Mon baluchon

Pour parler de tout et de rien en dehors de la psychologie.
Minijeune
Messages : 1865
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Bonsoir,
Finalement, résultat encourageant de mon échographie pelvienne, mes ovaires étaient beaux. Un peu comme mon écho cardiaque, je me suis fait dire que je faisais des belles photos, dignes des livres haha.

Aujourd'hui, ce fut une journée difficile.
J'ai eu une rencontre avec la psychiatre ce matin. On est revenu sur un événement weird qui s'est passé mardi, après ma rencontre avec mon intervenante pivot, je suis allée relaxer dans ma voiture avant le groupe. Quand je suis sortie de ma voiture, je me suis fait abordé par un monsieur random dans la rue. Il est vraiment sorti de nulle part. Il voulait utiliser mon cellulaire pour poeler à un numéro pour avoir une adresse... c'était étrange... encore plus étrange, j'ai compris que le monsieur était prêtre, je n'étais pas capable de comprendre la personne au téléphone. Il voulait aller voir une personne malade... je ne comprenais rien... encore des histoires de prêtres. La psychiatre m'a demandé si j'avais vécu quelque chose de stressant avant. Je lui ai dit que je ne pensais pas, j'étais vraiment relaxe dans ma voiture.

Elle m'a demandé si j'avais vu Kathia. La veille, le lundi je l'avais vu. En répondant, je suis comme partie dans la lune... et là, la psychiatre m'a dit que de juste nommer son nom, ça me fait partir vraiment loin... j'ai réalisé du même coup que je n'étais plus parmis eux... ensuite, elle m'a dit qu'elle partait en vacances 3 semaines. Après une semaine d'hôpital de jour, je n'ai pas appris à connaître assez les intervenants... alors c'est comme elle qui est l'espèce de figure sécurisante. Ça m'a vraiment dérangé... en fait, je ne m'attendais pas à ça. Elle me parlait de d'autres psychiatres qui allaient la remplacer, en nommant leurs noms... mais c'était comme du chinois pour moi. Je ne les connais pas toutes ces personnes... je me suis sentie abandonnée... insécure.

Après, elle m'a demandé ma date de naissance pour mon papier d'arrêt de travail. À la fin de la rencontre, elle m'a donné mon billet médical, mais ce n'était pas ma date d'anniversaire dessus... elle m'a dit que c'était vraiment ça que j'avais dit. Ça m'a tellement plus insécurisé... ils étaient 2... et moi... comment j'ai fait pour me tromper dans ma date de naissance?! En tout cas. Après ça, j'ai comme figé, elles sont parties et j'ai été capable de me lever et aller marcher. Je me sentais tellement intense quand je suis revenue pour le groupe. Mais bon.

On dirait que rendu chez moi, cet après-midi, j'ai vécu un moment de crise, quand evelyne, la nouvelle intervenante qui va remplacer Kathia au SIV, m'a appelé pour prendre rendez-vous. Ça m'a fait quelque chose.

Puis je me suis sentie mefiante à cause de toute l'histoire avec Mme Dubreuil ici. On dirait que de ne pas être certaine de l'identité de quelqu'un, que les choses ne se fassent pas de la façon habituelle, ça me fait peur, ça me rend anxieuse... est-ce que je peux vraiment faire confiance...? Je connais Mme Dubreuil depuis très longtemps, ici, sur le forum... 2014! Mais je ne comprends pas. Bref!
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 17056
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Mon baluchon

Message par Dubreuil »

"Puis je me suis sentie mefiante à cause de toute l'histoire avec Mme Dubreuil ici. On dirait que de ne pas être certaine de l'identité de quelqu'un, que les choses ne se fassent pas de la façon habituelle, ça me fait peur, ça me rend anxieuse... est-ce que je peux vraiment faire confiance...? Je connais Mme Dubreuil depuis très longtemps, ici, sur le forum... 2014! Mais je ne comprends pas. Bref !

*** C'est bon Minijeune, tout est revenu à la normale. L'Administrateur a fait le nécessaire?
Qualifications de Dubreuil : Educatrice spécialisée - Psychomotricienne - Psychologue clinicienne - psychanalyste
Glise Annabel Hypnothérapeute humaniste -Tél : 06 61 80 53 18
Minijeune
Messages : 1865
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Merci.
Ça me rassure de vous revoir ici, avec votre nom...
Bien heureuse de voir les choses revenir à la normal!
Minijeune
Messages : 1865
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Bonjour,
Il est présentement 5h51 du matin.
Je suis réveillée depuis 5h00. J'avais faim donc j'ai pris le temps de déjeuner, j'ai pris ma médication contre l'insomnie parce que j'avais vraiment espoir de dormir ce matin. Peut-être que c'est parce que c'est plus tolérable de passer le temps quand on dort.

C'est la fin de semaine de l'action de grâce au Québec. Je ne sais pas si c'est la même chose en Europe. Aujourd'hui, c'est donc une journée fériée.

C'est vraiment une fin de semaine difficile pour moi.
Mon niveau de souffrance psychologique est vraiment élevé. À un point tel que les idées suicidaires sont revenues. Je me demande pourquoi est-ce si intolérable? Qu'est-ce qui fait en sorte que je rush comme ça...? Je me sentais mêlée, confuse et très interprétative.

Vendredi, j'ai passé la journée avec ma cousine Audrey et sa petite dernière qui a 2 mois. Élise! Elle est vraiment belle. Je passais un bon moment jusqu'à ce qu'elle se mette à me poser des questions sur les derniers épisodes que j'ai vécus et ma santé mentale. Elle m'a demandé si, dans ma crise, j'avais perdu contact avec la réalité... mais on dirait qu'elle connaissait déjà la réponse. Comme si le message s'était déjà rendu jusqu'à elle. Bref, je déteste parler de mes symptômes aux gens. Un grand sentiment de honte m'habite. Pour moi, c'est comme si avec le dernier épisode, je venais de changer de ligue...

Ensuite, en soirée, j'avais un souper pizza et vino avec la gang du yoga. J'avais été invitée par la proprio. J'avais vraiment envie d'y aller. Mais tout a vite tourné vers quelque chose d'ésotérique, au niveau du cercle de parole et du dévoilement de soi. C'était pas supposé se passer de cette manière, dans le sens que ce n'était pas prévu, mais une fille a eu l'idée de faire une activité brise glace... et ça s'est juste prolongé vraiment longtemps. On était un groupe de femmes, mais un moment donné, avec les discussions vraiment poussées, de chakra, de corps et d'esprit, de mode de vie yoguique (je sais même pas si ce mot existe), je ne me sentais pas bien. C'est comme si on était dans une secte... et que j'étais en train de me faire laver le cerveau. J'étais sur le bord de dissocier... j'ai décidé de quitter parce que mon esprit n'était pas assez fort pour affronter ce genre de sujet de conversation. C'était tellement weird!

Bon, je vais me rendormir! Je reviens plus tard pour écrire sur le reste de mon week-end.
Minijeune
Messages : 1865
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Bonjour,
Il est 10h06, je viens de me réveiller une seconde fois. Je n'ai pas suuuper bien dormi mais au moins, quasi 4h de sommeil de plus, ça fait du bien.

J'expliquais comment j'avais vécu ma fin de semaine et comment je ne m'étais pas sentie bien au yoga, avec des sujets de conversation que ma tête n'est pas capable de supporter. C'était trop weird, trop personnel... il y avait des histoires étranges et je ne savais pas quoi en comprendre. Bref. Je crois que mon cerveau et mes pensées ne sont pas assez solides en ce moment.

Samedi, ce que j'ai trouvé difficile, c'est les messages dans les émissions de tv. Premièrement, en me réveillant, j'ai fait tout mon ménage et mon lavage. J'avais besoin de faire ça, c'était le bordel chez moi. Il faisait beau dehors, j'ai pu étendre mon linge à l'air frais. Thibaud était supposé venir faire un tour chez moi pour m'aider à ranger ma terrasse pour l'hiver mais je ne sais pas, je ne feelais pas pour voir personne. J'ai décommandé et j'ai décidé d'écouter la télé relaxe, avant d'aller chercher mon amie Laurence pour la soirée qu'on avait de prévu. Dans les émissions, il y avait un thème récurent de suicide. Je changeais de poste, et c'était encore ça. Je me suis mise à badtriper solide. Je me sens souffrante, je vois des signes et des affaires weird... et là, c'est comme si je devais comprendre quelque chose, décoder et savoir ce que je devais en faire. J'étais paniquée, j'ai appelé au centre de crise. Ça m'a quand même désamorcée et j'ai pu passer une fin de journée correcte. En soirée, je suis allée chercher Lau. On avait une réservation dans un resto et on avait une activité de promenade en forêt, au parc des salines, illumiée par plein de lumières, d'installations et avec de la musique. Il y avait vraiment beaucoup de monde, mais c'était beau. Le restaurant a été décevant par contre... j'ai eu un dessert gratuit vu que je n'aimais pas mon plat. Bref! Ensuite, à la marche, il y avait tellement de gens et une grande file d'attente pour pouvoir rentrer. Je me sentais méfiante par rapport à la covid, avec tous ces gens qui étaient si proches. J'ai mis un masque. J'étais la seule à en porter un. Je m'assumais! Laurence prenait vraiment beaucoup de temps à prendre des photos de l'effets de la lumière sur les feuilles dans les arbres. Il n'y avait pas de vent du tout, donc c'est comme ssi c'était différents tableaux. C'est vrai que c'était beau mais elle s'arrêtait à tout bout de champs, pour prendre des photos qui étaient toute pareilles au final... mais bon!

Hier, je me suis réveillée tard.
Mon amie Audrey venait chez moi à 13h30 pour faire ma teinture. J'ai pris ça relax, j'ai fini un casse-tête, j'ai écouté la tv encore. Et là, j'ai encore badtripé. Dans l'émission, une femme se ramassait en psychiatrie parce qu'elle disait qu'il y avait des monstres qui l'écoutaient... et elle s'est suicidée dans sa chambre en se pendant... elle avait peur de son équipe traitante et finalement, c'était possiblement un meurtre déguisé... je paniquais. J'ai fermé la tv... j'ai rappelé au centre de crise. Je me sentais vraiment méfiante par rapport à mon équipe traitante... le sujet de suicide, de psychiatrie, revenait... j'avais peur qu'on me tue et ça me ramenait à ce que le préposé m'a dit au mois de mars dernier quand j'ai mentionné que j'avais un plan suicidaire, dans le bloc de psychiatrie... me pendre avec les nouvelles strappes à contention et qu'il les avait laissé là en disant qu'au nombre de fois que je me ramassais là, je pouvais bien me suicider.

J'ai réussi à me calmer, peu avant qu'Audrey arrive. J'ai une belle couleur de cheveux. Elle est partie de bonne heure par contre. J'ai commencé un nouveau casse-tête, mais juste avant, j'avais besoin de faire un peu de ménage dans ma bibliothèque de casse-têtes parce que j'en ai plusieurs nouveaux et que je n'avais plus de place. Ils sont dans des armoires kalax du ikea. J'ai dû prendre ce qu'il y avait dans un cube et qui ne fittait plus vraiment là (jeux de sociétés, cahier, livres... plein de trucs disparates en fait) pour mettre mes casse-têtes de 2000 morceaux dans ce trou. Il y avait un cahier de note, avec presque rien d'écrit dedans. J'ai plusieurs journaux comme ça, où ils sont commencés, qu'ils parlent d'une partie de ma vie, mais qui ont été laissés de côté assez rapidement. Lui dattait de 2011... il y a 10 ans. Sur les 5 pages où il y avait du contenu, je parlais du parc des Salines...le parc où je suis allée avec Laurence samedi... j'ai dû aller 4 fois dans ma vie à ce parc parce qu'il n'est pas dans ma ville... genre à 45 minutes de chez moi. Voir!!! Je parlais aussi de suicide... du jour de la Terre et des 5 ans de l'anniversaire de la tentative de suicide de mon amie quand j'étais au secondaire. Là, j'étais mind fuck... trop d'histoire de suicide... trop de coincidences. Je me suis sentie tellement mal... j'ai tellement de souffrance dans mon cerveau. Pour vrai, j'attends juste à demain pour mon rendez-vous avec l'intervenante pivot de l'hôpital de jour, en sachant très bien qu'elle ne pourra pas faire grand chose d'autre que de m'écouter... mais je suis fatiguée, découragée... j'ai appelé 2x au centre de crise hier. On m'a bien accueilli... on me conseillait de retourner à l'hôpital, sans avoir honte... mais je sais que ça ne changera rien. Je suis déjà à l'hôpital de jour... je devrais être ok avec ça... en continuant ma vie, en étant dans mes choses, en continuant d'avoir une routine le temps que je puisse recommencer à travailler... mais c'est difficile.
Minijeune
Messages : 1865
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Bonjour,
Aujourd'hui, c'était une journée difficile.
On dirait que j'étais fatiguée. J'ai mal dormi. Mais j'étais fatiguée de mes rencontres. Je m'ennuie... j'ai l'impression d'être une patate de sofa... je regarde la télévision beaucoup, on dirait que j'ai juste ça à faire... et c'est mal. Ça et travailler sur un casse-tête.
J'ai besoin de m'accomplir. Et je ne m'accomplis pas en ce moment. Je suis juste déconfiturée. J'ai peur. J'ai peur que ça ne finisse pas. J'ai peur d'être pognée avec la psychose... j'ai peur que ce que je vis depuis un mois soit appelé un premier épisode psychotique. Je ne crois pas que je serais capable de survivre à ça. Je ne sais pas si je veux vivre si c'est le cas. Mais je ne crois pas que je suis un cas sévère. C'est juste que j'essaie de m'expliquer ce que je vis et pour vrai, je me sens juste perdue. Je ne suis pas bien... j'aimerais juste me sentir mieux et je ne sais pas quoi faire. J'ai pas l'impression d'aller dans la bonne direction.
Minijeune
Messages : 1865
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Bonjour,
C'est un peu difficile pour moi ces temps-ci.
J'aimerais retourner travailler rapidement. J'aimerais être en forme et reprendre le cours de ma vie. Mais à ce qu'il parait, je dois laisser le temps au temps... attendre que ça revienne... comme si un épisode de symptômes psychotiques prenait plus de temps à se rétablir qu'une crise TPL où normalement, je pourrais retourner travailler le lendemain. Ma concentration revient un peu... quoique j'ai passé très proche d'écraser un piéton vendredi passé... je crois que ce n'est pas juste de ma faute.

On dirait que je ne sais plus si je suis vraiment malade ou pas. En fait, je me questionne si je ne suis pas celle qui est dans la réalité... comme, on me dit qu'on me perd rapidement... mais pourtant, même si je suis dans la lune, je suis capable d'écouter et de retenir des informations... pour les trucs que je vois, les genres de bibittes sur les côtés dans ma vision périphérique... peut-être que c'est que je suis photosensible et que je vois vraiment des ombres... ou des choses, sans que la cause ne soit une psychose... je me dis aussi que tous les liens qui se créent, j'ai peut-être juste raison que tout est interrelié dans la vie... et que ce n'est pas parce que j'entends parler de la belle au bois dormant à l'hôpital, et que dans la tv, ils parlent de ce film, que ce qu'il y a dans la TV a une plus grande signification que ce qu'il serait supposé... mais à cause du contexte, j'ai quand même compris des liens... surtout qu'à l'hôpital, ils disaient que Aurore était tombée endormie en mangeant une pomme... c'était un gros mixed up entre blanche-neige et la belle au bois dormant. Mais bon...

Je me dis que les bonhommes que je vois dans les murs sont peut-être réalistes... c'est des taches, normales... que tout le monde verrait... et ce n'est pas parce que j'ai des paroles de chansons dans la tête et que je vois plein de signes concernant les paroles... que ces signes n'existent pas... comme, ce n'est pas parce que j'ai vu un chat hier sur ma terrasse et qu'il n'y avait pas de chat 2 secondes après, et aucun chat visible sur le terrain, qu'il n'y avait pas de chat... peut-être il a juste été plus vite que moi pour courir se cacher. Et ce n'est pas parce que la psychiatre a écrit une date de fête qui n'était pas la mienne que c'est moi qui a fait l'erreur... c'est peut-être elle qui a juste entendu ou écrit la mauvaise information...

Comme ici, sur le forum... j'ai peut-être raison de m'être sentie méfiante par rapport à Mme Dubreuil et aux différents pseudos. Je me suis exprimée sur ce sujet, mais est-ce que je peux avoir raison que c'est spécial de venir écrire sur un différent pseudo, qu'on soit tous humain ou pas, avec les mêmes droits... quand on s'exprime sur un forum en étant un professionnel, qui donne des réponses professionnelles... je crois qu'il est important de s'identifier proprement... c'est pas comme si Mme Dubreuil était mal aimée... j'apprécie beaucoup Mme Dubreuil. Elle est généreuse et pertinente... et si tout ça était la faute de l'administrateur qui a manqué de reconnaissance? .. le forum est animé uniquement quand Mme Dubreuil est ici... sinon, c'est ennuyant!
Minijeune
Messages : 1865
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Message par Minijeune »

Je pense que je ne vais pas bien.
Je suis méfiante et j'interprète mal ce qu'il se passe partout, même sur le forum. Je sais pas, c'est comme s'il y avait une perte de confiance... alors je crois que je vais prendre du recul avant qu'on m'impose de prendre du recul. Je ne veux pas perdre ce que j'ai et bousiller l'espace que j'ai ici.
Répondre

Revenir à « Espace détente »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités