciente qu'en quelque part, le fait qu'elle existait, ça m'encourageait à aller mal... et elle parlait de sa place dans un système de santé défaillant... en mentionnant qu'elle voulait changer, que ce n'était pas pour rien qu'elle quittait... on a pu parler ensemble de ce manque de sens... la perversion du réseau... elle la dénonçait... elle décidait de la quitter... c'est tellement beau! C'est encourgeant pour vrai... et de me dire, Mini, je ne te réfèrerai pas à quelqu'un d'autre... c'était une grosse tape dans le dos, un go t'es capable! Mais vraiment bien placé, à un moment où j'étais réceptive. Je lui avais dit dans ma lettre que je lui avais écrite quand j'ai choisi que j'allais changer de job. Que je souhaitais partir à Chisasibi pour aller loin du système de santé qui créait, en quelque part, le monstre borderline en moi. Ne pas vouloir appartenir au monde psychiatrique... en me disant que sûrement, le plus loin je serai, le mieux je ne porterai...

Ça serait vraiment un beau revirement de situation...
Je me fais confiance et j'affronte la vie..?!
En tout cas, le lâcher prise dans lequel je me sens ces derniers jours me fait vraiment du bien.

Puis bon, Kathia est partie.
On est restée là, à jaser un peu.
Dre Picard me parlait de son départ. De son désir d'aller vers un chemin qui lui ressemblerait plus. Je comprenais donc qu'elle était dans un cheminement et qu'en quelque part, quand elle nommait qu'elle voulait devenir un genre de modèle, son départ prenait alors tout un autre sens. Un sens apaisant! Vraiment!

Puis elle m'a dit qu'elle avait quelque chose pour moi. Elle m'a acheté un petit livre de mandala et des crayons de couleur. Elle m'a dit que c'était important pour elle de faire un genre de rituel de départ, comme je lui avais demandé! Ça m'a touché parce qu'on a dessiné ensemble, en jasant de trucs.

Je lui ai donné mon cadeau.
Elle m'a dit que c'était symbolique une plante parce qu'elle la regarderait grandir et elle penserait à moi qui grandit...

Sans le savoir, elle répondait à nes questions, elle apaisait mes craintes en me disant qu'elle quittait mais que j'allais rester en quelque part dans ses souvenirs de sa vie en ville... je disais justement à ma psychologue ce matin que j'avais peur de lui demander si elle allait se souvenir de moi... et si j'allais réussir à me souvenir d'elle. Et ça l'a gravé un souvenir... un dernier ou avant dernier rendez-vous. Mon dernier officiel sera le 1 octobre... mais reste à voir si je serai encore en ville, ou si je serai dans le nord. Elle m'a dit qu'elle gardait le rv mais que j'avais le droit de dire que je ne voulais pas y aller. Mais que si je voulais y aller, je pouvis ramener nos dessins et on continuerait de les faire ensemble. Je verrai ce que je fais parce que je suis vraiment heureuse de la fin en ce moment. Je trouve que ça ferme bien le dossier.
Minijeune
Messages : 1498
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Bonsoir,

Aujourd'hui, c'était la journée des portes ouvertes du secteur jeunesse à mon travail. Et autant que je me suis sentie à ma place, parce que l'organisation d'événements de ce genre, c'est vraiment une de mes forces... autant j'avais l'impression de jouer dans le dos de ma collègue coordo... j'apprécie beaucoup Emie. C'est elle qui m'a fait rentrer au CRFM, c'est elle que je connaissais avant même de connaître l'organisme. Elle est vraiment gentille, à l'écoute, attentive à l'autre. Elle est un coeur sur deux pattes, et un grand coeur en plus! J'aurais eu envie de lui partager mes démarches pour me trouver une autre job, mais j'ai le feeling que je dois faire comme si de rien était... juste au cas que mes plans ne fonctionnent pas!

Ça s'est bien passé la journée. Et Emie m'a remercié à la fin en disant qu'elle aimait travailler avec moi! Moi aussi j'aime travailler avec elle. C'est clair. Mais bon!! C'est là que j'ai eu un petit crounch au coeur... parce que j'aurais tellement aimé pouvoir lui dire que c'était nos premières portes ouvertes, et pas nos dernières. La raison pour laquelle j'aimerais quitter mon emploi, ce n'est pas parce que je n'aime pas Emie ou mes animateurs... c'est le bout que j'aime. Celui que je n'aime pas, ce sont les valeurs véhiculées par l'armée... et par la direction. Et quand je pense à la journée d'aujourd'hui, ça me fait douter... mais je dois vraiment me rappeler que les sentiments négatifs que j'ai ressentis a plusieurs reprises sont véridiques... tout n'est pas tout noir ou tout blanc! Il y a des zones grises!

J'ai le droit de vouloir me retrouver dans un travail où je sais que les gens veulent de moi... et pas seulement de n'importe qui qui pourrait exécuter les tâches de manière impersonnelle... je suis quelqu'un qui a besoin de se sentir reconnue... beaucoup plus dans qui je suis que dans ce que je fais. Et je sens qu'il n'y a aucune reconnaissance a ce niveau. Donc je me dis que je ne suis pas à ma place...

J'ai le droit de décider ainsi!!
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15731
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Mon baluchon

Message par Dubreuil »

C'est comme pour un appartement, si on obtient pas celui que l'on voulait absolument, ce n'est pas grave. Cela veut dire que celui qui nous convient vraiment ne s'est pas encore libéré. Il faut attendre encore un peu, mais il possédera encore plus de critères positifs que le premier. Il nous est destiné, il est pour nous.
C'est pareil pour Chisasibi.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Minijeune
Messages : 1498
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Bonjour!!
Il y a eu quelque chose d'important aussi dans ma semaine... pas juste le dernier rv avec ma psychiatre!

Jeudi matin, j'ai eu une entrevue à l'endroit où j'ai envoyé mon cv en premier... ce que j'ai fait pour réaliser que je voulais entamer un changement niveau professionnel... cette même journée où j'ai vu qu'il y avait un poste qui pouvait m'intéresser à Chisasibi.

J'avais envoyé mon cv et ma lettre de motivation là-bas parce que je pouvais m'y projeter. Ma lettre était très authentique et très imparfaite! Le côté perfectionniste et le vouloir de démontrer une image parfaite en entrevue ou pour qu'on aime ma candidature... on dirait que ça ne faisait pas de sens pour moi. Donc, sans me dévoiler complètement non plus, j'ai parlé d'acceptation de l'autre, dans ses forces, comme dans ses difficultés... du fait que j'avais travailler fort sur moi et que ça faisait en sorte que j'étais plus solide niveau savoir-être!

J'ai été rappelée pour une entrevue. Et pour vrai, l'espèce de let go intérieur a été très bénéfique. J'avais le feeling que mis à part faire de la recherche sur l'alphabétisation populaire, je n'avais pas de préparation à faire forcément... j'allais être moi-même. Si on m'acceptait comme je suis, tant mieux, et sinon, tant pis!

La première partie de l'entrevue, c'était en contexte direct avec la clentèle. Il y avait 3 jeunes qui ont voulu se déplacer pour recevoir les candidats. Je devais animer une genre de rencontre par rapport à un projet. Ca s'est fait tout seul! Les 3 participants m'ont parlé de toiles qu'ils avaient peintes avec de la peinture à l'huile. Ils m'ont parlé de leurs passions, de ce qu'ils aimaient faire à l'organisme. C'était vraiment chouette. J'ai pu leur parler de mon intérêt pour la danse et j'ai vu qu'ils étaient intéressés aussi et semblaient se projeter aussi, avec moi comme animatrice, en disant qu'ils aimeraient vraiment faire de la danse en activité

Par la suite, j'ai eu mon entrevue plus conventionnelle. Ils étaient 3 à m'accueillir. Une animatrice/travailleuse sociale, le coordonnateur et un membre du conseil d'administration... que j'ai déjà vu en quelque part... mais que je ne sais plus où... bref!

Et pendant mon entrevue, je sais que j'étais en mesure de répondre aux questions, du mieux de mes connaissances... mais surtout, en utilisant qui je suis vraiment. J'ai parlé de mes valeurs +++... j'ai parlé de ma vision de la clientèle, de mon désir de créer un filet de sécurité social et de travailler en partenariat avec les autres organismes communautaires! J'ai parlé du mythe de l'intervenant parfait, sans faille... que c'est normal d'avoir des trucs qui te font réagir dans la vie, mais que ce qui était moins positif, c'était quand on ne faisait rien avec ça et qu'on ne voulait pas avancer... et je sentais qu'il y avait vraiment énormément de réceptivité provenant de leur part. L'animatrice me disait qu'elle me feelait. Elle disait qu'il y avait vraiment une bonne vibe dans l'équipe. J'ai eu l'impression qu'ils me parlaient comme si j'avais déjà la job...et peu importe si c'est moi qui l'a ou pas, je suis fière de la manière comment je me suis présentée à l'autre.

En quelque part, j'étais un peu intense... mais je suis intense aussi. Je crois que je suis une bonne personne. Qui ne l'a pas eu facile... mais j'ai un bon fond... et j'ai des belles capacités et compétences. Mais surtout, j'ai besoin de me sentir authentique...

Et quand je suis sortie de cette entrevue là, j'ai senti que ça avait brouillé les cartes un petit peu!! Je vais avoir des nouvelles mercredi prochain... et là, j'ai besoin de savoir ce que je vais faire... si c'était possible de me sentir à ma place ici... de trouver ma place sans aller dans le nord...??

Et est-ce que je suis mieux de me dire que je vais prendre une job ici... que d'attendre d'avoir des nouvelles du nord? On dit que un vaut mieux que deux tu l'auras... c'est certain que de partir dans le nord comporte des avantages monétaires que je n'aurais pas ici... et une possibilité d'être vraiment loin des services psychiatriques... peut-être que ça serait plus facile de me desintoxifier de tout ça de cette manière... et l'idée d'avoir un réseau social de malade... c'est aussi très attrayant... mais si ça n'arrivait pas? Si je n'avais pas le poste...? Est-ce que je m'empècherais d'accepter un travail pour un au cas où? Parce qu'à l'organisme d'alphabétisation, ça se rapproche vraiment de ce que j'aime vraiment faire comme job... avec la possibilité de faire même de la danse thérapie!!

Et est-ce que je me sentirais bien à l'idée de prendre le poste à LABAL, en attendant des nouvelles de Chissibi, sans être transparente dans ma démarche... je ne pense pas. Même si beaucoup de gens le ferait... on dirait que si je suis choisie, j'aimerais savoir quoi dire ouquoi faire... s'ils refusent des gens qui fittaient aussi... et qu'ils se trouvent un autre emploi...ils auront perdu toutes leurs bonnes candidatures... et je me sentirais vraiment mal!

Alors le mieux c'est de souhaiter que le cree school board me contacte en début de semaine, et que j'aille des nouvelles rapidement! On dirait que je dois faire confiance à la vie rendu là!
Minijeune
Messages : 1498
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Petite journée de congé!
J'en profite!
La tempérarure descend tranquilement! C'est une période de l'année que j'apprécie particulièrement. L'autome au Québec, c'est magnifique!
Les feuilles changeront de couleur!
C'est le temps des pommes.
C'est aussi le moment où on sort nos chandails plus chauds et qu'on sort nos foulards. J'aime tellement les pashminas! J'en ai 3! J'aime les sortir et me couvrir les épaules avec!
J'ai fait de la soupe à l'oignon hier, et de la croustade aux pommes. C'est des petits plats réconfortants!
Ça fait du bien!

Je suis toujours en attente d'un appel de Chisasibi, pour me donner plus d'informations sur le moment où ils affecteraient quelqu'un au poste qui a été affiché. L'horloge fait tic-tac... j'aimerais me dire que je suis sereine par rapport à tout ça, mais je me rends compte que je suis quand même un peu stressée. Je suis stressée à l'idée d'avoir des nouvelles de Labal avant d'en avoir de chisa... et de prendre des mauvaises décisions. Je me sens un peu ésotérique quand je me dis que ma destinée choisira pour moi... l'ordre des réponses veut peut être dire quelque chose?!

Mais bon...
On verra! La peur de me tromper est encore bien présente. Mais est-ce que je peux vraiment me tromper!? Peu importe, je crois que ce soit un ou l'autre des 2 emplois, je serais mieux qu'en ce moment! Mais le but n'est pas de changer pour un autre endroit qui ne fonctionnerait pas... c'est surtout d'aller en quelque part qui me convienne... et qui me ressemble. J'avoue que je considère que j'ai sûrement de meilleurs skills dans les tâches associées à la job ici... celles du nord, je ne les ai jamais expérimentées... avec une clientèle que je connais peu... et anglophone. Mais c'est direct dans mon domaine d'études.

Tandis que l'entourage m'attire plus quand je pense à Chisasibi qu'ici. La vie à l'extérieur du travail! Cette communauté dont j'aimerais tant faire partie! J'aurais besoin de temps pour penser... et d'infos pour savoir quoi faire... pour prendre la décision la plus éclairée possible!
Minijeune
Messages : 1498
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Bonsoir,
Une autre journée dans le silence.
Je me dis que c'est moi qui a peut-être des attentes irréalistes... avoir des nouvelles en 3 jours ouvrables. Mais je ne voulais pas forcément qu'ils me donne le job en 3 jours ouvrables... mais qu'ils puissent me donner des informations dont j'avais besoin pour prendre une décision éclairée demain. Il me manque des informations de base pour savoir ce que je cherche réellement, ce qui est possible ou pas, quelle est la nature du poste. On dirait que le fait que ce soit long, c'est énervant.
Minijeune
Messages : 1498
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Aujourd'hui, ce fut une journée éprouvante et confrontante!

Premièrement, plus les heures passaient, plus je me rendais compte que je n'avais pas de nouvelles de la boîte a lettres, l'organisme pour lequel j'avais appliqué et que j'avais eu un bon feeling... le coordonnateur m'avait dit qu'il appelait les gens le mercredi pour donner des nouvelles... et je n'ai pas eu d'appel de sa part... donc j'imagine qu'il a offert le poste à quelqu'un... et que peut-être, la personne prend le temps d'y songer avant de dire oui... et ce temps-là, le coordonnateur n'appelle pas les autres candidats... si jamais le premier ne dit pas oui, pour se laisser une porte de sortie. Un deuxième choix... c'est stratégique!! Et c'était clair que si je n'avais pas de nouvelles, c'était pas qu'on ne m'avait pas pris.

Cette idée m'a hanté toute la journée...
Parce que je m'étais tellement sentie bien et moi-même! J'aurais eu envie de sentir qu'on m'acceptait dans mon authenticité... même si je n'étais pas parfaite. J'aurais aimé sentir que j'avais ma place dans un endroit marginal et communautaire... et cette idée, que même là, je ne fit pas... ça m'a vraiment affecté...

Puis ce matin, mon amie Cath est revenue à la charge avec des questions sur l'appel que j'ai passé à la protection de la jeunesse. Elle a demandé à avoir accès à l'information. Elle voulait connaître qui avait fait le signalement, même si elle savait que j'avais appelé... elle avait toutes les informations... je lui avais même dit que je ne voulais pas qu'elle pense que c'était son équipe traitante et qu'elle perde confiance en eux... et que je pouvais prendre la responsabilité... parce que je voulais qu'elle adhère à son traitement... mais là, elle a fait une demande d'accès à l'information et elle a reçu une lettre contenant la date et le motif du signalement...

Puis elle a comme compris que j'étais l'initiatrice... qu'il n'en avait pas eu avant... et que donc, je devenais la personne responsable de toutes les émotions que ça lui a fait vivre... je ne sais pas si j'ai fait la bonne chose... mais je crois que oui... parce qu'elle a fait un overdose et alaité son bébé en étant consciente de ses actions... et que le père n'a rien fait pour sa santé ou celle de l'enfant... quand il s'en est rendu compte! Et pour moi, la chose à faire, c'est que quelqu'un d'extérieur évalue la situation... et il n'a même pas été retenu... mais elle a dû se sentir trahie... déjà qu'elle dit qu'elle se sentait coupable de ses actions, qu'elle même ne savait pas quoi faire... même elle a peur d'elle-même... elle requestionne son rôle de maman, ou si même elle a le droit d'être une maman... et d'être dans un trouble post partum... ça doit être encore plus difficile... donc bref, en ce moment, elle est fâchée contre moi... même si on en avait déjà parlé... même si elle m'avait dit qu'elle aurait pu faire l'appel à la protection de la jeunesse ensemble. Qu'elle comprenait mes motifs... en sachant qu'elle m'avait dit avoir été consciente et qu'elle se questionnait à savoir si elle ne voulait pas, en quelque part à l'intérieur d'elle, tuer son bébé... et moi, je suis la marraine... je dois accepter ça? Alors je lui ai répondu que j'étais désolée que tout ce que ça avait pu lui faire vivre... mais que si j'avais un doute pour a securité d'un enfant d'une amie, ou de la famille... ou sur la sécurité de quelqu'un que j'aimais... je referais les démarches... comme pour elle quand on l'a hospitalisé parce qu'elle voulait se suicider. Elle aurait pu être fâchée... et si mon anlyse m'amène à croire qu'elle ou une autre de mes meilleures amies était en danger, je passerais à l'action... vaut mieux agir par prévention que de regretter d'avoir rien fait et ne pas avoir pris ses responsabilités civiles...

Ensuite, elle m'a écrit que mes choses qu'elle m'avait empruntées étaient chez ses parents et que si je les voulais, je devrais m'arranger avec sa mère... elle m'a dit que je m'étais émissée dans sa vie... je sais qu'elle sait exactement sur quelles cordes aller jouer pour que je me sente rejetée et que ça me fasse mal... sûrement autant que la perception qu'elle doit avoir par rapport à moi... ça l'a dû lui faire mal aussi.

En tout cas!!
Sinon, j'ai finalement reçu un appel du cree school board. J'ai parlé avec un monsieur qui était vraiment sympathique!! Il a switché la pré-entrevue en anglais... et je n'étais comme mentalement prête à ça... j'ai un peu paniqué sur le coup mais j'ai été capable de reprendre le dessus! Je devais recevoir un courriel de sa part aujourd'hui, connaissant si je passe à l'entrevue formelle ou pas... et ce n'est pas une question d'être une bonne candidate ou pas... c'est plutôt une question que j'étais la seule candidate qualifiée et qu'ils voulaient peut-être affiché encore le poste pour avoir plus de candidats... puiiss, il m'a expliqué qu'ils n'avaient plus de logements en ce moment de disponibles à Chsasibi... donc, même si j'avais le poste, je serais sûrement prise en télétravail de Montréal, sans avoir accès à la prime du nord... sans ëtre avec mes amis dans le fond! Parce que c'est un poste qui peut se faire en télétravail. Il m'a toutefois conseillé d'appliquer sur un autre poste qui est affiché pour Chisasibi!! Alors je crois qu'ils ont un intérêt quand même pour ma candidature... reste à voir le courriel que je vais recevoir!
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15731
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Mon baluchon

Message par Dubreuil »

Alors je lui ai répondu que j'étais désolée que tout ce que ça avait pu lui faire vivre... mais que si j'avais un doute pour a securité d'un enfant d'une amie, ou de la famille... ou sur la sécurité de quelqu'un que j'aimais... je referais les démarches... comme pour elle quand on l'a hospitalisé parce qu'elle voulait se suicider.
*** C'est la seule chose à faire, claire, humaine, et logique.

Ensuite, elle m'a écrit que mes choses qu'elle m'avait empruntées étaient chez ses parents et que si je les voulais, je devrais m'arranger avec sa mère... elle m'a dit que je m'étais émissée dans sa vie... je sais qu'elle sait exactement sur quelles cordes aller jouer pour que je me sente rejetée et que ça me fasse mal... sûrement autant que la perception qu'elle doit avoir par rapport à moi... ça l'a dû lui faire mal aussi.
*** Elle est vexée, son image en a prit un coup, elle se venge.
Mais bientôt, vous ne ressentirez plus l'attraction de vous attacher à des personnes aussi mentalement perturbées. Vous apprendrez à dissocier tranquillement le professionnel de l'affectif.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Répondre

Revenir à « Espace détente »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités