Attachement excessif inadapté

Forum adulte, aide psychologique gratuite
karolina
Messages : 8
Inscription : 11 avr. 2019, 21:19

Attachement excessif inadapté

Message par karolina »

Désolé de vous déranger, j'ai un problème pas grave mais qui me dérange régulièrement.
Pour démarrer, je suis une femme la 30aine.

Par période, je m'attache à une personne (le plus souvent une femme en âge d'être ma mère) de manière excessive et inadaptée au vu de la situation, exemple actuel ma chef de stage. Cela me perturbe un peu, j'y pense beaucoup, cela me rend triste car j'aimerai me rapprocher (amicalement +/- maternellement) de cette personne.
Quand on ne se voit plus, j'en souffre puis je fini par oublier. C'est un peu comme une relation amoureuse unilatérale et inadaptée. Cela dure quelques mois et entre 2 périodes comme cela, je peux passer quelques années avant de trouver une nouvelle « maman-relation-personne-attachante » et le cycle recommence.

Je précise que j'ai des relations normales avec ma mère, j'ai fait une TCC pour de la timidité il y a longtemps, je vie normalement, hormis le fait que je n'ai jamais eu de relation amoureuse. Je pense consulter un psy dans quelques années pour ce dernier point.

Que puis je faire pour arrêter ces histoires qui me font souffrir ?

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15556
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Attachement excessif inadapté

Message par Dubreuil »

je vie normalement, hormis le fait que je n'ai jamais eu de relation amoureuse.
*** Pourquoi?

Je pense consulter un psy dans quelques années pour ce dernier point.
*** Pourquoi pas maintenant ?

Que puis je faire pour arrêter ces histoires qui me font souffrir ?
*** Faire une thérapie.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

karolina
Messages : 8
Inscription : 11 avr. 2019, 21:19

Re: Attachement excessif inadapté

Message par karolina »

Dubreuil a écrit :je vie normalement, hormis le fait que je n'ai jamais eu de relation amoureuse.
*** Pourquoi?
1. Timidité, blocages quelconques, je ne sais pas réellement honnêtement.


Je pense consulter un psy dans quelques années pour ce dernier point.
*** Pourquoi pas maintenant ?
2. Pas le temps, ni l'argent.


Que puis je faire pour arrêter ces histoires qui me font souffrir ?
*** Faire une thérapie.
3. Cette réponse peut convenir à tout les sujet ! Je cherchais plutôt des conseils et/ou livres pouvant m'aider !

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15556
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Attachement excessif inadapté

Message par Dubreuil »

Là… vous m'épatez ! Convenir à tous les sujets, certes, les humains sont assez prévisibles ( ! ) Mais chacun est différent. Donc chaque thérapie est différente. Par la même occasion vous apprendriez les raisons de vos " blocages" sur la sexualité.
Vous n'avez ni le temps ni l'argent pour vous occuper de votre état mental ? vraiment ? Quelle désinvolture pour les professionnels de ce forum, et… les internautes.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

karolina
Messages : 8
Inscription : 11 avr. 2019, 21:19

Re: Attachement excessif inadapté

Message par karolina »

Dubreuil a écrit :Là… vous m'épatez ! Convenir à tous les sujets, certes, les humains sont assez prévisibles ( ! ) Mais chacun est différent. Donc chaque thérapie est différente. Par la même occasion vous apprendriez les raisons de vos " blocages" sur la sexualité.
Vous n'avez ni le temps ni l'argent pour vous occuper de votre état mental ? vraiment ? Quelle désinvolture pour les professionnels de ce forum, et… les internautes.
Je suis désolé si ma réponse à semblé blessante, j'aurais dû y mettre plus de forme. :oops:
Pour autant si j'avais la possibilité de consulter, j'aurais déjà pris rdv depuis longtemps, malheureusement c'est actuellement impossible. C'est pour cela que je souhaite trouver des (débuts de) solutions par les moyens qui me sont accessibles pour le moment.

Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15556
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Attachement excessif inadapté

Message par Dubreuil »

Cela dure quelques mois et entre 2 périodes comme cela, je peux passer quelques années avant de trouver une nouvelle « maman-relation-personne-attachante » et le cycle recommence.
*** Malheureusement pour vous, SEULE UNE THERAPIE pourra vous aider à vous libérer de cette emprise.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.

karolina
Messages : 8
Inscription : 11 avr. 2019, 21:19

Re: Attachement excessif inadapté

Message par karolina »

Je vais donc prendre mon mal en patience, merci beaucoup pour votre aide

Minijeune
Messages : 1433
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Attachement excessif inadapté

Message par Minijeune »

Bonjour!
Je me permets de venir vous répondre parce que je reconnais certains de mes comportements dans ce que vous parlez ...

Depuis très longtemps, je cherche, moi aussi, une relation de type maternante, souvent avec des femmes, de l'âge aussi de ma mère. Cette personne est souvent en autorité sur moi... j'ai vécu ça avec des profs, des superviseurs de stage, des consultantes, des entraîneuse de soccer, des intervenantes... je cherche quelqu'un qui va pouvoir combler mon manque, mon vide intérieur... parce que, moi aussi, entrant la semaine prochaine dans la trentaine, je me sens prise... je me sens anormale parce que je ne suis pas capable d'avoir des relations amoureuses avec des hommes sans que je panique ma vie! L'intimité est trop dur à vivre...

La seule chose, c'est que j'ai compris depuis un bon bout de temps que je dois cheminer en thérapie...

Moi j'arrive à un constat que je dois faire un deuil... le deuil d'avoir vécu une enfance difficile... le deuil de ne pas avoir eu de parents adéquats... le deuil d'avoir des difficultés qui risquent de me suivre encore, parce qu'on ne peut pas guérir en un claquement de doigts... ça prend du temps, ça veut dire qu'il faut affronter la réalité et d'essayer de se sentir en sécurité, mais sans essayer que ça soit "la maman idéalisée" qui vienne nous remplir... il faut que ça vienne de soi... il faut développer la solution en nous... parce que personne ne pourra nous apporter ça... c'est déchirant... je sais! Mais c'est pour ça qu'il faut vraiment travailler fort en thérapie...

C'est la seule manière de s'en sortir...
On peut reproduire des patterns toute notre vie...
Mais on ne réussira jamais à se dépasser...

Une thérapie, c'est épeurant...
Et il y a plein de raisons plus ou moins bonnes ou rassurantes ou défensives qui nous amènent à croire qu'on ne peut pas faire ou qu'on ne veut pas le faire...
C'est bien plus plaisant d'attendre à ce que quelqu'un d'autre vienne nous sauver!!! Ça semble plus satisfaisant... mais j'ai compris cette semaine qu'en faisant ça, on finit par laisser un vide en nous... pour qu'il puisse y avoir de l'espace si jamais une maman sauveuse finit par croiser notre chemin...

Ce qui est malheureux, c'est que souvent, ces mamans remplaçantes ne sont pas mieux que nous niveau affectif pour vouloir jouer ce rôle... cette personne a aussi un grand manque à combler pour s'embarquer dans quelque chose du genre... et elles reconnaissent pas tant leurs besoins affectifs... pourquoi est-ce qu'elles voudraient jouer ce rôle??!! En quoi est-ce qu'elles ont, elles-mêmes besoin de créer cette relation fusionnelle?? Qu'est-ce qu'elle reçoivent en échange... ça leur fait quoi de sentir que quelqu'un les considère comme étant assez bien pour jouer le rôle de leur maman... être parent, de ses propres enfants, ça représente un réel défi... et l'altruisme n'existe pas... c'est un mécanisme de défense...

La personne la plus bienveillante et qui reconnait le mieux vos besoins, c'est celle qui va vous ramener à vous, pour qu'à votre âge, vous deveniez votre propre maman...

Parce qu'autrement, la personne en position d'autorité, qui se rendra compte qu'elle ne peut pas jouer ce rôle, satisfaire vos besoins sans fin, qui se verra tester par vous sûrement... parce que tout enfant teste les limites de son parent pour se sentir apaisé... va finir par dire qu'elle ne peut plus être là... et bang, vous allez vous retrouvez encore en position où on vous abandonne... vous allez revivre ce traumatisme... que vous connaissez sûrement (si j'imagine que vous et moi se ressemblons)... et bang, vous allez vous sentir insatisfaite, triste, frustrée... jusqu'à temps que votre radar de maman potentielle se rallume vers une prochaine personne... et que tout recommence... encore et encore!!

Vous avez les possibilités de faire stopper tout ça... et si vous êtes venue ici, c'est que ça vous fait souffrir tout ça...

Alors voilà l'opportunité de pouvoir en faire quelque chose... mais faire une thérapie demande des sacrifices... il en reste que si on veut réellement, on fait les choix qu'on a besoin de faire...

Alors, voulez-vous vraiment...??

karolina
Messages : 8
Inscription : 11 avr. 2019, 21:19

Re: Attachement excessif inadapté

Message par karolina »

Bonjour,
Merci pour votre message.

Effectivement, je me reconnais beaucoup dans votre témoignage, hormis le fait que je ne pense pas avoir eu une enfance difficile au contraire (même si vu ma situation, il doit y avoir un truc qui a merdé quelques part!)
Je fais toujours attention à cacher cet attachement car j'ai peur d'effrayer la personne avec ce comportement bizarre, donc j'ai conscience que la séparation n'est pas de son fait, mais liée aux circonstances!

Etes vous actuellement en thérapie? Si oui depuis combien de temps?
Quel type de thérapie faite vous? Avec quel type de professionnel?
Ressentez vous un progrès?
A quelle fréquence sont les rdv?

J'avoue que j'ai un peu peur d'avoir besoin d'une "canne psychothérapeutique" toute ma vie et du coup j'aimerais m'en sortir seule. Mais bon, plus les années passent, plus je me rend compte que je ne m'en sortirais pas seule...

Minijeune
Messages : 1433
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Attachement excessif inadapté

Message par Minijeune »

Bonsoir,

Je vais prendre le temps de vous répondre, mais encore une fois, c'est bien important que vous compreniez que je parle de moi, que ce que je dis sera applicable, ou pas, à votre situation!!
karolina a écrit :Je fais toujours attention à cacher cet attachement car j'ai peur d'effrayer la personne avec ce comportement bizarre, donc j'ai conscience que la séparation n'est pas de son fait, mais liée aux circonstances!
J'ai une interrogation par rapport à ce bout de réponse. On dirait que je ne comprends pas de quoi vous parler?!
Vous avez peur d'effrayer la personne que vous "séduisez" au départ... Cette personne que vous voulez avoir comme maman...
Moi, je me mettais souvent dans un mode séduction... Parce que je voulais prouver à l'autre jusqu'à quel point j'étais capable de répondre à ses besoins, pour qu'elle se sente valorisée... Et après, je commençais à parler de ce que j'avais pu vivre... Et boum... La personne faisait souvent le choix de vouloir devenir ma maman remplaçante... Jusqu'à temps que je devienne un peu incontrôlable... Et que je demande trop... C'est bien sûr que je ne l'abordais pas en premier en lui disant que j'étais un puis sans fond affectif et que je lui demanderais d'être ma maman pour me remplir... Sans limite...

Si on parle d'attachement, vous devez avoir un type d'attachement anxieux, insécure... Moi je suis ambivalente la majorité du temps, et désorganisée parfois, dans les types d'attachement. J'ai un trouble de l'attachement à la base... Ça fait que je teste plus les liens je pense... Je suis abandonnique... Je réagis aux abandons réels ou imaginés... Je suis aussi dans le tout ou rien... Quand j'idéalise quelqu'un, la personne peut prendre toute la place dans ma tête, elle devient le bon objet... Mais si la personne ne peut pas finalement répondre à mes besoins, je me mets à la désidéaliser... Et c'est là que je deviens même méchante et que je crée des ruptures du lien...

Je parle au présent...
Il en reste que c'est beaucoup moins le cas en ce moment!! Tout ce que je vous décris là, j'en ai pris conscience, en étant en thérapie!
Et vu que je cultive mes capacités d'introspection et d'autocritique... Et que je suis capable d'utiliser ces belles forces que j'ai, et que je veux évoluer, c'est déjà beaucoup mieux dans ma vie... Et j'essaie de me déjouer, quand je sens que tout ça revient!
(même si vu ma situation, il doit y avoir un truc qui a merdé quelques part!)
Sûrement...
En fait, on ne développe pas un trouble de l'attachement ou des relations fusionnelles pour rien...
Il faut aller fouiller à l'intérieur de soi pour comprendre...
Etes vous actuellement en thérapie?
heureusement, oui!!!
Si oui depuis combien de temps?
J'ai fait beaucoup de thérapie dans ma vie... J'ai vu beaucoup de psychologue en fait... Mais pour vraiment parler de thérapie concluante...
Je dirais que ça fait 2 ans que je vois la même psychologue, mais que ça fait un an que ça avance plus! Il en reste que toutes les années avant, tout le travail que j'ai fait sur moi n'est pas perdu, j'ai appris beaucoup plus à me connaître. C'est juste que je sens que j'ai trouvé le genre de thérapie qui me convient!!
Quel type de thérapie faite vous? Avec quel type de professionnel?
Je vois une psychologue.
Elle travaille avec une base psychodynamique et en thérapie des schémas.
Je me suis rendue compte que pour avancer, je n'ai pas besoin d'une psychologue maternante... Au contraire...
J'en ai déjà vu, et pour vrai, je faisais du surplace... Et je revivais les enjeux relationnels tout le temps...
Ma psychologue en ce moment ne parle presque jamais. C'est moi qui parle...
Si je pouvais me le permettre de voir un psychanalyste, j'aimerais vraiment le faire... Mais la psychanalyse demande beaucoup de temps... Et d'argent. Je pense tout de même que le travail que je fais en thérapie ressemble à une psychanalyse... dans le sens que j'essaie d'observer tout ce qui semble surgir de mon inconscient. Il a fallu que je gagne une certaine maturité pour voir la thérapie comme un lieu de travail... Dans lequel je n'allais pas être comblée relationnellement... Et ça, c'est un défi, ça peut être choquant au début... Parce que c'est ça que je cherchais... Et je n'ai pas été face, cette fois-ci, à quelqu'un qui allait entrer dans mes patterns... Et au final, c'est la relation la plus sécurisante que je connaisse. Je ne la connais pas la psychologue... Dans le sens que je ne sais pas qui elle est... Je la vois... Mais je ne sais pas ce qu'elle aime... Ce qu'elle n'aime pas... Et quoi faire pour répondre à ses besoins ou ses désirs... Et c'est très bien comme ça!!
Ressentez vous un progrès?
Vraiment... Mais le progrès est difficile à calculer...
Il ne faut pas aller en thérapie en ayant des attentes qu'on va aller mieux rapidement...
Ça prend du temps... Ça se fait petit à petit, tout dépendant où on est rendu dans notre cheminement... Mais ça vaut tellement la peine...
A quelle fréquence sont les rdv?
Au début, c'était aux 2 semaines...
Maintenant, avec joie, c'est une fois par semaine
Et si je pouvais, ça serait 2x par semaine...
J'avoue que j'ai un peu peur d'avoir besoin d'une "canne psychothérapeutique" toute ma vie et du coup j'aimerais m'en sortir seule. Mais bon, plus les années passent, plus je me rend compte que je ne m'en sortirais pas seule...
Je trouve ça drôle comment vous parlez de tout ça...
Je pense que vous saisissez mal le rôle que doit jouer un psy...
Parce qu'il ne devient pas la canne de personne...
Vous souhaiteriez sûrement qu'il devienne ainsi... Car c'est un mode de pensées de type "je veux me faire prendre en charge, j'ai besoin de l'autre, l'autre va m'aider à faire les pas, à marcher..." alors que personne ne vous aide vraiment à faire les pas... C'est justement un psy qui pourrait vous aider à avancer seule. sans canne...

Et je trouve ça drôle d'avoir peur qu'un psy devienne une canne... Aussi... Surtout quand vous semblez utiliser toutes vos mamans remplaçantes comme de gigantesques cannes... Vous n'avancez pas vraiment seule en ce moment, à ce que je comprends... Et ça vous fait souffrir de vivre toujours ces mêmes cercles qui recommencent... En quoi est-ce que ça serait vraiment une continuité d'essayer quelque chose de nouveau... Mais il faudra accepter que c'est inconfortable... Et peut-être aller directement vers une personne qui ne répond pas immédiatement à vos besoins, vos demandes... Plus la personne va vous sembler froide, pas aidante, pas dans la relation... Plus c'est un indice que c'est ce genre de personne qui aura le détachement nécessaire pour vous aider.

Répondre

Revenir à « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités