Spécialiste du masochisme

Consultation psychologue : recherche d'un psychologue
Rachinette
Messages : 47
Inscription : 20 juin 2019, 18:40

Spécialiste du masochisme

Message par Rachinette »

Bonjour,
Je chercher une personne spécialisée dans les comportement auto-destructifs. Même si j'ai fait quelques efforts, je n'arrive pas à ne plus être masochiste du tout. En bref, je me suis trop souvent que je me traite trop souvent d'idiote, et même si j'ai récupérer de l'estime de moi, je n'arrive pas à arrêter de penser à mon passé, à mes erreurs. C'est plus fort que moi.
Ma psy que beaucoup de gens ne pensent plus à leurs fautes passées, mais moi, j'ia vraiment du mal.µ
Je crois que j'aurai besoin d'un spécialises dans ce domaine. Conniassez-vous des psys spécialisés que je pourrai contacter via skype svp chat...svp?
Rachinette
Messages : 47
Inscription : 20 juin 2019, 18:40

Re: Spécialiste du masochisme

Message par Rachinette »

Je précise que je vis en Essonne.
Je demande à faire sur internet à cause du confinement,mais s'il faut que j'aille le voir, je peux toujours essayer de m'arranger en mettant des masques, si c'est dans mon département (je n'ai pas le permis de conduire), et si mon emploi du temps me.le permet.
Minijeune
Messages : 1580
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Spécialiste du masochisme

Message par Minijeune »

Mais...
Aucun psy ne pourra vous enlever votre masochisme...
C'est ça le problème...
La solution ne viendra pas de l'extérieur de vous,mais bien de l'interieur.
Je mentionne ça et je sais à quel point il est difficile de se départir de comportements autodestructeurs... parce qu'ils ont une fonction. Et il faut trouver la fonction... il faut bouger, décider de sortir de ce qui nous fait violence... et c'est inconfortable d'utiliser des nouveaux moyens pour tolérer la détresse, mis à part se faire du mal, parce que c'est une habitude qui est super ancrée... et qui finit par être rassurante parce que c'est ce qu'on connait...

Avec mon diagnostic de trouble de personnalité borderline, j'ai essayé plein de sortes de thérapie... et souvent, vu que les éléments anxiogènes étaient relationnels, à chaque fois, je projetais sur les thérapeutes mon manque de mère... et ça me désorganisait souvent... surtout à la fin de la thérapie.

Mais la therapie dialectique-comportementale est beaucoup utilisée avec les personnes qui ont des comportements autodestructeurs. Le nombre de grilles de comportement dommageable que j'ai remplies... pour essayer de comprendre qu'est-ce qui avait provoqué ce comportement... pensée, émotion, événement particulier... et de comprendre, ça m'a aidé... à déconstruire.

Mais malheureusement, c'est souvent sans therapeute, ou avec quelqu'un qui était vraiment neutre... qu'on peut réussir à avoir moins ces comportements là... parce que sinon, ça fait l'effet contraire a la limite... surtout si on pense que le thérapeute va venir nous réparer... et surtout si on se met à créer une relation de dependance à l'autre... la seule chose qui fasse que cette relation thérapeutique existe, c'est le fait qu'on s'autodétruit... et le cercle continue.

Il y a moyen de se désintoxiquer des comportements comme l'automutilation... mais comme toute drogue, il faut vraiment avoir une volonté hors du commun... c'est dur... mais c'est faisable...

La chose qui m'a sauvé, c'est la décision que j'ai prise de m'éloigner de ma famille... pour arrêter d'être toutle temps en espèce de réaction post traumatique... et vous avez une famille particulière aussi... plus vous vous faites violence, de toutes les manières inimaginables, plus vous aurez du mal à vous en séparer...

Quand on pense qu'on est responsable de tout, qu'on est monstrueuse et que les gens qui nous ont violenté avaient raison... pour les garder proche de nous, parce qu'il nous paraît insupportable de se confronter à notre blessure d'abandon et avec la réalité... on se fait violence... on fait tout pour croire qu'on est coupable. Et c'est impossible d'arrêter de se faire violence... parce que la réalité ferait plus mal. Parce que l'idée d'enfin voir clair dans son histoire est trop douloureuse.

C'est à ça que la thérapie sert.
Trouver ce qu'on tente de cacher.
Trouver la fonction comportementale...
Trouver le courage de sortir de ce qui est difficile.

Pas à trouver une quelconque façon magique de se débarrasser de notre fardeau. Ça n'existe pas.
Rachinette
Messages : 47
Inscription : 20 juin 2019, 18:40

Re: Spécialiste du masochisme

Message par Rachinette »

Merci.
Je croyais que dans la mesure où je n"y arrive pas, mais que la plupart des autres parviennent à se pardonner, je devais trouver un spécialiste.
Je me suis pardonnee certaines choses, mais pour d'autres, je me dis que je ne suis qu'une imbéciles.
Par exemple, au BAFA, j'au fait pas mal de fautes, dont celle de n'avoir pas pensé sur le coup à demander à des enfants ou ils allaient. Ils partaient aux toilettes et sont revenus, mais sur le coup, les gens dont le père étaient choqués que je sois pas sûre qu'ils soient bien allés aux toilettes. Ca peut-être une grosse faute de surveillance. J'ai un peu menti à la directrice en lui disant que je savais où ils allaient. Elle et le père étaient un peu choqués.Je voulais qu'elle ne soit 0lus.
Une personne m'a dit que c'était de l'histoire ancienne . C'est vrai, et au final, il ne s'est rien passé, mais ça aurait pu être pire, et au final j'ai bien honte de ne pas avoir interpellés les enfants sur le coup.
Mes parents sont inquiets parce que je suis jeune. Ils disent que c'est le début de ma vie et je pleure déjà à cause de choses que j'ai faites. Ils pensent que si on demande à pleins de gens, ils nous répondraient qu'eux aussi ont déjà fait des grosses gaffes. Ce n'est pas faux, mais avce ça, je n'arrive pas à être indulgente envers moi-même. Je sais que le masochisme est malsain, mais je ne parviens pas à m'arrêter, même si on me dit souvent maintenant que je suis une bonne personne. Alors j'essaie de trouver une solution, mais comme tu dis, je ne crois pas qu'on puisse m'enlever ça d'un coup de baguette magique.
Parfois, je suis fière de moi, surtout quand j'ai su que l'argent que j'ai donné a aidé à essayer de trouver un vaccin contre le covid, ou quand je parraine avec une zcole d'enfants pauvres pour les aider à avoir un meilleur avenir. Mais ça ne prend pas le dessus sur mon passé. Je ne sis pas que je dois l'oublier, mais je devrai arrêter de rester là-dessus. Le père et les enfants ont du passer à autre chose depuis le temps. Ca fait des années.
J'avais réussi pensant un moment à être moins masochiste, mais ca revient.
Parallèlement, je suis hyper tolérante nevr les autres.J'ai eu des pensées suicidaires (je ne plaisante pas) a cause des méchancetés que j'ai subies au college qui m'on fait beaucoup souffrir.
Bon maintenant, je n'ai plus envie de mourir à cause de ça, et si je ne les aime pas beaucoup, si un jour ils me présente des excuses, je les accepterais et leur dirais que c'est du passé. C'est quand même dingue que j'arrive à faire ca avec les autres et pas avec moi!
J'en parle souvent, mais je n'y parviens pas pour le moment. Cependant, je ne désespère pas, et je n'ai plus vraiment envie de mourir (j'ai eu aussi quelques mauvais penses à cause de ça, parce que j'en avais marre de trainer son passé comme un boulet, s'y penser tout le temps).
Je ne pourrai pas revenir en arrière et le changer, mais je peux essayer d'avancer. Je n'ai ni tue ni attente à la vie de qui que ce soi, donc j'y ai le droit.
Minijeune
Messages : 1580
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Spécialiste du masochisme

Message par Minijeune »

Vous ne trouvez pas que vous êtes dans une roue qui tourne... vous êtes comme prise dedans...

Je vous lis souvent.
Depuis vos premiers écrits. Et on dirait qu'il se passe toujours la même chose. On dirait que vous utilisez le forum pour vous alimenter dans du négatif, pour rumimer, ressortir le même genre d'histoire, toute temps. D'un regard extérieur, je ne suis pas certaine que ça vous aide.

Vous pourriez décider d'aller de l'avant. De réfléchir aux vraies choses... mais vous restez dans le superflu... dans des trucs qui vous font réagir, mais qui à mon sens, sont assez banal... et vous en faites des montagnes impossibles à escalader... alors que vous ne faites pas de liens entre les trucs importants, les traumatismes dans votre vie, et votre état de mal-être constant.

Le problème c'est que vous allez rester dans votre merde aussi longtemps que vous le déciderez. Personne ne va vous sauver. Vous êtes la spécialiste de votre histoire et vous avez le pouvoir de changer les choses. Mais si à chaque fois qu'on vous tend une perche, vous choisissez de retourner dans vos vieilles habitudes et vous utilisez tous les prétextes pour vous tourmenter, personne ne pourra rien pour vous...
Rachinette
Messages : 47
Inscription : 20 juin 2019, 18:40

Re: Spécialiste du masochisme

Message par Rachinette »

Je n'ai jamais voulu l'utiliser dans le négatif. Mais je reconnais que je parle trop souvent de ça. C'est parce que je n'y arrive pas toujours. Je regrette. C'est justement pour ça que je suis venue une dernière fois. Je voulais trouver un moyen d'arrêter.
On m'a déjà dit de voir plus le présent que le passé. Mais ça a été dur pour moi.
Pardon, je venais juste là pour essayer de prendre un rdv avce quelqu'un afin de me secourir, parce qu'on m'a dit qu'avant de secourir les autres, il vaut mieux se secourir soi-même.
Je ne vais peut-être pas changer du jour au lendemain, mais je fais de mon mieux.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Recherche psychologue »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité