Anxiété, hypocondrie, pensé, crise de panique. A l'aide!

Forum anxiété
Noeka
Messages : 2
Inscription : 04 mars 2020, 13:21

Anxiété, hypocondrie, pensé, crise de panique. A l'aide!

Message par Noeka »

Bonjour.
Je suis un homme de 34 ans. J'ai tout dans la vie pour être heureux. Et pourtant.
Je prends le temps de vous expliquer. Je suis fils unique ayant eu une enfance formidable avec des parents exceptionnel. Pourtant petit il m'arrivait des fois la nuit de ne pas savoir respirer convenablement. Ma mère allait donc avec moi aux urgences la nuit et finalement.. je n'avais rien.
Ma mère m'a surprotégé en étant petit ( par exemple mettre une "cagoule" quand il faisait 10 degrés dehors ) mais je ne lui en veux pas.
Vers 15-16 ans j'ai fais un bad-trip avec des amis suite a un joint. Je me suis senti vraiment très mal.
Vers 18ans j'ai commencé a travaillé.. et j'avais tout les jours les symptômes des crises d'angoisses "douleur, tremblement, naussee etc.." ma mère m'a envoyé aux urgences et j'ai vu un psychiatre qui m'a mis sous seroxat 40mg..
Ce médicament m'a sauvé.. j'ai pu reprendre ma vie comme avant . Faire deux enfants. Me mettre en ménage tout allait bien, j'ai même diminuer mon seroxat a 20mg avec l'aide du psychiatre.
Un jour, j'ai eu une gêne dans la gorge pendant deux semaines.. j'ai bien entendu été voir les symptômes sur internet et cela m'a mis au fond du trou.. ( angoisses, crises de panique, plus d'appétit..) finalement après quelque temps cela est passé et la vie a repris.

Il y a deux ans mon papa est décédée. Malade depuis plus de 30 ans il a décidé de se faire euthanasier. Pendant ce temps là bizarrement je me suis trouvé super courageux, pour les démarches etc.. mais après quelque temps j'ai commencé a développé une cancerophobie. Tout les symptômes, tout les traitements, toute les avancées thérapeutique, tout les chance de survie, d'amélioration, de molécules. Tout y est passé. J'ai tout lu. Je suis tombé au fond du trou, je me levais le matin avec le mot cancer dans la tête et le soir cancer dans la tête. J'ai fini par consulter et le psychiatre a décider d'augmenter mon seroxat a 25mg. Après quelque temps cela c'est estompé et la vie a repris encore une fois.

Je me suis séparé de ma maman de mes enfants il y a maintenant 5 ans. Je suis en garde partagée 1 semaine sur deux. Tout allait bien. Mais dès qu'une de mes fille tombais malade je n'était pas bien. J'y pensais sans cesse, je regardais internet, je faisais des crise de panique. Mais j'arrivais encore a passer au dessus.

Il y a un mois de cela j'ai fais une crise de panique dans le train. Sans aucune raison. Vraiment horrible. Puis quelque temps après j'ai eu mal a une testicule pendant 1 semaine.rebelotte internet. Symptômes, traitement, statistiques. Le pire dans tout cela c'est que je n'ose pas consulter. Finalement ma douleur est parti et j'ai été consulté en pleurs un médecin qui m'a dit qu'il fallait absolument consulter un thérapeute.
Quelque temps après ma petite de 6 ans tombe malade. Température, nez qui coule etc.. et la je suis tombé dans le plus grand des trou. J'étais persuadé qu'elle avais quelque chose de grave. Après 1 semaine elle est remise sur pied et en pleine forme mais mois... Je suis au fond. Je ne pense de nouveau qu'au c..cer. j'ai peur pour mes enfants, pour moi. Je 'e fais que lire internet les histoires des gens qui sont passé par là maladie. J'essaye de me rassurer mais rien n'y fais. J'ai peur tout le temps. Je me lève je ne pense qu'à ça, je me couche je ne pense qu'à cela.
J'ai terminé au urgences il y a une semaine. Grosse crise. On a décidé de me prescrire 1/2 temesta expited avec une augmentation de mon seroxat a 45 mg. Vendredi cela va faire deux semaines et rien ne change.. toujours ses pensées qui vienne sans cesses. Je fou plus rien. Je me laisse aller, je n'arrive plus à me concentrer. Je n'ai plus d'appétit. Plus de joie. Plus rien. J'ai déjà eu deux séances d'hypnose qui n'ont rien fait. Je dois retourner cette après midi pour la troisième. Quand je prend un demi temesta. Je suis plus ou moins mieux.. mais cela ne dure pas.

Quel est mon trouble? Vais-je m'en sortir. Je me dit tellement que pourquoi cela ne m'arriverais pas ? J'ai tellement peur. Tout le temps. Je suis vraiment en détresse.

Merci de m'avoir lu.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15976
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Anxiété, hypocondrie, pensé, crise de panique. A l'aide!

Message par Dubreuil »

Ce que je vais vous répondre va s'avérer terrible, mais vous savez fort bien que tout cela n'est dû qu'à votre première crise de panique, et que vous n'êtes ni " fou ", et encore moins malade.
Juste victime d'une sorte de petite névrose d'angoisse que vous pourriez facilement comprendre et juguler, avec la méthode Coué qui a fait ses preuves et un psy comportementaliste pour vous aider à " dépasser " votre état phobique.
Commencez d'abord par prendre rendez-vous avec un thérapeute pratiquant l' HYPNOSE HUMANISTE ( et non pas l'hypnose classique ). Cette technique vous laisse la parfaite maîtrise de votre esprit et guérit TRES VITE, l'impact d'une enfance " trop heureuses " avec des parents trop étouffants….. en fait, vous semblez ne pas avoir eu droit A VOTRE PROPRE ENFANCE. Il serait temps de ne plus vous leurrer, et cesser de culpabiliser.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15976
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Anxiété, hypocondrie, pensé, crise de panique. A l'aide!

Message par Dubreuil »

L'HYPNOSE HUMANISTE

En l'espace de quelques années seulement, l'hypnose thérapeutique a gagné ses lettres de noblesse. Désormais bienvenue dans les hôpitaux et les maternités (où on l'utilise pour lutter contre la douleur, par exemple), les patients font également appel à elle en complément de traitements allopathiques, dans le cadre de certaines pathologies : fibromyalgies, cancer, sclérose en plaques...
Si l'hypnose thérapeutique la plus connue reste l'hypnose ericksonienne (du nom de son fondateur, Milton H. Erickson), des « variantes » existent : c'est le cas de l'hypnose humaniste.

1-Pendant une séance, on est 100 % réveillé
C'est « la » différence principale qui existe entre l'hypnose ericksonienne et l'hypnose humaniste : pendant une séance d'hypnose humaniste, la personne reste 100 % consciente. On parle même de « conscience augmentée » !
« Les fondateurs de l'hypnose humaniste ont fait une expérience très simple, raconte Louis Monnier. Ils ont essayé de « réveiller » une personne se trouvant déjà dans un état « normal » (ou « état ordinaire de conscience »), en utilisant les techniques habituellement employées en hypnose ericksonienne. » Surprise : la personne est entrée dans un état de transe un peu différent, caractérisé par une conscience d'elle-même plus importante.
« Concrètement, alors que pendant la transe ericksonienne, on se sent un peu pâteux, un peu engourdi, pendant une transe humaniste, on se sent au contraire en pleine forme. Comme si on venait de se réveiller ! »

2 - On peut travailler sur tous les problèmes... ou presque
« L'objectif de l'hypnose humaniste, c'est surtout de stimuler les mécanismes d'auto-guérison du corps, de l'âme et de l'esprit. De comprendre tous les « nœuds » qui nous empêchent de fonctionner correctement, puis de les démêler »
Bien sûr, l'hypnose humaniste ne traite pas les problèmes mécaniques (fractures, arthrose, ostéoporose, tendinite, maladie virale...). En revanche, elle peut soulager la douleur et même aider à renforcer les défenses immunitaires de l'organisme pour favoriser la guérison. « On utilise aussi l'hypnose humaniste pour le développement personnel et le coaching professionnel : c'est une approche thérapeutique qui permet de mieux gérer ses émotions et son comportement. » Ou encore de trouver l'amour, de réussir sa carrière, de résoudre un conflit familial...
Cependant, l'hypnothérapeute précise quand même que « l'hypnose ne se substitue à aucun avis ni traitement médical. Les traitements en cours ne peuvent et ne doivent être suspendus que sur recommandation expresse du corps médical, même si vous constatez une amélioration au cours ou après vos séances d'hypnose. Les troubles psychologiques graves relèvent du domaine de la psychiatrie et ne peuvent, en aucun cas, être traités par l'hypnose. »

3 - « Les symboles, c'est le langage de notre inconscient ». C'est là qu'intervient l'anamnèse : cette longue discussion préliminaire permet à la personne de bien comprendre le contexte de sa problématique, afin de pouvoir se la représenter de façon symbolique pendant la phase d'hypnose. En clair, il s'agit de répondre à la question : « votre mal-être, vous le décririez comment ? » Ça peut être une boule noire, des piquants, une flamme brûlante... « C'est exactement la même chose que dans les contes de fées : le loup représente le masculin sauvage, par exemple. En langage symbolique, cela traduit une peur, une blessure... »
Ensuite, l'hypnothérapeute réutilise ces symboles pour nous permettre de communiquer avec notre « moi intérieur » : il s'agit alors de modifier (de « soigner ») ces représentations intérieures pour aller mieux... en profondeur !

4 - C'est le patient qui fait tout le travail
« Lorsque vous faites une séance d'hypnose ericksonienne, vous laissez les clés de votre inconscient à l'hypnothérapeute : vous êtes plutôt passif.
En hypnose humaniste, c'est l'inverse : c'est vous qui agissez. L'hypnothérapeute n'est qu'un guide, chargé de vous ouvrir les portes de votre esprit. »
Concrètement, c'est un peu comme un voyage intérieur : par la parole, l'hypnothérapeute guide la personne dans différents environnements imaginaires et symboliques, mais c'est cette dernière qui va réaliser mentalement certaines actions pour résoudre son problème.
Mieux encore : après 1 ou 2 séances, la personne peut réutiliser ce qu'elle a appris pour continuer à changer par elle-même. C'est l'autohypnose !

5 - Ça se rapproche de la méditation de pleine conscience
« L'état de conscience augmentée que l'on atteint lors d'une séance d'hypnose humaniste est proche de celui que l'on expérimente pendant une séance de méditation de pleine conscience ».
L'objectif n°1 de l'hypnose humaniste est d'amener la personne à prendre conscience d'elle-même, en lui permettant de communiquer avec son inconscient et sa conscience supérieure (ou conscience majuscule)
D'après Louis Monnier, « notre esprit, notre corps est comparable à une maison. Quand on ne la regarde pas, le temps fait son œuvre : elle se fissure, se ternit. En revanche, il suffit de porter son attention sur cette maison, en conscience, pour qu'elle commence à s'auto-réparer ».
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Noeka
Messages : 2
Inscription : 04 mars 2020, 13:21

Re: Anxiété, hypocondrie, pensé, crise de panique. A l'aide!

Message par Noeka »

Merci d'avoir pris le temps de me répondre. Je vais approfondir cela. Je vous souhaite une bonne journée
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum anxiété »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités