Je cherche de l'aide, sans avoir l'impression d'en trouver...

Consultation psychologue : recherche d'un psychologue
Avatar de l’utilisateur
lost_soul
Messages : 4
Inscription : 23 mai 2020, 21:21

Je cherche de l'aide, sans avoir l'impression d'en trouver...

Message par lost_soul »

Bonjour à tous, je viens sur ce forum parce que je me sens très sincèrement perdue et que je n'en peut plus, je ne sais plus quoi faire pour bien faire...

Je vais relativement mal depuis des années, j'ai toujours était plus ou moins suicidaire depuis le collège avec une grosse phase suicidaire vers la fin de ma seconde, vers 16 ans (que j'ai l'habitude de qualifier de dépression parce que je sais pas comment appeler ça autrement, à ce moment là j'étais au fond du gouffre et je garde aujourd'hui en "trauma" de cette période). A ce moment j'ai essayer de me faire suivre mais la psy vers laquelle m'avait conduite ma mère ne m'allait pas du tout j'ai donc fais une seul séance avec elle et je ne l'ai jamais revu après. Après ça j'allais trop mal pour avoir l'énergie nécessaire de rechercher de l'aide. J'ai finis par m'en sortir miraculeusement et ça allais pas trop mal jusqu'à maintenant.

Maintenant je suis étudiante et je sens que je suis en train de retomber au fond du gouffre, ça va pas du tout, je me remet à faire des crises de panique plus violente qu'avant et d'autre symptôme encore (je me soupçonne d'hypersomnie parce que régulièrement dormir plus de 12h d'affiler pouvant aller jusqu'à 22h parfois, c'est définitivement pas normal). Je me met donc enfin à chercher une aide professionnel dont j'ai manifestement besoin depuis longtemps déjà, et quand après avoir fait des démarches extrêmement anxiogène pour moi et avoir réussir à pas me démotivé et à continuer à chercher de l'aide j'ai finis par décrocher un rdv gratuit avec un psy de mon centre de santé universitaire. Oui j'ai bien dit psy gratuit parce que je suis étudiante, que j'ai pas beaucoup de moyens, que mes parents non plus n'en ont pas beaucoup et que ma soeur n'a pas à m'assumer financièrement, j'ai bien conscience de l'importance qu'a la rémunération dans les rdv psychologique mais si ils existent malgré tout des services gratuit c'est bien que parfois il n'y a pas d'autre solutions... Seulement voilà les services gratuits sont très souvent presque introuvable, avec des listes d'attentes interminables et autres soucis d'effectifs sans grande surprise... mais j'ai eu de la chance j'ai réussit à en avoir un ! Puis le confinement est arrivé ! la semaine de mon premier rdv ! Qui à dont bien entendue était annulé.

On me propose alors des rdv par téléphone mais je suis en colocation avec des personnes que je connais depuis la rentrée seulement, je n'ai clairement pas assez d'intimité pour me permettre ce genre de rdv et j'ai l'impression que peu arrivent à le comprendre, c'est très frustrant même si je sais bien que cette situation est compliqué pour tout le monde. J'ai contacter des amis, n'en pouvant plus, on m'as donner des numéros à appeler qui m'ont rediriger vers encore d'autre numéros avec chaque appel me valant une crise d'angoisse, ayant peur qu'un de mes colocs m'entendent ou finisse par me surprendre en pleurs. Bref je n'en peux plus des appels par téléphone, je peut pas le faire, je peut pas me le permettre, ça me fais tourner en rond et au final plus de mal que de bien... Maintenant y'as le dé-confinement alors pourquoi pas aller dehors ? Déjà l'idée de me faire surprendre par un inconnue que par mes colocs ne me donne pas spécialement plus envie que ça, sans compter qu'à presque chacun de mes appels j'ai finis en pleurs et quelqu'un qui pleure même de loin ça se voit, et je ne connais pas encore assez bien les coins reculer de ma ville (vu que j'y suis que depuis la rentrée universitaire) pour aller me perdre jsp où, surtout que j'ai pas non plus spécialement envie de sortir par ces temps-ci (je parle bien entendue de la crise sanitaire).

Au bout du rouleau je recontacte donc mon psy initiale du CSU pour lui exposer ma situation et lui demander si il y a des changements maintenant le dé-confinement fais, je n'ai pas de réponse depuis plusieurs jours déjà, et j'ai vraiment l'impression de passer pour la grosse lourde alors que j'ai juste peur, je vais mal, et je cherche de l'aide ce qui est normal et courageux de ma part, je devrais pas avoir à me sentir comme ça pour ça !

Me voilà donc à finir ici, sur ce forum, ayant déjà essayer tout ce qui était en mon pouvoir et n'ayant rien trouver....
cleopatre
Messages : 134
Inscription : 18 févr. 2015, 20:58

Re: Je cherche de l'aide, sans avoir l'impression d'en trouver...

Message par cleopatre »

Bonjour,

Vous êtes très courageuse d'entamer ces démarches. Ne vous decouragez pas. Si le centre de santé est ouvert, les consultations devraient reprendre rapidement à un rythme peut être ralenti. Recontactez le centre lundi.

Sinon effectivement les consultations par telephone sont une option. De nombreuses associations ont proposé l'aide de psys gratuitement pendant le confinement.
J'ai poursuivi les entretiens avec ma psychologue durant le confinement et en restant dans ma chambre ou au fond du jardin, personne n'entendait mes conversations.
Vous pouvez peut être trouver un petit parc, un bord de rivière ou autre, un endroit que vous trouvez sympa et qui vous rassure pour y passer un coup de fil pour une consultation.
Les inconnus ne vont pas tirer bcp de conclusions de vos pleurs éventuels...un chagrin d'amour? le décès d'un proche? la perte d'un travail? une dispute?....Les situations dans lesquelles on pleure sont nombreuses. L'inconnu aura oublié votre visage qq minutes-heures après vous avoir croisé.
Avatar de l’utilisateur
lost_soul
Messages : 4
Inscription : 23 mai 2020, 21:21

Re: Je cherche de l'aide, sans avoir l'impression d'en trouver...

Message par lost_soul »

Je devrais peut-être me résoudre à sortir dehors passer mes appels dans ce cas... c'est peut-être pas une si mauvaise idée que ça après tout... merci pour ta réponse et ton soutient en tout cas ^^
Minijeune
Messages : 1593
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Je cherche de l'aide, sans avoir l'impression d'en trouver...

Message par Minijeune »

Bonjour,

Je me retrouve un peu dans votre récit.
Je vous encourage aussi à continuer votre thérapie, et je vous souhaite d'avoir la chance bientôt de pouvoir le faire en contact direct avec le thérapeute!

On dirait que j'ai une question pour vous.
Pourquoi avoir choisi l'image du bébé avec son doudou comme image de profil? En quoi est-ce que vous sentez que ça vous représente?
Avatar de l’utilisateur
lost_soul
Messages : 4
Inscription : 23 mai 2020, 21:21

Re: Je cherche de l'aide, sans avoir l'impression d'en trouver...

Message par lost_soul »

Minijeune a écrit : 24 mai 2020, 20:40 On dirait que j'ai une question pour vous.
Pourquoi avoir choisi l'image du bébé avec son doudou comme image de profil? En quoi est-ce que vous sentez que ça vous représente?
honnêtement je sais pas, pour commencer j'avais besoin d'avoir une photo de profil pour avoir un signe distinctif, et avec la restriction de pixel du forum celle-là est la première qui marchais... d'un autre coté c'est aussi ma photo de profil sur d'autre réseau donc j'imagine bien qu'effectivement il y a une raison à ce choix. J'aime bien cette image tout simplement parce qu'elle est mignonne, et qu'elle représente aussi une forme d'espoir j'imagine ? Je me dis qu'il faut vivre, et sourire malgré tout, c'est ce que ce bébé et sa peluche représente pour moi, de l'espoir réfugier dans l'innocence, la pureté et l'honnêteté d'un nouveau née.
Minijeune
Messages : 1593
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Je cherche de l'aide, sans avoir l'impression d'en trouver...

Message par Minijeune »

Pour moi, l'image d'un bébé avec son doudou évoque un besoin de réassurance...
Comme le bébé qui se réconforte avec un objet transitionnel lui rappelant sa mère... le doudou qui a l'odeur du parent... c'est une technique d'auto-apaisement... mais ça peut aussi parler de régression.

La régression est normale je pense...
Il arrive à tout le monde de revisiter une partie de nous bébé... mais lorsque cette régression nous amène à ne pas être capable de construire sa vie d'adulte, ça veut dire qu'il faut aller voir ce qu'il s'est passé dans notre enfance... surtout si voys avez un mal de vivre depuis longtemps. Vous avez peut-être une structure abandonnique...? Je vous dis ça parce que c'est le cas pour moi.

Allez lire là-dessus si ça vous chante!!
Avatar de l’utilisateur
lost_soul
Messages : 4
Inscription : 23 mai 2020, 21:21

Re: Je cherche de l'aide, sans avoir l'impression d'en trouver...

Message par lost_soul »

J'allais commencer par dire que je n'irai quand même pas jusqu'à parler d'un phénomène de régression, jusqu'à ce que je me rappelle de certains de mes comportements ces dernier-temps... :lol:
Une chose est sûr en tout cas c'est que oui, il c'est définitivement passer des choses dans ma jeunesse qui ont finis par crée un manque affectif plutôt important chez moi, et j'ai définitivement des problèmes liée à la thématique de l'abandonnement entre-autre... Je suis très consciente de tout cela depuis un petit moment déjà sans jamais vraiment avoir su quoi y faire pour remédier ^^' (mise à part mettre des comportements et conduites vachement auto-destructrice... Nice ~)

C'est très gentil en tout cas de vouloir m'éclairer là-dessus ! :D
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Recherche psychologue »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité