Crise d'anxiété

Forum angoisse, anxiété, stress, insomnie
Onedude
Messages : 2
Inscription : 23 mars 2020, 16:16

Crise d'anxiété

Message par Onedude »

Bonjour,

Je suis un homme dans la trentaine, j'ai déjà été diagnostiqué et je suis présentement médicamenté pour des troubles obsessionnels compulsifs. J'ai également subi une psychothérapie pour cela.
Ça allait très bien depuis de nombreux mois, je me gérais très bien, plus d'angoisse ni d'anxiété ou alors de petits pics mais vite gérés.
Mais depuis 3 semaines environs, des pensées obsessionnelles sont revenues et me génèrent beaucoup d'anxiété et je traverse une période difficile psychologiquement parlant.

La principale pensée qui m'obsède est la suivante : J'ai une conjointe que j'aime. Il y a plus de 4 ans j'ai discuté par courriel à une collègue de travail et j'ai finit par la trouver attirante. On ne s'est jamais vu, je ne lui jamais avoué mon attirance et je lui avait même parlé de ma copine. Mais il y a rien à faire, je culpabilise d'avoir eu ces échanges, j'y pense sans cesse. Je pourrais l'avouer à ma conjointe, ça me soulagerais c'est sur mais ça la blesserais aussi et je ne veut pas ça. Surtout qu'au final rien ne s'est passé. Je n'arrive pas à me rationaliser et je me juge durement et culpabilise énormément. Je me trouve tellement stupide.

J'avais déjà eu cette obsession et j'avais réussi a la gérer avec l'aide d'un psychothérapeute mais là elle est revenue et je ne sais plus quoi faire.

Merci d'avance à ceux qui prendront le temps de me lire et ceux qui me répondront.

Bonne journée à tous.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15960
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Crise d'anxiété

Message par Dubreuil »

En fait, vous culpabilisez d'être normal, avec les fantasmes d'un être normal….
Vos pensées et vos désirs vous appartiennent, votre corps aussi. Vous semblez être resté le petit garçon épouvanté par une maman castratrice et toute puissante.
C'est dans votre enfance qu'il faut retourner avec un(e) psy pour régler ce conflit oedipien.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Onedude
Messages : 2
Inscription : 23 mars 2020, 16:16

Re: Crise d'anxiété

Message par Onedude »

J'entends ce que vous me dites. Et le pire dans tout ça c'est que j'en suis conscient. Mais, pour une raison inconnue, je continue de culpabiliser et ça me ronge. Le fait d'avoir fait la démarche de parler à quelqu'un qui m'attirait, c'est comme si je l'avais trompé dans ma tête. Que je suis quelqu'un d'ignoble et que je ne mérite pas ma conjointe.
Une partie de moi, masochiste, pense que je mérite de souffrir parce que je n'aurais pas du faire ce que j'ai fait. L'importance de l'acte commis est pourtant minime mais je n'arrive pas à me le pardonner.
Je sais aussi que ça découle de mon éducation catholique et que c’est symptomatique de ma pathologie d'obsessionnel compulsif : une recherche de perfection extrême et irrationnelle. Et comme ça tourne en boucle dans ma tête, l'obsession s'auto-alimente et génère à elle seule plus d'anxiété. Et de la découle de la déprime. J'essaie d'y faire face avec les outils que m'a donné ma psy il y a quelques années mais c'est comme si ça ne fonctionnait plus...j'ai tout de même de bref moments de répit mais ça reste tout de même très compliqué à gérer.

Merci en tout cas d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15960
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Crise d'anxiété

Message par Dubreuil »

Faites ceci :

L'HYPNOSE HUMANISTE

En l'espace de quelques années seulement, l'hypnose thérapeutique a gagné ses lettres de noblesse. Désormais bienvenue dans les hôpitaux et les maternités (où on l'utilise pour lutter contre la douleur, par exemple), les patients font également appel à elle en complément de traitements allopathiques, dans le cadre de certaines pathologies : fibromyalgies, cancer, sclérose en plaques...
Si l'hypnose thérapeutique la plus connue reste l'hypnose ericksonienne (du nom de son fondateur, Milton H. Erickson), des « variantes » existent : c'est le cas de l'hypnose humaniste.

1-Pendant une séance, on est 100 % réveillé
C'est « la » différence principale qui existe entre l'hypnose ericksonienne et l'hypnose humaniste : pendant une séance d'hypnose humaniste, la personne reste 100 % consciente. On parle même de « conscience augmentée » !
« Les fondateurs de l'hypnose humaniste ont fait une expérience très simple, raconte Louis Monnier. Ils ont essayé de « réveiller » une personne se trouvant déjà dans un état « normal » (ou « état ordinaire de conscience »), en utilisant les techniques habituellement employées en hypnose ericksonienne. » Surprise : la personne est entrée dans un état de transe un peu différent, caractérisé par une conscience d'elle-même plus importante.
« Concrètement, alors que pendant la transe ericksonienne, on se sent un peu pâteux, un peu engourdi, pendant une transe humaniste, on se sent au contraire en pleine forme. Comme si on venait de se réveiller ! »

2 - On peut travailler sur tous les problèmes... ou presque
« L'objectif de l'hypnose humaniste, c'est surtout de stimuler les mécanismes d'auto-guérison du corps, de l'âme et de l'esprit. De comprendre tous les « nœuds » qui nous empêchent de fonctionner correctement, puis de les démêler »
Bien sûr, l'hypnose humaniste ne traite pas les problèmes mécaniques (fractures, arthrose, ostéoporose, tendinite, maladie virale...). En revanche, elle peut soulager la douleur et même aider à renforcer les défenses immunitaires de l'organisme pour favoriser la guérison. « On utilise aussi l'hypnose humaniste pour le développement personnel et le coaching professionnel : c'est une approche thérapeutique qui permet de mieux gérer ses émotions et son comportement. » Ou encore de trouver l'amour, de réussir sa carrière, de résoudre un conflit familial...
Cependant, l'hypnothérapeute précise quand même que « l'hypnose ne se substitue à aucun avis ni traitement médical. Les traitements en cours ne peuvent et ne doivent être suspendus que sur recommandation expresse du corps médical, même si vous constatez une amélioration au cours ou après vos séances d'hypnose. Les troubles psychologiques graves relèvent du domaine de la psychiatrie et ne peuvent, en aucun cas, être traités par l'hypnose. »

3 - « Les symboles, c'est le langage de notre inconscient ». C'est là qu'intervient l'anamnèse : cette longue discussion préliminaire permet à la personne de bien comprendre le contexte de sa problématique, afin de pouvoir se la représenter de façon symbolique pendant la phase d'hypnose. En clair, il s'agit de répondre à la question : « votre mal-être, vous le décririez comment ? » Ça peut être une boule noire, des piquants, une flamme brûlante... « C'est exactement la même chose que dans les contes de fées : le loup représente le masculin sauvage, par exemple. En langage symbolique, cela traduit une peur, une blessure... »
Ensuite, l'hypnothérapeute réutilise ces symboles pour nous permettre de communiquer avec notre « moi intérieur » : il s'agit alors de modifier (de « soigner ») ces représentations intérieures pour aller mieux... en profondeur !

4 - C'est le patient qui fait tout le travail
« Lorsque vous faites une séance d'hypnose ericksonienne, vous laissez les clés de votre inconscient à l'hypnothérapeute : vous êtes plutôt passif.
En hypnose humaniste, c'est l'inverse : c'est vous qui agissez. L'hypnothérapeute n'est qu'un guide, chargé de vous ouvrir les portes de votre esprit. »
Concrètement, c'est un peu comme un voyage intérieur : par la parole, l'hypnothérapeute guide la personne dans différents environnements imaginaires et symboliques, mais c'est cette dernière qui va réaliser mentalement certaines actions pour résoudre son problème.
Mieux encore : après 1 ou 2 séances, la personne peut réutiliser ce qu'elle a appris pour continuer à changer par elle-même. C'est l'autohypnose !

5 - Ça se rapproche de la méditation de pleine conscience
« L'état de conscience augmentée que l'on atteint lors d'une séance d'hypnose humaniste est proche de celui que l'on expérimente pendant une séance de méditation de pleine conscience ».
L'objectif n°1 de l'hypnose humaniste est d'amener la personne à prendre conscience d'elle-même, en lui permettant de communiquer avec son inconscient et sa conscience supérieure (ou conscience majuscule)
D'après Louis Monnier, « notre esprit, notre corps est comparable à une maison. Quand on ne la regarde pas, le temps fait son œuvre : elle se fissure, se ternit. En revanche, il suffit de porter son attention sur cette maison, en conscience, pour qu'elle commence à s'auto-réparer ».
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum angoisse »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités